Les Classiques du Festival du 05 octobre 2012 au 23 mai 2013





télécharger 178.2 Kb.
titreLes Classiques du Festival du 05 octobre 2012 au 23 mai 2013
page3/3
date de publication19.05.2017
taille178.2 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > documents > Documentos
1   2   3

Giovanni Bellucci, éminent lisztien, interprètera La Sonate en si mineur qui représente sans doute l'œuvre la plus accomplie de la production pianistique de Liszt. Son ampleur et sa grandeur orchestrales, ainsi qu'une grande liberté de forme expriment idéalement la pensée musicale de l'auteur. Avec cette sonate, Liszt atteint le sommet dramatique de son œuvre pour piano.



Giovanni Bellucci (piano)

Il est considéré comme l’une des plus grandes figures du piano contemporain : son enregistrement des Paraphrases de Franz Liszt sur les opéras de Verdi et de Bellini a été classé par le magazine Diapason parmi les dix meilleurs enregistrements lisztiens de l’histoire. La très sévère sélection comprenait - outre Bellucci - Martha Argerich, Claudio Arrau, Aldo Ciccolini, Gyorgy Cziffra, Wilhelm Kempff et Krystian Zimerman. Ce jugement de Diapason s’ajoute aux louanges unanimes de la presse spécialisée la plus prestigieuse en faveur de l’artiste italien. En effet, tous ses CDs ont été primés : « Choc » du Monde de la Musique, « Editor’s choice » de la revue Gramophone, « Cinq étoiles » de Musica, « Cinq étoiles » du BBC Music Magazine, « CD exceptionnel » de Répertoire, « 4 Clefs » de Télérama, « Meilleur CD » de la revue Suono.

« Il n’y a pas dix pianistes comme lui dans le monde : Bellucci renoue avec l’âge d’or du piano » commente le journal Le Monde après sa victoire au World Piano Masters Competition de Monte-Carlo en 1996 qui clôt une longue série de succès dans des concours internationaux : Concours Reine Elizabeth de Bruxelles, Prague Spring Competition, Prix Alfredo Casella de la RAI, Prix Busoni, Prix Franz Liszt, Concours Claude Kahn à Paris. « Bellucci est une force de la nature déchaînée, mais ni brutale, ni mécanique, une force, par contre, énorme, palpitante » écrit, en se référant à l’interprétation de la Sonate de Beethoven dans « Hammerklavier » le critique italien Piero Rattalino. Il peint le portrait d’un talent musical qui se manifeste presque par hasard, en 1979, lorsque Giovanni Bellucci, âgé de quatorze ans, découvre le piano. Autodidacte, il interprète les trente-deux sonates de Beethoven. Deux ans plus tard, il donne son premier concert avec orchestre avec la Totentanz de Franz Liszt. A l’âge de vingt ans, il achève ses études pianistiques en remportant le Premier prix, décerné à l’unanimité avec félicitations du jury, du Conservatoire Santa Cecilia de Rome. Invité à l’Académie de Imola par le grand pianiste russe Lazar Berman, qui dira de lui en 1991 : « Bellucci est l’un des plus grands talents qu’il m’ait été donné d’écouter... à travers sa phénoménale virtuosité, il engendre un discours musical hautement novateur », il y obtient le Master en 1996. Il a, par la suite, des contacts enrichissants avec des artistes tels que Paul Badura-Skoda, Alfred Brendel, Murray Perahia et Maurizio Pollini. A Paris, il se lance dans une activité intense de concertiste. Soliste, il est accompagné par les orchestres les plus renommés. Il se produit dans les salles, théâtres et festivals internationaux les plus prestigieux. Son récent concert au City Recital Hall de Sydney - qui l’a vu interpréter la Symphonie Fantastique de Berlioz / Liszt - a reçu le prix « Recital of the year 2005 » attribué par le Sydney Morning Herald.

Parmi les prochains événements dont le pianiste italien sera le protagoniste, nous signalons l’exécution des cinq Concertos de Beethoven en deux soirées (dans le double rôle de soliste et chef d’orchestre), l’intégrale des œuvres pour piano et orchestre de Busoni, les deux Concertos de Chopin dans la version avec orchestre à cordes de René Kœring, l’intégrale des Rhapsodies hongroises de Liszt, l’exécution des neuf Symphonies de Beethoven / Liszt en cinq récitals à Paris pour la saison de Radio France. A l’Auditorium du Louvre, en revanche, Bellucci présentera les Variations Diabelli et la Sonate Appassionata de Beethoven.

La maison discographique Decca vient de publier le CD de la transcendante Symphonie Fantastique de Berlioz / Liszt et vont bientôt paraître les deux premiers volumes de la série de quatorze CDs consacrée au cycle monumental des trente-deux Sonates de Beethoven et des neuf Symphonies de Beethoven / Liszt (label Opus 106, distribué en France par Codaex). La maison discographique Accord-Universal a récemment publié les Concertos pour piano et orchestre et les Rhapsodies Hongroises de Liszt interprétées par le pianiste italien.

« Tout un monde sonore »
Jeudi 23 mai 2013 / 20h30 / Collège La Marquisanne









Ensemble Polychronies

Florent Fabre / François Combemorel / Bernard Boellinger (percussions)

Xenakis « Okkho »

Reich « Marimba phase »

De Mey « Musique de tables »

Martynciow « Vaï »

Taïra « Trichromies »

Ortiz « El trompo »


Un concert tous publics dans un collège !...

Après le succès de la résidence du Quatuor Parisii au collège de La Marquisanne en 2011, Le Festival de musique de Toulon et sa région programme à nouveau une soirée de musique de chambre dans ce collège avec cette fois-ci l’Ensemble Polychronies.

Donné dans la salle de spectacle du collège, ce concert sera en tout point identique à un autre. A ceci près que toute son organisation sera assurée par des collégiens encadrés par l’équipe du Festival. Ils s’occuperont ainsi de la régie technique, de l’accueil et du placement du public. Les classes Segpa seront mises à contribution pour le buffet de clôture.

Ce concert s’inscrira dans le cadre d’une « résidence » de l’Ensemble Polychronies qui les fera intervenir tout au long de l’année à partir du collège, dans différentes classes de primaire et de secondaire abordant ainsi des notions telles que le rythme, la mélodie, la dissonance, le silence dans la musique, le dialogue, le geste… Les journées des 23 et 24 mai auront lieu des séances de synthèse avec les élèves qui présenteront les thématiques respectives qu’ils auront abordées. La journée du 22 mai sera consacrée à un concert spécial destiné aux collèges de l’agglomération toulonnaise et à une rencontre avec le centre social de Toulon ouest.

Cette résidence de l’Ensemble Polychronies s’inscrit dans le dispositif « Réseau ECLAIR » du collège de La Marquisanne en partenariat avec la Ville de Toulon (Service Education et Projet Educatif Local), l’Education Nationale (Inspection Académique du Var, Inspection Education Nationale Toulon 1 et 2), le Conseil Général du Var, la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, et l’active collaboration du Festival de musique de Toulon et sa région.


Ensemble Polychronies

Créé en 1998, placé sous la direction artistique de Florent Fabre, Polychronies est un ensemble musical à géométrie variable. Dédié à la création et au répertoire contemporain des XXème et XXIème siècles, il s'appuie sur le « Collectif de Création et de Diffusion Musicale », 2CDM qui réunit instrumentistes, compositeurs musicologues et autres acteurs du monde de la création.

Son engagement s’incarne par la commande d’œuvres mais également par la recherche de collaborations développant une transversalité des expressions artistiques telles que le théâtre, la danse, les arts plastiques et l’image. C’est cet état d’esprit précisément qui a conduit l’Ensemble à initier d’ambitieux projets de théâtre musical (Les 7 portes de Corto d'après Hugo Pratt avec la compagnie « Le bruit des hommes »), de création musicale et vidéo (autour de l’œuvre de Pierre Christin et Enki Bilal, Sarcophage) ou encore d'arts numériques (Dodécalite / Rashomon d'après l'œuvre de Kurosawa). C’est ce même état d’esprit qui aujourd’hui a su fédérer autour de Matsukaze, Jacques Kériguy, Kazuko Narita, Mitsuka Yoshida, Dominique Visse…

Désireux de sensibiliser de nouveaux publics à la musique de notre temps, 2CDM - Polychronies propose chaque année une série de concerts et de performances accompagnée d’actions artistiques et pédagogiques pouvant prendre la forme d’ateliers, masterclass… Ainsi l’ensemble contribue-t-il à l’émergence de projets d’envergure mettant en synergie les créateurs (metteurs en scène, compositeurs, chorégraphes, plasticiens, vidéastes…), les lieux de production et diffusion (Centre National de la Création Musicale de Marseille – GMEM, Châteauvallon, Opéras de Lille et Reims…), les pôles de formation spécialisée (Conservatoire à Rayonnement Régional de Toulon-Provence-Méditerranée , Ecole Supérieure d’Art – ESART , laboratoire Ingémédia de l’Université du Sud Toulon-Var…).

2CDM - Polychronies est soutenu par le Conseil Régional Provence Alpes Côte d’Azur, le Conseil Général du Var, la Ville de Toulon, la communauté d’agglomération Toulon Provence Méditerranée et la Sacem.

L’ensemble est membre de la FEVIS (Fédération des Ensembles Vocaux et Instrumentaux), du PROFEDIM et de FUTURS COMPOSES (Réseau national de la création musicale).
Florent Fabre (percussions)

En tant que percussionniste indépendant, il participe à l’activité d’orchestres dans les domaines lyriques et symphoniques (Opéras de Marseille et Toulon-Provence-Méditerranée, Orchestre philharmonique de Marseille) ou comme soliste dans des formations de chambre (Les Percussions de Strasbourg, Musicatreize, Télémaque) et fonde l’ensemble Polychronies dont il assure la direction artistique. Il enregistre de nombreux CDs. avec ces ensembles (dont un grand prix international du disque et une victoire de la musique), se produit dans des festivals tels que ceux du GMEM, du CIRM, Présences, Pesaro, Virginia Arts Festival, Montpellier / Radio-France, créant de nombreux compositeurs (Gagneux, Challulau, Guérinel, Bossini, Narita, Burgan, Frize, Machado…), le plus souvent dans le cadre de spectacles pluridisciplinaires, en collaboration avec des chorégraphes, plasticiens et metteurs en scène tels que Prejlocaj, Barrat, Ruff…

Auteur de trois rapports sur l’enseignement musical spécialisé (schéma départemental du Var, C.R.D. des Alpes de Haute Provence, constitution d’un C.R.R. pour l’agglomération toulonnaise Toulon-Provence-Méditerranée), titulaire du D.E de percussion, intégré dans le cadre des professeurs titulaires du C.A. et titulaire d’une licence « Conception et mise en œuvre des projets culturels » (Université de Provence-Aix Marseille I),ses activités de pédagogue l’ont amené à enseigner à l’ENM de Toulon, à L’université d’Aix Marseille I (C.F.M.I.), dans le cadre de stages avec Les Percussions de Strasbourg et à collaborer, en temps que tuteur, avec le CEFEDEM Sud (Aubagne). Après avoir été coordinateur du département de percussion du C.R.R. de Toulon-Provence-Méditerranée, il est professeur hors classe au sein de cet établissement en charge notamment du module « multipercussion ».
François Combemorel (percussions)

Il est titulaire du Diplôme National d’Etudes Supérieures de Musique du C.N.S.M de Lyon.

De 1992 à 1994, il participe à l’Orchestre Français des Jeunes (direction Marek Janowski). En 2008 et 2009, il est second timbalier et premier percussionniste de l’Orchestre National de Porto. En tant que percussionniste indépendant, il intervient dans les opéras de Marseille, Toulon et Lyon, les orchestres d’Île de France, San Sebastien Euskadi, Philharmonique de Monaco, Régional de Cannes, National de Lyon, National de Strasbourg, National de Montpellier, des Pays de Savoie, l’Ensemble Orchestral Contemporain, le Nouvel Ensemble Moderne de Montréal.

Pour la musique de chambre, il est percussionniste de la compagnie La Liseuse (direction Georges Appaix), de l’ensemble Octobone (direction Michel Becquet), soliste de l’ensemble Polychronies (direction Florent Fabre). De 1998 à 2002, il est soliste du quintette de percussion Les Percussions Claviers de Lyon.

Il est membre du groupe de rock expérimental Biocide, et du collectif de musique improvisée Tout est bon dans le cochon.

Il a enregistré plusieurs CDs avec l’Octette de trombones de Lyon; Octobone et Octobone 2, l’Ensemble Symblema avec Eric Sammut (marimba) « Les Quatre Saisons de Vivaldi » ; avec Biocide « Le Syndrome de Meurfy » ; avec Les Percussions Claviers de Lyon « Circus », « The Desert Music » (Steve Reich) et « Echo de la terre profonde » ; avec l’Opéra National de Lyon « Les Trois Sœurs » (Peter Eotvos) et « La Station Thermale ».
Bernard Boellinger (percussions)

Eudes de percussion aux CNR de Nancy (médaille d’or) puis au CNR de Strasbourg (prix supérieur instrumental, cl asse de Jean Batigne fondateur des Percussions de Strasbourg).

Expériences musicales très diverses : Théâtre jeune Public de Strasbourg (théâtre musical), Accroche note, Noco music, Macumba, Symbléma.

Régulièrement demandé par de prestigieux orchestres (Orchestre de Paris, Philharmonique de Radio France, Toulouse, Montpellier, Nice, Monaco…), il est timbalier solo de l’orchestre de l’opéra de Marseille ; il est un des rares timbaliers français à jouer sur des peaux naturelles montées sur des instruments de haute technologie qu’il a contribué à développer.

Il est membre de l’ensemble Polychronies.

Après avoir enseigné en Alsace puis à Arles et Orange, il est professeur coordinateur de percussion au CNRR de Toulon Provence Méditerranée, chargé du module « timbales », il intervient régulièrement dans des stages et en masterclass de timbales (Académie Tomasi, Percussion, Epsival…) et écrit des articles pédagogiques dans des revues spécialisées.

Les Classiques du Festival du 05 octobre 2012 au 23 mai 2013
Association Les Amis du Festival



Cotisation annuelle

16€ par personne / 25€ par couple



Renseignements / Adhésions



Arlette Broudin

24, Allée du Parc Saint-Jean, 83100 Toulon

04 94 61 20 58

arlette.broudin@orange.fr



Avantages réservés

aux adhérents


Tarif réduit pour les deux saisons du Festival de musique de Toulon et sa région.

Tarif préférentiel dans les salles partenaires : Châteauvallon, Opéra,

Théâtre Liberté…

Priorité de réservation avant l’ouverture de la billetterie de chaque saison.

Information privilégiée.

Envoi de Cadence bulletin des Amis du Festival.

Entrée libre aux conférences et « Une heure avec… ».

Répétitions des orchestres.

Rencontres avec les artistes autour d’un verre.

Organisation de voyages musicaux : La Roque d’Anthéron, Fayence,

Le Thoronet, Italie…



Agenda 2012 / 2013


Entrée libre pour les adhérents, 3€ pour les non adhérents

Possibilité d’une collation après sur réservation auprès d’Arlette Broudin.
Lundi 26 novembre 2012 / 19h / Hôtel Ibis Styles :

Dîner-concert « Poésie et Musique »

Manuel Cartigny (violoncelle) / David Dreyfus (flûte) /

Antonella Gallotta (récitante)

Bach / Villa-Lobos / Leopardi…
Mardi 22 janvier 2013 / 18h / Hôtel Ibis Styles :

« Une heure avec l’Appassionata » animée par Monique Dautemer.
Mardi 19 mars 2013 / 18h / Hôtel Ibis Styles :

« Une heure avec les Brandebourgeois » animée par Monique Dautemer.
Jeudi 04 avril 2013 / 18h / Hôtel Ibis Styles :

« Une heure avec la Sonate de Liszt » animée par Monique Dautemer.
En projet :

Conférence musicale sur Debussy en collaboration avec les Amis du Musée.



Présidente Colette Gluck

Vice-Présidents Alain-Pierre Curé / Claude Pinet

Trésorière Monique Mulot

Trésorière adjoint Arlette Broudin

Secrétaire général Jean-Paul Bern

Secrétaire adjoint Françoise Fiat

Administrateurs Claude de La Bernardie / Antonella Gallotta / Françoise Kériguy / Jean-Marc Plançon /

Philippe Renon



Les Classiques du Festival du 05 octobre 2012 au 23 mai 2013
Remerciements


Pour son action culturelle de création et de diffusion musicale, le Festival de musique de Toulon et sa région est soutenu depuis de nombreuses années par
les collectivités territoriales :









La Ville de Toulon











Le Conseil Général du Var

Le Festival est membre du label « Var en Scènes »










La Communauté d’agglomération de Toulon Provence Méditerranée









Le Conseil Régional Provence-Alpes-Côte d’Azur










La Ville de Six-Fours




les partenaires :








La Caisse d’Epargne Côte d’Azur




et :












Interflora











Le mouvement choral « A Cœur Joie »





Vinci autoroutes







L’Hôtel Ibis Styles







La Fnac




Les Classiques du Festival 2012 / 2013
1   2   3

similaire:

Les Classiques du Festival du 05 octobre 2012 au 23 mai 2013 iconLe Festival estival du 25 juin au 11 juillet 2013
«Les compositeurs romantiques français» et d’un apéritif offert par les Amis du Festival

Les Classiques du Festival du 05 octobre 2012 au 23 mai 2013 iconBulletin de veille réalisé par le centre de documentation du clemi...
«nuit blanche comprise» au centre sportif Louis-Lumière, dans le 20ème arrondissement de Paris

Les Classiques du Festival du 05 octobre 2012 au 23 mai 2013 iconDeuxième partie – Analyse critique d’un document d’Histoire
«L’historien et les mémoires de la Guerre d’Algérie», in 2012, Historiens et Géographes, octobre-novembre 2012, n°420

Les Classiques du Festival du 05 octobre 2012 au 23 mai 2013 iconAbbaye de Jumièges – Exposition du 2 mai au 31 octobre 2013
«land art» autour d’une thématique commune : l’eau. L’imagination de chacun s’est ensuite laissée emporter par le lieu pour réaliser...

Les Classiques du Festival du 05 octobre 2012 au 23 mai 2013 icon2012 mai-juin “Hommage to the voices” Off Dak’art 2012 Sicap Mermoz (Senegal)

Les Classiques du Festival du 05 octobre 2012 au 23 mai 2013 iconBulletin officiel n° 27 du 05 juillet 2012 «Dispositif d'accueil,...
«Dispositif d'accueil, d'accompagnement et de formation- année scolaire 2012-2013» texte de référence

Les Classiques du Festival du 05 octobre 2012 au 23 mai 2013 iconSalon/festival de l’Histoire et de la Géographie Grille des conférences...

Les Classiques du Festival du 05 octobre 2012 au 23 mai 2013 iconAdoptée par l’Assemblée nationale le 3 octobre, la loi visant à encadrer...
«études», 2007; «Lieux d’achat du livre», dans Ministère de la Culture et de la Communication, Chiffres clés 2011; «Baromètre multi-clients,...

Les Classiques du Festival du 05 octobre 2012 au 23 mai 2013 iconEn tournee d’octobre a decembre 2012

Les Classiques du Festival du 05 octobre 2012 au 23 mai 2013 iconJeudi des lecteurs du 4 octobre 2012






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com