Quand nous parlons des Ceméa, nous parlons de





télécharger 44.3 Kb.
titreQuand nous parlons des Ceméa, nous parlons de
date de publication19.05.2017
taille44.3 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > documents > Documentos



Le chantier franco-russe des Ceméa français


Préambule



  1. Quand nous parlons des Ceméa, nous parlons de :

  • l’association nationale avec la direction générale, la direction des relations européennes et internationales et la direction de la communication.

  • la fédération internationale des Ceméa (Ficeméa) et l’association Euro Jeunesse 2000,

  • les associations régionales de Bretagne – Picardie – Lyon – Poitiers, Ile de France.

  • du CIEP (Centre International d’Etudes Pédagogiques de Sèvres), de l’IUFM d’Amiens, du CSTB (Centre Scientifique et Technique du Bâtiment) et de l’AFVP (Association Françaises de Volontaires du Progrès).




  1. Quand nous parlons de Tcheliabinsk, nous parlons de :

  • la direction de l’éducation de la ville de Tcheliabinsk,

  • la direction de la jeunesse de la ville de Tcheliabinsk,

  • la direction de la protection sociale et de la culture de la ville de Tcheliabinsk,

  • des directions régionales de la jeunesse et de l’éducation,

  • des chaires de français des deux universités (pédagogique et d’état),

  • des responsables administratifs de plusieurs arrondissements de la ville de Tcheliabinsk,

  • des responsables administratifs de la région de Kopëisk, Miass, Joujno-Ouralsk,

  • des institutions d’éducation (écoles 48, 73, 151 et les écoles du projet Bistro),

  • des institutions de jeunesse (clubs – palais de la créativité),

  • du ministère de l’Education et de la science,

  • l’association DIMSI.




  1. Selon les périodes des conventions entre les Ceméa et la ville de Tcheliabinsk et/ou la région de Tcheliabinsk ont été signées et cette coopération s’est inscrite soit dans les protocoles d’accords bilatéraux franco-russes, soit dans les programmes de l’Union européenne et les programmes du Conseil de l’Europe ;




  1. L’Ecole 48 a assuré sur l’ensemble des projets de ces années un rôle essentiel, par l’implication de ses directeurs/trices, des professeurs de français, des élèves et anciens élèves devenus étudiants, dans des rôles d’interprètes, de traducteurs, d’animateurs, d’accompagnateurs, ou de formateurs.




  1. L’appui des services diplomatiques français ont dès le départ permis d’engager un travail qui a pu s’inscrire dans des rapports de confiance et de durée.

Historique
1991

Scola 1991 (Salon de l’éducation) de Rennes, une enseignante de Moscou Aline Cheinina, invitée par l’école moderne de Rennes, prend contact avec Bertrand Chavaroche sur le stand des Ceméa.
1992

    • 8 - 15 Février, accueil d’une Mission d’étude à l’école moderne de Moscou (Aline Cheinina et Slava Rédioukhine), soutenue par les services de l’ambassade de France (Martine Faure, Directrice du bureau de la coopération linguistique et éducative). La délégation des Ceméa était composée de Bertrand Chavaroche, Michel Duterde et Bertin Leizerovici. Son but était d’approfondir les contacts pris à Rennes.

    • Participation de cette délégation au colloque « Education, culture et économie » organisé à Pouchtchino, où elle rencontre une délégation de Tcheliabinsk composée de Vadim Kaspikov, et de Zaguira Safarova, directrice de l’Ecole 48 et de deux professeurs de cette école.

    • Visite d’enseignants en France dans le cadre d’une visite d’étude bi-gouvernementale. Beaucoup d’échanges entre les Ceméa et une enseignante russe de l’école 48, qui développe des méthodes pédagogiques actives en référence au pédagogue français, Célestin Freinet.

    • Mission d’étude à Tcheliabinsk d’une délégation des Ceméa composée de Michel Duterde, Annick Duterde, Pierre Tredez.

    • Participation de cette délégation à un séminaire sur le « Jeu » organisé par l’Ecole moderne.

    • Participation de cette même délégation à un colloque organisé par Vadim Kaspikov assisté de Pavel Koukine et de Serge Molchanov, pour les enseignants de la région de Tcheliabinsk à Miass sur le thème «  Refondation de l’école russe ».

    • Mai : Accueil de représentants de l’Ecole moderne et de l’Ecole 48 dans les bureaux de l’association nationale des Ceméa à Paris en présence des salariés. Présentation du film réalisé par Pierre Trédez et intitulé : « De Moscou à l’Oural ».

    • Aout, accueil à Strasbourg au congrès des Ceméa d’une délégation de l’école moderne de Moscou grâce a un financement du MAE français pour la mise en place d’un programme intitulé : « La formation des acteurs locaux pour l’éducation régionale ».

    • Septembre, Organisation à Tcheliabinsk d’un séminaire intitulé « Innovation sociale et pédagogique » organisé par les Ceméa, l’Ecole moderne et la ville de Tcheliabinsk (financement ; ambassade de France et ministère de l’éducation russe).

    • 14-22 décembre accueil d’une délégation russe à Paris pour une découverte du système éducatif français.

1993

    • Mars, mission à Tcheliabinsk de 3 formateurs Ceméa (Michel Duterde , André Falcucci, sur la découverte de la situation socio culturelle de Tcheliabinsk : financement MAEF.

    • Juin, nouvelle mission à Tcheliabinsk des 3 formateurs Ceméa sur la découverte de la situation socio culturelle de Tcheliabinsk  : financement MAEF.

    • juin, organisation d’un stage de « formation –action » à Tcheliabinsk avec 50 participants pour tester les méthodes de travail françaises dans le secteur de l’école et du travail social.

    • Septembre, remise d’un projet de coopération intitulé : « Formation des acteurs locaux de l’éducation régionale à Tcheliabinsk » rédigé par Michel Duterde.

    • 10 décembre, rencontre à Paris entre Monsieur Olerg Lebedev Président du Comité de l’Education de Saint Petersburg, Joël Chanoir et Michel Duterde.

    • 6 au 12 décembre, mission de Martine Faure à Nijni Novgorod

    • 12 -24 Décembre – Une délégation composée de M. Duterde, .A. Falcucci et Pierre Tredez se rend à Tcheliabinsk et participe à deux colloques : l’un organisé par le Comité de l’Education de la ville : « Différence dans la formation des enseignants éducateurs, animateurs : contenu, forme, méthode », l’autre organisé par l’Institut Pédagogique : « Approche scientifique et méthodologie de la formation des enseignants du secteur extra scolaire, pédagogique sociale et le travail social ».

A l’occasion des échanges chacun évoque les tentatives de réponses apportées de part et d’autre aux mêmes problèmes : cela donne envie aux responsables des questions d’Education et de Jeunesses de la ville de Tcheliabinsk de venir voir se qui se passe à l’Ouest dans les domaines de la Jeunesse et de la vie associative.

    • Novembre, accueil de Valentina Kazantseva, professeur de français à l’école 48 dans un stage socio linguistique de découverte des institutions éducatives françaises.


1994

    • Février, organisation d’un stage « Connaissance de la vie associative » à Bruxelles par Euro Jeunesse 2000. S’y retrouvent des européens de l’ouest qui s’étaient rendus en Russie en 1993, des Biélorusses et les responsables de la ville de Tcheliabinsk. La délégation Russe termine leur séjour en France, avec une découverte du fonctionnement des services jeunesse de plusieurs municipalités de la région parisienne.

    • Avril, accueil à Tcheliabinsk à l’initiative de la direction européenne et internationale des Ceméa de Christian Nique conseiller technique à la présidence de la République française en compagnie de Daniel Couteret, Directeur du bureau de coopération linguistique et éducative de l’Ambassade de France à Moscou.

    • Juin, Début d’un cycle de formation de « pédagogues sociaux » à Tcheliabinsk, intitulé « Bistro » à l’initiative de la ville de Tcheliabinsk. Cette formation composée de 5 sessions de 15 jours s’inscrira dans le cadre du programme européen Tacis, sera réalisé sous la responsabilité des CEMEA France. Elle travaillera sur 2 sites, le « quartier de la métallurgie » et le « quartier nord – ouest ».

    • Première intervention de Joëlle Bordet sur l’école à l’Université pédagogique.


1995

    • Printemps : La ville de Tcheliabinsk crée, à côté du Comité de l’Education, un Comité de la Jeunesse chargé de mettre en œuvre le programme de la municipalité en direction de la jeunesse. Elle demande aux Ceméa de l’aider à structurer une vie associative autour des questions :

  • d’information de la jeunesse,

  • de construction d’échanges avec les jeunes étrangers,

  • d’organisation d’une association,

  • de formation des animateurs des centres de loisirs.

    • Mai, session d’évaluation du cycle de formation des pédagogues sociaux et présentation du film réalisé par Pierre Trédez intitulé : « Paris Tcheliabinsk ».

    • Mission d'A. Grimont et de JM. Michel (DG) à Tcheliabinsk pour étudier, avec les instances de la ville, les suites de la formation des pédagogues sociaux, dans deux directions : la jeunesse et le travail social.

    • Décembre, un professeur russe francophone passe trois semaines dans l’association régionale des Ceméa de Bretagne pour étudier le fonctionnement d’une association : bureau et conseil d’administration, regroupement des formateurs, actions de formation en direction des professionnels de la petite enfance, préparation et vécu d’un stage de formation d’animateurs volontaires de centre de vacances et de loisirs.


1996

    • Avril, six jeunes musiciens de Tcheliabinsk sont invités par les Ceméa au Printemps de Bourges. Ils ont l’occasion de se produire sur scène trois fois, de participer à plusieurs émissions de radio et de vivre le festival.

    • Juin, une étudiante francophone passe trois semaines au Centre Information Jeunesse de Bretagne pour comprendre comment se traite et se diffuse l’information pour la jeunesse.

    • Intervention de Joëlle Bordet sur « Jeunesse et langage des jeunes ».

    • Juillet, accueil de 5 étudiants ou élèves professeurs de l’Université de Pédagogique de Tcheliabinsk dans des centres de vacances en France (financement MAE).


1997

    • Printemps, des jeunes créent à Tcheliabinsk une association dénommée « Initiativa » qui a pour mission d’organiser l’information en direction de la jeunesse et de faire émerger les projets des différents quartiers de la ville dans le domaine des loisirs et des échanges avec les jeunes étrangers.

    • Juin, accueil à Rennes d’une délégation conduite par la Présidente du Comité de la Jeunesse et la Présidente de l’association « Initiativa » pour étudier le partenariat entre une municipalité et les associations.

    • Juillet, accueil aux Francofolies de La Rochelle de la Chorale de l’Ecole 48 invité par les Ceméa.

    • Juillet, accueil en Russie de dix jeunes musiciens d’Aubervilliers, accompagnés par les animateurs de la ville, formateurs aux Ceméa, à l’invitation de l’association Initiativa. Ils participent à un festival au bord de la Volga, puis rencontrent des musiciens de Tcheliabinsk.

    • 3 septembre, création du Centre des Initiatives Pédagogiques et des Innovations (CISPI).

    • 26 septembre, adhésion de CISPI à la Ficeméa.


1998

    • Mars, mise en place d’une formation d’animateurs de centre de vacances à l’Université Pédagogique de Tcheliabinsk financée par la MAE.

    • Juin, accueil à Aubervilliers d’un groupe de jeunes footballeurs conduit par Initiativa pour la coupe du Monde de foot.

    • Juillet et aout, accueil en France de 10 animateurs de centres de vacances impliqués dans l’action d’Initiativa.

    • Intervention de Joëlle Bordet sur « Jeunesse et langage des jeunes ».

    • Décembre voyage d’étude d’une délégation française composée de la Directrice du Centre d’information jeunesse de Rennes, d’une Inspectrice de la Direction régionale de La Jeunesse et des Sports de Rennes, du Directeur de la Jeunesse de la ville de Rennes et de 2 représentants des Ceméa Bretagne, Eugène Pasdeloup et Jacques Nicolas.


1999

    • Mars, Voyage d’étude d’une délégation française composée du Directeur général des Ceméa (Jacques Demeulier), du Secrétaire général de la Ficeméa du Chargé de mission de France liberté (Claude Vercoutère), du directeur des Ceméa Bretagne, de Michel Duterde et d’Alain Grimont

    • Mai, organisation d’une formation d’animateurs agréée BAFA au centre de vacances de Rodnichiock Jan encadrée par Initiativa et les Ceméa.

    • Juillet, accueil de 10 stagiaires de cette formation en Bretagne pour la réalisation de leur stage pratique. L’accueil est encadré par Initiativa, les Ceméa français et les Ceméa Belge.

    • Juillet, accueil du groupe « Jazz Hotel » de la chorale de l’université pédagogique de Tchéliabinsk au Festival Inter celtique de Lorient.


2000

    • Accueil d’Initiativa au colloque sur « La place des minorités dans les activités de jeunesse » colloque organisé au Centre Européen de la Jeunesse de Budapest par Eurojeunesse 2000 – (financement FEJ).

    • Juillet, accueil de 5 étudiants ou élèves professeurs de l’Université de Pédagogique de Tcheliabinsk dans des centres de vacances en France – (financement MAE).

    • Intervention de Joëlle Bordet sur « Jeunesse et langage des jeunes » à l’Université Pédagogique.

    • 25 Septembre – 1er octobre, organisation à Tcheliabinsk, par EuroJeunesse 2000, d'un séminaire européen (financement FEJ), réunissant une trentaine de responsables de différents pays européens (Fr, B, It, Biélorussie, Lituanie, Russie ...) sur le thème "L’insertion sociale des mineurs et des adolescents dans les quartiers des grandes villes européennes".


2001

    • Organisation d’un stage de perfectionnement BAFA (agréé par les services Jeunesse et Sport de France) à Tcheliabinsk organisé par Initiativa, les Ceméa français et les Ceméa Belge.

    • Aout, accueil de représentants d’Initiativa au séminaire « Exclusion sociale, violence de jeunes et pertinence de l’éducation non formelle » à Brest.


2003

    • Mai, accueil à Tcheliabinsk d’une délégation française pour un programme de découverte des institutions scolaires.

    • Accueil au Forum mondial de la FICEMEA à Dunkerque des responsables russes des associations Initiativa et CISPI, associations devenues membres de la FICEMEA (Anna, Serge Molchanov, Valentine Kazantseva).


2004

    • Interventions de M Duterde à l’école 48 pour des cours de « civilisation française ».

    • intervention de Valentine Kazantseva comme formatrice dans les stages de préparation au départ mis en place par l’AFVP pour les futurs volontaires internationaux.


2005

    • Interventions M Duterde à l’école 48 pour des cours de « civilisation française ».

    • intervention de Valentine Kazantseva comme formatrice dans les stages de préparation au départ mis en place par l’AFVP pour les futurs volontaires internationaux.

    • intervention de Joëlle Bordet sur: « La notion d’émigration ».

2006

    • Interventions M Duterde à l’école 48 pour des cours de « civilisation française ».

    • intervention de Valentine Kazantseva comme formatrice dans les stages de préparation au départ mis en place par l’AFVP pour les futurs volontaires internationaux.


2007

    • Interventions M Duterde à l’école 48 pour des cours de « civilisation française ».

    • intervention de Valentine Kazantseva comme formatrice dans les stages de préparation au départ mis en place par l’AFVP pour les futurs volontaires internationaux.

    • Octobre, Participation à Madagascar à l’assemblée générale de la Ficemea et du séminaire sur « Développement durable et éducation » de Serge Molchanov, Anna Choubik et Vitali Leskine.


2008

    • Interventions M Duterde à l’école 48 pour des cours de « civilisation française ».

    • intervention de Valentine Kazantseva comme formatrice dans les stages de préparation au départ mis en place par l’AFVP pour les futurs volontaires internationaux.


2009

    • Octobre, accueil à Tcheliabinsk d’un séminaire Franco-italien-russe-ukrainien mis en place par l’association territoriale des Ceméa de Picardie et de la Ficeméa sur le thème de la socialisation de la jeunesse, (financement de l’U.E.), ce qui permet une première prise de contact avec les responsables de l’association DIMSI.

    • Interventions M Duterde à l’école 48 pour des cours de « civilisation française ».

    • Décembre, accueil et prise en charge par la Ficeméa de 2 interprètes du séminaire d’octobre dans un stage organisé sur les droits de l’homme par la Ficeméa à Rome.


2010

    • Juin, accueil en France dans un stage organisé par les Ceméa de Picardie et la JPA de l’Aisne de 8 jeunes de l’association DIMSI, avec un accueil à Paris organisé par la Ficeméa.

    • Interventions M Duterde à l’école 48 pour des cours de « civilisation française ».

    • Octobre, accueil à Amiens (Ceméa Picardie) et à Paris (Ficeméa) de deux responsables de l’institut pédagogique de Tcheliabinsk, Mmes Olga Rusakova et Irina Kachuro.

    • Novembre, accueil d’une délégation d’Amiens à Tcheliabinsk.

    • Décembre, intégration dans l’équipe de formateurs d’un stage organisé par la Ficeméa sur les droits de l’homme à Wépion (Belgique) d’une formatrice russe de Tcheliabinsk, ex participante au séminaire de Rome l’année précédente (financement FEJ).


2011

    • Juin, accueil à Paris, Amiens et Bruxelles d’une délégation des Conseils de Jeunes de la région de Tcheliabinsk invitée par la Ficeméa, l’association territoriale des Ceméa de Picardie et les Ceméa belge (financement du Fond Européen de la Jeunesse).

    • Septembre, accueil à Amiens et à Paris d’un séminaire Franco-italo-russo-ukrainien mis en place par les associations territoriales des Ceméa de Picardie et d’Ile de France, la Ficeméa et le CSTB, qui s’inscrivait dans la suite du séminaire de Tcheliabinsk d’octobre 2009 (financement UE).

    • Décembre, accueil par DIMSI, l’école 48 et l’Institut pédagogique du Secrétaire général de la Ficeméa (Marc Genève).


2012

  • Juillet, accueil à Souillac et à Paris d’une délégation de jeunes de DIMSI et de l’école 48 dans une rencontre de jeunes organisées par plusieurs partenaires dont la Ficeméa, deux associations membres de la Ficeméa (les Ceméa Sénégal, Ceméa Italien) et le CSTB.






Chronologie des actions Ceméa en Russie mise à jour au 20/09/12

similaire:

Quand nous parlons des Ceméa, nous parlons de iconExamen enfin dépassionné
«Pensons-y toujours, n’en parlons jamais». Mais ce temps n’existe plus et le militarisme sourcilleux du bravache Déroulède ou de...

Quand nous parlons des Ceméa, nous parlons de iconNous prions notre lecteur de nous tenir pour excusé : nous nous sommes...

Quand nous parlons des Ceméa, nous parlons de iconAllocution du roi d'espagne felipe VI dans l’assemblée nationale
«Je sais qui je suis», disait Cervantès par la bouche de Don Quichotte. Et bien nous, Français et Espagnols, savons qui nous sommes...

Quand nous parlons des Ceméa, nous parlons de iconLa Commission permanente du Conseil régional du Centre-Val de Loire...
«Nous sommes venus parce que nous savions que nous n’étions pas concernés. Nous connaissons cette ville et nous nous sommes déplacés...

Quand nous parlons des Ceméa, nous parlons de iconPourquoi echangeons-nous ? Pour la plupart des choses, nous ne pouvons...
«faire plaisir» à l’autre (ce qui n’est pas l’enjeu de l’échange lorsque, par exemple, on achète une baguette de pain). Ainsi, «l’échange»...

Quand nous parlons des Ceméa, nous parlons de iconSi la crise s’aggrave, nous pouvons assurément nous passer d’informatique,...
«Le retour a la terre» dont nous mesurons chaque jour l’intérêt qu’il suscite parmi les jeunes générations. La situation de crise...

Quand nous parlons des Ceméa, nous parlons de iconUne progression importante en 20 ans
«Nous avons l’habitude de dire que nous cultivons les recettes des moines… nous conservons l’authenticité et les racines de ces recettes...

Quand nous parlons des Ceméa, nous parlons de iconObjectifs : Réfléchir aux éléments constitutifs de l’identité culturelle,...
...

Quand nous parlons des Ceméa, nous parlons de iconNous allons nous intéresser aujourd’hui à un personnage particulièrement emblématique du 19
«Grandeur» mais qui s’est rapidement fourvoyée dans une politique ultra conservatrice inadaptée aux attentes du plus grand nombre....

Quand nous parlons des Ceméa, nous parlons de iconNote d’intention par David Lescot
«nous bâtirons des lendemains qui chantent», ou «nous voulons chasser la guerre pour toujours», ou encore «nous marchons dans la...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com