Bulletin municipal n°30 avril 2016





télécharger 128.54 Kb.
titreBulletin municipal n°30 avril 2016
page2/4
date de publication13.05.2017
taille128.54 Kb.
typeBulletin
h.20-bal.com > documents > Bulletin
1   2   3   4

Autofinancement

La capacité de la commune à investir avec les économies faites sur le fonctionnement demeure importante : 1 349 873 €, soit 3 % au-dessus de l’objectif voté.
WEBENCHERE : la commune a lancé en 2015 la vente de petit patrimoine stocké et inutilisé (tracteurtondeuse, vaisselle, mobilier et jeux d’enfants...). Cette opération a généré 8 250 € de recettes. Pour ceux qui souhaitent plus de détails, les documents budgétaires sont disponibles sur le site internet de la commune, rubrique mairie.
AMÉNAGEMENTS – DÉPLACEMENTS
Cœur de Poulfanc : une nouvelle étape débute en 2016
Où en est-on de la première étape ?

Les travaux d’aménagement de ce nouveau cœur de quartier ont débuté depuis plusieurs mois. L’étape 1 se composait de deux bâtiments : le projet « Nouvelle Vague » (îlot 1), un immeuble privé de 24 logements réalisé par le groupe Bouygues Immobilier et actuellement en cours de finition route de Nantes, ainsi qu’un second immeuble de 17 logements situé juste derrière, la résidence Marion du Faouët (îlot 2), réalisée par le bailleur social Vannes Golfe Habitat et ayant accueilli ses premiers habitants en décembre 2015.
La rue de desserte, dénommée Allée Marion du Faouët, a été raccordée provisoirement à la route de Nantes pour permettre l’accès des nouveaux habitants à leur parking souterrain. A terme, cette voie sera reliée à la rue du Versa. Les cheminements piétons bordant la partie ouest du groupe scolaire Guyomard sont aujourd’hui tracés et dessinent les prochaines liaisons douces avec les lotissements situés plus au nord. Les travaux de finition et l’installation des premiers mobiliers seront effectués entre mai et juillet 2016.
90 nouveaux logements pour la seconde étape

L’aménageur de l’opération Cœur de Poulfanc, la société EADM, poursuit les procédures d’acquisition des terrains qui vont permettre la construction des immeubles de l’étape 2, à la place des locaux autrefois occupés par le comptoir métallurgique de Bretagne, en bordure de la route de Nantes. Cette seconde étape accueillera les îlots d’habitation 3 et 4, pour environ 90 nouveaux logements. Afin d’assurer la variété des formes architecturales voulue pour cette opération, deux concours d’architectes ont été organisés et six cabinets d’architectes auditionnés. Pour l’îlot 3, situé en bordure de la route de Nantes, c’est le cabinet Alzua + qui a été choisi, appuyé sur la promotion de Bouygues Immobilier. Le projet de 57 logements est composé d’un ensemble de trois collectifs, chacun surmonté d’une maison en bois aux formes contemporaines. Les façades sont composées sous la forme d’un quadrillage en béton qui donne de la force au projet. Tous les logements sont traversants, distribués par une coursive sur la façade nord et disposant de pièces de vie au sud. Tous possèdent soit un jardin d’hiver, véritable pièce à vivre, soit un balcon, soit les deux.

Pour l’îlot 4, c’est le projet du cabinet a/LTA de Rennes, appuyé sur la promotion du Crédit Agricole Immobilier, qui a été retenu. Les 49 logements de cet îlot donneront l’illusion de maisons superposées à l’architecture sobre et élégante. Le projet est composé de trois bâtiments connectés par des passerelles légères ou des venelles favorisant les liaisons douces et apaisées.

Une mixité sociale affirmée

Les deux opérations ne font aucune distinction architecturale entre social et accession. Ce sont 26 logements sociaux gérés par Bretagne Sud Habitat qui seront ouverts à la location sur les deux programmes. Par ailleurs, pour favoriser le «vivre ensemble», la toiture de l’immeuble Bouygues (îlot 3) accueillera un jardin collectif qui sera accessible à tous les locataires.
Une offre de logements adaptée aux familles

La moitié des logements sont des grands logements de type 3 ou 4 permettant de répondre à la demande des familles. En outre, certains logements pourront s’adapter aux modes de vie et aux évolutions de vie des occupants.
Le calendrier

Pour des raisons pratiques, c’est l’îlot 4 qui sera le premier mis en construction, au 2ème trimestre 2017. Lorsque ces travaux auront été suffisamment engagés, ceux de l’îlot 3 pourront commencer.
Une troisième étape à l’horizon 2018-2019

L’aménageur travaille déjà sur l’acquisition des terrains de l’étape 3, entre les nouveaux immeubles et la rue du Versa, afin de préparer les espaces nécessaires à l’accueil des prochains programmes de construction. Au total, ce sont près de 210 nouveaux logements qui viendront constituer ce cœur de quartier.

DOSSIER
Les Petits Pas dans les Grands : Le Mouvement des citoyens sinagots pour un développement durable
Lettre ouverte à tous les habitants

La prise en compte de l’environnement concerne tous les aspects de la vie communale : l’aménagement urbain, la préservation des espaces naturels et agricoles, le développement économique et des services, les déplacements…

A Séné, cette exigence n’est pas nouvelle. Il y a 20 ans, ce sont ces mêmes préoccupations qui ont guidé la création de la Réserve Naturelle, puis, quelques années plus tard, la réhabilitation de nombreux chemins et sentiers et la reconquête de terres agricoles.

Aujourd’hui membre du Parc Naturel Régional du Golfe du Morbihan, notre commune est, avec Vannes Agglo, partie prenante du PCET (Plan Climat Energie Territorial) et de nombreuses actions visant l’amélioration de l’habitat et la réhabilitation thermique des équipements et des logements.

Devant l’urgence d’agir contre le réchauffement climatique, et pour amplifier le mouvement, les politiques publiques - même à l’échelon local - ont besoin de la mobilisation de tous les habitants. C’est l’objet d’une mobilisation citoyenne que nous souhaitons initier avec vous pour apporter notre pierre à la protection de la planète. Réunir localement toutes les bonnes volontés, l’intelligence et l’innovation pour réussir la transition écologique : c’est l’ambition du mouvement naissant « Les Petits Pas dans les Grands ».

Les Petits Pas dans les Grands, c’est quoi ?

• chacun contribue à la hauteur de ses moyens : il n’y a pas de gestes insignifiants.

Chaque geste compte, chaque geste est décisif, chaque geste peut devenir un réflexe ;

• limiter notre empreinte écologique pour transmettre une planète saine à nos enfants ;

• inscrire les petits pas de Séné dans les grands pas de l’humanité, en toute humilité ;

Quels que soient notre âge, notre métier ou nos activités, le quartier ou le village où nous habitons, nous sommes tous invités à participer à cette démarche et à nous lancer dans cette belle aventure ! Elle commence par le questionnaire qui suit…

Vos élus

A Séné, élus, services et habitants, ensemble acteurs du développement durable

A Séné, de nombreux habitants n’ont pas attendu la COP21 pour agir ! Ils s’interrogent au quotidien sur leur propre comportement, sur la préservation des paysages et ressources naturelles, l’organisation de leurs déplacements, la baisse de leur consommation des énergies, l’amélioration du tri des déchets, la diminution du gaspillage, le recyclage des matériaux ou des produits... et apportent des réponses ! Les élus et les services de la Ville contribuent à cet effort.
Ainsi, Depuis 2010, la ville ne répand plus aucun pesticide sur l’ensemble de l’espace public communal. Un bon point pour la santé humaine et celle de la nature. Le broyage systématique de tous les déchets verts permet le paillage de tous les massifs végétaux de la commune et ainsi une diminution appréciable des arrosages.

Depuis trois ans, dans tous les services de la mairie, le papier n’est plus jeté mais recyclé. Les bénéfices sont versés au profit d’une association caritative.

Depuis le 1er janvier 2011, l’éclairage public nocturne a été réduit d’une heure. Dans le même temps, la pose de nouvelles lampes à basse consommation a permis de sécuriser certains parcours.

Depuis un an, les premiers composteurs pour recycler les déchets de la cuisine et de la table ont été placés au pied de résidences collectives. En lien avec Vannes Agglo, ils seront systématisés dans les prochains mois.

Depuis septembre dernier, un nouveau service de restauration est proposé aux écoliers de la ville. Outre l’amélioration de la qualité de la nourriture, l’ambition est à la fois de diminuer les gaspillages alimentaires, les kilomètres de livraison et drastiquement les emballages plastiques. Pari gagné !

Plus récemment et pour compenser l’absence de lignes régulières de transport en commun, l’initiative « Séné Pouce » a été lancée… Histoire d’inciter au covoiturage sur les principaux axes de la commune. A faire savoir et à utiliser.

En 2016, la ville va poursuivre son maillage de pistes cyclables. La liaison attendue entre le bourg et l’entrée de la presqu’île de Langle va être réalisée. Pour le plus grand bonheur de tous ceux qui souhaitent se déplacer autrement qu’en voiture !
Ce n’est là qu’un petit échantillon d’actions entreprises par les services de la Ville avec la contribution appuyée d’associations et d’habitants motivés par ces questions.
Un nouveau "petit pas" récompensé : Séné a obtenu deux étoiles au concours 2015 du label "Villes et Villages étoilés". Elle rejoint ainsi les 570 communes distinguées depuis 2009 pour la préservation de leur ciel et environnement nocturnes.
LA LEGENDE DU COLIBRI :

Un jour, dit la légende, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés, atterrés, observaient impuissants le désastre. Seul le petit colibri s’activait, allant chercher quelques gouttes avec son bec pour les jeter sur le feu. Après un moment, le tatou, agacé par cette agitation dérisoire, lui dit : "Colibri ! Tu n’es pas fou ? Ce n’est pas avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu !" Et le colibri lui répondit : "Je le sais, mais je fais ma part."

Pierre Rahbi.
Le poids de nos actions quotidiennes sur des enjeux aussi globaux que le réchauffement climatique ou l’énergie peut sembler dérisoire par rapport à l’étendue des défis à relever. Ce ne sont que des petits pas. Mais additionnons le résultat de tous ces petits pas. Nous constaterons peut-être un bon spectaculaire !
ENSEMBLE, allons plus loin et changeons nos comportements quotidiens

Conditions d’habitat, déplacements, lutte contre le gaspillage et gestion des déchets, économie d’énergies, biodiversité, modes de consommations et d’alimentation, éducation à l’environnement, innovations techniques, économiques ou sociales… Nous sommes tous concernés ! Oui, la préservation de notre environnement et de notre planète nécessite la mobilisation de tous.
Etape 1 : Jetez un oeil au questionnaire ci-contre et remplissez-le seul, en couple ou en famille. Il s’agit d’identifier les pratiques existantes, des initiatives, dans chaque foyer, chaque quartier, afin de mesurer la prise de conscience locale et initier le déploiement des bonnes pratiques dans le maximum de foyers sinagots.
Etape 2 : En cours d’année, une mise en commun des questionnaires sera organisée au cours d’une soirée dans chaque quartier et village de Séné.
Etape 3 : un agenda d’actions sera retenu par quartier/village puis mis en œuvre.
D’avance, merci de votre écoute et de votre participation. Chacun de nos gestes est un petit pas : démultiplions-les, pour notre commune, pour nos enfants, pour la planète !
QUESTIONNAIRE LES PETITS PAS DANS LES GRANDS
Merci de répondre à ces quelques questions et de nous renvoyer vos réponses avant le 1er mai 2016.

En déposant votre questionnaire à l’accueil de la mairie ou à Grain de Sel

• en le faisant parvenir par mail à contact@sene.com

• pour plus de simplicité et d’efficacité, vous pouvez remplir ce questionnaire en ligne sur www.sene.com, rubrique actualités.



  1. Pour chacune des pratiques suivantes, dites-nous quelle est votre position :

  • Oui, je le fais déjà

  • Non, mais je vais le faire

  • J’aimerais le faire mais je n’ai pas le temps / les moyens

  • J’aimerais le faire mais je ne sais pas comment

  • Je ne veux pas le faire

  • Je ne suis pas concerné(e) / pas en Situation


Liste des questions :

Je fais des efforts pour économiser l’eau

Je récupère les eaux de pluie

Je limite ma consommation d’électricité

J’utilise des énergies renouvelables

J’ai isolé mon logement

Je me déplace régulièrement grâce au covoiturage

Je me déplace régulièrement en transport en commun

Je me déplace régulièrement à vélo ou à pied

Je privilégie les achats en circuit court

Je privilégie l’achat de produits bio

Je privilégie les achats avec peu d’emballage

Je trie et recycle mes déchets

Je composte mes déchets organiques

Je jardine sans pesticide

Je partage mon potager/jardin

Je suis bénévole actif dans une association environnementale

Je suis bénévole actif dans une association

à vocation sociale

Je partage du matériel (outils, voiture, électroménager…) avec mes voisins/amis

Je participe à des achats groupés avec mes voisins/amis

Je participe à un troc dans mon quartier

Je fais des courses pour une personne dépendante


  1. Agir pour un développement durable, c’est agir dans le sens d’un équilibre entre l’homme, l’environnement et l’économie. Face à ces enjeux, diriez-vous que vous vous sentez :

Très concerné(e)

Concerné(e)

Peu concerné(e)

Pas du tout concerné(e)

Je ne sais pas


  1. Après avoir rempli le tableau ci-avant, faites-vous une autre action que celles citées dans ce tableau ?

Oui

Non

Si oui, laquelle ?


  1. Avez-vous mis en place au sein de votre foyer ou quartier une pratique/idée innovante ou une simple astuce allant dans le sens du développement durable ?

Oui

Non

Si oui, laquelle ?


  1. Seriez-vous prêt(e) à la présenter/partager avec les Sinagots ?

Oui

Non


  1. Pour faire avancer les idées liées au développement durable, seriez-vous prêt(e) à vous impliquer :

Seul(e), au sein de votre foyer

A plusieurs, au sein de votre quartier

A plusieurs, à l’échelle de Séné

Je ne souhaite pas m’impliquer


  1. Avez-vous des idées à suggérer pour partager ou mettre en place des actions, entre habitants et/ou au sein de la ville pour accentuer notre implication dans le développement durable ?




  1. Concernant le développement durable, diriez-vous que la commune de Séné :

Est très impliquée

Est normalement impliquée

Est insuffisamment impliquée

N’est pas du tout impliquée

Parle plus qu’elle n’agit

Je ne sais pas


  1. Souhaitez-vous être informé(e) de la suite du mouvement «Les Petits Pas dans les Grands» ?

Oui

Non


  1. Souhaitez-vous vous impliquer dans le mouvement ?

Oui

Non
Informations personnelles :

Vous habitez :

le Poulfanc

le Bourg

les villages

la presqu’île

dans une maison individuelle

dans un collectif
Nom (facultatif) : ..........................................................……

Prénom (facultatif) : .............................................................

Adresse mail (facultatif*) : ..........................................................
* En nous communiquant votre adresse mail vous acceptez de recevoir des informations de la mairie concernant :

- Le mouvement « Les Petits Pas dans les Grands »

- Toute autre information municipale

COURRIER DES LECTEURS
La commune de Séné célèbre-t-elle des parrainages républicains ?

Nombreuses sont les familles qui souhaitent fêter l’arrivée d’un enfant. Le parrainage républicain ou baptême civil est une cérémonie symbolique qui permet de désigner, hors du cadre religieux, un ou plusieurs parrain(s) et marraine(s) à son enfant. Ce baptême civil n’est prévu par aucun texte. Il n’a donc pas de valeur légale et ne lie pas les parrains et marraines par un lien contractuel. L’engagement qu’ils prennent de suppléer les parents, en cas de défaillance ou de disparition, est symbolique. Il s’agit toutefois d’un engagement moral fort vis-à-vis du filleul. Comme il n’a pas de valeur légale, les mairies ne sont pas obligées de le célébrer et il n’y a pas de cérémonial préétabli. La mairie de Séné pratique le baptême civil pour les enfants dont les parents habitent la commune. Pour que l’esprit de cette cérémonie corresponde aux attentes des parents, les élus leur proposent un temps d’échange et de préparation quelques jours auparavant. La demande doit se faire par écrit au minimum un mois avant la date choisie par la famille. Les baptêmes civils peuvent avoir lieu du lundi au samedi midi.
Plusieurs maisons de mon lotissement ont été cambriolées. Que préconisez-vous ?

Ces derniers mois, notre commune, comme beaucoup d’autres, a dû faire face à plusieurs vagues de cambriolages. Ils sont le fait de réseaux que les services de police et de gendarmerie cherchent à démanteler.

Quelques conseils pour vous préserver : Il est important de décourager les voleurs, notamment en protégeant les entrées de votre domicile (verrous et sécurités, volets, grilles ou barreaux selon les ouvertures et leur facilité d’accès, traverses en bois pour renforcer les baies vitrées, alarme ou système lumineux de détection de présence...). Il faut aussi penser à ce qui pourrait les ralentir : ne pas laisser clés de voiture et sacs dans l’entrée,

ni tous ses objets de valeur au même endroit (ou alors dans un coffre-fort). D’autres réflexes sont importants : ne pas écrire ses coordonnées sur son trousseau de clés, ne pas attacher ensemble clés de voiture et clés du domicile ni cacher de clés dans le jardin, être vigilant par rapport à toute présence étrangère dans le quartier, etc.

En cas d’absence prolongée, pensez au dispositif gratuit Opération Tranquillité Vacances (renseignements auprès de la police municipale).
COMMUNIQUES
1   2   3   4

similaire:

Bulletin municipal n°30 avril 2016 iconConseil Municipal du 7 avril 2016
«Je me dois d’évoquer une tragédie qui a particulièrement endeuillé votre région. Je veux parler des massacres du 8 mai 1945, IL...

Bulletin municipal n°30 avril 2016 iconBulletin municipal N° 71

Bulletin municipal n°30 avril 2016 iconConseil Municipal du 19 mai 2016

Bulletin municipal n°30 avril 2016 iconConseil Municipal du 16 juin 2016

Bulletin municipal n°30 avril 2016 iconBulletin de la Société Paul Claudel, 161 (avril 2001), p. 7-11. «L'influence...
«Les citations bibliques de Paul Claudel : quand la traduction devient méditation», Bulletin de la Société Paul Claudel, 161 (avril...

Bulletin municipal n°30 avril 2016 iconConseil Municipal du 20 octobre 2016
«incinérer» vos préjugés. IL est encore temps de ne pas prendre la plus mauvaise des décisions

Bulletin municipal n°30 avril 2016 iconBulletin hebdomadaire n° 1134 du lundi 16 avril 2007

Bulletin municipal n°30 avril 2016 iconLe mardi 12 avril 2016 a 20 heures 30

Bulletin municipal n°30 avril 2016 iconDu 30 mars au 3 avril 2016 14ème Edition

Bulletin municipal n°30 avril 2016 iconBulletin des armées de la République
«"Poilu" et "Boche"», Bulletin des armées de la République, 88, 11 au 14 avril 1915






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com