1- pourquoi définir le sport ?





télécharger 32.29 Kb.
titre1- pourquoi définir le sport ?
date de publication07.10.2017
taille32.29 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > documents > Documentos

Sociologie du sport – Licence 1

Document de prise de notes
Chapitre 2

Le sport… c'est-à-dire ?


1- Pourquoi définir le sport ?


1.1-Une définition pour régler le problème ?


« Est défini comme « sport », la seule pratique compétitive, licenciée, c’est à dire engagée dans l’institution qui fixe les règles du jeu et définit l’éthique sur laquelle celui-ci doit impérativement reposer »

(CNOSF, 1994)






1.2-Une définition pour savoir qui fait du sport ?


« Le sport c’est ce que font les gens font quand ils pensent faire du sport »

(Enquête INSEP, 1986)
« Toute activité physique régulière dont le principal but ou le seul but est la pratique corporelle »

(Enquête INSEE, 1986)






2-Une définition qui se construit au cours de l’histoire :

2.1-19è siècle-milieu du 20è, Un mot nouveau pour des pratiques nouvelles :

2.1.1-Du 12è au début du 19è s : Du « desport » au « sport »


« Par le mot sport, dont l’équivalent n’existe pas dans notre langue…on désigne la chasse, les courses (de chevaux), les combats de boxeurs »

(Le journal des haras, 1828)
« Mot anglais tiré de l’ancien français « desport », plaisir, divertissement (…) de tels mots importés gâtent la langue évidemment, mais il n’existe pas de douane pour les prohiber à la frontière »

(Grand dictionnaire Larousse, 1850)





2.1.2-1850-1880 : amusements très divers des oisifs aisés


« Par le mot sport (…) dont la signification en anglais n’est pas bien précise, on désigne une nombreuse série d’amusements, d’exercices et de simples plaisirs qui absorbent une portion assez notable du temps des hommes riches et oisifs…Tous ces amusements ou exercices doivent leur attrait principal aux nombreux paris qu’ils font engager, la fureur des paris sur tout et à propos de tout forme un des traits saillants du caractère anglais ; cette folie se répand chaque jour davantage en France »

(Grand dictionnaire Larousse, 1875)





2.1.3-fin 19è-début 20ème : l’affirmation du sport, une définition qui se précise :


-1872 : premier club de foot, le Havre athlétic club

-1881 :L’Union vélocipédique de France

-1889 : L’Union des Sociétés Françaises de Sports Athlétiques
-1869 : première « Paris-Rouen »

-1896 : premiers JO modernes

-1900 : JO à Paris

-1903 : premier tour de France cycliste
« L’essence du sport c’est l’effort ; son condiment indispensable c’est le concours »

(P. de Coubertin, in Revue Olympique, 1902)
« Le sport est le culte volontaire et habituel de l’effort musculaire intensif appuyé sur le désir de progrès et pouvant aller jusqu’au risque. Il doit être pratiqué avec ardeur, je dirai même avec violence. Le sport, ce n’est pas l’exercice physique bon pour tous à condition d’être sage et modéré ; le sport est le plaisir des forts, ou de ceux qui veulent le devenir »

(P. de Coubertin, Pédagogie sportive, 1922)





« Tout genre d’exercice ou d’activité physique ayant pour but la réalisation d’une performance et dont l’exécution repose essentiellement sur l’idée de lutte contre un élément défini : une distance, une durée, un obstacle, une difficulté matérielle, un danger, un animal, un adversaire et, par extension, soi-même (…) Un nageur qui va et vient dans l’eau, pour le seul plaisir de s’ébattre, fait simplement de la natation. Un autre nageur qui mesure ses durées de parcours, ses hauteurs de plongées avec l’idée de les améliorer, ou bien lutte contre un camarade dans ces divers exercices, fait du sport »

(G.Hébert, Le sport contre l’EP, 1925)








2.2-Deuxième partie du 20è ; Le sport défini par les « experts » :
2.2.1-Années 50 et 60 ; Les premiers sociologues et les premiers débats :

2.2.1.a-Le sport « naturel », « a-historique » :

-J.Huizinga (Homo ludens, 1938)
-R.Caillois (Des jeux et des hommes, 1958)
« Le sport dérive de schémas comportementaux innés chez l’être humain. Le sport est un universel culturel qui repose sur des bases biologiques, au même titre que l’alimentation ou la sexualité »

(Betbeze, cité in enquête CREDOC, 1987)


« L’attrait que, de tous temps, l’Antiquité grecque a exercé sur les humanistes et les éducateurs est sans doute pour beaucoup dans la recherche persévérante de l’origine de nos sports actuels dans l’éternelle Olympie ». 

(C.Pociello, Quelques indications sur les déterminants historiques de la naissance des sports en Angleterre (1780-1860), in Sport et société, Vigot, 1981) 





2.2.1.b-Le sport « culturel » et « historique » :


« La comparaison du sport grec et du sport britannique révèle tout ce qui les sépare. Elle permet aussi de constater tout ce qu’on de simpliste la plupart des théories du sport. Elles veulent que le sport traduise à sa façon des traits permanents de la nature humaine »

(J.Ulmann, de la gymnastique aux sports modernes, 1966)
« Activité de loisir dont la dominante est l’effort physique, participant à la fois du jeu et du travail, pratiquée de façon compétitive, comportant des règlements et des institutions spécifiques, et susceptible de se transformer en activité professionnelle  »

(G.Magnane, sociologie du sport, 1964).
« D’un point de vue marxiste révolutionnaire (…) Le sport est un ensemble de pratiques sociales institutionnalisées, et régies par le principe de rendement, l’entraînement, la compétition et la sélection »

(J.M.Brohm & B.Yanez, in l’école émancipée n°15, 1974)
« Le sport est la perversion du jeu par l’introduction systématique du rendement corporel »

(J.M.Brohm, in Partisans n°43, 1968)
« Le sport est en définitive le système culturel qui enregistre le progrès corporel humain objectif (…) Le sport est l’institution que l’humanité a découverte pour enregistrer sa progression physique continue »

(J.M.Brohm, Sociologie politique du sport, PUN, 1977)






2.2.2-A partir des années 70 : la diversification du sport :








3-Conclusion : « le » sport ou « les » sports ?


-Au sens strict du terme…

« Le sport est avant tout une situation motrice (ce critère éliminant les jeux non moteurs tels les échecs par exemple) ; cette tâche motrice est assujettie à des règles définissant une compétition (traits rejetant les activités libres et improvisées) ; enfin, et c’est là que gît une grande part de son identité sociologique, le sport est un fait institutionnel (trait excluant l’immense cohorte des jeux non reconnus par les instances officielles).

Le sport représente donc la motricité ludique et compétitive approuvée par l’institution »

(P.Parlebas, Eléments de sociologie du sport, 1986)
-Cependant…

« A partir du moment où la culture sportive dépasse la seule prise en compte des pratiques fédérales classiques, il semble surprenant de ne pas intégrer les autres pratiques dans l’analyse du fait sportif »

(J.Corneloup, Les théories sociologiques de la pratique sportive, 2002)





-Pour en savoir plus :

-B.Jeu, Introduction de Le sport, l’émotion, l’espace, Vigot, 1984.

-J.Defrance, Sociologie du sport, Paris, La découverte, 1995.

-P.Parlebas, Eléments de sociologie du sport, Paris, PUF, 1986.







similaire:

1- pourquoi définir le sport ? iconComment peut-on les définir ? Sont-ils différents ? Pourquoi intéressent-ils...

1- pourquoi définir le sport ? iconOn pourrait définir la conflictualité comme un état de tension résultant...
«guerre» à proprement parler mais comme une période avec des «conflictualités», deux termes à bien définir

1- pourquoi définir le sport ? iconOn va s’interroger sur quand, comment et pourquoi le sport s’est...

1- pourquoi définir le sport ? iconSport, politique et relations internationales au 20ème siècle
«Avant 1914, en France au moins, le sport n’est pas encore le vecteur du nationalisme»

1- pourquoi définir le sport ? iconSport et Genre aux xixe-xxe siècles Le sport féminin au masculin
«sprinteuses», les autres femmes athéniennes restent confinées dans la maison aux tâches d’éducation des enfants

1- pourquoi définir le sport ? iconSport et Education physique : une seule histoire ?
«l’ep dès lors qu’elle devient Sportive, est-elle une éducation sportive, une éducation physique par le sport, ou une éducation physique...

1- pourquoi définir le sport ? iconOù se passe l’histoire ? Qui est Pélot ? Pourquoi a-t-il peur de...
«maintenant, toujours, et puis». Trouver ce que désignent où remplacent les mots soulignés

1- pourquoi définir le sport ? iconSociologie – cm de G. Veziers L 1 Chapitre n°5 Document de prise de notes Sport et violence
«l’apparition du sport, compris comme un strict contrôle de la violence à l’intérieur même de l’affrontement corporel, n’est possible...

1- pourquoi définir le sport ? iconL’Histoire du badminton est souvent l’affaire de mythes et de légendes....

1- pourquoi définir le sport ? iconEvolution des rapports entre le sport et les médias
«L’auto», IL devient «L’Equipe». En juillet 1914, IL se vend 320. 000 fois. En 1949 le journal «France football apparaît et à partir...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com