«La nutrition en médecine générale» Atelier fil rouge Animateurs





télécharger 120.14 Kb.
titre«La nutrition en médecine générale» Atelier fil rouge Animateurs
page7/10
date de publication21.10.2016
taille120.14 Kb.
typeAtelier
h.20-bal.com > documents > Atelier
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10

Compléments alimentaires et vitaminiques :

utiles, inutiles ou dangereux ? par Nicolas Rips


Animateurs de l’atelier : L. Coblenz, P. Grunberg

Les compléments alimentaires ont représenté en 2008 un marché d’un milliard d’euro de chiffre d’affaire en France, dont 170 millions d’euro pour l’allégation « minceur ». L’importance de ce chiffre doit nous interpeller. En tant que médecins généralistes, nous devons savoir donner des réponses aux questions de plus ne plus nombreuses sur ce sujet.

Les compléments alimentaires sont définis par leur allégation qui peut être nutritionnelle (teneur en tel ou tel nutriment), fonctionnelle (tel nutriment participe à maintenir un état de santé ou un paramètre biologique mais sans faire référence à une maladie) ou relative à la réduction d’un risque de maladie. L’allégation « réduction d’un risque » nécessite une validation préalable par l’Agence française de sécurité sanitaire (AFSSA). Les allégations thérapeutiques sont interdites. Contrairement aux médicaments, les compléments alimentaires ne font pas l’objet d’une procédure d’autorisation de mise sur le marché (AMM). Les compléments alimentaires ont une biodisponibilité modifiée par rapport aux nutriments auxquels ils correspondent. Il existe un guide « Vidal » des compléments alimentaires, et depuis 2009, une pharmacovigilance.
Les apports nutritionnels conseillés (ANC) représentent la quantité suffisante des différents nutriments nécessaires à assurer la couverture de l'ensemble des besoins physiologiques de chaque être humain. Ces apports sont estimés pour les macro nutriments (protéines, lipides et glucides) et les micro nutriments (vitamines, minéraux et oligoélements). Ils sont calculés par l’AFSSA à partir de données statistiques.
Les compléments alimentaires sont utiles dans certaines situations cliniques. Un âge supérieur à 70 ans peut nécessiter des compléments alimentaires. Au cours de la grossesse, il est conseillé de supplémenter en vitamine B9 (avant la grossesse et pendant les 2 premiers mois), en Fer, Calcium et Vitamine D. La femme ménopausée peut nécessiter des apports supplémentaires en Calcium et Vitamine D. Divers régimes peuvent entraîner des carences : les régimes amaigrissants, les régimes particuliers type végétalien ou macrobiotiques, les régimes monotones sans fruits ni légumes. Il faut également penser à proposer du fer aux enfants en situation de précarité, et de la vitamine D aux nourrissons. Le jus de Cranberry peut être utile dans les infections urinaires récidivantes.
Les compléments alimentaires sont par contre inutiles dans d’autres situations cliniques. Il n’est pas utile de prescrire de la vitamine C en cas de grippe. Il est dangereux de doper les sportifs à la créatine. Le lait de croissance n’est plus utile après 1 an et le fluor n’est pas nécessaire avant 6 mois.
Les compléments alimentaires peuvent même s'avérer dangereux quand ils sont commandés sur Internet ou quand ils sont consommés en mégadose (dose supérieure à deux fois les apports nutritionnels conseillés). La prise continue d'anti-oxydants augmenterait le risque relatif de cancer de la prostate. Certains compléments alimentaires peuvent être contaminés par d'autres substances dangereuses (anabolisants présents avec la créatine).

En pratique courante il faut retenir que les compléments alimentaires sont inutiles chez les personnes non carencées. Le médecin généraliste doit s'efforcer de diffuser les recommandations nutritionnelles du plan national nutrition santé (PNNS), c’est à dire, consommer des glucides complexes ( céréales et féculents) à chaque repas de façon variée et adaptée à l’appétit, prendre trois produits laitiers par jour, cinq portions de fruits ou légumes différents par jour (une portion de fruit équivaut à une poignée), du poisson deux fois par semaine. Son patient doit également limiter les apports en acide gras saturés, éviter les édulcorants qui augmentent l’appétence pour les produits sucrés. Le médecin doit aussi conseiller de pratiquer un exercice physique régulier par exemple marche rapide 15 minutes par jour. Les compléments alimentaires ne peuvent en aucun cas remplacer une alimentation équilibrée. Ils ne sont utiles qu’en complément en cas de carence clairement définie.

Nicolas Rips
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10

similaire:

«La nutrition en médecine générale» Atelier fil rouge Animateurs iconParcours pédagogique
«invité grand témoin» réagit et partage son expérience sur un thème fil rouge abordé dans l'émission

«La nutrition en médecine générale» Atelier fil rouge Animateurs iconTHÈse pour le diplôme d’État
«terrain», particulièrement le Dr Thibault Legrix qui m’a accordé sa confiance le premier et m’a convaincu que la médecine générale...

«La nutrition en médecine générale» Atelier fil rouge Animateurs iconTHÈse pour le diplôme d’État
«Se préparer à l’exercice professionnel» : analyse des traces d'apprentissage produites par les internes du département de médecine...

«La nutrition en médecine générale» Atelier fil rouge Animateurs iconÈme prépa pro "rencontrent une résistante"
«fil rouge» qui aurait pour objectifs de guider les élèves pendant l'entretien, de montrer leur travail et de les valoriser. En amont,...

«La nutrition en médecine générale» Atelier fil rouge Animateurs iconBulletin des Médicaments essentiels
«Physicianship» en fin de 4e année et propose depuis fin 2013 un atelier d’écriture aux étudiants anglophones et francophones de...

«La nutrition en médecine générale» Atelier fil rouge Animateurs iconRouge «Louis Geoffrey» 2010 26. 00 € ttc rouge «Flor de Ronce» 2009

«La nutrition en médecine générale» Atelier fil rouge Animateurs iconAteliers du Poids et de la Nutrition de Brides

«La nutrition en médecine générale» Atelier fil rouge Animateurs iconServices de Pastorale Liturgique et Sacramentelle, Catéchèse, Catéchuménat et aep
«le fil rouge» de la première partie (envoi en ateliers, temps de partage entre générations, lien avec le temps de l'eucharistie)....

«La nutrition en médecine générale» Atelier fil rouge Animateurs iconHeure Durée Direct d ou différé d Animateurs Contenu

«La nutrition en médecine générale» Atelier fil rouge Animateurs iconCalendrier des vaccinations
«médecine générale et toxicologie». Si le sujet vous intéresse, vous pouvez commander le e-book «Les vaccins», disponible à la boutique...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com