1. Les genres : quelques repères parmi les questions de classification et de typologie





télécharger 163.52 Kb.
titre1. Les genres : quelques repères parmi les questions de classification et de typologie
page3/8
date de publication07.10.2017
taille163.52 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > documents > Documentos
1   2   3   4   5   6   7   8

2. La conversation



Je commencerai par quelques observations sur les usages du mot "conversation".

2.1. Usages du mot "conversation"



Dans les usages ordinaires, le verbe "converser" semble ne pas être employé spontanément pour un quelconque des trois niveaux dégagés ci-dessus (on ne dit pas, en racontant une interaction "j'ai conversé avec Pierre", ni "on pourrait se voir un de ces soirs, on pourrait converser un peu", mais plutôt "j'ai discuté avec Pierre", ou "on pourrait se voir un de ces soirs, on pourrait papoter un peu" par exemple).

Le substantif en revanche semble être employé, souvent dans des syntagmes comme "engager la conversation", par exemple : "desfois on engage la conversation et les gens sont tout surpris"6. Il est surtout intéressant de remarquer que dire "j'ai eu une conversation avec…" ne renvoie généralement pas à ce que les interactionnistes désigneraient comme "conversation", mais plutôt à ce qu'ils désigneraient comme apparenté à la discussion (c'est-à-dire à des échanges se développant sur un thème spécifique, et accordant une place importante à l'expression des désaccords, voire à une activité de type "mise au point", l'expression équivalant presque à "on s'est expliqué avec Pierre").
En fait, ce sont presque immédiatement des usages "savants" ou "experts", ceux des chercheurs, que l'on est amené à prendre en compte pour décrire les emplois de "conversation".

Deux d'entre eux, assez spécifiques, n'entreront pas dans la réflexion qui suit.

Le premier réfère à la conversation de salons, celle dont traitent par exemple différents articles du numéro de Communication 30, intitulé La conversation, du numéro spécial de la revue Autement consacré à la conversation. Un art de l'instant, et de certains articles de la revue Op.Cit, consacrée à la conversation.
Le second est l'usage de "conversation" dans "analyse conversationnelle" ("conversation analysis"). Cet emploi, présenté ainsi par Schegloff :
« I use "conversation" in an inclusive way. I do not intend to restrict its reference to the "civilized art of talk" or to "cultured interchange" (...), to insist on its casual character thereby excluding service contact (...) or to require that it be sociable, joint action, identity related (...). "Dialogue" while being a kind of conversation, has special implications derived from its use in Plato, psychiatric theorizing, Buber, and others, which limits its usefulness as a general term. I mean to include chats as well as service contacts, therapy session as well as asking for and getting the time of day, press conferences as well as exchanged whispers of "sweet nothings". I have used "conversation" with this general reference in mind » (1968 : 1076),
est aujourd'hui remplacé par "talk-in-interaction"7, même s'il s'est maintenu dans le nom du courant analytique lui-même.
En dehors de ces cas, "conversation" renvoie à une entité, souvent considérée comme une forme de base, une sorte de prototype de l'interaction, par exemple :
« the basic form of speech-exchange systems » (Sacks, Schegloff, Jefferson, 1978 : 47) 
« le prototype de toute interaction verbale » (Kerbrat-Orecchioni, 1990 : 115)
« Conversation may be regarded as a subcategory of spoken interaction, but a fundamental and privileged one. It is the basic form of language use and may be regarded as underlying all other forms of spoken interaction. » (Svennevig, 1999 : 7)
Dans l'approche ethnométhodologique en particulier, la conversation ordinaire sert de base de comparaison pour aborder l'interaction au travail ou l'interaction institutionnelle, comme le soulignent Drew et Heritage, dans leur introduction à Talk at Work :
« In sum, these three dimensions of interaction — (a) orientations to institutional tasks and functions; (b) restrictions on the kinds of contributions to the talk that are, or can be, made ; and (c) distinctive features of interactional inferences — are the primary features of talk that are focused upon here as evidencing distinctively institutional orientations in talk at work. Their analysis will very often involve an element of (explicit or tacit) comparison with the conduct and organization of ordinary conversation. » (1992 : 25)
Müller (1997), se situant dans ce type d'approche, aborde ainsi l'interaction institutionnelle à la poste, en partant du principe que  :
« la conversation spontanée est le moyen primaire, qui est à la base de toute interaction dans le monde social et qui constitue ainsi un "tertium comparationis", un point de référence et une mesure qui sont incontournables » (1997 : 38)
Cette place particulière dévolue à la conversation justifie d'autant plus que l'on cherche à déterminer précisément l'objet (la forme ou l'activité) qui se voit attribuer ce caractère de prototypicalité.

1   2   3   4   5   6   7   8

similaire:

1. Les genres : quelques repères parmi les questions de classification et de typologie iconMémoriser les repères/ réactiver les repères/ réinvestir les repères...
...

1. Les genres : quelques repères parmi les questions de classification et de typologie iconRésumé Cet article répertorie différents types de Serious Games et...
«Stratégie de communication», «Education»… Les champs d’applications sont trop nombreux et trop subjectifs pour pouvoir construire...

1. Les genres : quelques repères parmi les questions de classification et de typologie iconAbrégé de l’Histoire de la Savoie : quelques dates repères pour faciliter...

1. Les genres : quelques repères parmi les questions de classification et de typologie iconLes actualités pendant le conflit : les contraintes de la propagande
«couverture» par le cinéma. Aussi, voici quelques repères pour mieux comprendre comment la première guerre mondiale a été représentée...

1. Les genres : quelques repères parmi les questions de classification et de typologie icon1. L’Institut français de l’Éducation, une vieille expérience, un nouvel élan
«ressources vives», sur lesquelles je vais m’appuyer pour proposer quelques éclairages sur les questions en jeu

1. Les genres : quelques repères parmi les questions de classification et de typologie iconNote : les numéros suivis d’un h sont des hors-série tous les bateaux...

1. Les genres : quelques repères parmi les questions de classification et de typologie iconRenee et Sinan célèbreront leur union le weekend des 13 et 14 juin...
«Jardins de Roquelin» à quelques pas de Meung sur Loire. Ce savant mélange de roses anciennes saupoudrées dans un jardin à l’anglaise...

1. Les genres : quelques repères parmi les questions de classification et de typologie iconQuelques fautes ont été corrigées => mais d’autres simplement surlignées
«Trente Glorieuses» comme l’écrit Jean Fourastié, économiste français; «Ne doit-on dire glorieuses les trente années qui ont fait...

1. Les genres : quelques repères parmi les questions de classification et de typologie iconDecouvrir les époques et les genres musicaux

1. Les genres : quelques repères parmi les questions de classification et de typologie iconTypologie des magasins traditionnels colombiens à partir de la perspective des consommateurs
«au début du xxie siècle, les magasins de quartier ni les centrales d’approvisionnement n’existeraient plus, étant donné la consolidation...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com