La leçon en classe complète, soit 4h30 hebdomadaires





télécharger 42.95 Kb.
titreLa leçon en classe complète, soit 4h30 hebdomadaires
date de publication21.05.2017
taille42.95 Kb.
typeLeçon
h.20-bal.com > documents > Leçon
Proposition de progression

Niveau visé A2

Hamza est en France en juillet 2013 ; il a deux frères et une sœur. Depuis son arrivée, il vit dans un village ; sa mère ne travaille pas et son père est ouvrier agricole.

Il a été intégré au collège de Vermenton en classe de cinquième.
A priori cette mise à disposition ne soulève pas chez Hamza un enthousiasme débordant…
Lors de la rencontre, il parle par monosyllabes ou mots isolés sans structure morphosyntaxique, avec une prononciation difficilement compréhensible (quasi-immobilité labiale).

Très rapidement, les enseignants constatent qu’il connaît du vocabulaire et sait formuler des phrases courtes et compréhensibles (ENA, A1 grand débutant).

Il connaît aussi les formules de salutation basiques.

Il n’est pas utile d’utiliser la langue palier avec Hamza.
Le français pour Hamza, âgé de treize ans, né à Barcelone se décline sur trois cours :

  • la leçon en classe complète, soit 4h30 hebdomadaires.

  • une heure avec une enseignante de français FLS.

  • une heure avec une enseignante d’anglais FLS.

Tâches :

Rédiger un texte pour se présenter.

A l’écrit comme à l’oral.

Faire une description (niveau 5ème adapté ENA).

Niveau : A1 visé A2.

Objectifs :

  1. savoir se présenter, vers l’autoportrait (rester modeste, cet exercice participant davantage des programmes de troisième…)

  2. décrire (niveau 5ème).

Prononciation : alphabet, labiales, eu, ou, u, etc.

Vocabulaire :

  • formules d’usage

  • l’espace

  • le temps

  • la famille

  • le collège

  • les loisirs

  • le corps

Grammaire :

  • pronom personnel sujet

  • le verbe conjugué

  • la phrase

  • la phrase simple

  • la phrase affirmative

  • la phrase négative.

  • Les incontournables du GN.


Journal de bord + prévisionnel


FLS

FLE

Cours de français classe complète

1ère séance :

Oral : dire/lire

Mon histoire

Présentation de l’élève : repères autobiographiques :

  • Les lieux

  • La famille (parents, fratrie),

  • La localisation géographique

  • La socialisation dans le nouvel environnement

Outils de langue

Pronom personnel + verbe au présent
L’enseignante élabore une fiche de notes d’après les informations données par Hamza puis lui fait lire et travailler la prononciation.

Pour le cours suivant, l’élève doit apprendre le vocabulaire.

Repérage des possessifs (mon, ma, mes) mais rien de noté sur le cours, ce dernier semblant déjà assez fourni
2ème séance :

Commentaire ;

Pour cette séance Hamza arrive sans matériel (un classeur, une trousse) ; il se met en posture voûtée sur sa chaise, sans être pour autant mal poli.

Il ne semble pas avoir retenu ce qui a été fait à la séance précédente. A noter que quinze jours se sont écoulés, un cours n’ayant pu avoir lieu (absence de l’enseignante).

Face aux remontrances qui lui sont faites, Hamza se découvre des talents insoupçonnés en grammaire : en réalité, il sait construire des phrases simples mais l’enseignante devra le faire travailler à l’oral par le biais de questions de type : « Comment t’appelles-tu, où habites-tu ? » etc en réponse desquelles l’élève fournit d’emblée, les seuls mots-clés.

Reprise :

Pronom personnel sujet + verbe au présent (« Je me présente »).

Se présenter à travers ses goûts :

Exercice écrit :

Je suis (reprise 1ère séance)…

  • J’ai

  • J’habite

  • J’aime/je n’aime pas


Hamza au collège :
Ma journée

lieux, personnels, horaires, difficultés rencontrées dans les cours.
A l’aide des fiches fournies par l’enseignante, Hamza doit réaliser une présentation (étape 1 vers l’autoportrait) : il effectue l’exercice sans problème, commettant une seule erreur (faute d’accord sur l’adjectif qualificatif « grand »)
Prévision séance 3 :
Vocabulaire + gm

Fiche

  • déterminants possessifs basiques

  • Singulier/pluriel (repérage)

  • Adjectif qualificatif.

Compréhension écrite : lecture d’un court autoportrait, repérage des mots désignant le physique, en lien avec le cours FLE
Compréhension orale : l’enseignante lit un court autoportrait de personnage célèbre dont Hamza doit deviner l’identité en relevant les caractéristiques, cet autoportrait mettra en valeur l’aspect physique du personnage (adj.qual adaptés A1-A2)
Production orale/

Lecture de l’autoportrait devinette
Production écrite (brouillon)

Je suis/ Je ne suis pas

J’ai/Je n’ai pas

J’aime/Je n’aime pas
Prévision séance 4 :

Evaluation sur l’exercice de l’autoportrait

Production finale séance 3

  • écrit

  • oral.

Mon

autoportrait imaginaire

Hamza réalise un collage à base de journaux apportés par l’enseignante.

Le résultat est son autoportrait idéal ; il écrit un texte court, le lit.


1ère séance :
Oral/Ecrit

  • Fiche d’identité,

  • repérage des mots,

  • prise de notes succincte pour pouvoir se présenter à l’oral d’abord puis à l’écrit.

  • Dire les mots importants.

  • Travailler la prononciation

  • « Vire-langue »

  • Lecture de correspondance images-mots.




  • Fiche de vocabulaire

  • Interaction avec un élève de la classe


Prévision séances suivantes :
Portrait physique :

  • Vocabulaire : le corps poids, taille, couleur des yeux, des cheveux, etc.

  • l’adjectif qualificatif

  • Travail de repérage à partir du mime.

  • Prononciation

  • Ecriture des mots + /prononciation



L’enseignante insiste sur l’importance que Hamza doit être acteur de la concertation qui existe entre ces trois formes de cours, et averti de la communication existant entre les trois enseignants ; à partir de ce moment, le comportement de l’élève évolue positivement.

Proposition d’activité :

repérer les différentes parties du corps sur une figure à compléter par des étiquettes.


  • Les goûts : en lien avec la FLS (travail sur les types et formes de phrases ); j’aime, je n’aime pas…



Portrait physique :

  • Vocabulaire : le corps poids, taille, couleur des yeux, des cheveux, etc.

  • l’adjectif qualificatif

  • Travail de repérage à partir du mime.

  • Prononciation

  • Ecriture des mots + /prononciation



Le professeur travaille sur une dominante de récit de chevalerie ; il fournit à Hamza le vocabulaire de base et des fiches FLE concernant

  • la conjugaison des auxiliaires et de quelques verbes simples au présent.




  • Le nom




  • Les déterminants


En vocabulaire FLE, il fournit aussi des fiches-étiquettes, reliées à ce qui a été vu en FLS, FLE.
L’élève connaît et retient très bien une bonne partie de ce vocabulaire.

L’enseignant sollicite Hamza à l’oral en lui indiquant qu’il connaît le contenu des cours FLS/FLE.
Objectif à l’écrit:

la description du chevalier.

Vocabulaire adapté

ODL :

Le nom et le déterminant.

L’adjectif qualificatif.

Construire des phrases simples et syntaxiquement correctes.
Compréhension écrite d’un texte court extrait du roman de chevalerie étudié mettant en œuvre le portrait d’un personnage.

Evaluation :

Exercice adapté à Hamza visant la maîtrise de la phrase simple et du vocabulaire descriptif de base.

Production orale : lecture de la production écrite.

Réponses à des questions simples concernant le contenu du texte.

Proposition de texte d’étude pour Hamza. On peut envisager d’adapter ce travail en mettant les verbes au présent.
Lancelot :

Il avait le teint clair, sa bouche était bien faite, ses dents blanches. Son menton, bien formé, était creusé d’une petite fossette. Il avait le nez légèrement aquilin et de beaux yeux bleus. Son regard était toujours vif, qu’il exprimât la joie ou la colère. Il avait le front haut, les sourcils fins et serrés. Ses cheveux blonds ondulaient harmonieusement. Ses épaules étaient larges et tout son corps bien musclé. C’était merveille de le voir. Enfin, sa voix charmait ceux qui l’écoutaient tant elle était mélodieuse.

Son cœur était à l’image de son corps. Lancelot était fin, généreux avec tous et faisait preuve d’un grand sens de la justice.

Lancelot du Lac, adapté par François Johan en 1980 ( d’après le roman du XIIIe siècle)




Proposition d’outils
Le jeune Lancelot, fils du roi Ban de Bénoïc, apprend l’art de la chevalerie. Il deviendra un des chevaliers de la table ronde.

Il avait le teint clair, sa bouche était bien faite, ses dents blanches. Son menton, bien formé, était creusé d’une petite fossette. Il avait le nez légèrement aquilin et de beaux yeux bleus. Son regard était toujours vif, qu’il exprimât la joie ou la colère. Il avait le front haut, les sourcils fins et serrés. Ses cheveux blonds ondulaient harmonieusement. Ses épaules étaient larges et tout son corps bien musclé. C’était merveille de le voir. Enfin, sa voix charmait ceux qui l’écoutaient tant elle était mélodieuse.

Son cœur était à l’image de son corps. Lancelot était fin, généreux avec tous et faisait preuve d’un grand sens de la justice.

Lancelot du Lac, adapté par François Johan en 1980 ( d’après le roman du XIIIe siècle)
---------------------

Fiche d’aide à l’autoportrait



Je me présente :

  • Nom :

  • Prénom :

  • Date de naissance :

  • Lieu de naissance :

  • Nationalité ou origines

  • Adresse :

  • Langues parlées : je parle

Mon aspect physique :

  • Taille : je mesure

  • Corpulence : je pèse

  • Couleur (yeux, cheveux) : mes yeux sont

Mon caractère :

  • En général

  • Envers mes amis

  • Envers des personnes inconnues

  • Face à un problème

Ma famille :

  • Parents, frères et sœurs

  • Les âges

Ce que j’apprécie :

  • Loisirs

  • Nourriture

  • Animaux

  • Musique

  • Sports

--------------------------------------------------

Observation :

Hamza est un élève qui doit être sollicité et qui joue parfois de son statut d’allophone ; en revanche, je constate rapidement que s’il maîtrise assez bien ce qu’il entend d’un cours, le vocabulaire « basique » de latéralisation lui fait défaut.

Nous faisons donc le tour de collège en nommant les endroits et les points de latéralisation.

Sur l’évaluation que je lui donne quant à l’ autoportrait, il obtient l’équivalent de 9 sur 10, ne commettant qu’une erreur d’accord sur l’adjectif qualificatif.
Le lien entre les différents membres de l’équipe concernant les allophones est difficile à mettre en place ; j’ai parfois (souvent...) le sentiment que le FLE/FLS est une matière supplémentaire et non constitutive....

Enfin, j’aimerais savoir comment sont élaborés les diagnostics de départ ; en effet, pour les allophones présents au collège cette année, je ne dispose, à cette heure d’aucun document d’évaluation à l’arrivée en France de ces élèves.

similaire:

La leçon en classe complète, soit 4h30 hebdomadaires iconLeçon sur les valeurs du présent (leçon distribuée le 14. 11 et mise...

La leçon en classe complète, soit 4h30 hebdomadaires iconLeçon I, 08. 12. 1971
«Il n’y a pas de métalangage» nie que cette division soit tenable. La formule forclot dans le langage qu’il y ait discordance

La leçon en classe complète, soit 4h30 hebdomadaires iconLeçon 9 10 mai 1972 Leçon 10 17 mai 1972 01 Juin 1972 Le savoir du...
«les internes des asiles», ce sont maintenant «des hôpitaux psychiatriques», sans compter le reste

La leçon en classe complète, soit 4h30 hebdomadaires iconUne variante à privilégier en classe de langue : l'internet
«naturellement» l’apprentissage par rapport à la lecture ou à l’écoute linéaires plus contraignantes d’une leçon classique

La leçon en classe complète, soit 4h30 hebdomadaires iconSouvenir Français-Collège Jean Boucheron-Castillonnès
«forts Séré de Rivières», formant soit une ceinture fortifiée autour de certaines villes, soit un rideau défensif entre deux de ses...

La leçon en classe complète, soit 4h30 hebdomadaires iconBibliographie
«complète» classé par années et construite au fil du temps est hétérogène dans la mesure où, vers le début je faisais figurer des...

La leçon en classe complète, soit 4h30 hebdomadaires iconUne année en «classe presse»
«Courbet Choc», le journal du Collège Courbet et ont en charge sa réalisation : choix des sujets, écriture d'article, saisie, vente...

La leçon en classe complète, soit 4h30 hebdomadaires iconLes réflexions qui suivent émanent de l’expérience de la «traduction»...
«complète», l’in-folio. Cela dit, IL est pour le moins ironique que les oeuvres du plus célèbre dramaturge de la planète aient bien...

La leçon en classe complète, soit 4h30 hebdomadaires icon27 h 3 heures hebdomadaires effectives = 4 séances de 45 minutes (environ)

La leçon en classe complète, soit 4h30 hebdomadaires iconInfos pratiques séances hebdomadaires de septembre à juin






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com