2. Découpages régionaux, nouveaux territoires et aménagement des territoires





télécharger 27.61 Kb.
titre2. Découpages régionaux, nouveaux territoires et aménagement des territoires
date de publication08.10.2017
taille27.61 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > documents > Documentos
2. Découpages régionaux, nouveaux territoires et aménagement des territoires

( Réflexions appliquées aux sujets de l’agrégation)

Fichier préparatoire à la séance du 28 Septembre 2006
S. Bourgeat. Topo pour l’agreg interne.
Attention : ce fichier est destiné à ceux qui veulent regarder les principaux documents qui seront examinés lors de la séance du 28 Septembre. Ce fichier sera détruit à cette date et remplacé par le fichier définitif.

Buts du topo :

Il obéit à la même logique globale que le topo précédent :

- trouver les problématiques actuelles, celles qui sont plus datées (…et donc inopérantes, voire dangereuses dans des devoirs d’agrégation)

- tenter d’adopter une distance critique par rapport à ces problématiques

- Voir quelques « articles ou manuels clé » sur la France et l’Afrique. Cf bibliographie
Dans le détail, ici :
1/ Que veut dire « découpage régional », une attitude habituelle en géographie

Or 1 sujet sur 3 environ à l’oral de l’agrégation demande une telle attitude

2/ Où en est-on dans l’aménagement (du – des ?) territoire(s) en France ?

3/ Qu’est-ce que la « recomposition territoriale» en France ?
Les sujets d »agrégation qui seront analysés le 28 septembre

a- Il y aura une analyse plus particulière du sujet du dossier de géographie 2006 :

L’aménagement des territoires en France et ses acteurs

b- Mais aussi des sujets suivants:

- Mobilités spatiales, transports et aménagements  des territoires en France (écrit 2004)

- Les sujets d’oral qui proposent un découpage sont légion :

le Grand Ouest (4)

Nord et est de la France (4)

- Mais ils peuvent aussi concerner l’Afrique :

Les grands ensembles régionaux de l’Afrique (5)


1/ Toute géographie ne découpe-t-elle pas les territoires ?
Le cas de la France :




Source : tiré de manuels de Première (Belin + Hatier). On peut aussi lire Wackermann qui fait le point là-dessus.

Un document repris avec quelques modifs dans la Documentation française 2006



Le découpage régional de la France adopté par un manuel de Géographie de Première en 1948.

(…)

Quatrième leçon – La Plaine du Nord

Cinquième et sixième leçons – les Pays du Nord-Est

Septième, huitième et neuvième leçons – Le Bassin Parisien

Dixième leçon – Le Massif Armoricain

Onzième et douzième leçons – Le Plateau Central

Treizième leçon – Les Pyrénées et les pays subpyrénéens

Quatorzième et quinzième leçons – Les pays aquitains

Seizième leçon – Les Alpes françaises

Dix-septième leçon - Le Jura. Le couloir de la Saône et du Rhône

Dix-huitième leçon – La région méditerranéenne (…)

Soit 12 régions

Source : Extrait de la table des matières de H. Boucau et J. Petit, France et Union française, classe de première, collection Jean Bruhnes, Hatier 1948.


Le cas du découpage de l’Afrique pose les mêmes problèmes


Une approche africaine : le découpage officiel de l’OUA

  • La section Nord regroupe l'Algérie, l'Egypte, la Libye, le Maroc, et la Tunisie.

  • La section Ouest regroupe le Bénin, le Burkina Faso, le Cap Vert, la Côte d'Ivoire, la Gambie, le Ghana, la Guinée Bissau, la Guinée Conakry, le Libéria, le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Nigeria, le Sénégal, la Sierra Léone et le Togo.

  • La section Centrale est celle de l'Angola, du Burundi, du Cameroun, de la Centrafrique, du Congo Brazaville, de la République Démocratique du Congo, du Gabon, de la Guinée Equatoriale, du Rwanda et du Sao Tomé et Principe et du Tchad.

  • La section Est se compose des Iles Comores, de Djibouti, de l'Erythrée, de l'Ethiopie, du Kenya, de Madagascar, de l'Ile Maurice, de l'Ouganda, des Seychelles, de la Somalie, du Soudan et de la Tanzanie.

  • La section Sud est celle de l'Afrique du Sud, du Botswana, du Lesotho, du Malawi, du Mozambique, de la Namibie de la Swaziland, de la Zambie et du Zimbabwé.

Source : OUA 2005




Quels sont les identifiants d’une région. Une proposition parmi d’autres :

une division parmi d’autres (et déjà ancienne… elle date du milieu des années 1990) ne tenant pas vraiment compte de la taille, et n’étant pas directement utilisable pour découper le territoire divise l’espace en régions homogènes et régions polarisées
Les régions homogènes :

- les régions paysages. La forêt landaise, le bassin charbonnier du Nord de la France ou l’Armor breton présentent une très grande homogénéité de paysage, du fait d’une activité humaine quasiment exclusive ou du fait d’un élément naturel profondément ressenti par ses habitants. Les régions naturelles sont donc un des types de régions paysages. Certaines régions urbaines, comme la Ruhr, sont aussi des régions paysages. De dimension plus petite qu’une mégalopolis, elle n’est guère polarisée par un centre dominant comme c’est encore le cas pour les conurbations, de dimension plus réduite.

- Les régions historiques peuvent présenter des paysages très divers, leur unité venant d’une histoire commune. Le Pays Basque, présentant des zones côtières, des montagnes déjà élevées et un avant-pays, possède une unité grâce à un sentiment d’appartenance de ses habitants à la même région, voire au même peuple, ce qui se manisfeste notamment par une identité linguistique. Car le sentiment régionaliste, autonomiste ou même indépendantiste, est souvent présent dans ce type de régions. Ces régions historiques peuvent ou non présenter un centre, souvent une ville ancienne capitale, polarisant l’espace : Dijon, capitale des Ducs de Bourgogne structure une partie de la région. Les régions homogènes présentent fréquemment des limites nettes, correspondant à celles du phénomène dominant même si parfois les régions historiques gardent les souvenirs d’anciennes conquêtes âprement disputées : le Mont-Saint-Michel est-il en Bretagne ou en Normandie ? Preuve, s’il en était besoin que la région est un « espace perçu » ou un « espace approprié ».
Les régions polarisées dont tous les points sont attirés par un même pôle, conformément aux théories de Cristaller. Complémentarité, interdépendance et hiérarchisation en sont les traits dominants. Les limites régionales ne sont pas toujours nettes, l’attraction de la ville diminuant avec la distance. Ce type de région est de dimension très variable. La région parisienne, définie comme la zone polarisée par Paris, couvre un tiers voire, à la limite, toute la France! Dans le cas d’une petite ville qui n’a qu’une petite aire d’influence, on en revient à la notion de pays.
Certains géographes critiquent cette division qu’ils trouvent trop schématique. La Bourgogne, par exemple, faiblement polarisée par Dijon, proche de Lyon mais attirée par Paris, n’est pas une région polarisée, pas plus qu’elle n’est une région paysage. Elle est certes une région historique. Mais ses activités font que l’organisation de l’espace est générée par le transit sur le plus grand axe de circulation français et donc par les activités liées à ces dynamiques. Il existerait ainsi des régions intermédiaires

Source : Dictionnaire de géographie Hatier 2003

Examiner un découpage régional, c’est réfléchir aux critères de discontinuité spatiale. D’où la nécessité de se remémorer quelques théories de localisation. Von Thünen :





Christaller :



2. De l'aménagement du territoire à l'aménagement des territoires

Les acteurs fonctionnels. Une sensibilité aux nouveaux réseaux de communication. Le document 6 de 2006 était :


Bilan : l’État ne joue plus seul. Il y a une concurrence ou une complémentarité par le bas avec la décentralisation, et par le haut avec l’Europe

Le document 12 du sujet de 2006 était :

Pour ne pas l’alourdir, je ne remets pas dans ce fichier l’intégralité des documents (elle est sur le siac)





similaire:

2. Découpages régionaux, nouveaux territoires et aménagement des territoires iconRecherche de nouveaux territoires et extensions

2. Découpages régionaux, nouveaux territoires et aménagement des territoires iconGroupe de formateurs d’histoire-géographie – Dijon – Lundi 21 mars 2011
«Territoires européens : régions, États, Union», «la France, des territoires en mutation» (article intéressant sur les «pays»)

2. Découpages régionaux, nouveaux territoires et aménagement des territoires iconLeçon 1/ Pourquoi les Arabes se lancent-ils dans la conquête de nouveaux territoires ?

2. Découpages régionaux, nouveaux territoires et aménagement des territoires iconSur ce qui a guidé mon choix
«toute justice et souveraineté». Mais, ce qui est intéressant, elles ont aussi des obligations, elles doivent se consacrer à l’aménagement...

2. Découpages régionaux, nouveaux territoires et aménagement des territoires icon«Nos territoires recèlent des trésors cachés qui méritent d’être...
«Nos territoires recèlent des trésors cachés qui méritent d’être mis en lumière, d’être portés haut et loin. Avec les contrats spôTT,...

2. Découpages régionaux, nouveaux territoires et aménagement des territoires iconIl est important de savoir que la France et L’Angleterre, par les...
«Nouveau-Monde» changeaient de propriétaire et les lois aussi. C’est ce qui est arrivé pour plusieurs années…

2. Découpages régionaux, nouveaux territoires et aménagement des territoires iconDe nouveaux rythmes scolaires
«petites Républiques au sein de la grande République». IL faut permettre aux petites communes de recevoir des équipements structurants,...

2. Découpages régionaux, nouveaux territoires et aménagement des territoires iconL’ocp sur ses territoires

2. Découpages régionaux, nouveaux territoires et aménagement des territoires iconI. Les territoires européens (10/12h)

2. Découpages régionaux, nouveaux territoires et aménagement des territoires iconTerritoires, industries, innovations et reseaux






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com