Exposition et débats présentés à la Cité des sciences et de l’industrie





télécharger 90.77 Kb.
titreExposition et débats présentés à la Cité des sciences et de l’industrie
date de publication09.10.2017
taille90.77 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > économie > Documentos
! Quel travail ?
Images d’hier, questions d’aujourd’hui

exposition et débats présentés à la Cité des sciences et de l’industrie
du 6 mars au 22 juillet 2001
Du 6 mars au 22 juillet 2001, la Cité des sciences propose une grande exposition sur le thème du travail. En faisant appel, notamment, aux œuvres des plus grands photographes (Willy Ronis, Tino Soriano, Alexandre Rodtchenko, Dorothea Lange, Robert Doisneau, Lewis Hine...), l’exposition explore le rôle central du travail dans la société. Car c’est à partir du travail que s’est structurée l’activité sociale, de la production aux loisirs, des façons d’interpréter le monde au conflit social.

Elle invite également à réfléchir sur les mutations profondes que connaît le travail actuellement, grâce à une cinquantaine de rencontres avec des chercheurs, experts et professionnels et de démonstrations d’outils, près de vingt débats et tables rondes, et un espace de documentation.

L’exposition
Rencontres, découvertes, documentation
Débats et tables rondes
Partenaires
Infos pratiques


L’exposition
Cette exposition, conçue par Josep Ramoneda, philosophe et journaliste, directeur du Centre de Culture Contemporaine de Barcelone, est une réflexion sur le rôle primordial du travail dans l’évolution des sociétés modernes. Au cours des deux derniers siècles, la culture occidentale s’est fondée sur le travail, lequel, à son tour, a été source de culture. De l’expulsion du Paradis terrestre au travail industriel, le travail a été conçu comme moyen de subsistance, comme source de richesse ou comme le centre de notre vie sociale et individuelle. Mais en ira-t-il de même dans le futur ? L’exposition ‘‘! Quel travail ?’’ aborde ces questions à partir de la mémoire historique et de la situation contemporaine. Une mémoire pour mieux comprendre le présent du travail et une actualité pour ouvrir les portes au débat de son avenir.
La scénographie s’appuie sur une diversité de ressources. L’image y tient le rôle principal : photographies d’auteurs, archives audiovisuelles, documents, donnent vie aux contenus de l’exposition. Des citations et fragments de textes ponctuent les différents espaces ouvrant des perspectives de réflexion parfois inattendues. Le visiteur, guidé par des objets symboliques, accomplit un parcours historique abordant les questions essentielles au travail de l’homme dans notre société.

w L’ordre industriel
A partir de la révolution industrielle, l’usine est devenue l’espace privilégié du travail. Ce système, fondé sur la concentration des processus industriels et sur la division du travail, se caractérise par une discipline militaire, la dureté du labeur et des salaires très bas. Le taylorisme et le fordisme ont fait évoluer ce modèle en y introduisant la rationalisation des capacités du travailleur et l’automatisation des chaînes. Le productivisme soviétique y ajoute l’exaltation morale. Actuellement de nouveaux modèles tendent à renforcer les rapports de confiance et de participation.
Simultanément à l’organisation du travail, l’usine constitue le creuset du mouvement ouvrier. A la discipline industrielle répond l’organisation des travailleurs pour la défense de leurs droits. L’activité syndicale, les grèves, les manifestations, la négociation et les conventions deviennent les principaux instruments du progrès social et influent sur la vie culturelle et politique.


w Migrations et mobilité
De tout temps, les hommes se sont déplacés dans l’espoir d’améliorer leurs conditions de vie. L’industrialisation, au 19e siècle, est à l’origine de la migration des campagnes vers la ville (du champ à l’usine), et le développement des réseaux de transport et de communication, au cours du 20e siècle, a favorisé les flux de travailleurs entre pays et continents. L’installation de groupes culturels différents provoque une remise en question des identités, mais aussi des mouvements d’idées et l’apparition de nouveaux produits culturels. Aujourd’hui, la circulation des marchandises, de l’information et des personnes apparaît comme une des conditions de toute activité économique et culturelle.

w L’ordre bureaucratique
Le développement du système bureaucratique de l’Etat et des entreprises a créé des millions d’emplois. Structure hiérarchique, réglementation des normes et spécialisation des tâches caractérisent la rationalité bureaucratique. Mais le travail routinier, l’opacité et la perte d’objectif ont conduit à la crise de ce modèle. Dans la société post-industrielle, où les services ont une place prépondérante, motivation et efficacité ont remplacé les valeurs de fidélité et d’obéissance. Les nouveaux moyens technologiques permettent la décentralisation et la flexibilité du travail et des modalités de travail jusqu’alors inconnues apparaissent.


w Les conditions de travail
De l’abolition de l’esclavage à la création de prestations sociales, en passant par le travail des enfants, celui des femmes, la journée de 8h, les congés payés ou encore les risques professionnels, l’évolution des conditions de travail a été déterminée par l’organisation et les luttes du mouvement ouvrier, par l’introduction de nouveaux cadres législatifs et par l’instauration de systèmes publics d’assistance. A l’heure de l’économie globalisée, l’un des problèmes majeurs est qu’il n’existe pas de conditions de travail et de droits sociaux communs.


w Les utopies et “ distopies ”
Dès le 18e siècle, des alternatives à l’exploitation du travail ont été imaginées. La pensée utopique, qui annonçait l’avènement d’une société nouvelle, a incité aux luttes sociales et politiques. L’Arcadie, la

Cité idéale ou encore Prométhée libéré sont des mouvements qui ont conçu une place différente pour le travail dans la vie de l’homme. A l’inverse, la pensée “ distopique ” présente des anti-modèles influencés par l’histoire douloureuse et les désillusions du 20e siècle.


w Nouvelles du présent
Actuellement, le marché du travail est soumis à un processus de transformation caractérisé par l’accélération technologique et la globalisation économique. Le développement des nouvelles technologies engendre une crise de l’emploi traditionnel. La globalisation touche tous les secteurs économiques. Le pouvoir des multinationales lutte aujourd’hui contre celui des Etats. Si la globalisation est indéniablement créatrice de richesses, les disparités socio-économiques n’ont jamais été aussi grandes.


w Le futur du travail
Le présent annonce des perspectives d’avenir. Mais entre un présent tangible et un éventuel futur, un long chemin reste encore à parcourir, un travail à réaliser. Soumis à l’incertitude, nous sommes en même temps médiateurs des événements à venir.
Rencontres, découvertes, documentation
w Espace de documentation
A la sortie de l’exposition, cet espace convivial invite le visiteur à faire une pause. Des ressources documentaires sont mises à sa disposition pour faire le point, compléter sa visite ou trouver des repères pour approfondir un sujet particulier : audiovisuels, livres, revues, bases de donnée, bibliographies, sélection de sites Internet ... et même un juke-box pour écouter une sélection de chansons sur le travail.


w Programme quotidien d’activités
Pour mieux comprendre la situation actuelle du travail et de l’emploi et aborder des aspects prospectifs, les visiteurs peuvent également s’impliquer en participant à des ateliers, rencontrer professionnels et experts. Tous les jours se succèdent ateliers, rencontres, débats, démonstrations de machines et de dispositifs techniques en présence de professionnels, projections de films. Ce programme quotidien d’activités permet d’aborder les questions cruciales des changements dans la nature et l’organisation du travail, du droit au travail et du droit du travail, des enjeux du travail à l’échelle planétaire et de l’avenir du travail.
Des rencontres avec...

Sur un sujet aux savoirs composites et en évolution, les regards, les analyses et les points de vue sont nombreux. Pour se questionner et confronter les points de vue, les visiteurs peuvent rencontrer, chaque jour, des chercheurs, professionnels, experts, responsables du monde associatif.
. Rencontres de l’artisanat, tous les mardis à 14h

avec des artisans de l’Assemblée permanente des Chambres des Métiers (APCM), issus de différentes corporations (produits numériques et multimédia, souffleurs de verre, décoration, prothèse dentaire, sucre et pâtisserie, etc.)
. Rencontres avec un spécialiste ou un acteur du monde du travail, tous les mercredis à 14h

avec des organismes tels que l’Anact (Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail) ou la Cramif (Caisse régionale d’assurance maladie d’Ile de France), des professionnels de PME / PMI et de grandes entreprises (France Télécom, Renault, RATP, Crédit Lyonnais, etc.), des associations (Artisans du Monde, le Comité contre l’esclavage moderne, le collectif “L’éthique sur l’étiquette, etc.).
. Rencontres avec un chercheur du CNRS, tous les jeudis à 14h

avec des sociologues, psychologues de travail, juristes, philosophes, économistes, anthropologues...
. Rencontres avec un professionnel, du mardi au jeudi à 14h, le vendredi à 12h et 14h

à travers des démonstrations, des professionnels (la fédération des Equipes Bull, les Anciens de l’école Estienne, Ars Mathématica) témoignent des changements dans la nature et l’organisation du travail au sein de leur secteur d’activité (imagerie médicale, prototypage, mécanographie...).

Des ateliers
. “Décidez de la suite”, du mardi au vendredi à 11h, samedi et dimanche à 14h

Le public est invité à regarder un film de fiction interactif et à intervenir sur le déroulement de l’histoire en aidant le jeune Jarek, le héros, à faire face à des situations imprévues liées à la citoyenneté dans le monde du travail. Le choix, collectif, est effectué grâce à des boîtiers de vote électroniques à la disposition des participants. Une manière ludique - et démocratique - d’aborder les questions de droit au travail, de la précarité des statuts, de l’illusion des formations qualifiantes, de la discrimination (sexuelle, sociale, raciale) et des relations humaines au travail.
. “Jeu d’entreprises”, tous les jours à 16h (sauf pendant les vacances de printemps)

Le jeu dans la formation des adultes permet de mêler plaisir et travail. En permettant de faire vivre une situation, et pas seulement de l’appréhender intellectuellement, il crée des conditions qui favorisent la prise de conscience et met à jour les stéréotypes que l’habitude a ancrés. Une manière inédite d’aborder les questions de la sécurité au travail, du travail des enfants, de la parité , du dialogue social, du stress, ou encore du commerce équitable.
. Improvisition théâtrale, du 10 au 20 avril à 16h, les 14-15 et 21-22 avril à 14h30 et 16h

Des comédiens improvisent des saynètes ou sketches à partir de mots ou thèmes proposés par le public. Humour, énergie et invention permettent d’aborder le sujet de travail de manière décalée.


Des projections de films
. Dans l’exposition, tous les jours à 13h et 17h

Chaque jour, le public peut découvrir des films produits par La Cinquième dans le cadre de ses programme de décryptage du monde économique et professionnel. Chaque semaine, un thème différent est mis en image : les femmes et le travail, la mondialisation, le premier emploi des jeunes, le monde rural, les conditions de travail, la création d’activités, les métiers d’art, les nouvelles technologies et le travail, etc. Ce sont des dizaines de réalisateurs qui portent un regard attentif sur la réalité quotidienne d’hommes et de femmes en prise avec les mutations du travail.

. Dans les salles de cinéma de la Cité ,

salle Jean-Bertin et salle Jean -Painlevé, accès libre dans la limite des places disponibles

programme et horaire : 01 40 05 80 00 ou cite-sciences.fr
Des cycles thématiques

Un programme hebdomadaire de documentaires et courts-métrages de fiction est proposé sous forme de cycles thématiques : sur les femmes, l’immigration, les jeunes face au travail, le droit social, l’usine, le monde rural, etc.
Le travail au cinéma

Ce programme propose des regards de cinéastes ou de documentaristes sur le monde du travail, avec des longs-métrages de fiction (“A nous la liberté” de René Clair, “Ressources humaines” de Laurent Cantet, “La petite vendeuse de soleil” de Djibril Diop-Mambety, etc) et des documentaires (“Mémoires d’immigrés” de Yamina Benguigui, “The big one” de Michaël Moore...)

Les débats du jeudi soir et les tables rondes du samedi

Les débats et les tables rondes sont en accès libre dans la limite des places disponibles

Les débats du jeudi soir se déroulent à 18h30, salle Jean-Bertin



  1. Inégalité et précarité du travail des femmes : une fatalité ? - jeudi 8 mars

Si tous constatent, depuis les années 60, une constante progression du travail des femmes, celles-ci continuent à vivre des inégalités, tant au niveau des emplois proposés que des statuts, des types de contrats ou des salaires. Pourquoi de tels blocages ?

avec

Françoise Battagiola, sociologue, CNRS, Laboratoire cultures et sociétés urbaines,

Delphine Gardey, historienne, Centre de recherche en histoire des sciences et des techniques, Cité des sciences et de l’industrie.



  1. Comment construire une politique de lutte efficace contre les discriminations au travail ? - jeudi 15 mars

Discriminations de toutes sortes…, le travail continue encore à faire mal, mais différemment. A-t-on aujourd’hui les moyens de faire bouger les choses ?

avec

Philippe Bataille, sociologue, Centre d’analyse et d’intervention sociologiques (Cadis), Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS/CNRS).



  1. Handicap et travail : L’intégration est-elle une réalité ? - jeudi 22 mars

L’intégration des personnes handicapées dans le monde du travail à partir des témoignages d’une personne sourde, d’une personne aveugle et d’un juriste, lui-même déficient visuel, auteur d’un livre sur les aveugles au travail :

avec

Patrick Belissen, Académie de la langue des signes française,

Marie-Claire Bertelle, correspondante handicap, bureau de la politique sociale de la DRH, CNRS,

Philippe Chazal, centre de formation Valentin Haüy, conseiller juridique auprès du Comité national pour la promotion sociale des aveugles (CNPSA),

Christine Mirabel Saron, médecin psychiatre à l’Hôpital Sainte Anne.

Conférence interprétée en langue des signes française (LSF)



  1. Comment l’Internet transforme-t-il notre façon de travailler ? - jeudi 29 mars

Qu’en est-il de l’usage de l’Internet et de l’intranet annoncés comme des moyens de communication démocratique dans l’entreprise ? Ces technologies conduisent-elle à des métiers et des usages nouveaux ?

avec

Alain d’Iribarne, économiste, CNRS, Laboratoire d’économie et de sociologie du travail (LEST),

Patrice Flichy, professeur à l’Université de Marne-la-Vallée.



  1. Travail des enfants : comment peut-on changer les choses ? - jeudi 5 avril

Plus de 250 millions d’enfants de 4 à 14 ans sont conduits aujourd’hui à effectuer des travaux, souvent dangereux et nuisibles à leur développement.

avec

Claire Brisset, défenseure des enfants, autour de son livre “Le travail des enfants” (Documentation française, 2000),

Pascal Erard, porte-parole du collectif “l’éthique sur l’étiquette”,

Céline Manceau, responsable juridique, Comité européen contre l’esclavage moderne.


  1. Face à une mondialisation inévitable, peut-on encore inventer de nouveaux modes de travail ?

table ronde, samedi 7 avril de 15 heures à 17h30, salle Louis-Armand
Soumises aux exigences de leurs actionnaires, les entreprises sont amenées à changer profondément leur organisation. Dans ce contexte, le rôle régulateur des Etats face aux inégalités s’estompe. Comment le marché du travail peut-il résister à cette volonté globalisante de l’économie ? Quels nouveaux modes de travail pour demain ?

avec

Robert Castel, sociologue, Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS),

Thomas Coutrot, économiste, Direction de l’animation des études et de la statistique, Ministère du travail et de l’emploi,

Danièle Linhart, sociologue, CNRS, Groupe travail et mobilité,

Hugues de Jouvenel, consultant international, groupe Futurible,

Jean-Louis Laville, sociologue, CNRS, Laboratoire de sociologie du changement des institutions.
Modérateur : Serge Marti, Le Monde.



  1. La représentativité syndicale en crise ? - jeudi 12 avril

De nouvelles formes de représentation des salariés se développent dans les entreprises. Est-ce la fin d’une certaine forme de syndicalisme ?

avec

Annette Jobert, sociologue, CNRS, Laboratoire travail et mobilité, Université Paris 10,

Christian Dufour, sociologue, Institut de recherches économiques et sociales (IRES),

Maurice Gadrey, ancien directeur des relations sociales du groupe Rhône-Poulenc,

Christian Larose, Fédération CGT textile-habillement-cuir.



  1. Travail et mondialisation : le choc des cultures ? - jeudi 19 avril

La valeur Travail est-elle universelle ? Va-t-on vers une uniformisation des modes de travail ?

avec

Philippe d’Iribarne, CNRS, équipe Gestion et société, Laboratoire de sociologie du changement des

institutions,

Bernard Ganne, anthropologue, CNRS, Laboratoire sociologies et anthropologies des formes d’action, Université Lyon 2,

Olivier Boissin, économiste, CNRS, Institut de recherches économiques sur la production et le

développement (IREPD), Université Grenoble 2,

Philippe Cabanettes, directeur du personnel, Schlumberger.



  1. Utopies sociales d’hier et de demain : peut-on encore rêver le travail ? - jeudi 26 avril

Parce qu’il occupe dans la vie des hommes une part essentielle, le travail a toujours fait l’objet de rêves diversement exprimés. Le XXIe siècle suscite-t-il de nouvelles utopies ?

avec

Thierry Paquot, professeur à l’Ecole d’architecture de Paris-Défense, autour de son livre “ L’utopie ou l’idéal piégé”, Hatier, 1996,

Christian Thuderoz, CNRS, Centre de recherche innovation sociotechnique et organisation industrielle (CRISTO), Université Grenoble 2.



  1. A qui profite la reprise? - jeudi 3 mai

A l’heure de la reprise économique, fragile selon les uns, solide selon d’autres, des secteurs sont d’ores et déjà touchés par une pénurie de main d’œuvre. Quels sont-ils ? Quels sont les emplois proposés, pour qui et dans quelles conditions ?

avec

Bruno Lamotte, économiste, CNRS, Institut de recherche économique sur la production et le développement (IREPD), Université Grenoble 2,

Alain Jecko, ANPE de l’Ile-de-France,

un représentant de l’Artisanat et du Bâtiment.

Extraits des films :

Tu seras manuel, mon gars” de Catherine Pozzo di Borgo, 1998, coproduction La Cinquième/Cauri Films, “Lydie et Laetitia” de Julie Lojkine, 1997, coproduction France 2/BFC prod.



  1. Nouvelles technologies et travail : risques ou opportunités ? - jeudi 10 mai

Les nouvelles technologies et les mutations de l’économie incitent à changer notre manière de travailler, mais ne déterminent pas les options futures. Comment influencer le développement de la société de l’information pour concilier qualité du travail et qualité de vie ?

avec

Gérard Valenduc, physicien, Centre de recherche Travail et technologies, Université de Namur (Belgique), autour de son livre “L’avenir du travail dans la société de l’information” L’Harmattan, 2000,

Andreas Agathocléous, Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail (ANACT),

Danièle Linhart, CNRS, Groupe travail et mobilité, Université Paris 10.



  1. Les inégalités à l’échelle planétaire sont-elles vouées à se renforcer ? - jeudi 17 mai

Dans les années à venir, verra-t-on la mondialisation accentuer inexorablement le chômage et les inégalités ? Verra-t-on se creuser les écarts entre riches et pauvres, entre pays du sud et pays du nord ?

avec

Jean-François Sabouret, sociologue, CNRS, Centre de recherche sur les liens sociaux, Université Paris 5

Ettore Gelpi, expert international,

Michel Husson, économiste, Association pour une taxation des transactions financières pour l’aide aux citoyens (ATTAC).



  1. Le XXIe siècle libèrera-t-il l’homme du travail contraint ?

samedi 19 mai de 14 h à 19 h, salle Gaston Berger

Projection débat organisée en partenariat avec La Cinquième
A partir du récit de dix personnages extraits de documentaires produits dans le cadre de l’Université Ouverte de la Société de l’Information et des Réseaux, des travailleurs, des experts, des professionnels et des syndicalistes s’interrogent sur l’avenir du travail :

- les nouvelles technologies permettront-elles à tous d’enrichir leur travail, de mieux échanger et coopérer ou creuseront-elles les inégalités ?

- doit-on avoir peur de la flexibilité, de l’éclatement des temps et des lieux de travail, ou s’agit-il de nouvelles opportunités à saisir ?

- le contrat de travail comme le salariat ont-ils encore un avenir ?

- dans un contexte de dictature des marchés financiers, peut-on rêver d’un “nouveau contrat social” ou d’une “économie solidaire” ?

avec

Yves Lasfargue, consultant, Centre de recherche d’études et de formation pour l’accompagnement des changements (Crefac),

Alain Lebaube, éditorialiste, Le Monde,

Claude Dubar, sociologue, Université de Versailles,

Serge Leroux, sociologue, Institut syndical d’études et de recherches économiques et sociales (ISERES-CGT),

Guy Roustang, sociologue, CNRS, Laboratoire d’économie et de sociologie du travail,

Dominique de Calan, Union des industries métallurgiques et minières (UIMM),

François Gaudu, professeur de droit, Université Paris 1.
Modératrice : Elisabeth Martichoux, La Cinquième
A 17h30, pour conclure la manifestation :

Projection de “The Big one” de Michael Moore, 1999



  1. Se former tout au long de sa vie, mais comment ? - jeudi 31 mai

Les modes de production et l’organisation du travail changent très vite. La formation devient la clé de voûte de la réactivité et du changement. Mais dans ces conditions, à qui revient la responsabilité de la formation ?

avec

Philippe Méhaut, économiste, CNRS, Laboratoire emplois et politiques sociales,

Vincent Baholet, Conservatoire national des arts et métiers(CNAM), Pays-de-Loire,

Claire Hébert-Suffrin, Mouvement des réseaux d’échanges réciproques des savoirs,

Catherine Barbaroux, Direction générale de l’emploi et de la formation professionnelle,

Jean-Marie Langlois, Direction de la formation, Crédit Lyonnais.
Extraits des films :

Des individus échangent leur savoir”, de R. Poinsard et MS. Hubentz Paupert, 1997, production La Cinquième, et “Chaud et froid sur Intranet”, de Chantal Richard et Sandra Gille, production La

Cinquième.
Modérateur : Antoine Reverchon, Le Monde.



  1. Le travail, c’est la santé ? - jeudi 7 juin

Aux accidents de travail s’ajoutent de nouvelles pathologies apparues ces dernières années, à la fois d’ordre physique et psychologique. Comment les mesurer et les prévenir ?

avec

Jean-Jacques Ferchal, Département conditions de travail du groupe Renault,

Florence Lauzier, médecin de prévention, CRAMIF (Caisse régionale d’assurance maladie de l’Ile- de-France),

Françoise Piotet, sociologue, CNRS, Laboratoire Georges Friedmann, Université Paris 1,

Alain Carré, médecin du travail, Association santé et médecine du travail.
Modératrice : Pascale Mercieca, Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail (ANACT).



  1. Le management : enjeux, défis, dérives ? - jeudi 14 juin

Les nouveaux modes de management sont-ils adaptés aux mutations que connaît le monde du travail ? Quels en sont les modèles, quelles en sont les dérives ?

avec

Thomas Lardeur, journaliste et écrivain,

Michel Freyssenet, sociologue, CNRS, Laboratoire cultures et sociétés urbaines,

Martine Romanet et Jean-Bernard Georges-Roux, Direction des ressources humaines, France Télécom.
Modératrice : Marie-Béatrice Bauder, Le Monde.



  1. Travail et solidarités : le divorce ? - jeudi 28 juin

Le temps de travail et les statuts se morcellent, les frontières de l’entreprise éclatent. Que deviennent alors les identités professionnelles et les solidarités construites jusqu’à présent dans la durée ?

avec

Patrick Rozenblatt, sociologue, CNRS, Laboratoire travail et mobilité, Université Paris 10,

Emmanuel Poirier, délégué syndical CGT,

Chantal Labruyère, département Travail et formation, Centre d’études et de recherche sur l’emploi et les qualifications (CEREQ).
Extraits du film :

L’avenir ne tombera pas du ciel”, réal. Jean-Luc Cohen, 1998.


> L’exposition “ ! Quel travail ? ”, coproduite avec le Centre de Culture Contemporaine de

Barcelone et l’Association Forbach 2000, a reçu le soutien de la Mission 2000 en France.

L’exposition “ ! Quel travail ? ” bénéficie du partenariat de l’Assemblée Permanente des

Chambres de Métiers (APCM) et du Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS).

Elle a reçu le concours de : Sciences Humaines, Le Point, La Cinquième et Le Monde.


Informations pratiques

exposition “ ! Quel travail ? ”

du 6 mars au 22 juillet 2001

Cité des sciences et de l’industrie, 30 avenue Corentin Cariou / 75019 Paris
Accès : métro Porte de la Villette

Ouvert tous les jours sauf le lundi, de 10 à 18h, jusqu’à 19h le dimanche
Tarif : billet d’entrée aux expositions* :

50 francs, 35 francs tarif réduit, 35 francs le samedi

pour les groupes scolaires : 25 francs par élève, 1 gratuité pour 10 entrées payantes.
> Les débats du jeudi soir et les tables rondes du samedi sont en accès libre dans la limite des places disponibles.

*permet d’accèder par ailleurs à la totalité des 30 000 m2 d’expositions de la Cité (Explora)

similaire:

Exposition et débats présentés à la Cité des sciences et de l’industrie iconCité des sciences et de l’industrie

Exposition et débats présentés à la Cité des sciences et de l’industrie iconAdresse personnelle
«Psychanalyse et sciences humaines dans les années 1950. Débats ouverts, débats clos» in Cahier de L’Herne «Freud» p320-26

Exposition et débats présentés à la Cité des sciences et de l’industrie iconLa maison Seillère et Demachy, banque de l’industrie et du commerce depuis le xviiième siècle
«La théorie des machines et des roues hydrauliques» (avec Bruno Belhoste), Cahiers d’Histoire et de Philosophie des Sciences, n°...

Exposition et débats présentés à la Cité des sciences et de l’industrie iconBibliographie renault
«La restructuration de l’industrie automobile dans la concurrence internatyionale», Thèse de 3ème cycle en sciences économiques,...

Exposition et débats présentés à la Cité des sciences et de l’industrie iconE xposéS, shoot your floor!
«Le Consortium» parmi les photographies de Roe Ethridge, l’installation de Valérie Snoebeck, et les œuvres de Fernand Léger, Gustave...

Exposition et débats présentés à la Cité des sciences et de l’industrie iconSciences et Technologies de l’Industrie et du Développement Durable
«Les Transbordés» est fondée avec l'objectif de porter le projet d'un nouveau pont transbordeur imaginé par l'architecte nantais...

Exposition et débats présentés à la Cité des sciences et de l’industrie iconB leçons diverses et variées. Ex : description chien des neiges,...
«Les lieux de mémoire», in La République, tome 1, écrit par Jacques et Mona Ozouf ss la direction de Pierre Nora. Côte bnf : 907....

Exposition et débats présentés à la Cité des sciences et de l’industrie iconExposition au Musée Fabre (28. 11. 2015 – 06. 03. 2016)
«Les conditions d’appropriation des objets de l’exposition par les Occidentaux»

Exposition et débats présentés à la Cité des sciences et de l’industrie iconCité des Tricasses au iie siècle avant Jésus Christ, devenue Augustobona...

Exposition et débats présentés à la Cité des sciences et de l’industrie iconL’Industrie Vue d’ensemble de l’industrie






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com