Stéphane Dervin fabrique déjà quelques produits médiévaux. La nouvelle association Les amis de l’Hypocrass de Charmes souhaite faire découvrir les produits médiévaux et une autre vision du Moyen Age





télécharger 185.44 Kb.
titreStéphane Dervin fabrique déjà quelques produits médiévaux. La nouvelle association Les amis de l’Hypocrass de Charmes souhaite faire découvrir les produits médiévaux et une autre vision du Moyen Age
page6/7
date de publication17.10.2016
taille185.44 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > documents > Documentos
1   2   3   4   5   6   7

Moins de cœur pour les parcours

L'Aisne Nouvelle Publié le mercredi 04 avril 2012 

les marcheurs ont pris le départ de la salle saint-exupéry.

Les marcheurs ont pris le départ de la salle Saint-Exupéry.

http://memorix.sdv.fr/0/default/empty.gif

Samedi, une trentaine de marcheurs ont pris le départ pour les parcours du cœur. Une deuxième édition moins courue.
Le 9 mars c'était le trente-sixième anniversaire. Cela fait 36 ans qu'ont eu lieu les premiers parcours du cœur à Lille et Cambrai.
Nées de la redécouverte des effets bénéfiques de la marche pour la rééducation des victimes d'infarctus du myocarde, les marches vont se généraliser à travers toute la France auprès du grand public pour prévenir les maladies cardio-vasculaires. Aujourd'hui, 1 000 villes ou communes participent chaque année aux parcours du cœur.
Samedi, pour sa deuxième édition, la commune de Charmes s'est associée à ces journées de la Fédaration française de cardiologie, en organisant trois marches de 4, 8 ou 12 km au départ du Centre Saint-Exupéry, dans charmes, jusqu'à La Fère en passant par Andelain, pour le parcours le plus long. Un ravitaillement était prévu à l'église d'Andelain pour les randonneurs des 8 et 12 km. Des balades qui ont réuni environ 35 personnes, soit la moitié de la première édition. A leur retour, les marcheurs ont pu découvrir une animation du club de tennis de table de Beautor-Charmes.

Deux défibrillateurs

« A l'origine, nous avions décidé d'équiper le stade et la salle des fêtes de défibrillateurs et on s'est dit pourquoi ne pas participer aux parcours du cœur », explique Corinne Carpentier, adjoint au maire en charge de l'organisation de la manifestation charmoise.
Depuis au moins 6 mois, la commune a reçu ses défibrillateurs et une formation pour les personnes chargées de la gestion des lieux a été mise en place (auto-financement).
Avant le passage des marcheurs, l'Association des randonneurs tranquilles a préparé le terrain et a fait de bien tristes découvertes. « Ce qu'ils ont découvert, c'est inimaginable : une télévision, un tambour de machine à laver... Ils ont ramené des brouettes de détritus », confie l'adjoint au maire.
Les pollueurs auraient pu faire un peu plus d'exercice - bon pour le cœur - en poussant leur dépôt jusqu'à la déchetterie.

__________________________________________________________________________________________________

Conférence sur la résistance à la bibliothèque

L'Union  24 mars 2012 

alain nice est revenu sur les grandes lignes de notre histoire.

Alain Nice est revenu sur les grandes lignes de notre histoire.

Mercredi soir, une conférence sur la résistance dans l'Aisne a été organisée par la municipalité et s'est tenue dans la bibliothèque-médiathèque. Le maire, Bruno Cocu, a accueilli Alain Nice qui a présenté son 2e livre « La Guerre des partisans ».
L'auteur a rappelé de nombreux faits notamment ceux qui avaient fait l'objet de son 1er livre Le Massacre de Tavaux en août 1944. L'occupation allemande, la collaboration et la déportation, sans oublier les francs-tireurs et l'histoire de la population française à l'époque…

___________________________________________________________________________________________________

La clinique du Cèdre intègre l'hôpital

L'Union Publié le vendredi 09 mars  
la clinique du cèdre de quessy a été créée en 1967 sous le nom de polyclinique de la chenevière

La clinique du Cèdre de Quessy a été créée en 1967 sous le nom de polyclinique de la Chenevière

http://memorix.sdv.fr/5/lunion.presse.fr/infos/autres-actus_article/2055007188/position1/sdvg_lu/default/empty.gif/5767452b5545383275536f41414f7938?commune=chauny&rubrique=autres_actus&

Malades du public et patients du privé vont désormais se rendre au centre hospitalier de Chauny pour y être soignés. La clinique du Cèdre continue cependant de fonctionner en libéral.
LE directeur de l'hôpital de Chauny, Philippe Arezki, le réaffirme à l'occasion du transfert de la clinique du Cèdre de Quessy au sein du centre hospitalier : lorsqu'en 2007, l'établissement public a décidé de racheter la clinique privée, c'était une première. Depuis le rachat, la clinique a continué de fonctionner en libéral. Son implantation aujourd'hui au cœur même de l'hôpital public ne remet pas en cause ce mode de fonctionnement ni pour les praticiens ni pour les malades. Philippe Arezki le martèle : « La réforme hospitalière oblige les structures à regrouper les moyens et l'hôpital doit se réorganiser. » La direction du centre hospitalier de Chauny a donc mené une réflexion avec les médecins libéraux de la clinique. Cette « culture public-privé » s'inscrit désormais dans un cadre juridique consigné dans une charte de bloc. Dès mardi, jour d'ouverture de la clinique, médecins libéraux et praticiens hospitaliers vont donc opérer sous le même toit. Les médecins libéraux de la clinique ont pris possession de deux blocs opératoires que le personnel médical de l'hôpital n'utilisait pas.

Bien identifiée

La situation que vont vivre les patients sur le site du centre hospitalier est hors du commun. Ils vont pénétrer dans l'enceinte du centre hospitalier pour gagner la clinique du Cèdre installée dans l'ancien bâtiment de cardiologie. Dans ce bâtiment remis à neuf, ils seront pris en charge de la même manière qu'ils l'étaient sur le site de Quessy. Un bureau d'admission spécifique a été aménagé dans le hall pour la prise en charge administrative des patients. Le personnel paramédical demeure détaché par l'hôpital à la clinique. Depuis 2007, précisent le directeur de l'hôpital et le directeur médical de la clinique, Adel Chaarani, le personnel avait intégré la fonction publique. Ce rachat avait permis de préserver les vingt-huit emplois existants sur le site de Quessy, huit au sein du bloc opératoire, quatorze personnels en unité de chirurgie ambulatoire de la clinique et six au sein des services administratifs. Le docteur Chaarani est confiant en l'avenir du site et espère qu'à court terme le développement de l'activité nécessite d'augmenter les effectifs.

__________________________________________________________________________________________________

La destruction des archives municipales

l'Aisne Nouvelle Publié le vendredi 09 mars  

claudie vinckevleugel, archiviste itinérante (à gauche) devant l\'étagère des dossiers à détruire.

Claudie Vinckevleugel, archiviste itinérante (à gauche) devant l'étagère des dossiers à détruire.

http://memorix.sdv.fr/5/aisnenouvelle.fr/home/413035704/position1/sdv/default/empty.gif/5767452b5545383275536f41414f7938?rubrique=autre_actu&commune=charmes&

Quelques anciennes archives municipales n’ont plus d’intérêt. Une spécialiste du tri fait actuellement du ménage à la mairie pour faire de la place.
A l'étage, dans une pièce fermée à clé, volontairement sombre - pour éviter que la lumière attaque les documents - petit à petit les étagères remplies de boîtes d'archives commencent à se vider.
Depuis le 10 janvier, Claudie Vinckevleugel, archiviste itinérante recrutée par le Centre de gestion de l'Aisne, fait du tri dans les archives communales. A chaque changement de mandat, « c'est une obligation légale pour les communes de classer leurs archives », argumente la jeune femme.
Le dernier classement a été effectué en 1997, par une société privée. Une raison suffisante qui a poussé le conseil municipal à renouveler l'opération. Après une première prise de contact, puis un état des lieux, jugé satisfaisant, l'archiviste a attaqué son travail.
En tout, il lui faudra 60 jours pour effectuer sa mission, pour un coût estimé à 12 000 euros. Pour l'instant, il n'y a pas eu de « grandes découvertes » dans le tri des documents les plus récents. « Mais le classement n'est pas terminé, il reste encore les archives anciennes », souligne Mme Vinckevleugel.

Combien de portes et fenêtres ?

Des délibérations, des comptes rendus de conseils municipaux, des états de la matrice cadastrale qui remontent au XIXe siècle. « Pour l'état-civil, cela remonte au XVIIIe voire au XVIIe siècle », précise l'archiviste.
Dans une pochette souple, un registre de 1886 aux pages jaunies, indique, « matrice générale des contributions foncières personnelles mobilières des portes et fenêtres ». « À l'époque, plus il y avait de portes et de fenêtres, plus les gens payaient d'impôts. Du coup, les gens les faisaient murer », détaille avec enthousiasme l'archiviste. Depuis un peu plus d'un mois, le contenu de 200 boîtes a été supprimé. La plupart du temps, les documents sont incinérés ou broyés. « La mairie a décidé de les faire incinérer ». Une charge dévolue aux services techniques dans un endroit en dehors de la commune.
Mais avant toute suppression, il faut le visa du directeur des Archives départementales, qui suit la liste des documents à éliminer selon le Code du patrimoine, mais aussi l'autorisation du maire.
Des documents qui n'ont plus d'intérêt administratif et/ou de valeur historique. Et une liste des documents détruits est établie. Pour l'heure, 20 mètres linéaires sont déjà partis en fumée. Créé en avril 2011 au sein du Centre de gestion de l'Aisne, ce poste d'archiviste est unique en l'état actuel des choses. Pour autant, avec les nombreuses collectivités, le carnet d'interventions est bien rempli jusqu'à 2013 (13 états des lieux et 8 missions d'archivage).

__________________________________________________________________________________________________

A la découverte de l'Assemblée

L'Aisne Nouvelle Publié le lundi 05 mars 2012 

avec quelques élus de leur commune et leurs maîtresses, les écoliers ont découvert l\'assemblée nationale.

Avec quelques élus de leur commune et leurs maîtresses, les écoliers ont découvert l'Assemblée nationale.

http://memorix.sdv.fr/5/aisnenouvelle.fr/home/1474640608/position1/sdv/default/empty.gif/5767452b5545383275536f41414f7938?rubrique=autre_actu&commune=charmes&
Les élèves des classes de CM1 et CM2 de l'école primaire Maurice-Prat de la commune accompagnés de Bruno Cocu, Jacques Delagarde, Jean-Pierre Nogent, élus de la municipalité charmoise, ainsi que Mme Hardy, enseignante des CM2 et M. Thouvenin, enseignante des CM1, ont visité l'Assemblée nationale.
Les enseignants avaient préparé un questionnaire aux élèves afin de comprendre le rôle de l'Assemblée nationale.
Ensuite, après une visite des principaux monuments de la capitale, tout ce petit monde s'est retrouvé au Palais Bourbon, invité par le député René Dosière pour apprendre et comprendre ce que représente la démocratie républicaine.
« J'ai aimé voir le film à l'Assemblée Nationale pour savoir plus de choses sur les députés. Et j'ai préféré aussi les voir voter cela m'a montré comment ils votent une loi. Puis j'ai bien aimé quand le guide nous a expliqué ce que représentent les dessins sur les tableaux. Quand nous avons vu la grande roue, la Tour Eiffel, l'Arc de Triomphe, l'Opéra, les Invalides, etc… c'était bien aussi ! »., a expliqué Sophie, une écolière.

_________________________________________________________________________________________________

Comité des fêtes Cédric Hennequin président

L'Union Publié le mardi 07 février 2012

les adhérents ont pu découvrir le programme 2012.

Les adhérents ont pu découvrir le programme 2012.

http://memorix.sdv.fr/5/lunion.presse.fr/infos/autres-actus_article/1671906819/position1/sdvg_lu/default/empty.gif/567344684a45386a6c41734142697658?rubrique=autres_actus&commune=chauny&

Samedi soir au centre socio-éducatif Saint-Exupéry, le comité des fêtes a tenu son assemblée générale en présence du maire, Bruno Cocu. La quarantaine d'adhérents présents ont attentivement écouté les lectures des différents rapports, et notamment le passage en revue des différentes activités. Outre le bilan 2011, le bureau a été renouvelé est c'est Cédric Hennequin qui a pris le poste de président, à la place de Jean-Marie canonne qui devient vice-président. Christian Corbet est secrétaire, assisté de Michèle Gayez, la trésorière est Annie Bourson, assistée de Martine Boitelet et un nouveau membre vient étoffer l'équipe, Marie-France Poulain.
Pour 2012 de nombreuses activités sont au programme, comme un repas champêtre, une sortie au familistère ou au Touquet, une brocante et le spectacle pour enfants en décembre.

__________________________________________________________________________________________________

Inquiétudes ou confiance en l'avenir ?
L'Aisne Nouvelle  Publié le  23 janvier 2012

 
Malgré tous les projets à Charmes en 2012, Bruno Cocu est inquiet.

2012 : année décisive pour les collectivités. Lors de ses vœux, Bruno Cocu a rappelé les enjeux à venir pour ces institutions et la population.
En 2010 déjà, Bruno Cocu, le maire de la commune avait fait part de ses inquiétudes quant à la réforme des collectivités territoriales et à ses conséquences financières.
Mardi dernier, le premier magistrat, dans un discours énergique, prononcé lors des vœux aux Charmois et aux différents représentants de l'administration et des associations, a redit ses nombreuses inquiétudes pour 2012.
D'abord, sur la place des communes, « éléments majeurs de proximité », et cela avec les conséquences de la réforme des collectivités territoriales. Mais aussi par rapport aux déficits des collectivités, alors que « les besoins et attentes de la population augmentent ». Inquiétudes également et de façon plus large sur l'économie, sur le front du chômage et « l'augmentation des demandeurs d'emploi et la situation précaire de nombreux foyers ».
Des craintes entendues par les candidats aux législatives pour la première circonscription, René Dosière (député sortant) et Aude Bono-Vandorme (représentant Antoine Lefèvre). Mais aussi par Bernard Bronchain, pour la Région, Frédéric Mathieu, pour le Département, Guy Paquin, des Villes d'Oyse, les représentants des administrations et du monde économique.

Qualité de vie et sécurité

Malgré ces appréhensions, l'élu, citant Jaurès, a incité ses concitoyens « à avoir une confiance inébranlable en l'avenir ». Après tout, les réalisations prévues cette année sont nombreuses. A commencer par la finalisation du PLU, commencé en 2007. La commune va aussi œuvrer pour une meilleure qualité de vie et plus de sécurité pour la rue du Moulin à vent ou rue de Crécy. Un système de « vidéo protection » autour de la mairie devrait voir le jour. L'éclairage du lotissement du Champfleury sera refait.
Pour ce dernier sujet, et étant à la pointe en matière d'environnement avec les journées dédiées à cette thématique, la municipalité « envisage de couper la lumière la nuit (l'éclairage public) pour faire des économies budgétaires et pour préserver l'environnement », a annoncé le maire.
1   2   3   4   5   6   7

similaire:

Stéphane Dervin fabrique déjà quelques produits médiévaux. La nouvelle association Les amis de l’Hypocrass de Charmes souhaite faire découvrir les produits médiévaux et une autre vision du Moyen Age iconDestination Touraine Val de Loire
«villes d’art et d’histoire», pour découvrir des centres-villes médiévaux préservés, aux pieds de leurs forteresses. Ces villes sont...

Stéphane Dervin fabrique déjà quelques produits médiévaux. La nouvelle association Les amis de l’Hypocrass de Charmes souhaite faire découvrir les produits médiévaux et une autre vision du Moyen Age icon8. Transcription de l’entretien p. 13 à 16
«Envoyez les films américains, les produits suivront». Quels sont les produits qui ont suivi d’après vous ? Qu’en pensez-vous ?

Stéphane Dervin fabrique déjà quelques produits médiévaux. La nouvelle association Les amis de l’Hypocrass de Charmes souhaite faire découvrir les produits médiévaux et une autre vision du Moyen Age iconI – Les acteurs du Tourisme intermédié
...

Stéphane Dervin fabrique déjà quelques produits médiévaux. La nouvelle association Les amis de l’Hypocrass de Charmes souhaite faire découvrir les produits médiévaux et une autre vision du Moyen Age iconPartie 1 : presentation du groupe carrefour
«Produits libres», des produits sans marque mais «aussi bons et moins chers»

Stéphane Dervin fabrique déjà quelques produits médiévaux. La nouvelle association Les amis de l’Hypocrass de Charmes souhaite faire découvrir les produits médiévaux et une autre vision du Moyen Age iconLes sociétés européennes au Moyen Âge
«Les pauvres des villes à la fin du Moyen Âge : histoire, historiographie et possibilités de relectures d’une question majeure un...

Stéphane Dervin fabrique déjà quelques produits médiévaux. La nouvelle association Les amis de l’Hypocrass de Charmes souhaite faire découvrir les produits médiévaux et une autre vision du Moyen Age iconDepuis une quinzaine d'années, le marché des articles de sport, et...
«identitaires» des objets sportifs font que les différents fabriquant de produits sportifs sont confrontés au besoin fort de marquer...

Stéphane Dervin fabrique déjà quelques produits médiévaux. La nouvelle association Les amis de l’Hypocrass de Charmes souhaite faire découvrir les produits médiévaux et une autre vision du Moyen Age iconCe voyage à travers le temps vous fera découvrir la vie au moyen-âge,...

Stéphane Dervin fabrique déjà quelques produits médiévaux. La nouvelle association Les amis de l’Hypocrass de Charmes souhaite faire découvrir les produits médiévaux et une autre vision du Moyen Age iconL'Aisne Nouvelle du 28/12/2010 La féerie du Gospel
«Féerie de Noël», en présence de l'abbé Jules Roucou. Composé de quatre chanteuses et un chanteur, ce groupe s'était déjà produit...

Stéphane Dervin fabrique déjà quelques produits médiévaux. La nouvelle association Les amis de l’Hypocrass de Charmes souhaite faire découvrir les produits médiévaux et une autre vision du Moyen Age iconPays émergents et préférence pour les produits importés : exploration d’une relation complexe

Stéphane Dervin fabrique déjà quelques produits médiévaux. La nouvelle association Les amis de l’Hypocrass de Charmes souhaite faire découvrir les produits médiévaux et une autre vision du Moyen Age iconLe moyen âge les rois de France au Moyen Âge (1/2)






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com