Cours La flamme de l’égalité





télécharger 22.5 Kb.
titreCours La flamme de l’égalité
date de publication08.11.2017
taille22.5 Kb.
typeCours
h.20-bal.com > documents > Cours
Présentation du projet des élèves de Madame De Spirt, professeure d’histoire-géographie

pour le concours La flamme de l’égalité

Centre scolaire des mineurs de Fleury-Mérogis : élèves de seconde générale et de première professionnelle



Le concours La flamme de l’égalité

Les Ministères chargés de l’Education Nationale et des Outre-Mer, et le Comité National pour la Mémoire et l’Histoire de l’Esclavage, ont lancé conjointement cette année un nouveau concours national intitulé « La Flamme de l’égalité » (http://www.laflammedelegalite.org/)

La thématique du concours est ainsi formulée : "Restituer la voix des acteurs et des témoins de la traite, de l'esclavage et de leurs abolitions".

Les élèves de seconde générale et de première professionnelle du centre scolaire des mineurs de Fleury-Mérogis ont participé au concours et ont réalisé, à cette occasion, une exposition présentée le 11 mai dernier.

Lors de la cérémonie de l’abolition de l’esclavage ayant eu lieu au Sénat le 10 mai dernier en présence du Président de la République et Madame Vallaud-Belkacem, les élèves de Madame De Spirt ont obtenu le Prix spécial du Jury.

Nous tenons, à notre tour, à féliciter les élèves du centre scolaire pour mineurs de Fleury-Mérogis pour la qualité de leur travail réalisé à l’occasion de ce concours, sans oublier leur enseignante qui, dans des conditions difficiles, s’attache, avec beaucoup d’investissement et de conviction, à faire progresser et réussir les jeunes qui lui sont confiés.

Vous trouverez dans cet article :

  • La démarche suivie par Madame De Spirt

  • Les textes produits par les élèves

  • Les affiches réalisées par les élèves

  • Les conclusions scientifiques



La démarche expliquée par Madame De Spirt

Nous sommes partis du contexte historique des années 1780, avec une exploitation esclavagiste très prospère en France. Le système poussé à l’extrême amène des femmes et des hommes à la prise de paroles pour obtenir l’égalité entre Noirs et Blancs. Les idées des Lumières participent aussi à cet élan. Des Salons, des Sociétés se créent et deviennent des lieux de discussions importants. Ainsi en 1788, la Société des Amis des Noirs se fait le porte parole des anti-esclavagistes et ouvre la voie vers l’abolition. Cette société a servi de modèle à la Société pour la libération de l’esclavage dont Victor Schœlcher est un membre actif.

Nous avons eu l’idée de créer à notre tour une Société pour réunir, dans une fiction, de nombreux acteurs favorables à l’égalité des hommes et qui ont œuvré pour l’abolition de l’esclavage en France et dans ses colonies. Accompagné par Madame Deliot, professeure de SVT, nous avons ajouté des apports contemporains de scientifiques afin d’apporter des arguments pour la notion d’égalité et pour l’abolition de l’esclavage. La notion de race est une imposture pour les biologistes : les humains ont une origine unique mais sont tous différents.

L’ensemble du travail a été conduit en atelier.

Le choix des personnages a été fait en classe par les élèves après présentation de nombreux acteurs et actrices. Sur une vingtaine, 10 ont été retenus (une voix par élève). Les élèves ont choisi pour leur Société le nom de « Société des détenus sans race ». Chacun d’eux parle au nom d’un personnage et est une « voix » en faveur de l’abolition de l’esclavage et de l’égalité. Ils ont donc créé une fiction mais avec des bases historiques concrètes et vérifiées.

Tout comme les Sociétés de l’époque, les élèves ont aussi créé un « logo » (un cachet) pour les identifier. Dans un esprit d’égalité, notre Société reprend tous les logos inventés, qui seront en entête de l’exposition présentée. sans-titre.png

Cachet de la Société des Amis des Noirs, 1790

L’exposition se présente sous la forme d’une suite de panneaux, selon un parcours chronologique. Sur chaque panneau, est écrit le message porté par une des voix retenues, avec son logo et la représentation du vrai personnage.

Chaque élève a présenté à l’oral « sa voix » lors de la présentation de l’exposition qui a eu lieu le 11 mai.

L’exposition se termine par une longue frise chronologique réalisée par les élèves, où ils ont fait figurer les dates des différentes abolitions de l'esclavage dans le monde de 1794 aux années 2000.

Afin de garder une trace de ce travail, chaque élève aura un carnet reprenant les voix et les panneaux.

Les différentes voix : textes écrits par les élèves

TRESOR : voix de Olaudah Equiano 

« A peine âgé de 11 ans, je fus capturé, transporté dans un négrier, vendu deux fois et pourtant grâce à un quaker de Philadelphie, j’ai pu acheter ma liberté en 1766. Et oui, et maintenant, grâce à la publication de mon livre en 1789, je suis avec vous pour partager mon expérience et combattre la Traite des Noirs, alors lisez-moi, rejoignez mon combat. Plus je serai lu, plus on provoquera l’abolition de l’esclavage. »

ADDY : voix de Sanite Bélair 

«  Mes frères et sœurs de Saint Domingue, écoutez-moi, Sanite Bélair, jeune affranchie de Saint Domingue. Rangez-vous auprès du général Toussaint Louverture : on se bat pour notre liberté et on gagnera… On doit le faire et même s’il faut être une rebelle aux yeux de la métropole. Ces paroles m’ont values un emprisonnement, mais au moins le 29 août 1793, la France vient de décréter la liberté générale de tous les esclaves de l’île. Oui nous avons gagné ! » Plus tard, elle est exécutée le 5 octobre 1802 et le 1er janvier 1804, Haïti est indépendante et l’esclavage y est aboli.

MOUSSA : voix de Mirabeau 

« Moi, Mirabeau, je vous le répète depuis mars 1790 : les Nègres ont le droit à la liberté, les hommes naissent libres et égaux en droit. Des mots écrits dans la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen ne doivent-ils pas enfin retentir dans toutes les parties du globe ? Je crois devoir considérer l’esclave comme un frère !  Avec mes amis Brissot, l’abbé Grégoire nous devons grâce à la Société des amis des Noirs présenter un projet pour l’abolition de l’esclavage. Nous vivons un moment clé alors osons le clamer publiquement sans crainte pour une fois ! »

MOHAMED : voix de Jean Baptiste Belley 

« En tant qu’ancien esclave de Saint Domingue, j’ai pu être affranchi et j’ai participé à la guerre d’indépendance des Etats-Unis. Je suis un homme de couleur libre, vous entendez… Oui, depuis 1793, je me bats contre les colons blancs et malgré mes 6 blessures je suis bien ici. J’ai réussi à monter sur l’estrade de la Convention en février 1794. Député noir, j’ai réussi à inciter l’Assemblée à décréter la première abolition de l’esclavage, vive l’égalité ! »

LUC : voix de Dandara 

«  Marrone oui c'est-à-dire esclave libre. C’est le nom que les Blancs m’ont donné. Venue du Brésil, j’ai réussi en 1678 en compagnie de mon mari Zumbi Dos Palmares a organiser la première résistance noire dans la région du Palmarès. Nous sommes des héros. Allez, suivez-nous dans notre combat contre le colonialisme. »

ZACCHARIE : voix de Cudjoe Queen Nanny

« Je me présente : je m'appelle Cudjoe Queen NANNY. Je suis née aux environs de 1686 au Ghana. J'ai été emmenée sur l'ile de la Jamaïque, comme esclave alors que je n'étais encore qu'une enfant. J'ai été vendue à St Thomas Parish situé tout près de Port Royal, là où les esclaves travaillent jour et nuit sur les plantations de canne à sucre. Avec mes frères placés chez le même maître, nous avons fui la plantation.
Nous formons une communauté de marrons à Portland Parish, j'y rencontre mon futur époux Adou . Vers 1920, mon frère et moi parvenons à contrôler la région des blues Mountains. Ce territoire de 2,4 km2, on l'appelle NANNY Town! Les esclaves qu'on parvient à libérer viennent y vivre. On se défend contre les attaques britanniques, une vraie guérilla ! On survit par le troc de nourriture, d'armes et de vêtements. Mais un jour de 1733, je suis abattue. »
En 1833, l'esclavage en Jamaïque est aboli après de grands soulèvements d'esclaves.

ABOUBAKAR : voix d’Yves Coppens

« Moi, Yves Coppens, né en 1934, je me bats grâce à mon travail de paléontologue.
Sur les gènes, il n'est pas écrit que les races existent ! Les brins d'ADN sont incolores ! Seule la peau est décolorée pour les "blancs" et plus ou moins colorée pour les "noirs".
N'oubliez pas que depuis ma découverte en 1974 du squelette de Lucy, pré-humain de l'Afrique orientale vieux de 3 millions d'années, j'ai compris que l'origine des hommes n'est qu'une et donc le mot race doit être supprimé du dictionnaire. »

YUSSUF : voix de Jean Dausset

« Je suis Jean Dausset, médecin et biologiste. Je suis né en 1916. J'ai trouvé pourquoi les transfusions sanguines sont acceptées ou non par le receveur. Et j'ai prouvé surtout que les greffes d'organes sont possibles et ne dépendent ni  de la couleur, ni de la soi-disant "race" du donneur ou du receveur.
Sachez que grâce à mes travaux et découvertes médicales, des millions d'humains aujourd'hui ont retrouvé le sourire - tous les greffés dont la vie a été sauvée.  Pour cela, on m'a attribué le prix Nobel de médecine en 1980.
Ce qui m'agace, c'est qu'il y a encore du racisme, qu'on essaie de justifier par la science alors que toutes les découvertes scientifiques montrent le contraire. »

MOUSSA : voix de Victor Schoelcher

«  Ah, en cette journée du 27 avril 1848 je ne peux que clamer ma joie ! Oui, le décret vient d’abolir définitivement l’esclavage en France, vous entendez. Après mes voyages en Afrique, aux Antilles, on m’a enfin suivi dans mon combat. Merci aussi aux 11.000 personnes qui ont soutenu ma pétition pour cette abolition. On a gagné ! Les esclaves vont tous devenir libres dans les colonies. Les décrets arrivent et le coup d’envoi pour les pays du monde est bien lancé. Une victoire est arrivée. Merci à tous nos prédécesseurs à qui je rends hommage, que cette journée soit mémorable ».

JESSY : voix d’Olympe de Gouges

« Je me présente : Marie Gouze. Je suis née le 7 mai 1748 à Montauban. Je me suis mariée avec Louis Aubry en 1765. Mais je me retrouve veuve et je prends le nom d'Olympe de Gouges.
J'écris au début des années 1780 une pièce de théâtre en France pour dénoncer le système économique esclavagiste qui, depuis plusieurs siècles, fait la prospérité des colons aux Caraïbes. Ma pièce Zamore et Mirza ou l'heureux naufrage ou l'esclavage des nègres ne sera jouée à la Comédie Française qu'à la fin de l'année 1789.
Je deviens membre de la Société des Amis des Noirs et écris une nouvelle pièce en faveur de la cause abolitionniste. N’oubliez pas, vous parlez d’un commerce d’hommes ! Grands Dieux ! Et la nature ne frémit pas ? S’ils sont des animaux, ne le sommes-nous pas comme eux !
Je suis condamnée à mort et monte sur l'échafaud le 3 novembre 1793. »

Les affiches réalisées par les élèves





















img.jpg

Les conclusions scientifiques

similaire:

Cours La flamme de l’égalité iconDéclaration d’indépendance de la République démocratique du Vietnam
«l’oppression» colonisatrice (agriculture vivrière réduite au profit des grands domaines d’exportations, populations locales exploitées…)....

Cours La flamme de l’égalité iconMobilisation pour la défense de l’égalité contre le racisme

Cours La flamme de l’égalité iconInterview vidéo : l’amélioration des conditions de travail, facteur d’égalité professionnelle 6

Cours La flamme de l’égalité iconCours document n°1 : Les grandes dates du circuit de Magny Cours,...

Cours La flamme de l’égalité iconLa monarchie de juillet ou le libéralisme conservateur
«Philippe égalité», va accomplir un geste = vote la mort de Louis XVI, mais Robespierre s’en méfie et le fait guillotiné

Cours La flamme de l’égalité iconInstruction civique et morale
«Liberté, Égalité, Fraternité», l’hymne (refrain, 1er couplet et couplet «des enfants»)

Cours La flamme de l’égalité iconHistoire des Arts : Arts, Etats et pouvoir
«Travail, famille, patrie» remplace la devise républicaine «Liberté, égalité, fraternité»

Cours La flamme de l’égalité iconDialogue-autisme
«Promouvoir l’égalité des Droits pour les personnes avec autisme dans le domaine de l’éducation et de l’emploi»

Cours La flamme de l’égalité iconLittérature et politique Un titre plus exact serait «Littérature...
«Littérature et politique en France au xxème siècle». Ce cours se justifie en termes de science politique, c’est un complément aux...

Cours La flamme de l’égalité iconRapport universel ou national Contre l’ethnocentrisme
...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com