Leçon 9 10 mai 1972 Leçon 10 17 mai 1972 01 Juin 1972 Le savoir du psychanaliste Leçon 11 14 juin 1972 Leçon 12 21 juin 1972 j eudi 4 n ovembre 1971 «E ntretiens de s ainte -a nne»





télécharger 2.94 Mb.
titreLeçon 9 10 mai 1972 Leçon 10 17 mai 1972 01 Juin 1972 Le savoir du psychanaliste Leçon 11 14 juin 1972 Leçon 12 21 juin 1972 j eudi 4 n ovembre 1971 «E ntretiens de s ainte -a nne»
page19/35
date de publication22.05.2017
taille2.94 Mb.
typeLeçon
h.20-bal.com > documents > Leçon
1   ...   15   16   17   18   19   20   21   22   ...   35

C’est ce qui mérite que nous l’articulions selon des temps, et vous voyez bien que ce que nous allons mettre en cause

est très précisément ce statut de l’existence, en tant qu’il n’est pas clair. Je pense qu’il y a assez longtemps que

vous avez les oreilles, la comprenoire, rebattues de la distinction de l’essence et de l’existence, pour ne pas en être satisfaits.



Qu’il y ait là dans ce que le discours analytique nous permet d’apporter de sens aux discours précédents,

ce n’est quelque chose que je pourrai en fin de compte, de la connexion de ces formules, épingler que du terme

d’une motivation dont l’inaperçu est ce qui engendre par exemple la dialectique hégélienne, qui en raison de cet inaperçu,

ne s’en passe - si je puis dire - qu’à considérer que le discours comme tel régente le monde. Ouais...
Me voilà rencontrant une petite note latérale. Je ne vois pas pourquoi je ne la reprendrai pas, cette digression,

d’autant plus que vous ne demandez que ça, vous demandez que ça parce que si je vais tout droit, ça vous fatigue.

Ce qui laisse une ombre de sens au discours de HEGEL, c’est une absence, et très précisément cette absence de la plus-value telle qu’elle est tirée de la jouissance dans le réel du discours du Maître. Mais cette absence quand même note quelque chose.

Elle note réellement l’Autre non pas comme aboli, mais justement, comme impossibilité de corrélat et c’est en présentifiant cette impossibilité qu’elle colore le discours de HEGEL.
Parce que vous ne perdrez rien à relire, je ne sais pas, simplement la préface de la « Phénoménologie de l’Esprit »

en corrélation avec ce que j’avance ici. Vous voyez tous les devoirs de vacances que je vous donne : « Parménide »

et la « Phénoménologie » - la préface au moins parce que la Phénoménologie, naturellement vous ne lisez jamais.

Mais la préface est foutrement bien. Elle vaut à elle seule le boulot de la relire. Et vous verrez que ça… et vous verrez que ça confirme, que ça prend sens de ce que je vous dis.
J’ose pas encore vous promettre que le Parménide en fera autant, prendra sens, mais je l’espère. Parce que c’est le propre d’un nouveau discours que de renouveler ce qui se perd dans le tournoiement des discours anciens : justement le sens.

Si je vous ai dit qu’il y a quelque chose qui le colore, ce discours de HEGEL, c’est que là le mot couleur veut dire autre chose que sens. La promotion de ce que j’avance - justement - le décolore, achève l’effet du discours de MARX, où il y a quelque chose que je voudrais souligner et qui fait sa limite. C’est qu’il comporte une protestation, dont il se trouve qu’il consolide

le discours du Maître en le complétant, et pas seulement de la plus-value, en incitant - je sens que ça va provoquer des remous - en incitant la femme à exister comme égale.
Égale à quoi ? Personne ne le sait, puisqu’on peut très bien dire aussi que l’homme égale zéro, puisqu’il lui faut l’existence de quelque chose qui le nie pour qu’il existe comme « tous ». En d’autres termes, la sorte de confusion

qui n’est pas inhabituelle, nous vivons dans la confusion et on aurait tort de croire que nous en vivons, ça ne va pas de soi,

je vois pas pourquoi le manque de confusion empêcherait de vivre. C’est même très curieux qu’on s’y précipite,

c’est bien le cas de le dire : on s’y rue.
Quand un discours, tel que le discours analytique, émerge, ce qu’il vous propose, c’est d’avoir les reins assez fermes

pour soutenir le complot de la vérité. Chacun sait que les complots - hein ? - ça tourne court. C’est plus facile de faire

tant de bla-bla-bla qu’on finit par très bien repérer tous les conjurés. On confond, on se précipite dans la négation

de la division sexuelle, de la différence si vous voulez :


  • Si j’ai dit « division », c’est que c’est opérationnel.

  • Si je dis « différence », c’est parce que c’est précisément ce que prétend effacer cet usage du signe « égal » : la femme = l’homme.


Ce qu’il y a de formidable n’est-ce pas, ce qui est formidable je vais vous le dire - c’est pas toutes ces conneries -

ce qui est formidable c’est l’obstacle qu’elles prétendent de ce mot grotesque transgresser. J’ai enseigné des choses qui

ne prétendaient rien transgresser, mais cerner un certain nombre de points-nœuds, points d’impossible. Moyennant quoi bien sûr

il y a des gens que ça dérangeait, parce qu’ils étaient les représentants, les « assis » du discours psychanalytique

en exercice n’est-ce pas, qui m’ont fait comme ça un de ces coups qui vous affaiblissent la voix.
Il m’est arrivé par, par un charmant gars - physiquement, comme ça - il m’a fait ça un jour, c’est un amour ! -

il y a mis un courage ! Il l’a fait malgré que j’étais en même temps sous la menace d’un truc auquel je croyais pas spécialement, mais enfin je faisais comme si, d’un revolver. Mais les types qui m’ont coupé la voix dans un certain moment, ils l’ont pas fait malgré que, ils l’ont fait parce que j’étais sous la menace d’un flingue, celui-là, d’un vrai,

pas d’un joujou, comme l’autre. Ça consistait à me soumettre à l’examen, c’est-à-dire au standard précisément des gens qui… qui voulaient rien entendre du discours analytique encore qu’ils en occupassent la position « assise ».
Alors, « que vouliez-vous que je fisse ? » [Rires]. Du moment que je me soumettais pas à cet examen, j’étais d’avance condamné, n’est-ce pas, ce qui naturellement rendait beaucoup plus facile de me couper la voix, ha ! Parce que ça existe une voix.

Ça a duré comme ça plusieurs années je dois dire, j’avais si peu de voix.
J’ai tout de même une voix dont sont nés les « Cahiers pour la psychanalyse », une très, très, très bonne littérature, je vous les recommande décidément, parce que j’étais tellement tout entier occupé à ma voix que moi, ces Cahiers pour la psychanalyse, pour tout vous dire je peux pas tout faire, je peux pas lire le Parménide, relire la Phénoménologie et autres trucs [Rires]

et puis lire aussi les Cahiers pour la psychanalyse.
Il fallait que j’aie repris du poil de la bête ! J’en ai maintenant, je les ai lus, de bout en bout, c’est formidable ! [Rires]

C’est formidable mais c’est marginal parce que c’était pas fait par des psychanalystes. Pendant ce temps-là les psychanalystes bavardaient, on n’a jamais autant parlé de la transgression autour de moi que pendant le temps où j’avais

la [geste du doigt indiquant la gorge coupée] Pfuit ! Voilà ! Ouais…
Parce que figurez-vous, quand il s’agit du véritable impossible - de l’impossible qui se démontre, de l’impossible tel qu’il s’articule - et ça bien sûr on y met le temps. Entre les premiers scribouillages qui ont permis la naissance d’une logique

à l’aide du questionnement de la langue, puis le fait que, on s’est aperçu que ces scribouillages rencontraient quelque chose qui existait, mais pas à la façon dont on croyait jusqu’alors, à la façon de l’être, c’est-à-dire de ce que chacun d’entre vous se croit, se croit être, sous prétexte que vous êtes des individus. On s’est aperçu qu’il y avait des choses qui existaient

en ce sens qu’elles constituent la limite de ce qui peut tenir de l’avancée de l’articulation d’un discours.
C’est ça le réel ! Son approche par la voie de ce que j’appelle le symbolique et qui veut dire les modes de ce qui s’énonce

par ce champ, ce champ qui existe : du langage, cet impossible en tant qu’il se démontre, ne se transgresse pas. Il y a

des choses qui depuis longtemps ont fait repérage, repérage mythique peut-être, mais repérage très bien. Pas seulement de ce qu’il en est de cet impossible mais de sa motivation. Très précisément à savoir que ne s’écrit pas le rapport sexuel.
Dans le genre on n’a jamais rien fait de mieux que, je ne dirai pas la religion…

parce que comme je vous le dirai, je vous l’expliquerai en long et en large, on ne fait pas d’ethnologie quand on est psychanalyste, et noyer la religion comme ça dans un terme général, c’est la même chose que de faire de l’ethnologie

…je peux pas dire non plus qu’il y en ait qu’une, mais il y a celle dans laquelle nous baignons, la religion chrétienne.

Eh bien croyez-moi, la religion chrétienne, elle s’en arrange foutrement bien, de vos transgressions. C’est même tout ce qu’elle souhaite, c’est ce qui la consolide : plus il y a de transgressions, plus ça l’arrange. Et c’est bien de ça qu’il est question,

il s’agit de démontrer où est le vrai de ce qui fait tenir debout un certain nombre de discours qui vous empêtrent.
Je finirai aujourd’hui - j’espère que j’ai pas abîmé ma bague - [Rires] je finirai aujourd’hui sur le même point par lequel

j’ai commencé. Je suis parti de l’Autre, j’en suis pas sorti, parce que le temps passe et puis qu’après tout faut pas croire qu’au moment où la séance finit, moi j’en ai pas ma claque. Je rebouclerai donc ce que j’ai dit, trait local, concernant l’Autre. Laissant ce qu’il pourra en être de ce que j’ai à vous avancer de ce qui est le point pivot, le point que je vise

cette année, à savoir l’Un.
Ce n’est pas pour rien que je ne l’ai pas abordé aujourd’hui, parce que vous verrez, hein, il y a rien qui soit aussi glissant que cet Un. C’est très curieux, en fait de chose qui a des faces à ce qu’elles se fassent non point innombrables mais singulièrement divergentes, vous le verrez c’est bien l’Un. L’Autre, ce n’est pas pour rien qu’il faut d’abord que

j’en prenne l’appui. L’Autre, entendez-le bien, l’Autre, entendez-le bien c’est donc un « Entre », l’« Entre » dont il s’agirait dans le rapport sexuel, mais déplacé et justement de s’Autreposer.
De s’Autreposer, il est curieux qu’à poser cet Autre, ce que j’ai eu à avancer aujourd’hui ne concerne que la femme,

et c’est bien elle qui, de cette figure de l’Autre, nous donne l’illustration à notre portée, d’être comme l’a écrit un poète26, « entre centre et absence ». Entre le sens qu’elle prend dans ce que j’ai appelé cet « au moins un » où elle ne le trouve qu’à l’état de ce que je vous ai annoncé - annoncé, pas plus ! - de n’être que pure existence. Entre entre centre et l’absence, que devient quoi pour elle ? Justement cette seconde barre que je n’ai pu écrire qu’à la définir comme « pas toute » [.].
Celle qui n’est pas contenue dans la fonction phallique sans pourtant être sa négation. Son mode de présence est « entre », entre centre et absence, entre la fonction phallique dont elle participe, singulièrement de ce que l’« au moins un » qui est son partenaire dans l’amour, y renonce pour elle. Ce qui lui permet à elle de laisser ce par quoi elle n’en participe pas,

dans l’absence qui n’est pas moins jouissance, d’être « jouissabsence ».
Et je pense que personne ne dira que ce que j’énonce, que ce que j’énonce de la fonction phallique relève d’une méconnaissance de ce qu’il en est de la jouissance féminine. C’est au contraire de ce que la « jouisseprésence », si je puis ainsi m’exprimer, de la femme, dans cette partie qui ne la fait « pas toute » ouverte à la fonction phallique, c’est de ce que

cette jouisseprésence, l’au moins un soit pressé de l’habiter, dans un contresens radical sur ce qui exige son existence.

1   ...   15   16   17   18   19   20   21   22   ...   35

similaire:

Leçon 9 10 mai 1972 Leçon 10 17 mai 1972 01 Juin 1972 Le savoir du psychanaliste Leçon 11 14 juin 1972 Leçon 12 21 juin 1972 j eudi 4 n ovembre 1971 «E ntretiens de s ainte -a nne» iconDiscours de Georges Pompidou prononcé le 18 juin 1972 lors de l’inauguration...

Leçon 9 10 mai 1972 Leçon 10 17 mai 1972 01 Juin 1972 Le savoir du psychanaliste Leçon 11 14 juin 1972 Leçon 12 21 juin 1972 j eudi 4 n ovembre 1971 «E ntretiens de s ainte -a nne» iconDiscours de Georges Pompidou prononcé le 18 juin 1972 lors de l’inauguration...

Leçon 9 10 mai 1972 Leçon 10 17 mai 1972 01 Juin 1972 Le savoir du psychanaliste Leçon 11 14 juin 1972 Leçon 12 21 juin 1972 j eudi 4 n ovembre 1971 «E ntretiens de s ainte -a nne» iconThèse directe de la prostaglandine 1972

Leçon 9 10 mai 1972 Leçon 10 17 mai 1972 01 Juin 1972 Le savoir du psychanaliste Leçon 11 14 juin 1972 Leçon 12 21 juin 1972 j eudi 4 n ovembre 1971 «E ntretiens de s ainte -a nne» iconLeçon 14 21 Mai 1974 Leçon 15 11 Juin 1974 13 Novembre 1973 Table...
«la passe» : je croyais que c’était passé. Seulement voilà, cette créance : «je croyais que c’était passé» cette créance m’a donné...

Leçon 9 10 mai 1972 Leçon 10 17 mai 1972 01 Juin 1972 Le savoir du psychanaliste Leçon 11 14 juin 1972 Leçon 12 21 juin 1972 j eudi 4 n ovembre 1971 «E ntretiens de s ainte -a nne» iconBibliographie ouvrages généraux
«Le phénomène religieux», in Les religions, sd Jean Chevalier, Centre d’Etude et de Promotion de la Lecture, coll. «les encyclopédies...

Leçon 9 10 mai 1972 Leçon 10 17 mai 1972 01 Juin 1972 Le savoir du psychanaliste Leçon 11 14 juin 1972 Leçon 12 21 juin 1972 j eudi 4 n ovembre 1971 «E ntretiens de s ainte -a nne» iconLeçon sur les valeurs du présent (leçon distribuée le 14. 11 et mise...

Leçon 9 10 mai 1972 Leçon 10 17 mai 1972 01 Juin 1972 Le savoir du psychanaliste Leçon 11 14 juin 1972 Leçon 12 21 juin 1972 j eudi 4 n ovembre 1971 «E ntretiens de s ainte -a nne» iconLes promoteurs immobiliers. Contribution à l’analyse de la production...
«Un système d’agents économiques : la promotion immobilière». La Pensée (Paris), n° 166, décembre 1972, pp. 109-141

Leçon 9 10 mai 1972 Leçon 10 17 mai 1972 01 Juin 1972 Le savoir du psychanaliste Leçon 11 14 juin 1972 Leçon 12 21 juin 1972 j eudi 4 n ovembre 1971 «E ntretiens de s ainte -a nne» iconLeçon 1 18 novembre 1959 Leçon 2 25 novembre 1959
«Éthique», vous verrez pourquoi, ce n’est pas par plaisir d’utiliser un terme plus rare, plus savant

Leçon 9 10 mai 1972 Leçon 10 17 mai 1972 01 Juin 1972 Le savoir du psychanaliste Leçon 11 14 juin 1972 Leçon 12 21 juin 1972 j eudi 4 n ovembre 1971 «E ntretiens de s ainte -a nne» iconNe doit pas être confondu avec
«Internet» est dérivé du concept d'internetting (en français : «interconnecter des réseaux») dont la première utilisation documentée...

Leçon 9 10 mai 1972 Leçon 10 17 mai 1972 01 Juin 1972 Le savoir du psychanaliste Leçon 11 14 juin 1972 Leçon 12 21 juin 1972 j eudi 4 n ovembre 1971 «E ntretiens de s ainte -a nne» iconLeçon I, 08. 12. 1971
«Il n’y a pas de métalangage» nie que cette division soit tenable. La formule forclot dans le langage qu’il y ait discordance






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com