Les Classiques du Festival du 05 octobre 2012 au 23 mai 2013





télécharger 178.2 Kb.
titreLes Classiques du Festival du 05 octobre 2012 au 23 mai 2013
page1/3
date de publication19.05.2017
taille178.2 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > documents > Documentos
  1   2   3
Les Classiques du Festival du 05 octobre 2012 au 23 mai 2013
Editorial


La nouvelle saison des Classiques du Festival se déroulera d’octobre à mai.
Tout comme l’année dernière, elle débutera par une collaboration avec le Théâtre Liberté. Pour l’occasion nous avons invité la chanteuse Françoise Atlan et l’Orchestre arabo-andalou de Fès sous la direction de Mohamed Briouel. Outre des extraits de noubas algériennes, le programme fera la part belle au chant arabo-andalou et judéo-espagnol dont Françoise Atlan est aujourd’hui l’interprète idéale.
Deux grandes soirées orchestrales séduiront les mélomanes. Le pianiste Ferenc Vizi en compagnie de ses compatriotes de l’Orchestre Philharmonique de Târgu-Mureş nous offrira deux grands Concertos, celui de Grieg si lyrique et au charme typiquement scandinave, ainsi que le célébrissime n°1 de Tchaïkovsky. Quant à David Fray, récent lauréat des Victoires de la musique classique, il interprètera le 3ème de Beethoven avec la complicité de l’Orchestre régional de Cannes Provence-Alpes-Côte d’Azur qui sera dirigé par Ulrich Windfuhr.
Pour le traditionnel concert de Noël, les trente chanteurs du Chœur de chambre de l’Oural cisèleront, avec toute la ferveur et la profondeur qui les caractérisent, l’œuvre religieuse majeure de Rachmaninov, ces « Vêpres » à la magnificence sonore époustouflante.
La série « Grand piano à Neptune » va se poursuivre avec deux récitals exceptionnels. Tout d’abord, c’est Alexandre Tharaud qui, nous ayant déjà enchantés en 2004 avec Bach, Couperin et Ravel, nous régalera de sept Pièces lyriques de Grieg, des Scènes d’enfants de Schumann, de l’Appassionata de Beethoven et de sa transcription de l’Adagietto de la 5ème Symphonie de Mahler. Ensuite, Giovanni Bellucci, un habitué des défis extrêmes, partagera son récital entre Chopin et Liszt avec l’immense Sonate en si mineur.
Après celles du Quatuor Parisii et du Concert Impromptu, le principe d’une « résidence » d’un ensemble dans un établissement scolaire sera reconduit. Trois percussionnistes de Polychronies s’installeront pendant trois jours en mai au Collège de la Marquisanne pour des séances de restitution d’ateliers menés durant l’année avec des classes de CM2 et de 6ème. Un concert public, dont l’accueil sera assuré par les collégiens, esquissera un panorama de la percussion contemporaine avec, notamment, des œuvres de Iannis Xenakis, Steve Reich ou Thierry de Mey et sa Musique de tables.
Tout au long de cette saison, Le Festival de musique de Toulon et sa région poursuivra ses actions pédagogiques, - concerts et rencontres avec des solistes -, ses modules de découverte de la musique classique pour les bénéficiaires de centres sociaux. Enfin, avec l’active collaboration de l’association des Amis du Festival, de nombreuses conférences, rencontres diverses, présentations renforceront ce lien musical exceptionnel tissé depuis plus de soixante ans avec un public enthousiaste.
Les Classiques du Festival du 05 octobre 2012 au 23 mai 2013
Sommaire



« Présentation de la saison »

Vendredi 05 octobre 2012 / 18h / Salle Mozart
suivie d’un apéritif offert par les Amis du Festival.

Réservation indispensable au 04 94 93 55 45 avant le 28 septembre.
«

 Les Andalousies, ou l'esprit de Grenade »


Vendredi 05 octobre / 20h30 / Théâtre Liberté (En coréalisation avec le Théâtre Liberté)
Françoise Atlan (chant) / Orchestre Arabo-andalou de Fès / Mohamed Briouel (direction)

Noubas algériennes / Chant arabo-andalou et judéo-espagnol
« Etoiles du Nord »

Mardi 13 novembre 2012 / 20h30 / Palais Neptune
Ferenc Vizi (piano) / Orchestre Philharmonique de Târgu-Mureş (Transylvanie) / Laurent Brack (direction)

Schumann / Grieg / Tchaïkovsky
« Concert de Noël »

Jeudi 13 décembre 2012 / 20h30 / Eglise Saint-Jean Bosco
Chœur de chambre de l’Oural / Vladislav Novik (direction)

Suites de Noël / Rachmaninov « Les Vêpres »
« Grand piano à Neptune »

Mardi 22 janvier 2013 / 20h30 / Palais Neptune
Alexandre Tharaud (piano)

Grieg / Schumann / Mahler / Beethoven
18h / Hôtel Ibis Styles : « Une heure avec l’Appassionata » animée par Monique Dautemer.
« Une profonde ferveur »

Mardi 19 mars 2013 / 20h30 / Palais Neptune
David Fray (piano) / Orchestre Régional de Cannes Provence-Alpes-Côte d’Azur / Ulrich Windfuhr (direction)

Bach / Beethoven / Mozart
18h / Hôtel Ibis Styles : « Une heure avec les Brandebourgeois » animée par Monique Dautemer.
« Grand piano à Neptune »

Jeudi 04 avril 2013 / 20h30 / Palais Neptune
Giovanni Bellucci (piano)

Chopin / Liszt
18h / Hôtel Ibis Styles : « Une heure avec la Sonate de Liszt » animée par Monique Dautemer.
« Tout un monde sonore »

Jeudi 23 mai / 20h30 / Collège La Marquisanne
Ensemble Polychronies (percussions)

Xenakis / Reich / De Mey / Martynciow / Taïra / Ortiz

Les Classiques du Festival du 05 octobre 2012 au 23 mai 2013
Informations pratiques



Lieux


Palais Neptune (Place Besagne, Toulon)

Théâtre Liberté (Place de La Liberté, Toulon)

Eglise Saint-Jean Bosco (La Mître, Bd Docteur Cunéo, Toulon)

Collège La Marquisanne (48 Chemin Belle Visto, Toulon)

Salle Mozart (Bd Maréchal Leclerc, Toulon)

Hôtel Ibis styles (ex All seasons) (Place Besagne, Toulon)



Tarifs concerts


26€, réduit 22€, spécial 12€ (+ frais de location / place)

Concert du 05 octobre : 26€, réduit 20€, spécial 14€

Concert du 23 mai : 16€, réduit 12€, spécial 9€

+ frais de location / place (1,30€ au bureau de location du Festival)
Réduit (sur justificatif) : Amis du Festival, adhérents Fnac, professeurs du CNRR TPM, groupes (minimum 10 personnes par concert).

Spécial (sur justificatif) : Etudiants et élèves du CNRR TPM de moins de 25 ans, demandeurs d'emploi.

Tarif collectivités : renseignements au 04 94 93 55 45



Abonnement


3 concerts achetés simultanément au bureau de location du Festival =

le 3ème au tarif spécial (+ frais de location par place)

En vente exclusivement au bureau de location du Festival, par correspondance et par internet.



La Carte jeune

à validité permanente


Pour les moins de 25 ans, 4 concerts = 15€

Achat de la carte et réservation des places auprès du bureau de location du Festival.

La carte doit être présentée au guichet « carte jeune » le soir du concert pour obtenir un billet d’entrée.



« Une heure avec »



Entrée libre pour les adhérents aux Amis du Festival

3€ pour les non adhérents



Location

à partir du 17 septembre


Bureau de location du Festival :

(Office du Tourisme de Toulon, Place Louis Blanc) 04 94 18 53 07

Office du Tourisme de Six-Fours : 04 94 07 02 21

Fnac, Carrefour, Géant, Système U, Intermarché :

0 892 683 622 (0,34€ / min.) www.fnac.comwww.carrefour.fr – www.francebillet.com

Réseau Ticketnet : Auchan, Cora, Cultura, E. Leclerc, Virgin Megastore

0 892 390 100 (0,34€ / min.) www.ticketnet.fr



Renseignements


Bureau administratif du Festival

Téléphone 04 94 93 55 45 / Télécopie 04 94 24 16 10

musiquetoulon@wanadoo.frwww.festivalmusiquetoulon.com
Association loi 1901 du 22 novembre 1963

Licences de spectacle cat 2-135757 et 3-135758

N° SIRET : 391 186 657 00022 / N°APE : 9002 Z



Président : Henri Tiscornia

Trésorier / Administrateur général : Claude Pinet

Vice-Présidents : Franck Brignand / Yves de Kermel

Secrétaire : François Luiggi

Administrateurs : Marie-Jo de La Serraz / Benoît Mignon / Jacqueline Tiscornia
Direction Artistique : Daniel Bizien

Assistante artistique & Relations publiques : Séverine Baume - festival.artistique@wanadoo.fr

Administration / Finance : Franck Fabre - festival.administration@orange.fr

Communication / Correspondant collectivités : Sébastien Rétali - festival.communication@wanadoo.fr

Secrétariat : Monique Brousse - festival.secretariat@wanadoo.fr

Chargé de Production : Thierry Zinn – tzinn@wanadoo.fr

Locationnaire : Béatrice Wagner – festival.billetterie@orange.fr

Musicologue : Monique Dautemer

Accueil des artistes : Françoise Fiat


«

 Les Andalousies, ou l'esprit de Grenade »
Vendredi 05 octobre 2012 / 20h30 / Théâtre Liberté

En coréalisation avec le Théâtre Liberté










© Shelomo Sadak

Françoise Atlan (chant)

Orchestre arabo-andalou de Fès

Mohamed Briouel (violon & direction)

Noubas algériennes / Chant arabo-andalou et judéo-espagnol

Un voyage spirituel et sensible dans le répertoire des musiques arabo-andalouses nées dans la splendeur de Cordoue et Grenade. Après la Reconquista, elles essaimèrent dans tout le Maghreb et sur le pourtour de la Méditerranée pour la tradition sépharade.


Françoise Atlan, artiste à la double culture, est dotée d’une expression vocale, d’un style et d’une technique uniques. Ses racines judéo-orientales l’amènent à se passionner pour les musiques du Bassin Méditerranéen et à interpréter entre autres des noubas qui sont des chants habituellement réservés aux hommes.


Françoise Atlan (chant)

Née à Narbonne au sein d’une famille juive sépharade originaire de Kabylie, elle mène de front une carrière de chanteuse lyrique et d’interprète des traditions musicales judéo-espagnoles et judéo-arabes. Après des études à Saint-Etienne et Aix-en-Provence en piano et musique de chambre, elle développe sa technique vocale à l’Opéra de Paris auprès d’Andréa Guiot et vit aujourd’hui entre Marseille et Marrakech.

Ses racines judéo-berbères l’amènent à se passionner pour les musiques traditionnelles, en particulier du bassin méditerranéen. Elle chante avec le guitariste flamenco Juan Carmona, interprète également le répertoire médiéval européen avec l’ensemble Gilles Binchois et la Boston Camerata, poursuit son exploration des traditions méditerranéennes, mais aussi du répertoire occidental ancien et arabo-andalou.

Son premier CD enregistré en 1992, Romances Sefardies, est salué avec enthousiasme par la critique tandis que le second intitulé Entre la Rose et le Jasmin obtient le Diapason d’Or en 1994. Elle est lauréate en 1998 du Prix Villa Médicis Hors les Murs décerné par le Ministère de la Culture et de la Communication, récompense qui inaugure une collaboration avec Mohamed Briouel autour de la tradition arabo-andalouse de Fès.

Également interprète de musique contemporaine, elle chante notamment au sein du Chœur contemporain dirigé par Roland Hayrabédian, elle est de 1987 à 1989 première soliste de l’ensemble Musicatreize spécialisé dans la musique d’Ohana, Ligeti et Nono. En 2001, elle participe à la création de l’œuvre du compositeur Florence Baschet, Femmes, commande de Radio France, avec l’Ensemble Fa sous la direction de Dominique My. Elle se produit sur les plus grandes scènes internationales, aux Etats-Unis (Carnegie Hall), au Festival de Mexico, au Japon, au Canada, en Belgique, en Norvège, en Israël, en Espagne, en Tunisie, au Maroc, en Suisse et en Allemagne.

Elle donne régulièrement des master classes en France (Centre de Musique Médiévale de Paris) et en Suisse (Genève et Bâle).
Mohamed Briouel (violon & direction d’orchestre)

Né en 1954 dans la région de Fès, il commence à étudier la musique en 1963 aux côtés d’Haj Abdelkrim Raïss, un des maîtres incontestés de la musique andalouse au Maghreb, dont il est le disciple favori. Premier Marocain à recevoir le premier prix de solfège et le prix d’honneur de la musique arabo-andalouse, il est le directeur du Conservatoire de musique de Fès, une des villes où la tradition de la musique arabo-andalouse a été la plus préservée depuis la chute de Grenade et la fin du royaume d’Al Andalous en 1492.

Joueur de viole et spécialiste de la musique arabo-andalouse, il participe à l’enregistrement de l’anthologie Al Ala avec Quaddam Bouaquir et Quaddam Ejjadid, disque qui s’inscrit dans la lignée de la tradition arabo-andalouse. Il reçoit en 1986 le Prix du Maroc pour la publication de son livre Musique andalouse marocaine : Nouba Gharibat Al Husayn, dans lequel les onze noubas andalouses sont retranscrites pour la première fois dans la notation occidentale.

En 1991, le Ministre de la Culture du Maroc lui apporte son soutien pour la création d’un nouvel ensemble de musique andalouse, Al Ala, avec lequel il donne de très nombreux concerts dans le monde entier. Ces dernières années, il s’est produit au Maroc et à l’étranger avec l’Orchestre arabo-andalou de Fès, contribuant à la diffusion de la musique arabo-musulmane, ainsi que de la musique séfarade : accompagné par des musiciens de tradition juive tels Albert Bouhadana, Emil Zrihan ou Françoise Atlan, il renoue avec la tradition marocaine d’ouverture et de tolérance.

Il a également regroupé de jeunes chanteurs de Fès au sein d’un chœur qui s’est produit à plusieurs reprises et avec succès au Festival de Fès des musiques sacrées du monde.
Orchestre arabo-andalou de Fès

(feu Abdelkrim Raïss)

Abdelkrim Raïss reste l’un des noms qui auront marqué l’histoire de la musique andalouse marocaine contemporaine ou Tarab el Ala.

Il est né vers 1912. Jeune élève, il rejoint le dépositaire de cet art dans la ville impériale de Fès, Mohamed Benabdeslam Al-Brihi, qu’il tient lui-même de son père Abdeslam Al-Brihi. C’est auprès du premier qu’il perfectionnera son éducation musicale. Au moment où Abdelkrim assure la relève, il donnera à son orchestre le nom du maître pour perpétuer son souvenir.

En 1969, il participait, en tant qu’expert, au congrès de la musique arabe de Fès.

Outre ses activités musicales les plus diverses, et la direction du conservatoire de musique de Fès, on doit à Abdelkrim Raïss la publication de deux ouvrages. L’un, publié en 1982, corrige sa version des poèmes de Al-Haik qui, comme on le sait, a été le premier, au début du XVIIIème siècle, à recueillir par écrit onze noubas avec leurs poèmes respectifs, la modalité musicale et les rythmes correspondants. L’autre titre a été édité en 1985. Abdelkrim Raïss, avec l’aide de son élève préféré Mohamed Briouel, réalisait une transcription en notation occidentale de la nouba Gharibat Al-Husayn.

Haj Abdelkrim Raïss a été aussi le directeur du conservatoire de musique de Fès et dirigera son orchestre (qui porte son nom) jusqu’en 1996, date de son décès.

Ce même orchestre sera dirigé par Mohamed Briouel et portera le nom de « Orchestre arabo-andalou de Fès ».

Il restera, par ailleurs, l’un des meilleurs rebabistes (joueur de rebab) qu’a connu la musique andalouse marocaine.
« Etoiles du Nord »
Mardi 13 novembre 2012 / 20h30 / Palais Neptune











© Adrien Alleaume


Ferenc Vizi (piano)

Orchestre Philharmonique de Târgu-Mureş (Transylvanie)

Laurent Brack (direction)

Schumann « Manfred », ouverture, opus 115

Grieg Concerto pour piano en la mineur, opus 16

Tchaïkovsky Concerto pour piano n° 1 en si bémol mineur, opus 23


Il était normal que Ferenc Vizi, virtuose inspiré né en Transylvanie, croise sur sa route les soixante musiciens de l’Orchestre Philharmonique de Târgu-Mureş, l’une des plus anciennes et prestigieuses formations roumaines. Pour ce concert, ils offriront exceptionnellement deux grands concertos pour piano, ceux de Grieg et Tchaïkovski.

« Ferenc Vizi est un des ces pianistes rares dont le toucher poétique ne tombe jamais dans la facilité. » (Judith Chaine, Télérama)


Ferenc Vizi (piano)

Ferenc Vizi est né en Transylvanie (Roumanie) en 1974. Enfant, il rêvait de faire de la musique. Décrété inapte par un idiot de sa petite ville, Reghin, interdit de piano, il ne renonce pas et apprend l'accordéon dans son école primaire. Un jour, par hasard, le directeur de l'école de musique où il souhaitait aller, l'entend jouer. Il l'inscrit immédiatement dans son établissement où il étudie enfin le piano à neuf ans dans la classe d’András Körtési dans sa ville natale de Reghin puis rejoint la classe de Gérard Frémy au CNSM de Paris. Il reçoit également les conseils de Cyril Huvé, Jacques Rouvier et de la pianiste Françoise Thinat à l’École Normale de Paris.

Il se distingue dans plusieurs grands concours internationaux : Saratov en Russie, Hamamatsu au Japon, Rubinstein à Tel-Aviv, et au ARD de Munich, grâce auxquels il bénéficie de nombreux engagements en Amérique du Sud, au Japon, et dans plusieurs pays d'Europe, et d'un enregistrement du 2ème Concerto de Bartók avec l’orchestre de la Bayerischen Rundfunk sous la direction de Peter Rundel pour la Radio de Munich.

Depuis il se produit en tant que soliste avec des orchestres ou en récital principalement en Europe. Parmi ses partenaires de musique de chambre, on peut retenir Henri Demarquette, Raphaël Perraud, Jean-Marc Phillips-Varjabedian, Alexis Cardenas, Benoit Fromanger et Richard Galliano.

Lauréat Juventus dès 1995, il est régulièrement invité en France au Théâtre de la Ville et se produit à Radio France, au Grand Théâtre de Bordeaux, au Festival de l'Épau, Piano à Riom, Piano à Auxerre, aux Serres d’Auteuil, Piano Passion de Saint-Etienne, au Musée d’Orsay et à l’Opéra comique à Paris, au Festival de Nohant, à la Folle Journée de Nantes, Festival de la Roque d’Anthéron, Piano(s) festival Lille, Festival d'Eté de Toulouse, et dans de nombreuses Scènes Nationales et théâtres de province. En août 2011, il remporte un vif succès au Festival de la Chaise-Dieu où il interprète le Totentanz de Liszt avec l'Orchestre National d'Île de France dirigé par Yoel Levi.

A l’automne 2011, et avec l'ensemble de musique traditionnelle hongrois Cifra, il crée le programme « Rhapsodies - Liszt et les Tziganes » sur la scène nationale de Martigues puis au festival Lisztomanias de Châteauroux. Ce programme est repris en mars 2012 à l'Opéra de Dijon, au Théâtre de Cambrai et au Centre culturel des Portes de l'Essonne. Pendant la saison 2012-2013 ce spectacle sera donné à la Maison de la Culture de Bourges, au Théâtre de Narbonne, au Théâtre Anne de Bretagne à Vannes, à La Coursive à La Rochelle, à La Passerelle à Saint-Brieuc, au Trident à Cherbourg ainsi qu'à Paris Théâtre de la Ville.

En novembre 2012, il interprète le 1er Concerto de Tchaïkovski et le Concerto de Grieg avec l'Orchestre Philharmonique de Târgu-Mureş (Roumanie) en tournée en France au Pin Galant de Mérignac, Palais Neptune de Toulon, au Cratère d'Alès et à la Rampe d'Échirolles.

Il enregistrera la Sonate opus 111 de Beethoven et la Fantaisie opus 17 de Schumann pour le label Æon, et « Voyage » - œuvres de Schubert, Liszt, et Wagner / Liszt pour Satirino records. En novembre 2012 il enregistrera son programme « Rhapsodies, Liszt et les Tziganes » pour Satirino records et au printemps 2013 sortira un album de l'intégrale de l'œuvre pour violoncelle et piano de Mendelssohn avec la violoncelliste Laura Buruiana chez Coviello Classics.

Orchestre Philharmonique d'Etat de Târgu-Mureș (Transylvanie)

Orchestre d’État depuis 1950, l'Orchestre Philharmonique de Târgu-Mureș est une des plus anciennes et prestigieuses formations musicales roumaines. Au cours de son histoire, l’Orchestre a accueilli d’éminentes personnalités du monde musical tel Pablo Casals, Béla Bartók, Jan Kubelik, Joseph Szigeti, George Enescu, Ernest Dohnányi, Aldo Ciccolini, Halina Czerny-Stefanska, Leonardo Bruno Gelber, Josef Suk, Lawrence Foster, Miklós Perényi, Monique Haas, Carlo Zecchi, Dimitri Baskirov, Viktor Tretiakov, Frankl Péter, Annie Fischer, János Ferencsik, Lazar Berman, Radu Lupu, Zoltán Kocsis, Dezső Ránki, Silvia Marcovici, Robert Houlihan...

Son répertoire reflète une grande diversité stylistique avec de nombreuses créations, grâce au travail du compositeur Csiky Boldizsár et du chef d'orchestre Szalman Lorant qui ont dirigé l’orchestre pendant près de trente ans.

Son chef permanent actuel est Shinya Ozaki.

Avec son chœur, dirigé par Vasile Cazan, l’Orchestre Philharmonique anime une vie musicale foisonnante, principalement au Palais de la Culture de Târgu-Mureș, avec plusieurs festivals au cours de l’année, et une étroite collaboration avec le Conservatoire de la ville. Au cours des dernières années, l’Orchestre s’est produit en Hongrie, Angleterre, Autriche, Belgique, Espagne, Allemagne, France, Suisse, Suède, Italie et au Japon.
Laurent Brack (direction)

Pianiste de formation, Laurent Brack poursuit ses études de direction d’orchestre à l’École Normale de Musique de Paris auprès de Dominique Rouits et également de John Eliot Gardiner à l’occasion de master classes au cours desquelles il dirige les English Baroque Soloists et le Monteverdi Choir.

C’est en 1987 qu’il crée l’Ensemble Instrumental Parenthèse qui devient par la suite l’Ensemble Orchestral des Hauts de Seine dont il est actuellement le directeur musical ainsi que des Ensembles Vocaux Curva Via et Tous en Scène.

Laurent Brack est régulièrement invité pour diriger des formations françaises et étrangères : Orchestre Pasdeloup, Camerata de Bourgogne, Las Colinas Orchestra à Dallas, Chœur et Orchestre Symphonique de la Radio Serbe à Belgrade et dernièrement La Musique des Gardiens de la Paix. Enfin, dans le cadre du Festival Musique et Cinéma d’Auxerre, il travaille avec Maurice Jarre, Michel Legrand, John Barry, Claude Bolling, Francis Lai, Bruno Coulais et Jean-Claude Vannier.

À la tête de l’Ensemble Orchestral des Hauts de Seine, il collabore avec de nombreux solistes comme Anne Queffelec, Claire Désert, Régis Pasquier, Gérard Caussé et Richard Galliano, pour ne citer qu’eux.

Il travaille depuis maintenant plusieurs années en étroite collaboration avec l’auteur-compositeur Romain Didier ; de cette amitié naissent des œuvres comme Mozart, la fin du mystère et Qu’en sais-tu ?, des contes musicaux pour enfants, mais également des enregistrements comme Pinocchio court toujours et dernièrement un album de chansons d’Allain Leprest (Leprest symphonique, Tacet productions).

En plus de son activité de chef d’orchestre et de chœur, il est directeur du Conservatoire de Courbevoie et participe à de grands projets pédagogiques qui impliquent des chœurs de collèges comme dernièrement dans les Hauts de Seine pour la création du conte musical Qu’en sais-tu ? de Romain Didier, et dans l’Essonne avec le spectacle musical Tchikidan d’Etienne Perruchon.

« Concert de Noël »
Jeudi 13 décembre 2012 / 20h30 / Eglise Saint-Jean Bosco







Chœur de chambre de l’Oural

Vladislav Novik (direction)

Suites de Noël

Rachmaninov « Les Vêpres »


Considérées comme l'un des sommets de la musique religieuse orthodoxe, les « Vêpres » de Rachmaninov ont été accueillies, dès leur création, par un succès triomphal, jamais démenti depuis. Ayant largement puisé dans le patrimoine musical russe, elles privilégient les tournures modales, archaïsantes, les harmonies de type populaire. Une grandiose pièce d'orfèvrerie chorale.

A travers cette musique, le Chœur de chambre de l’Oural nous transmettra toute la mélancolie et la spiritualité de l’âme russe.

Chœur de chambre de l’Oural

Société Philharmonique d’Etat de Perm (Russie)

28 voix mixtes. Direction Vladislav Novik

Le Chœur de Chambre de l’Oural est un chœur professionnel, fondé en 1975, qui est le seul à avoir ce statut professionnel dans la Région de Perm, capitale de l’Oural.

Le directeur artistique et principal chef en est Vladislav Novik qui est Artiste Emérite de la Fédération de Russie et lauréat de la Région de Perm dans le domaine culturel.

Depuis le début de son existence, le chœur a remporté de nombreuses récompenses, a donné de multiples concerts dans toute la Russie et à l’étranger, participant notamment à de prestigieux concours internationaux de chant européens, en Allemagne, Italie, France et Pologne.

Huit disques-compact ont été enregistrés pour les firmes « Saison Russe » et « Le Chant du Monde » qui ont été distribués dans soixante-trois pays par Harmonia Mundi et dont certains ont été récompensés en France par un Choc du Monde de la Musique.

Le Chœur de Chambre de l’Oural est un ensemble de niveau international. C’est le plus connu des chœurs de l‘Oural, il compte parmi les meilleurs chœurs professionnels de Russie.

Son répertoire comprend sept cents œuvres incluant la musique religieuse orthodoxe et la musique classique russe, les chants populaires et les romances russes.

Le chœur est rattaché à la Société Philharmonique de Perm. Il y réalise régulièrement des concerts avec orchestre.

A travers son activité de concerts, le chœur fait en sorte de préserver et perpétuer la tradition du chant polyphonique russe.

Lors d’un concert à Nantes au cours duquel le chœur représentait la Russie, il a été qualifié de « chœur du 21ème siècle et du nouveau millénaire ».

Récemment, le chœur a effectué une tournée dans plusieurs villes d’Estonie avec des programmes consacrés aux compositeurs Piotr Tchaïkovsky et Gueorguy Sviridov.

En décembre 2012, le chœur est invité à se produire dans le cadre du Festival de Musique Baroque de Lyon et du Festival de musique de Toulon et sa région.

« Grand piano à Neptune »
Mardi 22 janvier 2013 / 20h30 / Palais Neptune






© Marco Borggreve


Alexandre Tharaud (piano)

Grieg Pièces lyriques

Schumann « Kinderszenen » (« Scènes d’enfants »), opus 15

Mahler « Adagietto » (Transcription par Alexandre Tharaud de l’Adagietto de la 5ème Symphonie)

Beethoven Sonate n°23 en fa mineur « Appassionata », opus 57

  1   2   3

similaire:

Les Classiques du Festival du 05 octobre 2012 au 23 mai 2013 iconLe Festival estival du 25 juin au 11 juillet 2013
«Les compositeurs romantiques français» et d’un apéritif offert par les Amis du Festival

Les Classiques du Festival du 05 octobre 2012 au 23 mai 2013 iconBulletin de veille réalisé par le centre de documentation du clemi...
«nuit blanche comprise» au centre sportif Louis-Lumière, dans le 20ème arrondissement de Paris

Les Classiques du Festival du 05 octobre 2012 au 23 mai 2013 iconDeuxième partie – Analyse critique d’un document d’Histoire
«L’historien et les mémoires de la Guerre d’Algérie», in 2012, Historiens et Géographes, octobre-novembre 2012, n°420

Les Classiques du Festival du 05 octobre 2012 au 23 mai 2013 iconAbbaye de Jumièges – Exposition du 2 mai au 31 octobre 2013
«land art» autour d’une thématique commune : l’eau. L’imagination de chacun s’est ensuite laissée emporter par le lieu pour réaliser...

Les Classiques du Festival du 05 octobre 2012 au 23 mai 2013 icon2012 mai-juin “Hommage to the voices” Off Dak’art 2012 Sicap Mermoz (Senegal)

Les Classiques du Festival du 05 octobre 2012 au 23 mai 2013 iconBulletin officiel n° 27 du 05 juillet 2012 «Dispositif d'accueil,...
«Dispositif d'accueil, d'accompagnement et de formation- année scolaire 2012-2013» texte de référence

Les Classiques du Festival du 05 octobre 2012 au 23 mai 2013 iconSalon/festival de l’Histoire et de la Géographie Grille des conférences...

Les Classiques du Festival du 05 octobre 2012 au 23 mai 2013 iconAdoptée par l’Assemblée nationale le 3 octobre, la loi visant à encadrer...
«études», 2007; «Lieux d’achat du livre», dans Ministère de la Culture et de la Communication, Chiffres clés 2011; «Baromètre multi-clients,...

Les Classiques du Festival du 05 octobre 2012 au 23 mai 2013 iconEn tournee d’octobre a decembre 2012

Les Classiques du Festival du 05 octobre 2012 au 23 mai 2013 iconJeudi des lecteurs du 4 octobre 2012






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com