Seconde Guerre mondiale





télécharger 17.17 Kb.
titreSeconde Guerre mondiale
date de publication21.05.2017
taille17.17 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > documents > Documentos

Fiche de révision sur la Seconde Guerre mondiale

(1er Sept. 1939- 2 Sept. 1945)

 

Les repères chronologiques :

1er Septembre 1939 : Invasion de la Pologne, Début de la Seconde Guerre mondiale.

18 Juin 1940 : Appel lancé par le Général Charles de Gaulle depuis Londres.

22 Juin 1940 : Après 6 semaines de combat, la France demande l'armistice à l'Allemagne.

Octobre 1940 : Pétain décide de livrer les Juifs français de la zone libre aux Nazis.

7 Décembre 1941 : Les Japonais bombardent la base américaine de Pearl Harbor.

1942 : Hitler est le maître de l'Europe de la Bretagne jusqu'à la Volga.

Février 1943 : La Russie gagne la Bataille de Stalingrad devant les Allemands.

06 Juin 1944 : Débarquement des Alliés en Normandie. Opération « Otherworld ».

04 – 11 Février 1945 : Conférence de Yalta (Crimée).

08 Mai 1945 : L'Allemagne capitule sans conditions à Berlin devant les soviétiques.

Août 1945 : Conférence de Potsdam.

6 et 9 Août 1945 : La bombe atomique américaine détruit Hiroshima et Nagasaki 70 %.

2 Septembre 1945 : Capitulation du Japon mettant ainsi fin à la Seconde Guerre mondiale.

Octobre 1945-1946 : Le Procès de Nuremberg juge les criminels de guerre nazis.


Les termes de base :

Wehrmacht : armée allemande

Armistice : accords entre ennemis pour arrêter les combats.

Blitzkrieg : « Guerre éclaire », utilisation combinée de l'aviation et des blindés qui doit permettre de rompre rapidement le front ennemi.

« Drôle de guerre » : période sans combat entre sept. 39 et mai 40.

Capitulation : action qui consiste à se rendre à l'ennemi.

Shoah : mot hébreu signifiant catastrophe pour parler du massacre des Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale.

Milice : organisation fondée en 1943, pourchassant et combattant les résistants, les Juifs, les opposants en collaboration avec le régime de Vichy et les troupes allemandes.

Maquis : zone difficile d'accès (montagne, forêt), où se cachent ceux qui veulent échapper aux Autorités. Zone très utilisée par les résistants.

Ligne Maginot : Ligne de fortifications bâtie par la France à partir de 1930 le long  de la frontière allemande.

Crime contre l'humanité : notion juridique pour juger «  des actes inhumains et des persécutions commis de façon systématique…. ». Utilisée pour la 1er fois lors du procès de Nuremberg.

Guerre totale : Guerre mobilisant des forces sans précédent sur tous les plans (humain, économique, ….)

STO : Service du Travail Obligatoire. Obligation de travailler pour les jeunes hommes de 21 à 23 ans en Allemagne à partir de 1943.

Epuration : action consistant à juger les collaborateurs.

FFL : Forces Française Libres.

FFI : Forces Françaises de l'Intérieur.

Exode : départ précipité des populations devant la progression des armées nazies (ex : Nord de la France vers le Sud).

Camps de concentration : camp de travail forcé pour les opposants au régime nazi.

Camp d’extermination : camps où les juifs, les tziganes, les homosexuels sont systématiquement tués (chambres à gaz, tortures)

Régime de Vichy : régime autoritaire mis en place par le Maréchal Pétain en zone libre pour redresser la France grâce au travail, à la famille et pour la patrie.

STO : Service de Travail Obligatoire : obligation pour les jeunes français d’aller travailler dans les usines allemandes pour soutenir l’effort de guerre nazi.

Résistance : sabotages, diffusion d’informations sur les victoires alliés, attentats contre les nazis et les collaborationnistes.

Génocide : élimination de toute une population.

ONU : Organisation des Nations Unies.

Les grands personnages :

Le Maréchal Philippe Pétain (1856- 1951)

Le Général Charles de Gaulle   (1890- 1970)

Jean Moulin (1899- 1943)

Winston Churchill (1874 – 1965)

Adolf Hitler (1889- 1945) 

Josef Staline  (1879- 1953) 

Résumé

Le 1er septembre 1939, Hitler envahit la Pologne, alliée à la France. Le 3 septembre, la France et le Royaume-Uni déclarent la guerre à l’Allemagne. Après avoir envahi l’est de l’Europe, Hitler se retourne en 1940 vers le Nord (Danemark) et l’ouest (Belgique, France). Les forces de l’Axe attaquent aussi les Balkans (Sud de l’Europe, Grèce). La France est coupée en deux : le nord est occupé par l’armée allemande, le sud, dirigé par le Maréchal Pétain, est la zone libre (avec pour capitale Vichy). En 1942, l’Allemagne occupe toute la France.


En 1942, l’Europe est entièrement sous contrôle nazi. Les lois totalitaires nazies sont appliquées partout : contrôle de la population (gestapo, délation), déportation des juifs et des opposants, rationnement en faveur de l’Allemagne. En France, le régime de Vichy décide de collaborer avec Hitler dès 1940 pour atténuer les souffrances de l’occupation. Les conditions de vie dans les pays occupés par l’Allemagne deviennent très difficiles. Une partie des populations décide de résister à cette occupation allemande, par exemple en France, suite à l’appel du Général de Gaulle (18 juin 1940).

Mais les rapports de forces évoluent. En 1941, l’Allemagne envahit l’URSS, jusque là son alliée. Staline entre en guerre contre Hitler, créant un front supplémentaire à l’est. Après la bataille de Stalingrad (septembre 1942- avril 1943), les soviétiques reconquièrent l’Europe de l’Est jusqu’à Berlin. De plus, en décembre 1941, l’attaque de Pearl Harbour par les Japonais provoque l’entrée en guerre des Etats-Unis aux côtés des Alliés. Les Etats-Unis parviennent à reconquérir les îles envahies par les Japonais et mettent fin au conflit en utilisant la bombe atomique en août 1945 à Hiroshima et Nagasaki. En Europe, grâce aux débarquements, les alliés libèrent l’ouest de l’Europe. Hitler se suicide et l’Allemagne capitule le 8 mai 1945.

Les vainqueurs alliés se partagent le monde en zones d’influences. Cela renforce la puissance de l’URSS et des Etats-Unis. L’Europe est détruite par les bombardements. L’Allemagne, l’Autriche et le Japon sont occupées par les Alliés. Leur armée est supprimée. L’ONU est chargée de favoriser le dialogue entre les nations et d’éviter une autre guerre. La population est traumatisée par l’ampleur des massacres (bombe atomique, camps de concentration, génocides). Le tribunal de Nuremberg juge les crimes contre l’humanité commis par les nazis (Nuremberg) et les Japonais (Tokyo).


similaire:

Seconde Guerre mondiale iconCours La Fontaine, 2009 2010 «Le bilan de la Seconde Guerre mondiale (1945 1947)»
«Grande alliance» de 1941. La Seconde Guerre mondiale est bien finie : la «Guerre froide» commence

Seconde Guerre mondiale iconRapport des sociétés à leur passé Etude de cas – L’historien et les...
«Paris»; 3 fois «libéré»; 6 fois «France». Toute la France a été résistante et unie dans la Seconde Guerre Mondiale, à l’entendre...

Seconde Guerre mondiale iconBilan et memoires de la seconde guerre mondiale en france
«devoir de mémoire» cristallisé dans des revendications catégorielles ou communautaristes, mais bien un devoir d'histoire, un devoir...

Seconde Guerre mondiale iconCalendrier des séances de cinémas p9 Les tsiganes pendant la seconde...
«Une mémoire française : les tsiganes pendant la seconde guerre mondiale, 1939-1946»

Seconde Guerre mondiale iconLes grandes phases d’une guerre totale : la seconde guerre mondiale

Seconde Guerre mondiale iconLa seconde guerre mondiale

Seconde Guerre mondiale iconLa seconde guerre mondiale

Seconde Guerre mondiale iconLa seconde guerre mondiale

Seconde Guerre mondiale iconLa seconde guerre mondiale

Seconde Guerre mondiale iconLa Seconde Guerre mondiale






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com