THÈse de doctorat





télécharger 2.48 Mb.
titreTHÈse de doctorat
page14/49
date de publication08.11.2017
taille2.48 Mb.
typeThèse
h.20-bal.com > documents > Thèse
1   ...   10   11   12   13   14   15   16   17   ...   49

38CONCLUSION 


L’analyse de la littérature scientifique portant sur la sexualité des AJAS nous a d’abord donné l’occasion d’observer la manière dont celle-ci est envisagée et traitée au sein de notre corpus. Elle a également permis d’étudier les retentissements psychologiques et comportementaux de l'infection à VIH sur la vie sexuelle au sein de cette population tout en analysant l’impact du genre et du mode de contamination sur ces retentissements.

Elle a enfin fait émerger plusieurs perspectives pour les recherches futures dans ce domaine.

À travers la littérature scientifique, certaines dimensions de la sexualité sont abordées de manière privilégiée, et ce dans une approche essentiellement quantitative.

Une grande majorité d’études, essentiellement en provenance des États-Unis, ont étudié principalement l’activité sexuelle des AJAS, leurs pratiques préventives notamment autour du préservatif et de la contraception, et, pour les jeunes filles, la sexualité reproductive.

Certaines études se sont intéressées à l’impact physiologique du VIH et de son traitement sur le développement sexuel, notamment au moment de la puberté.

En revanche, un faible nombre d’études, parfois de simples témoignages de professionnels de la santé et le plus souvent dans une démarche qualitative, ont exploré la dimension subjective de la sexualité (vécu et représentations).

La fonction sexuelle (et ses dysfonctions) et la satisfaction sexuelle, étudiées par ailleurs auprès de populations d’adultes séropositifs, ne sont pas abordées chez les AJAS, comme d'ailleurs pour l'ensemble AJA non contaminés.

Globalement, il apparaît que le VIH a des effets négatifs sur la vie sexuelle des AJAS quel que soit leur mode de contamination.

La peur de contaminer le partenaire sexuel, l’appréhension à révéler son statut sérologique et de faire l’objet d’un rejet de la part du partenaire et les représentations négatives du VIH, conditionnent un climat d’anxiété et d’insatisfaction qui entraîne une dégradation de l’estime de soi, de la qualité des liens affectifs et de la vie sexuelle chez une importante proportion des AJAS.

Ce climat est chez beaucoup d’entre eux amplifié par les relations à l’intérieur de la famille qui ont des conséquences sur l’indépendance, l’autonomisation et la maturation sexuelle des AJAS. Une proportion importante d’entre eux est active sexuellement après la découverte de la séropositivité dans des proportions proches de celles des jeunes non contaminés. Certains auteurs mentionnent cependant une entrée plus précoce dans la sexualité chez les adolescents contaminés par voie sexuelle et une tendance au multipartenariat, souvent pour éviter la révélation de la séropositivité à un partenaire stable pouvant être inscrit dans la durée. Une large minorité serait en revanche dans une situation d’abstinence sexuelle partielle ou totale. La peur de contaminer le/la partenaire et la peur de la révélation du statut sérologique sont mis en avant pour expliquer ce phénomène, notamment pour les AJA contaminés par transmission verticale. Chez ces derniers, l’entrée dans la sexualité a lieu plus tardivement que pour les AJA contaminés par voie sexuelle et les AJA non contaminés. Si les plus jeunes, contaminés et non contaminés, ont des taux d’activité sexuelle assez similaires, c’est avec l’âge que des différences significatives apparaissent.

Une large proportion déclare utiliser le préservatif de manière systématique mais une importante minorité continue d’avoir des rapports non protégés. Ces comportements sont parfois imputés à la consommation d’alcool ou de drogues ou à l’anxiété générée par le port systématique du préservatif, qui peut devenir un indice de la maladie aux yeux du partenaire. Les résultats concernant la différence entre filles et garçons sont contradictoires : certaines études mentionnent que les garçons seraient plus actifs sexuellement et avec davantage de rapports à risque que les filles, d’autres indiquent la tendance inverse.

Avant l’arrivée des traitements antirétroviraux, le VIH pouvait perturber le développement physique et pubertaire, entravant ainsi l'entrée dans la vie sexuelle de ces jeunes. De nos jours, ces difficultés ont considérablement diminué, même si le traitement lui-même peut engendrer des effets secondaires engendrant des transformations physiques qui affectent considérablement l'image corporelle et l’estime de soi.

La vie reproductive ne semble d’ailleurs pas être particulièrement mise à mal par le VIH, malgré l’existence d’une tendance aux grossesses précoces et non désirées (tous modes de contamination confondus). Des auteurs indiquent cependant que les filles les plus abstinentes s’interdisent souvent de transmettre la vie, malgré un désir d’enfant éprouvé.

Ces différents résultats nous permettent d’observer que les difficultés d’ordre physiologiques (dégradation de la santé et de l’apparence) ont peu à peu laissé la place à des difficultés d’ordre psychologique. Mais si le VIH a de manière générale un impact négatif sur la vie sexuelle d’une grande proportion des AJAS, et ce quelle que soit la manière dont ils ont été contaminés, plusieurs études suggèrent une influence du genre et du mode de contamination sur l’expérience de la sexualité en général. Les résultats parfois contradictoires des études de notre corpus peuvent d’ailleurs être mis en relation avec les méthodologies employées, notamment en ce qui concerne les échantillons de population étudiés, au sein desquels filles, garçons et modes de contamination sont mélangés, dans des proportions différentes selon les études et sans que leurs résultats soient restitués en fonction de ces variables. L’effet du genre et du mode de contamination sur l’expérience de la sexualité n’est donc pas clairement étudié.

Il s’agit alors d’étudier davantage et dans une approche qualitative les retentissements psychologiques et comportementaux des problématiques inhérentes à la vie avec le VIH sur la vie sexuelle des AJAS. Ces études sont indispensables tant pour améliorer leur prise en charge et leur qualité de vie que pour approfondir la compréhension de certains phénomènes qui interpellent régulièrement les protagonistes de la prévention, tel que le maintien d’un taux élevé de rapports non protégés malgré une bonne intégration de l’information sur la transmission du virus.

Davantage d’études qui pourraient analyser en profondeur les effets du genre et du mode de contamination sur l’expérience globale de la sexualité sont également indispensables pour adapter la prise en charge et les orientations de la prévention aux spécificités de chacune des situations dans laquelle ces jeunes se trouvent.

L’on peut ajouter la nécessiter d’étudier la fonction sexuelle et ses dysfonctions chez les adolescents séropositifs afin d’identifier la présence de ces troubles suite à la découverte du VIH et à son traitement, et d’évaluer leur impact sur les comportements et les pratiques sexuels et la qualité de vie sexuelle en général.

1   ...   10   11   12   13   14   15   16   17   ...   49

similaire:

THÈse de doctorat iconThèse de doctorat en sociologie

THÈse de doctorat iconThèse de doctorat en Science politique

THÈse de doctorat iconThèse de doctorat (N. R) en Sciences de l’Education

THÈse de doctorat iconThèse pour le Doctorat en Sciences Économiques

THÈse de doctorat iconThèse en vue de l’obtention du Doctorat d’histoire

THÈse de doctorat iconThèse de Doctorat préparée par Samar rouhana

THÈse de doctorat iconThèse de doctorat nouveau régime présentée par Frédéric lagrange

THÈse de doctorat iconLibrairie – Bibliographie
«Les marchés électroniques : structures, concurrence et conditions d’efficience». Thèse de doctorat, Université Lille 1 Sciences...

THÈse de doctorat iconThèse de Doctorat d'État
«Jurer et maudire: pratiques politiques et usages juridiques du serment dans le Proche-Orient ancien», Méditerranées 10-11, 1997...

THÈse de doctorat iconBibliographie armatte m. (1995) Histoire du modèle linéaire. Formes...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com