Thème 6 : Pratiques médicales pour sauver des vies





télécharger 108.03 Kb.
titreThème 6 : Pratiques médicales pour sauver des vies
page4/6
date de publication07.10.2017
taille108.03 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > documents > Documentos
1   2   3   4   5   6

Rejet et système HLA


Plusieurs risques correspondant à chaque étape de la transplantation (prélèvement, conservation, transport et transformation) existent mais le risque majeur reste le rejet du greffon.
L'organisme ne reconnaît pas les cellules greffées et fait intervenir son système de défense immunitaire. Ce mécanisme est induit par les lymphocytes.

A travers l'exemple de la transplantation rénale on peut observer diverses formes anatomo-cliniques de rejet :

  • rejet hyperaigu = survient très rapidement et entraîne la perte du greffon; celui-ci turgescent et de coloration violette montre des lésions de nécroses et de thromboses sur le réseau artériel. Cette forme rare est due à l'existence d'anticorps préformés chez le receveur et dirigés contre des antigènes du donneur,

  • rejet aigu = souvent au cours de la première année de transplantation avec une augmentation du volume du greffon et un arrêt de la fonction rénale; on observe des lésions réversibles sur l'interstitium et l'épithélium tubulaire. Les lésions histologiques du rejet aigu traduisent la réaction alloimmune in situ par une pénétration des lymphocytes T.

  • rejet chronique = dégradation progressive de la fonction rénale associée à des lésions histologiques particulières (fibrose de l'interstitium avec atrophie tubulaire, rétrécissement progressif des lumières artérielles et artériolaires par sclérose de la paroi vasculaire et atteinte glomérulaire); les mécanismes impliqués ne sont pas cernés mais conduisent à la destruction du greffon.

Dans certains cas, le problème est inversé et c'est le greffon qui réagit contre l'hôte (graft versus host disease : GVH). Ainsi, dans les greffes de moelle, les cellules immunologiquement compétentes du donneur réagissent contre les antigènes de l'hôte, aboutissant à des lésions de multiples tissus (peau, tube digestif, foie).

Système HLA

En dehors de l'opération chirurgicale elle-même, la réussite de la greffe dépend de la capacité de l'organisme hôte à conserver le greffon.
Pour obtenir une réponse immunitaire minimale il faut une histocompatibilité maximale aussi bien pour le système ABO et le système HLA.
Les molécules HLA (Human Leucocyte Antigens) sont des glycoprotéines exprimées à la surface des cellules nucléées et codées par des gènes formant le complexe majeur d'histocompatibilité (CMH) humain sur le chromosome 6.
Les gènes du CMH et leurs produits sont répartis en trois classes (I, II et III) selon leurs propriétés biochimiques, leur expression phénotypique et leur fonction. Le grand nombre de loci et d'allèles donne un polymorphisme important caractérisant chaque individu. Seuls les produits de classe I et II sont impliqués dans la fonction de présentation de lantigène aux lymphocytes T, et constituent pour le système immunitaire un moyen de surveillance des milieux intracellulaires et extracellulaires.

L'importance de l'histocompatibilité dans le devenir des allogreffes rénales est bien établie. Le rôle bénéfique de la compatibilité HLA est démontré pour les transplantations de coeur, de pancreas et de cornée, elle reste controversée en transplantation hépatique.

DOC 8
http://www.dondorganes.fr/043-qui-peut-donner

Qui peut donner ?

Jeune ou âgé, malade ou en bonne santé, il n’existe pas de contre-indication de principe au don d’organes et de tissus.


Aujourd’hui, le prélèvement est possible à tous les âges. S’il est vrai qu’un cœur est rarement prélevé après 60 ans, les reins ou le foie peuvent l’être sur des personnes beaucoup plus âgées.

Jusqu’à 18 ans, ce sont les parents ou les tuteurs légaux qui prennent la décision d’autoriser ou non le prélèvement. Néanmoins, les mineurs de 13 à 18 ans peuvent s’inscrire sur le registre national des refus. En outre, si l’enfant avait fait part à ses proches d’une volonté personnelle sur le don d’organes, dans la plupart des cas, elle est prise en compte.

En 2013, 3,5 % des donneurs avaient 17 ans ou moins, 29,8 % de 18 à 49 ans, 29,2 % de 50 à 64 ans et 37,5 % plus de 65 ans. 

Il n’y a pas de conditions de santé à remplir pour donner. Le prélèvement peut être envisagé même sur certains donneurs sous traitement médical, ou qui ont des antécédents médicaux lourds. Les médecins sont seuls juges, au cas par cas, de la faisabilité du prélèvement.

DOC 9
http://www.caducee.net/DossierSpecialises/chirurgie/transplantation.asp
1   2   3   4   5   6

similaire:

Thème 6 : Pratiques médicales pour sauver des vies icon«je n’écris pas des histoires, j’écris des vies» (Plutarque)
«je n’écris pas des histoires, j’écris des vies» (Plutarque) : la vérité factuelle importe peu, ce qui compte, c’est l’écriture des...

Thème 6 : Pratiques médicales pour sauver des vies iconDu «faire entendre une voix» au «faire connaissance»
«Frontières. Images de vies entre les lignes»1 pour recueillir des paroles de personnes réfugiées en France afin de proposer au public...

Thème 6 : Pratiques médicales pour sauver des vies iconAppel pour des initiatives visant à sauver le syndicalisme confédéré en France
«position commune», c’est une nouvelle donne en matière de représentativité des Organisations Syndicales – la suppression de l’irrefragabilité...

Thème 6 : Pratiques médicales pour sauver des vies iconJournée nationale à
«Justes» sauvèrent la vie de nombreux Juifs. Leur bravoure et leur foi en l’humanité ont évité à notre pays le déshonneur total....

Thème 6 : Pratiques médicales pour sauver des vies iconLa France, qui a entrepris de restaurer la population d’ours dans...
«Habitats», concernant la conservation des habitats naturels, ainsi que de la faune et de la flore sauvages du 21 mai 1992

Thème 6 : Pratiques médicales pour sauver des vies iconOrienter… son histoire, son évolution, ses espoirs … et de nombreuses vies sauvées depuis 24 ans
«toxicomanie solidarité» avec deux de ces collègues qu’il a formé pour venir en aide aux membres du Ministère de l’Intérieur en difficulté,...

Thème 6 : Pratiques médicales pour sauver des vies iconSfr player mondes numeriques numero 2 – homo numericus le numérique révolutionne nos vies

Thème 6 : Pratiques médicales pour sauver des vies iconQu’est-ce que la politique de la concurrence ?
«décisions d’associations d’entreprises et toutes pratiques concertées […] qui ont pour objet ou pour effet d’empêcher, de restreindre...

Thème 6 : Pratiques médicales pour sauver des vies iconEn réunion cvx, S’Écouter, mais ensuite ?
«être plus prompt à sauver la proposition du prochain qu'à la condamner» (Ex. Sp. 22)

Thème 6 : Pratiques médicales pour sauver des vies icon08/04/2014 Inspection du travail et entreprises : deux mondes qui ne se comprennent pas
«Ils travaillent sur délation, sont péremptoires et ne cherchent pas à comprendre nos contraintes. Ils ne comprennent pas que l'on...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com