Rdc : Revue de Presse 14/12/12





télécharger 303.38 Kb.
titreRdc : Revue de Presse 14/12/12
page2/7
date de publication12.05.2017
taille303.38 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > documents > Documentos
1   2   3   4   5   6   7

Vu la dégradation de la situation et l’érosion conséquente de la confiance entre notre pays et le Rwanda, l’intervention d’une Force Internationale Neutre a été décidée par la Région des Grands Lacs avec, pour mission, la surveillance de la frontière entre notre pays, le Rwanda et l’Ouganda d’une part, et d’autre part, l’éradication des forces négatives.

S’agissant de cette force, notre pays, premier concerné par la crise, s’est déjà acquitté de ses engagements.

Pour sa part, la SADC, afin de prêter main forte aux efforts du Gouvernement et de la Région des Grands Lacs, a décidé, lors de son dernier Sommet des Chefs d’Etat et de Gouvernement, de participer directement à la concrétisation de la Force Internationale Neutre en activant et en rendant disponibles ses forces en attente.

En ce qui concerne la Monusco, en dépit de certaines réalisations communes indiscutables, telles que la réunification du pays depuis 2003 et l’accompagnement dans le processus démocratique en cours dans notre pays, force est de constater que la crise actuelle a donné la preuve, une fois de plus, des limites de l’approche de son action dans notre pays. D’où une profonde frustration du Gouvernement et de la population congolaise.

Au départ force d’observation, ensuite devenue une force de maintien de la paix avec pour mission particulière de protéger la population, ses résultats demeurent jusqu’ici mitigés. 

C’est pourquoi, tout en poursuivant notre collaboration avec les Nations Unies, nous avons exigé un réaménagement de son mandat afin de le mettre en phase avec les réalités du terrain. Nous attendons des discussions actuellement en cours au Conseil de Sécurité des Nations Unies qu’elles aboutissent à son renforcement.

Sur le plan politique, poursuivant la quête d’une solution à ce conflit armé, le Gouvernement a accepté de rencontrer, sous l’égide de la Région des Grands Lacs, ceux qui ont comploté et agressé la République Démocratique du Congo afin de vider le prétexte de la déstabilisation.

Une délégation officielle, représentative de toutes les institutions politiques de notre pays et de la société civile a été dépêchée à Kampala pour des échanges qui ont commencé lundi dernier.

S’agissant de la nature de ce mouvement, de ses dirigeants, de ses motivations et de ses projets, la vérité est connue de tous. Au pays, dans la Région, comme partout ailleurs dans le monde.

Je tiens à préciser que les échanges de Kampala ont pour objet de clarifier les enjeux et de situer les responsabilités dans cette guerre. 

Honorables Députés et Sénateurs,

Le troisième front est celui dans lequel se trouvent engagées le Forces Armées de la République Démocratique du Congo.

Certes, nous poursuivons nos efforts diplomatiques et politiques.

Mais, après toutes les expériences vécues, comment ne pas constater que l’attitude et les agissements de ceux qui nous font la guerre de manière récurrente, prouvent que seule une armée républicaine forte nous permettra de garder notre dignité et de sauvegarder l’intégrité territoriale de notre pays.

Désormais, au-delà de toutes nos actions pour le développement, notre priorité sera la défense de la patrie.

La défense, rien que la défense, avec une armée dissuasive. Une armée nationale, apolitique et professionnelle. Bref, une armée qui rassure notre peuple dans toute sa diversité ; une armée dont notre peuple sera fier, et qu’il soutiendra en tous temps et en toutes circonstances.

C’est dans cette optique que nous entendons poursuivre, à un rythme plus accéléré, le renforcement des capacités de nos forces armées.

A cet effet, toutes les Lois concernant laréforme des forces armées ainsi que leurs mesures d’application devront être scrupuleusement observées. 

C’est ici, pour Moi, l’occasion de lancer un appel à la Nation toute entière pour que, désormais, elle s’approprie l’enjeu de la défense nationale. 

De même, conformément au programme du Gouvernement, Je demande à chacun d’entre nous, dans sa sphère d’action et d’influence, de sensibiliser notre jeunesse à s’enrôler massivement au sein de nos forces de défense et de sécurité, afin que celles-ci deviennent le rempart implacable de la défense de la patrie.

Sur ces trois fronts, diplomatique, politique et militaire, nos efforts vont se poursuivre sans relâche jusqu’à la victoire et à une paix définitive et durable pour nous-mêmes et pour la Région. 

Honorables Députés
Honorables Sénateurs,

La gravité de la situation dans laquelle se trouve notre pays ne doit pas détourner notre attention et nos énergies de la recherche d’un Congo plus radieux.

Certes, l’année qui s’écoule a été difficile. Mais, elle nous a permis de réaliser des avancées incontestables.

Au plan politique, les différentes actions engagées ont été focalisées sur le renforcement de notre jeune démocratie et la consolidation de l’Etat de droit. 

Les dernières élections des Gouverneurs de province dans le Bas-Congo, la Province Orientale et le Kasaï-Occidental ont démontré la vivacité de notre système politique dans lequel toutes les libertés sont admises et les contradictions, acceptées. 

La Commission Electorale Nationale Indépendante, qui a fait l’objet d’un large débat dans les deux Chambres du Parlement, est en cours de réforme. 

La décentralisation, exigence de notre Constitution, se poursuit. D’importantes étapes ont été franchies. Il en est ainsi du transfert de certaines compétences aux instances provinciales.Les projets de lois organiques fixant les limites des provinces et celles de la Ville de Kinshasa ainsi que celui portant programmation des modalités d’installation des nouvelles provinces sont en examen au Parlement.

Je voudrais, cependant, attirer votre attention sur quelques pratiques en cours dans nos Assemblées.

Si le débat caractérise la démocratie, les agissements de certains responsables n’augurent pas de l’exercice d’une bonne gouvernance. 

Le débat politique doit se tenir dans le respect des règles de la décence, de la courtoisie et avec un sens de responsabilité. L’homme d’Etat, attentif aux intérêts de la Nation, ne saurait se confondre à ces politiciens qui ne privilégient que leurs propres calculs. En cette période de guerre, la mobilisation de tous est requise. 

Ne tombons pas non plus dans le piège de la stigmatisation, quelle qu’elle soit : ethnique ou communautaire, régionale ou politique. Il n’y a pas une République pour la Majorité et une autre pour l’Opposition. Nous n’avons qu’une seule République : la République Démocratique du Congo.

Honorables Députés et Sénateurs,

Dans l’élan de consolidation de l’Etat démocratique, différentes autres initiatives et actions ont été menées.

Le Parlement vient de voter la loi relative à la création de la Commission Nationale des Droits de l’Homme.

Un projet de loi sur la parité Homme¨CFemme a été adopté. 

Et dans un autre registre, notre pays a accueilli avec dignité, organisé et dirigé avec efficacité le Sommet de l’Organisation Internationale de la Francophonie qui, pour sa 14ème session, s’est réuni, pour la première fois de son histoire, en Afrique Centrale.

Quant aux réformes économiques, elles ont donné des résultats encourageants : un taux de croissance de 7,2%, un taux d’inflation de 3%, un des plus bas de notre histoire, une monnaie nationale stable, et des réserves de change de plus en plus importantes.

Cependant, beaucoup de Congolais semblent fatigués d’entendre parler d’excédents budgétaires, et de stabilité du cadre macro-économique, alors que les conditions de vie de nos populations ne s’améliorent pas dans les mêmes proportions.

Un peu de créativité, doublée de volontarisme, s’impose.

La dure réalité est qu’aussi significatifs qu’ils soient, les acquis de ces dernières années ne sont qu’une étape de la longue marche vers la pleine satisfaction des attentes de la population, singulièrement en termes d’emplois et de revenus.

Nous devons donc redoubler d’efforts.

En ce qui concerne notre programme de reconstruction nationale et de modernisation, comme je l’ai dit au début de mon adresse, nous sommes déterminés à le poursuivre sans désemparer.

C’est, pour notre pays, la condition de son émergence.

Honorable Président de l’Assemblée Nationale,

Honorable Président du Sénat,

Honorables Députés et Sénateurs,

Chers Compatriotes,

Pour nous affaiblir, la guerre nous a été imposée à nouveau.


Il nous incombe, en tant que Nation, de la transformer en opportunités :

Opportunité de raffermir encore davantage notre volonté de vivre ensemble en tant que Congolais, convaincus d’être unis par le sort, et délibérément unis dans l’effort, pour bâtir un pays toujours plus beau, et préserver à jamais, notre indépendance, et notre souveraineté.

Opportunité aussi de repenser nos priorités et de consacrer à la défense du territoire national, une part conséquente de nos énergies, et de nos ressources. 

Opportunité de jeter les bases qui permettent à notre pays de devenir, à tous égards, une véritable puissance, ultime assurance contre tout projet diabolique, garantie de la sécurité des Congolais et de leurs biens, de la paix sociale et de la stabilité nationale et régionale. 

Il est en effet important, au sortir de cette guerre, par les décisions que nous prendrons et les réformes que nous poursuivrons, par l’unité de volonté et d’action dont notre peuple fera la démonstration, que notre message aux ennemis de notre pays soit clair et sans équivoque, à savoir : toute nouvelle tentative d’agression sera suicidaire.

Pour y parvenir, la cohésion nationale est plus que nécessaire. Elle requiert que nous oubliions nos divergences pour nous retrouver autour de ce qui nous est le plus cher à tous : le Congo.

Cette cohésion ne peut souffrir d’aucune conditionnalité. Elle se réalisera dans un cadre approprié et ouvert à toutes les forces politiques et sociales du pays. Une initiative sera prise incessamment à cet effet et les modalités de sa réalisation en seront précisées le moment venu. 

Face à une situation historique qui met la Nation en péril, plus qu’une responsabilité, la cohésion nationale s’impose à nous tous : acteurs politiques, société civile, forces de défense et de sécurité et toutes les forces vives de la Nation.

La défense de notre cher et beau pays est l’affaire de tous, de même que la préservation de la paix nous concerne tous.

Je suis convaincu qu’avec l’implication de chacun de nous, et avec l’aide de Dieu, ce défi sera relevé.

Honorables Députés et Sénateurs,

Mes Chers Compatriotes,

Je vous remercie pour votre attention.

CFE Associtation pour les Congolais vivant à l'étranger

www.f-ce.com

Une associtation pour les Congolais vivant à l'étranger

Haut du formulaire

1J’aime ·  · Partager

Messie Kaja aime ça.

Bas du formulaire

Gode Bayama

il y a 23 heures

Un samedi soir sur Terre-Facebook (26 photos)

Haut du formulaire

J’aime ·  · Partager

Francoise Lubamba Kasongo, Litumba Na Lutete Alain et Rigo Wenceslas aiment ça.

Paulette Kimuntu Kimpiob Waow

il y a 23 heures · J’aime

Bas du formulaire

Gode Bayama a partagé la photo de Serge Bile.

il y a 23 heures

Alerte pour Hillary

USA: Hillary Clinton a été victime d'une commotion cérébrale après s'être évanouie. Une attaque qui intervient alors qu'elle s'apprête à quitter ses fonctions. L'ex candidat à l'élection présidentielle John Kerry est favori pour la remplace

r, suite au retrait de Susan Rice, l'ambassadrice aux Nations unies, qui a abruptement retiré sa candidature jeudi après avoir été critiquée par des sénateurs républicains qui avaient juré de combattre sa nomination

Haut du formulaire

J’aime ·  · Partager

Bas du formulaire

Gode Bayama a partagé un lien via Philippe Mballa.

hier

?

Chine: un homme poignarde 22 enfants devant une école

www.huffingtonpost.fr

CHINE - A plusieurs milliers de kilomètres du Connecticut, un fait divers a tristement fait écho à la tuerie de Newtown vendredi. Un Chinois de 36 ans a blessé à coups de couteau 22 enfants et un adulte à l'entrée d'une école élémentaire dans un village du Henan, dans le centre de la Chine.

Haut du formulaire

J’aime ·  · Partager

Bas du formulaire

Gode Bayama a partagé la photo de Jean-Charles Coovi Gomez.

hier

Haut du formulaire

2J’aime ·  · Partager

Annie Kibassa, Freddy Ntoya, Itatimbi Itatimbi Krebedje et 4 autres personnes aiment ça.

Bas du formulaire

Gode Bayama a partagé un lien.

hier

Clip #10

RAY LEMA & FREDY MASSAMBA DUO

RAY LEMA & FREDY MASSAMBA TOGETHER ON STAGE ON THE ROAD FROM SEPTEMBER 2012 BOOKING INFO http://www.jmp.fr/styles/item/word-music--word-jazz/ray-lema-fredy-m...

Haut du formulaire

J’aime ·  · Partager

Itatimbi Itatimbi Krebedje, Monique Imama et Damas Bameni aiment ça.

Bas du formulaire

Gode Bayama

hier via YouTube

cLIP #11

Mbongui ("Les Ombres'' de Brazzaville)

Premier opus du groupe vocal ''Les Ombres'' de Brazzaville. Ce groupe a connu un énorme succès dans les années 70 au Congo. Il a été reformé, après des année...

Haut du formulaire

Bas du formulaire

Haut du formulaire

J’aime · 

Bas du formulaire

Gode Bayama

hier via YouTube

Clip #12

Clip Officiel This Mama

FM Fiston Mbuyi feat Fenneck Suprême Le Renard du Désert dans "This mama", une chanson tirée d`une histoire d`amour vraie! Bonne Audition et régalez-vous bie...

Haut du formulaire

Bas du formulaire

Haut du formulaire

J’aime · 

Bas du formulaire

Gode Bayama a partagé un lien.

hier

A la une de presse Afrique : qui a assassiné Lumumba ?

www.rfi.fr

Revue de presse Afrique -14/12/2012 :

Haut du formulaire

2J’aime ·  · Partager

Bas du formulaire

Gode Bayama a partagé un lien.

hier

RDC: la «défense de la patrie», priorité de Joseph Kabila

www.rfi.fr

RDC - Le président Kabila s'est exprimé ce samedi 15 décembre devant le Sénat et l'Assemblée nationale réunis en congrès au Palais du peuple à Kinshasa, à l'occasion du discours à la nation, prononcé tous les ans. L'allocut...

Haut du formulaire

1J’aime ·  · Partager

Joly Ba aime ça.

Bas du formulaire

Gode Bayama a partagé un lien.

hier

L'ANC, cent ans d'existence et des divisions

www.rfi.fr

ANC / ELECTIONS - En Afrique du Sud, 4 500 délégués du Congrès national africain (ANC) choisiront leur président lors de la conférence du parti de libération à Bloemfontein. Le président Jacob Zuma brigue un deuxième mandat &...

Haut du formulaire

1J’aime ·  · Partager

Maïwenn Tina Tanbu aime ça.

Bas du formulaire

Gode Bayama a partagé un lien.

hier

Conférence nationale de l'ANC: mode d’emploi

www.rfi.fr

ANC / ELECTIONS - La conférence nationale de l’ANC (Congrès national africain) se tient du 16 au 20 décembre à Mangaung (Bloemfontein) dans le centre de l’Afrique du Sud. Environ 4 500 délégués du parti vont décider de la ligne poli...

1   2   3   4   5   6   7

similaire:

Rdc : Revue de Presse 14/12/12 iconPanorama de presse 16/03/2009 revue de presse ffr sommaire

Rdc : Revue de Presse 14/12/12 iconPanorama de presse 20/08/2009 revue de presse ffr sommaire

Rdc : Revue de Presse 14/12/12 iconPanorama de presse 24/08/2009 revue de presse ffr sommaire

Rdc : Revue de Presse 14/12/12 iconPanorama de presse 28/04/2009 revue de presse ffr sommaire
J’ai tendance à ne pas complimenter très souvent. Au point d’apparaître un peu injuste

Rdc : Revue de Presse 14/12/12 iconPanorama de presse 05/08/2009 revue de presse ffr sommaire
...

Rdc : Revue de Presse 14/12/12 iconRevue de presse – La mobilité urbaine

Rdc : Revue de Presse 14/12/12 iconDossier de presse
«Jésuites dans les études religieuses» de l’Assistance d’Asie du Sud, éditeur de la revue de spiritualité ignatienne Ignis

Rdc : Revue de Presse 14/12/12 icon01/06/13 / revue de la presse congolaise de ce samedi (CongoForum)
«Matadi : Le parquet, principal auteur de l’insécurité selon la police», source d’une forte dissension entre ces deux corps

Rdc : Revue de Presse 14/12/12 iconTV5monde : L'Est de la rdc, l'éternel cauchemar
«avec sincérité» les préoccupations vitales de la nation dans le respect de la constitution

Rdc : Revue de Presse 14/12/12 iconLittérature presse linguistique p. 39 Sciences p. 43 Annexe : Inventaire...
«Aliénor d’Aquitaine». Revue 303, Arts, recherches et créations, Nantes, Hôtel de la Région, n° 81, 2004. 245 p ILL






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com