Ateliers du Poids et de la Nutrition de Brides





titreAteliers du Poids et de la Nutrition de Brides
page3/3
date de publication16.10.2016
taille83 Kb.
typeAtelier
h.20-bal.com > documents > Atelier
1   2   3

Faire attention à soi

  • Faites « attention » à vous, faites-vous confiance et laissez vos signaux de faim et de rassasiement avant et pendant les repas vous guider. Vous pouvez être différent d'un repas à l'autre, d'un jour à l'autre.

  • Mangez doucement et calmement, avec des couverts, assis à table.

  • Évitez de manger en faisant autre chose ou devant un écran, vous ne seriez plus à l’écoute de vos sensations.

  • Mastiquez pour libérer les arômes. Si vous vous jetez sur la nourriture, votre corps n’aura pas le temps d’adapter les quantités à ses besoins.

  • Évitez de sauter un repas (sauf si vous n'avez vraiment pas faim).

  • Devant une envie de manger entre les repas pensez à vous interroger sur vos sentiments. Grignotez malin pour éviter le grignotage sans faim ni fin.


Faire attention à son assiette

  • Redonnez sa vraie place aux repas

  • Soignez la présentation de votre assiette

  • Mangez varié et bon ; aucun aliment ne doit être tabou

  • Favorisez les légumes sous toutes leurs formes (crus, cuits, frais, surgelés, en conserve) et préparés à votre goût. Consommés en début de repas, ils vous permettront un rassasiement plus précoce

  • N’éliminez pas systématiquement les féculents ; consommez-les en fonction de votre appétit.

  • Pensez aux fruits (frais, en salade) en fin de repas. Ils permettent une petite touche sucrée, surtout en cas de repas très riche


Faire attention aux quantités

  • Choisissez des conditionnements en petites portions plutôt que les paquets familiaux.

  • Mangez de tout, mais adaptez les quantités : servez-vous une petite portion ou dans une petite assiette. Il est plus facile de s’arrêter à la fin d’une petite assiette qu’au milieu d’une grande.

  • Ne vous obligez pas à finir, mais resservez-vous si vous n’êtes pas suffisamment rassasié.

  • Méfiez-vous des produits allégés : ils risquent de vous faire consommer plus.


Faire attention à son corps

  • Boudez les ascenseurs, prenez les escaliers

  • Bougez, marchez, dansez… au moins 45 minutes par jour, tous les jours

  • Chaussez vos rollers ; prenez vos vélos.

  • Choisissez un sport qui vous plaît

  • Passez moins de temps devant votre ordinateur et la télévision.

  • Chouchoutez votre corps


CONSEILS AUX PARENTS

CE QUI AIDE

• Préparer son petit déjeuner et prévoir son goûter ;

• Etre garant de la qualité de son alimentation : prévoir les menus sur plusieurs jours, si possible en accord avec lui, en privilégiant les légumes ;

• Prévoir le même repas pour toute la famille ;

• Insister pour le maintien du repas familial ;

• Cuisiner le plus possible en veillant à l’allègement des plats ;

• Le laisser décider à table des quantités dont il a besoin ;

• Veiller à ce qu’il mange lentement, en mastiquant, et surtout ni devant la TV ni devant l'ordinateur ;

• L’aider à prendre soin de son apparence ;

• Lui conseiller de bouger plus et vérifier qu’il ne passe pas trop de temps devant la télévision ou l’ordinateur ;

• Pratiquer soi-même une activité sportive ;

• Assister aux compétitions auxquelles il participe.

CE QUI N’AIDE PAS

• Lui faire des reproches, se fâcher et le menacer ;

• Lui interdire systématiquement de se resservir ;

• Trop remplir le frigidaire et les placards ;

• Interdire et/ou cacher certains aliments considérés comme mauvais pour lui ;

• Ne lui proposer que des légumes vapeurs et des plats allégés ;

• Parler tout le temps de régime ;

• Lui adresser des petites remarques assassines sur son poids ;

• Manger devant la télévision ou l’ordinateur ;

• Se disputer et parler des résultats scolaires à table.
Connaitre le "goût" des ados

Comme l’a confirmé l’enquête française récente Alimados, l’alimentation des adolescents relève d’une interaction entre plaisir, construction de soi et interaction sociale. Comme dans d’autres domaines, les comportements alimentaires de l’adolescent permettent son intégration et sont fortement influencés par son groupe de pairs, par la mode ou par une certaine image corporelle, pour les filles surtout. Ils participent à la recherche de leur identité, à la revendication d’une certaine autonomie, au rejet des contraintes familiales et à la conformité au groupe. L’adolescent consommera un menu qu’aura sélectionné un pair – un copain, une relation – qui a du prestige à ses yeux. Dès l’adolescence, on assiste à une déstructuration de l’alimentation : repas irréguliers ou sautés, absence de petit-déjeuner, grignotage, consommation excessive de boissons sucrées et début de la consommation des boissons alcoolisées. Les adolescents mangent comme ils vivent et il est impossible, voire inutile, de les empêcher d’avoir un comportement alimentaire caractéristique de leur âge. Tous les produits qui symbolisent l’absence de contrainte ont la préférence des adolescents, comme tout produit conditionné pour être emporté avec soi et susceptible d’être mangé n’importe où. Il existe un débat sur l’effet de ces pratiques sur leur corpulence .Mais selon l’enquête Alimados, les jeunes Français de 12 à 19 ans ne sont pas des adeptes exclusifs de la malbouffe! Ils fréquentent les fast-food et sont adeptes de la street-food, ont des aliments doudous qui apportent du réconfort et des aliments navettes qui marquent les passages, mais connaissent les normes nutritionnelles et sociales, négocient et se construisent avec et ne sont pas dupes des écarts entre leurs discours et leurs comportements alimentaires. Ils composent avec une certaine réflexivité entre les messages de prévention, leur parcours identitaire et leur niveau économique et social. Leur répertoire gustatif et culinaire ne se limite pas aux hamburgers, sodas et pâtes. Il semblerait que, pour ces jeunes, le frais, le cru et le croquant soient valorisés, qu’il s’agisse de légumes ou de produits laitiers qui sont associés au pur et au sain, comme les modes de cuisson qui n’altèrent pas l’aspect des aliments. L'adolescent demeure par ailleurs influencé par les choix alimentaires de tout son entourage familier. Aussi retrouve-t-on chez les jeunes le souci de la transmission de la tradition culinaire familiale et identitaire. Le repas familial résiste bien, et il est plébiscité dans toutes les enquêtes, même si l’adolescent paraît s’y ennuyer profondément. La famille joue donc un rôle fondamental dans la structuration affective et sociale de l’adolescent. Les repas en famille sont d’ailleurs recommandés par les études d’observation et sont déclarés comme étant un élément protecteur de la survenue d’un surpoids et de troubles du comportement alimentaire. Il est important que les parents continuent à s’occuper de l’alimentation de leur adolescent sans démissionner sous prétexte que ces derniers mangent « mal » dehors. Les comportements typiques des adolescents relèvent davantage d’adaptations progressives dues à l’évolution de leur mode de vie que d’une rupture brutale et volontaire des jeunes par rapport aux habitudes alimentaires de leurs parents. Certains jeunes peuvent cependant cumuler les comportements à risque pour leur santé (tabagisme, prise d’alcool et de produits illicites) et des comportements alimentaires qui ne sont pas en conformité avec les recommandations nutritionnelles. Pour ces jeunes, les réponses à apporter relèvent tout autant d’actions sur leur environnement familial, social et économique que d’actions éducatives. L’offre alimentaire et les contraintes économiques semblent ici jouer un rôle prépondérant, surtout pour les populations les plus défavorisées.

La démocratisation des sites internet de discussion a favorisé une augmentation du temps passé devant les écrans. Une proportion importante de jeunes consacre un nombre d’heures élevé à ces activités sédentaires. Près d’un jeune sur quatre déclare passer 4 heures ou plus par jour devant la télévision, l’ordinateur ou des vidéos en semaine, alors qu’ils sont près de quatre sur dix dans ce cas le week-end. Moins d’un adolescent sur cinq déclare un niveau d’activité physique correspondant aux recommandations de style de vie actif. Les garçons fréquentent plus souvent un club sportif que les filles, quel que soit l’âge considéré. Les moyens financiers sont plus largement évoqués par les filles et l’éloignement est cité deux fois plus fréquemment par les élèves qui vivent en zone rurale. Le nombre d’heures de sport à l’école est assez faible et diminue avec l’âge (plus que 2 heures par semaine après la classe de troisième). Les adolescents qui ne sont plus scolarisés et en formation professionnelle connaissent une vraie rupture sur ce point de vue.

Pour en savoir plus
« La consultation de l’adolescent obèse »,

Cassuto D.-A.,

in A. Basdevant (sous la dir. de), Traité de médicine et de chirurgie de l’obésité, Paris, Lavoisier, 2011.

Qu’est ce qu’on mange ? L’alimentation des ados de A à Z .

Cassuto D.-A

Edition Odile Jacob juin 2013

1 Voir Plan Obésité 2010-2013, www.sante.gouv.fr/IMG/pdf/Plan_Obesite_2010_2013.pdf

2 Voir le site de la Haute Autorité de Santé, www.has-sante.fr/portail/jcms/c_272302/prise-en-charge-de-lobesite-de-lenfant-et-de-ladolescent/.

Thermes de Brides-les-Bains – BP 14 – 73571 Brides-les-Bains

Tél. : 04.79.55.23.44 – Fax : 04.79.55.29.73

1   2   3

similaire:

Ateliers du Poids et de la Nutrition de Brides icon«La nutrition en médecine générale» Atelier fil rouge Animateurs
«journalistes» et ont reporté ce qui a été échangé pendant cette journée. Cet exercice a eu pour but de les initier à la rédaction...

Ateliers du Poids et de la Nutrition de Brides iconLes écotaxes poids lourds : Comment cela fonctionne en Europe?
«pavillons» ne pouvaient donc pas dépasser ce taux limite. Le nombre de poids-lourd autorisés à transiter était déterminé pour chaque...

Ateliers du Poids et de la Nutrition de Brides iconDes hydrofoils a la portee de tous claude tisserand véliplane IV...
«le poids» face à un «poids lourd» comme lui, et je préférais «raccrocher les gants»( pour rester dans le registre du «noble art»...

Ateliers du Poids et de la Nutrition de Brides iconHistoire 2e
«aucun document similaire ne permet d'établir de véritables comparaisons». Elle est également exceptionnelle par ses dimensions et...

Ateliers du Poids et de la Nutrition de Brides iconAteliers didactiques. Ii/Après-midi : Ateliers didactiques : Le sujet...
«L’union Européenne et ses territoires») peut être le premier sujet d’étude abordé en géographie pour le programme de Terminale Bac...

Ateliers du Poids et de la Nutrition de Brides iconAutrefois, la Gaule était recouverte de forêts Actuellement, et bien...
«à feuillage persistant». Toute cette matière organique devient dès l’instant de sa mort, source de nutrition donc source de vie,...

Ateliers du Poids et de la Nutrition de Brides iconAteliers jeunesse

Ateliers du Poids et de la Nutrition de Brides iconAteliers de contes

Ateliers du Poids et de la Nutrition de Brides iconAteliers d’apprentissage

Ateliers du Poids et de la Nutrition de Brides iconAteliers de lecture






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com