Travail de recherche effectué dans le cadre de





télécharger 0.52 Mb.
titreTravail de recherche effectué dans le cadre de
page7/26
date de publication11.05.2017
taille0.52 Mb.
typeTravail de recherche
h.20-bal.com > documents > Travail de recherche
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   ...   26

La notion de compétence



Cet axe de recherche nous amène dans un premier temps à identifier ce qu’être compétent voudrait dire pour ces professionnels.
Comme le rappelle Gwénaël Lefeuvre dans le Dictionnaire des Concepts de la Professionalisation (2014), les auteurs
[…] s’accordent généralement sur le fait que la compétence est 1) liée à l’action, ce qui permet de la repérer, 2) liée à un contexte professionnel donné, à des situations de résolutions de problèmes dans ce contexte, 3) constituée de ressources cognitives, conatives et affectives et 4) se présentant comme une totalité intégrant et/ou combinant ces différents niveaux de ressources, de façon spécifique, dans un contexte particulier.
Ainsi la compétence est-elle une construction (Le Boterf, 1999). C’est le résultat d’une combinaison pertinente entre plusieurs ressources. Dans un article dédié aux professionnels de santé, il précise : un professionnel agit avec compétence quand il utilise : un « savoir-faire en situation » : appliquer ce qui est prescrit et/ou « savoir agir en situation », ce qui veut dire intégrer la dimension de l’incertitude et la nécessité de l’arbitrage, en fonction du contexte ; un « savoir combiner » : on n’additionne pas des savoirs, on sait les sélectionner, les combiner et les mobiliser à bon escient. Enfin, « être compétent c’est non seulement être capable de faire et d’agir, mais c’est aussi pouvoir analyser et expliquer sa façon de faire ou d’agir » (Le Boterf, 2002). C’est donc une notion dynamique, co-construite entre l’acteur et son environnement, à laquelle Guy le Boterf ajoute la dimension réflexive.

    1. L’auto-évaluation / TIC



Notre recherche sur l’intégration des TIC par les cadres de santé formateurs peut alors se porter sur leurs discours relatifs à leur auto-positionnement par rapport aux nouvelles technologies, autrement dit “quelle représentation de leurs compétences en TIC se font les formateurs en institut de formation en soins infirmiers ?” Antoine Avilez (2012) a posé cette question à travers une étude quantitave auprès de 90 cadres de santé formateurs en IFSI leur demandant de se positionner sur une grille de 18 compétences liées aux TICE. A l'issue de cette recherche il conclut qu'il existe une différence entre ces compétences déclarées et l'usage qui en est fait. Par conséquent,
Le niveau de compétences en TICE n’est pas un indicateur suffisant [du degré d'usage]. La tension limitant l’utilisation est à chercher ailleurs. Faut-il augmenter les apprentissages signifiants lors de la formation pour que le transfert en situation s’opère ? Quelle valeur ajoutée les enseignants formateurs perçoivent-ils à l’utilisation des TICE ? L’évaluation de la représentation sociale, du formateur en IFSI utilisateur de TICE apporterait des éléments de compréhension de l’écart entre déclaration de compétence et utilisation. (Avilez, 2012)
Cette étude révèle qu'une interrogation resserrée sur la déclaration de compétences en TIC sous forme d'auto-évaluation à elle-seule ne peut résoudre la question de l'usage qu'en font les formateurs. A cet égard, la définition de Wittorski (1998) souligne que : « la compétence correspond à la mobilisation dans l’action d’un certain nombre de savoirs combinés de façon spécifique en fonction du cadre de perception que se construit l’auteur de la situation. » L’analyse des discours des interviewés devrait nous permettre d’évaluer, plus que leur degré d’intégration des TIC dans leur pratique (la mobilisation de savoirs combinés), la perception qu’ont les acteurs du cadre d’exercice de leur mission, la question posée devenant : quelle valeur ajoutée pourrait tirer l'enseignant de l'usage de ces techniques ? Et un cadre de santé-formateur a-t-il besoin des TICE pour être compétent ? Autrement dit la question convoque à la fois la question de la motivation et l'identité professionnelle affirmée des enseignants.

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   ...   26

similaire:

Travail de recherche effectué dans le cadre de icon«la belle et la bêTE» Dossier effectué dans le cadre du dispositif «Ecole et Cinéma»

Travail de recherche effectué dans le cadre de iconAu cours du 18
«un fait de civilisation participant du jeu et du travail dont la dominante est la recherche de la prouesse physique dans le cadre...

Travail de recherche effectué dans le cadre de iconAu cours du 18
«un fait de civilisation participant du jeu et du travail dont la dominante est la recherche de la prouesse physique dans le cadre...

Travail de recherche effectué dans le cadre de iconRecherche du temps libre Tome 2
«juvénilité» décroît quand on s’élève dans l’échelle des catégories socio-professionnelles : en 1975, à peine un employé sur cinq...

Travail de recherche effectué dans le cadre de iconFille de modeleur sur bois, Annie Haquette quitte son activité professionnelle...
«Il y a dans son travail une énergie, une inspiration offensive que l’on sent ancrées dans la recherche d’une dynamique première...

Travail de recherche effectué dans le cadre de iconTechnique Contemporain «patstec»
«Réflexion sur la place de l’objet dans la recherche scientifique. Premiers pas d’un projet mis en place dans le cadre du réseau...

Travail de recherche effectué dans le cadre de iconC inscrire son action dans le cadre des principes fondamentaux du...

Travail de recherche effectué dans le cadre de iconListe des Publications
«L'exclusion vue d'outre-Manche», dans Margaret Maruani (dir.), Egalité, équité, discrimination : hommes et femmes sur le marché...

Travail de recherche effectué dans le cadre de iconPréambule : L’objectif de ce travail n’est pas de se substituer au...

Travail de recherche effectué dans le cadre de iconEmmanuelle sibeud (département d’histoire, Paris 8)
...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com