Adresse mail





télécharger 1.29 Mb.
titreAdresse mail
page9/16
date de publication20.05.2017
taille1.29 Mb.
typeAdresse
h.20-bal.com > documents > Adresse
1   ...   5   6   7   8   9   10   11   12   ...   16
EXERCICES : LE DISCOURS INDIRECT

EXERCICE 1

1. « Que pourrait-il être en train de faire ? » se demandait-elle

…....................................................................................................................................................2. « Qu'est-ce qui a causé la chute ? » demanda-t-elle

……………………………………………………………………………………………………

3. « Est-ce que ces tableaux sont ceux du peintre Cézanne? » demanda-t-elle..

...….................................................................................................................................................

4. « Qu'est-ce qu'il faisait avant de devenir peintre? » demanda-t-elle

…....................................................................................................................................................

5. « Est-il aussi bon en sculpture qu'en peinture ? » demanda-t-elle

………………………………………………………………………............................................

6. « Qu'est-ce qui l'a poussé à devenir peintre ? » demanda-t-elle

..…..................................................................................................................................................

7. « A-t-il tenté le concours d'entrée aux Beaux-Arts? » demanda-t-elle

..............................................................................................................................

8. « Que mangerait-il si les surgelés n'existaient pas ? » demanda-t-elle

….…...............................................................................................................................................
EXERCICE 2

1. « Que lui est-il arrivé? » demanda-t-elle

………………………………………………................................................................................

2. « Qui lui a volé sa montre ? » demanda-t-elle

……………………………………………………........................................................................

3. « Pourquoi était-il parti en courant ? » demanda-t-elle.

……………………………………………………………............................................................

4. « Où habitait-il avant de venir à Paris ? » demanda-telle ?

……………………………………………………………………...............................................

5. « Avec qui s'est-elle mariée ? » demanda-t-il

………………………………………………………....................................................................

6. « Que fait-elle ici? » demanda-t-il

……………………………………………....................................................................................

7. « Qu'est-ce qu'il se passera si l'on n'arrive pas à se mettre d'accord? » demanda-t-il

…....................................................................................................................................................

8. « Qu'est-ce qu'il se passerait si l'on n'arrivait pas à se mettre d'accord? » demanda-t-il …........…...........................................................................................................

9. « Par laquelle de ces deux sorties faut-il passer? » demanda-t-elle

…....................................................................................................................................................

10. « Avec quoi jouait-il enfant? » demanda-t-elle

……………………………………………………......................................................................

11. « Quand a-t-il arrêté d'aller à l'école? » a-t-elle demandé

…………………………………………………………… …......................................................

12. « Avait-il fait des études de musique avant que nous le rencontrions pour la première fois ? » demanda-t-elle

…………………...........................................................................................................................

EXERCICE 3

1. « Partons en voyage! » nous proposa-t-il.

..................................................................................

2. « Ne me laisse pas tomber » supplia-t-il

....................................................................................

3. « Ne perds pas tes clés ! » cria-t-elle

......................................................................................

4. « N'hésitez pas à m'appeler » leur déclara-t-il

.........................................................................

LE SUBJONCTIF


Radical + terminaisons du subj : E, ES, E, IONS, IEZ, ENT

 

Sauf

  • Avoir et être qui sont irréguliers pour les terminaisons

  • Verbes qui ont radical irrégulier

(faire / fass-, savoir /sach-, pouvoir / puiss-, falloir / faill-)

  • Verbes qui ont deux radicaux : P4 et P5 diffèrent

  • (devoir, recevoir, tenir, venir, prendre, croire, voir, mourir)


Attention

Pour la plupart, les verbes qui ont un changement orthographique au présent le gardent

(que j'emploie VS que nous employions). Voir cours sur le présent.

Mais pour les verbes en « –cer » et « –ger » (commencer, manger), il n'y a pas de changement.
Au subjonctif comme à l’indicatif, il existe plusieurs temps. On distingue :
Subjonctif présent que je termine

Subjonctif passé que j'aie terminé (à apprendre -- même emploi que le p. composé)

Subjonctif imparfait que je terminasse (seulement à reconnaître)

Subjonctif plus-que-parfait que j'eusse terminé (seulement à reconnaître)

LES PROPOSITIONS SUBORDONNÉES COMPLÉTIVES


I. CHOIX DU MODE DANS LA PROPOSITION COMPLÉTIVE

1.1. On emploie l’INDICATIF dans les cas suivants :
1.1.1. Avec des verbes de parole, pensée, croyance :

Je pense qu’il viendra.

Je déclare que la séance est ouverte.
1.1.2. Avec des verbes de perception :

J’ai vu qu’il manquait une page.

J’ai entendu à la radio que le président a perdu les élections.
1.1.3. Après des mots comportant l’idée de certitude ou de probabilité :

Il est probable qu’il viendra.

Je suis sûr qu’il a raison.
1.1.4. Après certaines conjonctions :

Quand, lorsque, à chaque fois que, dès que, aussitôt que, tant que, pendant que, tandis que, etc.

1.2. On emploie le SUBJONCTIF dans les cas suivants :
1.2.1. Avec des verbes de souhait, volonté, ordre :

Je souhaite qu’il vienne.

Je défends qu’il vienne.
1.2.2. Avec des verbes d’évaluation, appréciation, sentiment, jugement :

Il est scandaleux qu’il ne soit pas là.

Elle trouve étonnant qu’il ne soit pas là.

Je me réjouis qu’il ne soit pas là.
1.2.3. Après des mots comportant l’idée d’incertitude ou de doute :

Je doute qu’il vienne.
1.2.4. Après certaines conjonctions :

Avant que ; jusqu’à ce que ; en attendant que ; quoique ; pourvu que, etc.
1.3. Certains verbes sont compatibles avec les DEUX MODES.
1.3.1. Un verbe de doute est suivi du subjonctif, mais si on le met à la négation, il est devient équivalent à une certitude et il prend donc l’indicatif :

Je ne doute pas qu’il viendra.
1.3.2. A la forme négative et interrogative, un verbe de déclaration ou d’opinion peut être mis au subjonctif ou à l’indicatif :

Je ne crois pas qu’il vienne (vs qu’il viendra).

Cela ne prouve pas qu’il soit coupable (vs qu’il est coupable).
1.3.3. Certains verbes peuvent avoir deux types de sens différents selon le contexte : avec l’indicatif, le verbe est pris dans son acception déclarative ; avec le subjonctif, le verbe est appréciatif :

Grâce à ses explications, j’ai enfin compris qu’il n’y avait pas d’autre solution (constat).

Je comprends qu’on puisse préférer vivre à la campagne (appréciation).


II. CONCORDANCE DES TPS LE VERBE DE LA PRINC. ET LE VERBE DE LA SUB.

II.1. Concordance des temps du SUBJONCTIF

II.1.1. Le verbe de la principale est au présent.
II.1.1.1. On emploie le présent quand les deux actions sont simultanées

ou que l’action du verbe de la subordonnée est postérieure à l’action du verbe de la principale (le subjonctif n’a pas de futur) :

J’exige qu’il vienne tout de suite.

J’exige qu’il vienne demain.
II.1.1.2. On emploie le passé quand l’action du verbe de la subordonnée est antérieure à l’action du verbe de la principale :

Je doute qu’il ait mangé avant de partir.

Je doute qu’il soit parti sans prévenir.

II.1.2. Le verbe de la proposition principale est au passé.
II.1.2.1. On emploie le présent quand les deux actions sont simultanées ou que l’action du verbe de la subordonnée est postérieure à l’action du verbe de la principale :

Je désapprouvais qu’il fasse ce voyage.

Je désapprouvais qu’il ne travaille pas.
II.1.2.2. On emploie le passé quand l’action du verbe de la subordonnée est antérieure à l’action du verbe de la principale :

Je déplorais qu’il ait fait ce voyage.

Je déplorais qu’il n’ait pas travaillé.

II.2. Concordance des temps de l’INDICATIF
II.2.1. Le verbe de la principale est au présent.
On adapte le temps de la subordonnée selon l’antériorité, la postériorité, la simultanéité :

Je sais qu’il était là/qu’il sera là/qu’il est là.

II.2.2. Le verbe de la principale est au passé.
On adapte aussi, mais le temps doit nécessairement être un temps du passé :

Je savais qu’il avait été là/qu’il serait là/qu’il était là.


III. TRANSFORMATION INFINITIVE DE LA COMPLÉTIVE
Jean est rentré de vacances. Paul pense qu’il ira le voir/Paul pense aller le voir.
III.1. Lorsque le sujet du verbe principal est le même que celui du verbe complément, la transformation infinitive est obligatoire avec les verbes suivis du subjonctif :
Je souhaite partir (mais pas : *que je parte ; je souhaite qu’il parte est possible).

Je veux être présent (mais pas : *que je sois présent ; mais je veux qu’il soit présent est possible).

III.2. Lorsque le sujet du verbe principal est le même que celui du verbe complément, la transformation infinitive est facultative avec les verbes suivis de l’indicatif :
J’espère que je pourrai partir ou J’espère pouvoir partir.

Attention : de, quand il introduit un infinitif, n’est pas une préposition ; il s’agit d’un « complémenteur », un équivalent de que, dans le cas où la proposition n’a pas de verbe conjugué, mais un verbe à l’infinitif. Seuls certains verbes le demandent.
Le fait que ces infinitifs restent des objets directs, malgré la présence de de, se voit grâce à la pronominalisation en le :
Il a tenté de s’enfuir : il l’a tenté.

IV. EMPLOI DE NE « EXPLÉTIF »
L’emploi, facultatif, à l’oral mais obligatoire à l’écrit, du ne dit « explétif » se rencontre dans les cas suivants :
IV.1. Après un verbe renvoyant à de la peur, de la précaution, de l’empêchement :

J’ai bien peur qu’il ne soit déjà reparti.

Prends garde qu’on ne te voie.
IV.2. Après les locutions conjonctives à moins que, avant que :

Tu partiras avant qu’il n’arrive.
IV.3. Dans les structures comparatives marquant l’inégalité ou la différence :

Il est plus rapide que ne l’est son frêre.

C’est plus difficile que je ne le pensais.
ANNEXES
Exemples de verbes suivis de l’indicatif : affirmer ; ajouter ; annoncer ; s’apercevoir ; apprendre ; assurer ; avertir ; avouer ; certifier ; confirmer ; constater ; convenir ; crier ; croire ; décider ; déclarer ; découvrir ; se douter ; espérer ; estimer ; garantir ; ignorer ; s’imaginer ; informer ; jurer ; montrer ; noter ; oublier ; parier ; penser ; préciser ; promettre ; prouver ; raconter ; se rappeler ; reconnaître ; remarquer ; se rendre compte ; répéter ; répliquer ; répondre ; savoir ; sentir ; soutenir ; se souvenir ; supposer ; trouver ; vérifier ; voir ; etc.
Exemples de verbes suivis du subjonctif : accepter ; aimer ; aimer mieux ; apprécier ; attendre ; conseiller ; craindre ; défendre ; demander ; désirer ; détester ; douter ; empêcher ; s’étonner ; éviter ; exiger ; s’inquiéter ; interdire ; mériter ; ordonner ; permettre ; préférer ; proposer ; recommander ; redouter ; refuser ; regretter ; suggérer ; supporter ; vouloir ; etc.
Verbes compatibles avec les deux modes :

Admettre

Il a admis qu’il était fautif.

Je n’admets pas que tu sois si peu attentif.

Comprendre

J’ai compris que tu étais venu quand j’ai vu ton sac.

Je comprends que tu sois déçu par tes résultats.

Entendre

J’ai entendu qu’il était né en 1920.

J’entends qu’on m’obéisse.

Se plaindre

Il se plaignait que ses voisins faisaient du bruit.

Il se plaint qu’on l’ait accusé injustement.

1   ...   5   6   7   8   9   10   11   12   ...   16

similaire:

Adresse mail iconAdresse e-mail

Adresse mail iconAdresse mail

Adresse mail iconAdresse mail

Adresse mail iconAdresse mail

Adresse mail iconAdresse mail

Adresse mail iconAdresse professionnelle : e-mail

Adresse mail iconAdresse mail : vermillon59@hotmail fr

Adresse mail iconChangements d’adresse courriel / e mail

Adresse mail iconAdresse e-mail
«L’habit fait-il le moine?», La cour où l’on «s’harnachoit d’orfaverie» : les commandes de Philippe le Bon, duc de Bourgogne. (à...

Adresse mail iconAdresse : 6 Place de l’Hôtel de Ville e-mail
«Pour toujours et Jamais plus comme avant», création jeune public de Laurence Villerot avec la Compagnie des Hirsutes. Prix reçu...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com