Trois marathons à Paris en 1900





télécharger 20.55 Kb.
titreTrois marathons à Paris en 1900
date de publication12.05.2017
taille20.55 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > documents > Documentos

Paris 1900, le marathon des Jeux Olympiques.




 

Trois marathons à Paris en 1900 :
- 8 juillet : Conflans-Paris professionnels

- 19 juillet : marathon olympique

- 2 septembre : Conflans-Paris amateurs

 

Le 8 juillet, quatrième édition du marathon Conflans-Paris. Onze jours plus tard, c'était le deuxième marathon olympique, mais sur un parcours différent.
Paris 1900, l'Exposition universelle est organisée dans la capitale de la mi-avril à la mi-novembre.

Les Jeux Olympiques font partie des festivités proposées par les organisateurs de l'Exposition, les compétitions se déroulent à partir du mois de juin.

En réalité il ne fut guère question de Jeux Olympiques mais de  " championnats du monde d'athlétisme "  comme titrait la presse parisienne, on dit même que beaucoup de concurrents ne surent jamais qu'ils avaient participé à la deuxième olympiade ! Quant au marathon du 19 juillet, qui était un " concours "  de l'Exposition universelle, le parcours empruntait le tour de Paris par les fortifications, d'où son nom de " marathon des fortifs ". 

Pourquoi le tour de Paris, plutôt que Conflans-Paris ? Parce que le départ et l'arrivée devaient se tenir sur le terrain du Racing-Club de France au Pré-Catelan dans le bois de Boulogne. La distance sera toutefois identique : 40 km.
Ce n'était pas la première fois que des coureurs à pied accomplissaient le tour de Paris, en 1892, un groupe d'étudiants et quelques athlètes dont Victor Bagré, firent le tour de la capitale, le départ et l'arrivée étaient à la Porte Maillot. Ce rassemblement de coureurs qui voulaient se tester sur une longue distance est considéré comme le premier Tour de Paris officieux.

 

Quatre ans plus tard, Victor Bagré terminera deuxième et premier Français du premier marathon organisé en France ; Conflans-Paris, juillet 1896.

Le marathon Tour de Paris deviendra une compétition officielle en 1903, il y aura 21 éditions.
Ce " marathon des fortifs " 1900 ne rentrera pas dans l'histoire comme une grande épreuve.

A 14h30 au Pré-Catelan le départ fut donné sous une très forte chaleur :

 

" Les parisiens sont gratifiés d'une température sénégalienne, le record a été battu ce 19 juillet avec 28° à huit heures le matin, deux heures plus tard le thermomètre avait encore gagné 4 degrés ! La fumée des grandes cheminées des usines s'élevait et formait un vaste panache noir, une brume épaisse flottait sur Paris, estompant les monuments, la butte Montmartre ou les lointains coteaux de Meudon " Le Petit Parisien.

Voilà donc une météo à ne pas mettre un marathonien dehors !   
Combien étaient-ils sur la ligne de départ ?

Plusieurs chiffres ont été avancés, mais il n'y avait que 14 partants, ce que confirme Maurice Leudet qui a couvert cette épreuve des J.O pour Le Figaro.
Les concurrrents :

- Auguste Marchais, Georges Daunis-Touquet, Émile Champion, Michel Théato, Eugène Besse, L Maertens pour la France.

-  Arthur Newton, Richard Grant, Ronald Mc Donald pour les U.S.A.

-  J-F Nystrom, Ernest Fast pour la Suède.

-  Ernest Ion Pool, William Saward et Derek Franck Randall pour l'Angleterre.

Les coureurs anglais avaient été sélectionnés d'après leurs résultats sur la course London-Brighton en 1899, longue de 80 km environ.

 



 

Sur la ligne de départ au Pré-Catelan.

A droite : Daunis-Touquet (1), Champion (2), Théato (3), Newton (4)....
C'est donc un peloton maigrichon comparé aux 123 partants de Conflans-Paris, qui s'apprètait à en découdre dans cette fournaise.
Un public très nombreux dans les tribunes du Racing-Club assiste aux quatre tours de piste des 14 athlètes avant qu'ils empruntent les routes autour de Paris. L'Américain Arthur Newton qui porte une ceinture aux couleurs de son pays attire tous les regards. Ses compatriotes ont remporté presque toutes les épreuves d'athlétisme, Newton est logiquement donné favori.

Maurice Leudet du Figaro suit la course dans une voiture hippomobile, mais à cause de la chaleur, le cheval n'avance plus ! Le cocher interpelle Leudet : " Mon cheval est incapable de parcourir au trot 40 km, avec la chaleur actuelle il tomberait en route ! "

 



 

Dès le départ Georges Daunis-Touquet et Auguste Marchais sont en tête avec le petit Suédois Ernest Fast âgé de 19 ans (photo).
 

Le cocher s'arrête pour éponger son cheval, les marathoniens appellent à l'aide les arroseurs sur le bord de la route, et la douche bienfaisante arrive ! Le groupe de tête prend la direction de la porte de Passy, là où le Suédois hésite, à droite ou à gauche ? Il prend à droite alors que c'était à gauche vers la Porte Maillot, il comblera son retard de plusieurs centaines de mètres par la suite mais perdra un temps précieux.

Deux coureurs abandonnent à la Porte Maillot, deux autres se trouvent mal un peu plus loin et arrêtent également.

 



Émile Champion (2)
La chaleur accablante oblige Georges Daunis-Touquet à s'arrêter Porte d'Ornano dans un café pour engloutir deux bières, mais il craint l'insolation et abandonne.

 

Fast profite de l'arrêt de Touquet pour se frayer un passage à travers un désordre inimaginable : les tramways à vapeur, les troupeaux de moutons montant aux abattoirs de la Vilette, les bicyclettes, les cochers et les automobiles. Et dans cette cohue qui souleve des nuées de poussière, 35° voire 39° à l'ombre !

Fast mene toujours devant Émile Champion, l'Américain Arthur Newton suit accompagné de Michel Théato.

 



Théato (casquette blanche)  porte de St Cloud accompagné de nombreux cyclistes et coureurs

 

Fast victime de crampes doit laisser filer Théato aidé par deux " lièvres " sur les 15 derniers km ; Launay et Frémondeau de la Société Athlétique de Montrouge.

 

Une nuée de cyclistes escorte Michel Théato dans les allées du bois de Boulogne jusqu'à l'arrivée au Pré-Catelan où l'attendent 1500 spectateurs, il accomplit trois tours de piste réglementaire et est crédité du temps de 2 h 59 min 45 s pour 40,260 km. Arrive ensuite Émile Champion.

 
 

Proche de l'arrivée, Théato sur la piste du Racing-Club

 

L'année précédente en 1899, Michel Théato terminait 5e du championnat de France de cross derrière Émile Champion, 4e.

 

Émile Champion avait un frère prénommé Francis ou François ? Ce dernier était le vainqueur du marathon Paris-Conflans 1898, (2:30:10)
Marathon des J.O : 14 partants, 8 classés.
2:59:45 Michel Théato (FRA)

3:04:17 Émile Champion (FRA)

3:37:14 Ernest Fast (SWE)

4:00:43 Eugène Besse (FRA)

4:04:12 Arthur Newton (USA)

                 J.F Nystrom (SWE)

                 Richard Grant (USA)

                 Ronald Mc Donald (USA)   

 



 

Arrivée de Michel Théato, de dos Frantz Reichel
Michel Théato était licencié au Racing-Club de France, il éxercait la profession d'ébéniste.

 

Alain Bouillé, staticticien de l'athlétisme, révélera que Théato n'était pas encore Français en 1900. Il était né au Luxembourg en 1878.

Le Grand-Duché du Luxembourg ne réclama jamais cette médaille d'or et le CIO confirma la victoire française.
En septembre 1900 sera organisé par le journal Le Vélo, un Conflans-Paris amateurs appelé

" marathon revanche " 

 

similaire:

Trois marathons à Paris en 1900 icon«Je t’écris de Narbonne. 1900-1918»
«Je t’écris de Narbonne. 1900-1918» dans un élégant format à l’italienne. Une correspondance imaginaire entre un Narbonnais et sa...

Trois marathons à Paris en 1900 icon1935-06-18 «À propos de trois cas cliniques d’anorexie mentale»
«À propos de trois cas cliniques d’anorexie mentale» Séance de la Société Psychanalytique de Paris du 18 juin 1935, publiée dans...

Trois marathons à Paris en 1900 iconRomans classiques (avant 1900)

Trois marathons à Paris en 1900 iconL’Histoire de France de 1900 à nos jours

Trois marathons à Paris en 1900 icon2 1904 Saint-Louis. Petite boite anglaise à pilules (ronde), avec...
«Guide-boussole de L'Exposition de Paris en 1900», 164 p, avec toutes les cartes. A la fois le Michelin, et le gps de l'expo (page...

Trois marathons à Paris en 1900 iconInformation de presse
«apprentis» ont intégré l’école des mines d’Alès à la rentrée 2015 dans les trois cursus, qui leur permettront de devenir ingénieurs...

Trois marathons à Paris en 1900 iconLe dit des trois morts et des trois vifs

Trois marathons à Paris en 1900 iconTrois heures de conversation, j’ai perdu trois heures de silence

Trois marathons à Paris en 1900 iconPéguy anti-maçon ? Pour Daniel, parrain que je n’ai pas
«s’avance entre ses deux grandes sœurs» (Po, p. 538). D’ailleurs ces trois vertus sont censées qualifier respectivement l’apprenti,...

Trois marathons à Paris en 1900 iconAdresse personnelle
«Al. I. Cuza» Iasi (Roumanie), Mémoire «Féminisme et Écriture Féminine en France (1900-1995)»






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com