Panorama de presse 04/04/2008 cgt sommaire





télécharger 293.41 Kb.
titrePanorama de presse 04/04/2008 cgt sommaire
page2/14
date de publication16.10.2016
taille293.41 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > documents > Documentos
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   14

Actualité sociale (4 Documents)




Le Figaro Economie (matin) - 04/04/2008 - Les syndicats veulent une clarification sur la formation professionnelle   (221 mots)


RÉFORME.  Pas de consensus, hier matin, sur le projet d'avis du Conseil d'orientation pour l'emploi (COE) qui devait présenter les premières pistes de réforme de la formation professionnelle. « Le p...

Le Monde - 04/04/2008 - Réhabilitons le smic  (1112 mots)


En refusant en juillet 2007 de donner un coup de pouce au smic et de revaloriser la prime pour l'emploi au moment où il distribuait 14 milliards d'euros de cadeaux fiscaux aux plus fortunés de nos co...

Les Echos - 04/04/2008 - Les DRH favorables à une réduction des cotisations sociales des plus de 55 ans  (433 mots)


Pour encourager l'emploi des seniors, l'ANDRH propose de réduire les cotisations sociales des plus de 55 ans. Pour réduire les tensions de recrutement, elle propose de faciliter l'embauche de sans-papiers.

La Tribune - 04/04/2008 - Charlotte Duda : " Il faudrait que des contrats de travail par branche soient négociés"  (1072 mots)


L'Association nationale des DRH vient de publier hier ses propositions 2008. Sa présidente détaille dans une interview à " La Tribune " celles qui concernent la réforme de la représentativité syndicale, la flexisécurité et la diversité.


Protection sociale (4 Documents)




Aujourd'hui en France - 04/04/2008 - Coup d'envoi des consultations avant la réforme  (450 mots)


...

La Tribune - 04/04/2008 - Les partenaires sociaux divergent sur le financement de la dépendance  (740 mots)


Le ministre du Travail, Xavier Bertrand, a lancé hier la consultation des partenaires sociaux sur la création d'un nouveau champ de la protection sociale consacré à la dépendance.

Le Figaro Economie (matin) - 04/04/2008 - Premier tour d'horizon sur la dépendance  (339 mots)


POUR prendre en charge les personnes dépendantes - âgées ou handicapées -, le candidat Nicolas Sarkozy avait promis une cinquième branche de la Sécu, après la maladie, les accidents du travail, la r...

Les Echos - 04/04/2008 - Dépendance : Medef et CFDT favorables à une hausse de la CSG des retraités  (490 mots)


...


Europe et international (5 Documents)




L'Humanité - 04/04/2008 - Travailleurs de tous les pays européens...  (683 mots)


Social. À l'appel de la Confédération européenne des syndicats, 40 000 manifestants sont attendus demain en Slovénie pour dire « stop » à la « modération » salariale.

L'Humanité - 04/04/2008 - Allemagne. 43 % des salariés prêts à revendiquer 10 % de hausse de salaires  (698 mots)


Fonctionnaires, sidérurgistes, conducteurs de locomotives... les mobilisations imposent de véritables percées salariales. La politique de «modération salariale» au banc des accusés.

L'Humanité - 04/04/2008 - Salaires, ça craque  (711 mots)


Alors que les richesses produites par le travail font de l'Union européenne une zone des plus puissantes du monde, le constat dressé par la Confédération européenne des syndicats est accablant. 108 m...

Les Echos - 04/04/2008 - Les salariés européens réclament des compensations à l'inflation  (791 mots)


A l'appel de la Confédération européenne des syndicats (CES), des dizaines de milliers de personnes vont manifester, samedi, à Ljubljana, en marge de la réunion des ministres des Finances des Vingt-Sept, pour la défense du pouvoir d'achat.

Libération - 04/04/2008 - «Les syndicats ont fait leur révolution verte depuis Kyoto»  (932 mots)


Guy Ryder est le secrétaire général de la Confédération syndicale internationale (CSI), la plus grande coalition de la planète (306 syndicats, 168 millions de salariés dans 154 pays). Il revient, pou...

Syndicalisme


Vendredi 4 Avril 2008
Syndicat
Démission à la CFDT


CRISE ou pas à la CFDT ? Selon nos informations, le secrétaire général de l'Uffa (Union des fédérations de fonctionnaires et assimilés), Eric Frische a remis hier matin sa démission pour « raison personnelle ». « C'est un problème interne à l'Uffa », répondent certains à la CFDT où l'on observe que « depuis quelques mois le courant passait mal avec certaines fédérations qui lui reprochaient de parler trop vite, sans avoir pris le temps de se concerter. » « Il habite à Lille. Paris-Lille en train tous les jours, ça finit aussi par peser », avance-t-on aussi. En charge notamment des négociations menées actuellement entre les syndicats et les gouvernements sur la réforme de la fonction publique, il sera remplacé par son adjointe, Brigitte Jumel.


Catherine Gasté-Peclers



Tous droits réservés : Aujourd'hui en France

Diff. 161 408 ex. (source OJD 2005)

F19DC3938390000AF5E617609B06312C65347416B5CE33B97F1D638




Retour Sommaire



Vendredi 4 Avril 2008
Focus
Alain Olive, UNSA : " On demande à des organisations d'être juge et partie ! "


Vous êtes secrétaire général de l'UNSA, la sixième organisation syndicale en importance. Pensez-vous qu'un accord soit possible sur la réforme des règles de la représentativité et du dialogue social entre les cinq confédérations et le patronat ?
On assiste à un jeu de poker menteur. Pour la CFDT et la CGT, il s'agit d'une négociation sur la représentativité autant que sur la recomposition syndicale. Elles veulent simplifier le paysage autour d'elles. Je ne suis pas opposé à une discussion sur la recomposition syndicale, mais si elle porte sur les programmes, les orientations de chacun. FO, la CFTC et la CFE-CGC essayent de conserver leurs positions. Chacune va juger de la représentativité à l'aune de son implantation. Je crains que, si accord il y a, ce soit une usine à gaz protégeant des intérêts divergents. On demande à des organisations de se pencher sur leur propre représentativité, d'être juge et partie ! C'est hallucinant.
Faut-il augmenter le nombre de syndicats représentatifs en France - cinq -, la palette la plus large d'Europe ?
Rien n'est choquant si c'est décidé par les salariés. On pourrait même concevoir, pour simplifier le paysage syndical, d'être tous dans une même organisation ! On peut en discuter, mais pas à l'occasion d'un charcutage électoral. Le système actuel n'est pas démocratique, que ce soit pour nous ou pour Solidaires. Il ne s'agit pas de multiplier les syndicats mais de représenter démocratiquement les salariés.
Les résultats électoraux sont-ils des critères de représentativité ? Selon quel seuil ?
L'UNSA est favorable à ce que l'élection prud'homale soit le critère électoral, puisqu'elle concerne plus de salariés (plus de 16 millions) que les élections aux comités d'entreprise (5,5 millions). Je plaide pour un seuil de 5 %, qui pourrait augmenter d'une élection à l'autre.
L'UNSA deviendrait-elle représentative ? Quels avantages en tireriez-vous ?
Avec des règles démocratiques de représentation dans le public et le privé, notamment en ouvrant le premier tour de l'élection à tous les syndicats légalement constitués, l'UNSA peut devenir représentative. Cela renforcerait la capacité des partenaires sociaux à négocier. Nous serions dans le pôle réformiste, complémentaire à la CFDT, la CFTC et la CFE-CGC. Cela nous donnerait plus de moyens, avec le paritarisme, et plus de capacités au niveau national, dans les branches et les entreprises où nous ne pouvons entrer. On travaille aujourd'hui avec des bouts de ficelle.
Le patronat veut-il, selon vous, réformer le dialogue social et renforcer la place des syndicats ?
Le but de la réforme était de renforcer le syndicalisme de négociation et d'adhésion. Le patronat parle de dialogue social, mais le conçoit sans les syndicats, en tout cas dans les PME.
Propos recueillis par R. Bx



Tous droits réservés : Le Monde

Diff. 367 153 ex. (source OJD 2005)

0999D3B68860F50E75AA18A0D403A15B6144001CB5E4317DC79CD12




Retour Sommaire



Vendredi 4 Avril 2008
Focus
Syndicats
Combien seront-ils demain ?
Représentativité Cinq confédérations syndicales sont reconnues en France. Cette sélection se fonde notamment sur leurs effectifs. Mais elle pourrait s'établir aussi sur leurs résultats à des élections professionnelles. L'occasion, espèrent certains, de se faire une place


Syndicats et patronat n'ont plus qu'une séance, programmée les 9 et 10 avril, pour parvenir à un accord sur la réforme de la représentativité des syndicats et du dialogue social. A quelques jours de l'échéance, il n'est pas sûr que les partenaires sociaux s'accordent sur un texte : des divergences traversent chacun des deux camps, patronat et syndicats de salariés.
Le but de cette réforme, voulue par le chef de l'Etat, est de " revivifier " la démocratie sociale. " Aujourd'hui, la représentation sociale est éclatée, elle est fondée sur des critères obsolètes et sur un mode de financement inadapté " , expliquait Nicolas Sarkozy, le 28 septembre 2007. Trois questions sont au centre de la réforme à venir, que le gouvernement devra mener même si syndicats et patronat ne se mettent pas d'accord.
Pour qu'une réforme sociale ou un accord dans l'entreprise soit efficace, il faut qu'elle (ou il) soit approuvé par le plus grand nombre. Un texte soutenu par une majorité d'organisations, mais représentant un faible nombre de salariés ne constitue plus une garantie suffisante.

TYPE D'ÉLECTION RETENU

Corollaire immédiat, il faut s'assurer que les syndicats soient réellement représentatifs. Cinq organisations - CGT, CFDT, FO, CFTC et CFE-CGC - sont déclarées telles depuis 1966, au regard de nombreux critères dont leur " attitude patriotique " . Il s'agit aujourd'hui d'intégrer - outre le nombre d'adhérents, leur expérience et leur niveau d'activité, ou leur indépendance politique et financière -, un critère d'audience électorale.
Cette mesure pose la question du type d'élection retenu pour calculer l'audience : prud'homale, comités d'entreprises... et du seuil à partir duquel une organisation sera déclarée représentative. Problème : le choix de ce seuil et le mode de calcul à l'échelon des branches et, plus encore, au niveau interprofessionnel, peuvent conduire à la perte de représentativité de l'une des " petites " organisations (CFTC, CFE-CGC, voire FO) dans certains secteurs. Il peut aussi conduire à l'arrivée d'une nouvelle organisation, l'UNSA, voire à terme celle de Solidaires ou de la FSU.
L'objectif de renforcer le poids du syndicalisme, alors que le nombre total d'adhérents représente moins de 10 % de l'ensemble des salariés en France (5 % dans le privé), ne doit pas se traduire nécessairement par la multiplication des sigles. Dans un des documents ayant servi de base aux discussions, le rapport Haddas-Lebel (2006), favoriser les recompositions en encourageant les regroupements faisait partie des objectifs, ce qui ne peut se faire sur des critères arithmétiques, selon les syndicats.
Dernier volet de cette négociation, le financement doit être plus transparent. Certains syndicats ont des recettes reposant, pour plus de la moitié de leur budget, sur des subventions, des aides pour leur participation à la gestion d'organismes paritaires notamment. Pour renforcer le syndicalisme d'adhésion, il faudrait que le poids des cotisations soit prépondérant et la transparence des budgets obligatoire.
Au lendemain du scandale financier touchant l'organisation patronale Union des industries et métiers de la métallurgie (UIMM), les syndicats ont déploré que seul le problème de leur financement ait été mis sur la sellette. Et que ni la question des finances des organisations patronales ni les règles de leur représentativité n'aient été abordées au cours de la négociation.
Rémi Barroux

DEUX PROPOSITIONS PATRONALES QUI NE FONT PAS L'UNANIMITÉ

ELECTIONS.

" Les élections des représentants du personnel ont lieu, là où elles sont organisées, suivant un scrutin de liste à un tour (...). Cette élection est ouverte aux candidatures présentées sur des listes syndicales où sur des listes de candidats non syndiqués. "
Les syndicats protestent contre cette proposition, figurant dans le projet de texte du 27 mars, car elle affaiblirait leur rôle en mettant sur un pied d'égalité syndiqués et non-syndiqués.

AUDIENCE.

" La prise en compte de l'audience (...) s'accompagne de la disparition de la présomption irréfragable de représentativité - un syndicat représentatif au niveau national peut se présenter dans les entreprises quel que soit son nombre d'adhérents - . " La représentativité ne serait valable qu'aux niveaux où elle est reconnue, selon le texte : demain, une organisation dite représentative dans une branche ou au niveau national ne le serait pas forcément dans chaque entreprise.




Tous droits réservés : Le Monde

Diff. 367 153 ex. (source OJD 2005)

6190B3E284B0320E357310C09501518F6574E61655B3313541B9887




Retour Sommaire



Vendredi 4 Avril 2008
France
Le Duigou bientôt nommé à la Commission de régulation de l'énergie

1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   14

similaire:

Panorama de presse 04/04/2008 cgt sommaire iconPanorama de presse 01/04/2009 cgt sommaire

Panorama de presse 04/04/2008 cgt sommaire iconPanorama de presse 26/02/2009 cgt sommaire

Panorama de presse 04/04/2008 cgt sommaire iconPanorama de presse 07/09/2010 cgt sommaire
«On peut avoir une journée exceptionnelle et, si elle est exceptionnelle, on peut être à un tournant.» Bernard Thibault, secrétaire...

Panorama de presse 04/04/2008 cgt sommaire iconPanorama de presse 01/07/2010 cgt sommaire
«régression générale» des financements et les baisses de subventions de l’État et des collectiv

Panorama de presse 04/04/2008 cgt sommaire iconPanorama de presse 16/03/2009 revue de presse ffr sommaire

Panorama de presse 04/04/2008 cgt sommaire iconPanorama de presse 20/08/2009 revue de presse ffr sommaire

Panorama de presse 04/04/2008 cgt sommaire iconPanorama de presse 24/08/2009 revue de presse ffr sommaire

Panorama de presse 04/04/2008 cgt sommaire iconPanorama de presse 28/04/2009 revue de presse ffr sommaire
J’ai tendance à ne pas complimenter très souvent. Au point d’apparaître un peu injuste

Panorama de presse 04/04/2008 cgt sommaire iconPanorama de presse 05/08/2009 revue de presse ffr sommaire
...

Panorama de presse 04/04/2008 cgt sommaire iconSommaire Communiqué de presse p. 3
...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com