Synthèse les 26, 27 et 28 octobre 2008 à Nancy





télécharger 151.1 Kb.
titreSynthèse les 26, 27 et 28 octobre 2008 à Nancy
page1/8
date de publication11.10.2017
taille151.1 Kb.
typeThèse
h.20-bal.com > économie > Thèse
  1   2   3   4   5   6   7   8


1ères Rencontres

de la coopération décentralisée

franco-japonaises

Gouvernance locale

et développement durable

Synthèse

les 26, 27 et 28 octobre 2008 à Nancy

1ères rencontres de la coopération décentralisée

franco-japonaises

Sommaire


PrOGRAMMe des rencontres Error: Reference source not found


Sommaire 2

Préambule 8

Introduction 12

Plénière 15

Contributions 15

Table Ronde 18

Synthèse des ateliers 21

Atelier 1 : La dimension économique - Quels modèles de développement économique ? 21

Atelier 2 : La dimension sociale - Evolutions sociétales : les réponses apportées 23

Atelier 3 : La dimension environnementale- les politiques environnementales et le post-protocole de Kyoto 25

Annexes 27

Communiqué Final 27

Programme des Rencontres
Dimanche 26 octobre

18h30 - Cocktail de bienvenue
Lundi 27 octobre

8h30 - Accueil

9h00 – Ouverture des Rencontres

Introduction

  • M. André ROSSINOT, Maire de Nancy, ancien Ministre, Président de la Communauté urbaine du Grand Nancy

  • M. Tamotsu YAMADE, Maire de Kanazawa

  • M. Alain JOYANDET, Secrétaire d’Etat chargé de la coopération et de la francophonie


Contributions

La France et le Japon : images croisées

  • S.E. M. Yutaka IIMURA, Ambassadeur du Japon en France

  • S.E. M. Jacques VALADE, Ambassadeur itinérant pour l’Asie



9h45 Séance plénière

Gouvernance locale au Japon et en France : enjeux et perspectives
9h45 – 10h25 Contributions 

  • M. André ROSSINOT

  • M. Tamotsu YAMADE


10h10 – 12h00 Table ronde 

  • Ville de Sendai

Mme Emiko OKUYAMA, Maire-adjointe

  • Ville de Shirakawa

M. Kazuo SUZUKI, Maire

  • Ville de Kyoto

M. Daisaku KADOKAWA, Maire

  • Ville de Kobe

M. Yoichi ISHII, Maire-adjoint

  • Ville de Misasa

M. Hidemitsu YOSHIDA, Maire

  • Ville de Takamatsu

M. Hideto ONISHI, Maire

  • Conseil Général de Seine et Marne

M. Gérard BERNHEIM, Premier Vice-Président chargé des solidarités

  • Conseil Général du Val d’Oise

M. Alain LEIKINE, Vice-Président chargé du développement économique

  • Communauté urbaine de Nantes

M. Yannick GUIN, Vice-Président chargé de l’enseignement supérieur et de la recherche

  • Ville de Paris

M. Christian SAUTTER, Adjoint chargé de l'emploi, du développement économique et de l'attractivité internationale, ancien Ministre

  • Ville de Rennes

Mme Roselyne LEFRANCOIS, Adjointe aux Relations internationales
12h30 Déjeuner
14h30 – 18h00 Ateliers

Les trois dimensions du développement durable : Enjeux communs, bonnes pratiques et perspectives partagées
Atelier 1 : La dimension économique – Quels modèles de développement économique ?

  • PARIS

Paris, métropole mondiale, innovante et attractive

En consacrant un milliard d’euros au soutien à l’innovation sur les six prochaines années, Paris s’engage dans l’économie de la connaissance et, centre de rechercher mondialement reconnu, s’investit aux côtés des sept pôles de compétitivité franciliens et soutient les entreprises innovantes, en leur proposant de les accompagner dans leur développement grâce à un parcours immobilier dédié (incubateurs, pépinières d’entreprises, hôtels d’activités). Sa situation géographique au cœur de la zone euro, la qualité de sa main d’œuvre, la diversité de ses entreprises, la compétitivité de son territoire, et la qualité de vie qu’elle propose, font également de la métropole parisienne une destination privilégiée des entreprises et investisseurs étrangers.

  • TAKAMATSU

Revitalisation des centres urbains et développement portuaire

Ambitionnant de devenir la « capitale de la Mer intérieure de Seto », Takamatsu, située sur l’île de Shikoku, a entrepris de redynamiser son tissu urbain autour de deux zones prioritaires  - le port et le front de mer, d’une part, le centre d’autre part – objets d’un panel varié de mesures alliant grands projets d’urbanisme, revalorisation des commerces et des services, développement de la qualité de vie et de l’offre culturelle.

  • IZUMO

Quelle collaboration entre les secteurs administratifs, industriels et académiques pour l’amélioration et le développement de la société économique locale ?

Comme animateur du territoire, investisseur en équipements et financeur de projets, les collectivités locales, à l’exemple d’Izumo, ont un rôle majeur à jouer pour maintenir et développer le lien entre université, recherche, innovation et entreprises privées, à l’origine d’un cercle économique vertueux dont le bénéficiaire ultime est le citoyen.

  • CONSEIL REGIONAL D’ALSACE/CENTRE EUROPEEN D’ETUDES JAPONAISES D’ALSACE

Politique d’attractivité et de prospection d’investisseurs japonais en Alsace : démarche et résultats

L’Alsace est une des premières régions françaises à avoir établi une relation permanente avec le Japon dès le début des années 80. Le but initial de ce rapprochement, était d’attirer des investisseurs japonais à un moment où le « Pays du soleil levant » cherchait à internationaliser son économie. A la suite de cette action, une dizaine d’entreprises japonaises comme Sony, Sharp ou Mitsubishi, ont fait le choix d’installer une partie de leur activité sur son territoire alsacien.

  • CONSEIL GENERAL VAL D’OISE/ COMITE D’EXPANSION ECONOMIQUE

Impact d’un équipement aéroportuaire international (Roissy Charles-de-Gaulle sur l’attractivité économique du territoire

Le département du Val d'Oise bénéficie de la présence, à l'Est de son territoire, de l'Aéroport Roissy Charles-de-Gaulle (CDG), premier aéroport d'Europe continentale avec 60 millions de passagers. Cet équipement majeur génère des retombées économiques importantes, et renforce l'ouverture du Val d'Oise à l'international. Pour autant, l'enjeu de ce territoire est de favoriser l'accès des habitants de cette partie du département aux emplois générés par l’activité aéroportuaire. Aujourd’hui ceci est encore insuffisamment le cas pour des raisons notamment de qualification et de transport.

  • SHIRAKAWA

L’accueil d’entreprises dans le cadre de la concurrence entre collectivités locales

Expression privilégiée du dynamisme économique d’un territoire et source de revenus pour la collectivité, l’implantation d’entreprises nouvelles incite au développement d’une offre de plus en plus pointue de services et d’accompagnement en infrastructures, mise en réseau avec les potentiels locaux de recherche, parc d’activité etc., offre conçue, cofinancée et parfois développée directement, à l’instar de Shirakawa, par les collectivités locales.

  • COMPIEGNE

L’accueil d’entreprises et le soutien au développement économique dans une logique de complémentarité des territoires

Depuis les années 1970 et la création d’un SIVOM, Compiègne travaille en complémentarité avec les communes qui l’entoure pour une gestion et une utilisation harmonieuses des espaces urbains disponibles. Les évolutions de la fiscalité locale ouvrant de possibilités nouvelles pour les collectivités territoriales, une intercommunalité forte et consensuelle, l’Agglomération de la Région de Compiègne (ARC) a été créée en 2005, et s’est forgée une légitimité aujourd’hui reconnue en matière d’accueil d’entreprise et d’appui à la création d’emplois. Complémentaire du développement de l’enseignement supérieur et de la recherche, l’action de l’agglomération de Compiègne dans le domaine du développement économique en fait la capitale économique te technologique de la vallée de l’Oise.

  • CHARTRES

Un développement harmonieux pour un territoire équilibré, solidaire et attractif

Le schéma de cohérence territoriale (SCOT) du bassin de vie de Chartres regroupe 39 communes et 120 000 habitants. L’un de ses objectifs principaux est de restaurer et de consolider l’équilibre entre milieu urbain et milieu rural, à l’exemple des deux parcs d’activité de 300 ha, situés l’un à l’ouest, l’autre à l’est de l’agglomération, et dont le développement répond à une exigence forte de développement durable.

  • TOURS

Développement durable, développement économique, emploi, grands projets et attractivité

La Ville de Tours et la Communauté d’agglomération Tour(s) plus sont engagées dans une politique globale : les choix en matière d’urbanisme sont d’un poids considérable mais doivent permettre de concilier les enjeux du développement économique, la qualité de vie, la beauté des paysages, la mixité des fonctions urbaines, en accord avec le choix d’une stratégie également de développement durable.
Atelier 2 : La dimension sociale – Evolutions sociétales : les réponses apportées

  • NIIGATA

Régénération des communautés

Versant citoyen du renouvellement urbain, la vie des associations, des quartiers et des diverses communautés donnent à la ville son visage humain. Ces acteurs multiples entretiennent le lien social et contribuent à la pérennité d’un espace démocratique de proximité. Organisées en réseau comme à Niigata, elles peuvent même devenir une composante de l’action locale, mettant en œuvre des pans entiers des politiques publiques urbaines, telles que la prévention des risques ou la prise en charge des personnes âgées.

  • IIDA

Création d’un « cycle de ressources humaines » à travers le développement régional, le développement économique et la formation

Sédentariser les compétences requiert une action déterminée pour l’amélioration de la qualité de vie, le développement d’une offre de services locaux performants, différenciée selon les générations, et le soutien à l’activité économique locale et l’offre d’emploi. C’est autour de deux impératifs, le « vouloir-vivre » et le « pouvoir-vivre » qu’Iida développe un panel de mesures visant à enrayer le départ de ses jeunes générations vers d’autres horizons urbains.

  • SENDAI

Mesures de soutien aux résidents étrangers

La connaissance de la langue locale est le passage obligé à l’intégration des résidents étrangers. Vecteur incontournable du lien social et de vitalité des sociétés urbaines, elle devient un enjeu particulier pour les villes qui, comme Sendai, accueillent de plus en plus d’étudiants, de chercheurs et de cadres expatriés. Au Japon, à la différence de la France, les cours de langue ne sont pas obligatoires pour les résidents de longue durée. Il appartient donc aux collectivités locales de faire preuve d’imagination et de développer sa propre politique d’accompagnement.

  • Conseil général de SEINE et MARNE

La démographie médicale

Partant du constat d’un déficit de médecins sur son territoire, le Conseil général de Seine et Marne, en lien avec de nombreux partenaires concernés, a procédé à une identification des zones fragiles et des éléments qualitatifs influant sur l’attractivité du département pour les praticiens. Sur la base des enseignements dégagés, avec ces mêmes partenaires, il a arrêté des lignes d’actions telles que l’amélioration des conditions d’accueil des étudiants en médecine, la création de maisons médicales pluridisciplinaires, la promotion des réseaux professionnels ou encore la mise en place d’un guichet d’information sur les aides légales à l’installation.

  • Préfecture du HYOGO

Vers le développement durable de la société locale

Volet ultime et nécessaire du renouvellement urbain, le développement d’un lien harmonieux entre la ville et son environnement a contribué, depuis une courte décennie, au développement du concept d’écologie urbaine et d’éco-région. La Préfecture du Hyogo se veut à cet égard exemplaire en déployant une politique « éco-sociale » globale, couvrant aussi bien le recyclage des déchets, la réalisation de campagnes de sensibilisation intergénérationnelle ou la mise en œuvre de projets de coopération décentralisée avec la ville de Canton et la Province du Jiangsu en Chine.

  • NANTES

Cité créative, dialogue créatif

A partir de sa politique culturelle menée depuis une dizaine d’années, la Ville de Nantes a conforté ses échanges culturels à l’international, notamment avec le Japon dans le cadre du « dialogue entre les villes françaises et japonaises ». Cette initiative est pour Nantes au cœur des partenariats entre des artistes, des évènements culturels : Folle journée à Tokyo, Royal de Luxe, Les Machines, échanges d’étudiants entre l’Ecole Régionale des Beaux-arts et l’Université de Geddaï et de Kanazawa, de plasticiens, de musiciens…

La ville a également engagé une stratégie de développement des industries et entreprises culturelles autour de clusters, dans le cadre du projet urbain de l’Ile de Nantes.

Cette réflexion partagée sur la « ville créative », la société de la connaissance est à l’origine de collaboration avec plusieurs métropoles japonaises et peut devenir un axe fort de coopération entre les villes.

  • RENNES

L’éducation environnementale

La Ville de Rennes s’est engagé en faveur de la diffusion sociale des enjeux du développement durable. En effet, afin de partager une stratégie globale de développement durable du territoire, la collectivité doit mettre en œuvre diverses initiatives destinées aux différents publics, et ce dès le plus jeune âge en mobilisant les politiques culturelles et éducatives. Du fait de la connaissance de sa population et de sa proximité avec ses citoyens, la ville, en diffusant et en valorisant les bonne pratiques, est à même de favoriser les évolutions culturelles et comportementales quotidiennes.

Atelier 3 : La dimension environnementale – les politiques environnementales et le post-protocole de Kyoto

  • CANNES

Agenda 21 et développement durable

Articulé autour de la préservation du milieu de vie, de la mobilité urbaine et de la qualité de vie, l’Agenda 21 – texte cadre de l’action locale en matière de développement durable – présente dans le cas de Cannes une variété significative d’initiatives construites par une démarche participative, incluant la protection du littoral, la généralisation de la référence HQE dans les nouvelles constructions et les réhabilitations communales, le développement du covoiturage, l’achat de véhicules électriques pour les déplacements de ses agents en mission ou, dans un registre différent, l’amélioration de l’accessibilité de la ville aux personnes handicapées…

  • SHIZUOKA

Abe, le miraculeux fleuve nourricier de Shizuoka, ville millénaire

Source d’eau potable des habitants de Shizuoka, ressource pour les exploitants agricoles et sylvicoles alentour et élément de patrimoine, le fleuve Abe fait l’objet de mesures complémentaires de la part de la municipalité pour assurer la protection de son écosystème, parmi lesquelles notamment la construction en amont de Shizuoka d’une usine de traitement des eaux usées, l’aménagement des canalisations d’égout, l’organisation de campagnes de nettoyage citoyen, la mise en œuvre de conventions de protection avec les coopératives agricoles et forestières…

  • COMMUNAUTÉ URBAINE DU GRAND NANCY

L’eau dans la Ville, véritable patrimoine aquatique durable

Entourée de plateaux, l’agglomération de Nancy est traversée par la Meurthe et le canal de la Marne au Rhin.

Autrefois source de difficultés ou d’inondations, cette présence forte de l’eau dans la ville constitue aujourd’hui un véritable patrimoine aquatique intégré à la politique d’aménagement du Grand Nancy, que ce soit à travers l’ensemble des actions développées autour de la Meurthe, la préservation des ruisseaux ou des fontaines, mais aussi de manière plus générale dans l’urbanisme des espaces riverains et le développement d’activités sportives et de loisir en lien avec l’eau.

  • KYOTO

Do you Kyoto ? Kyoto, une ville en harmonie avec la terre

Ville cadre d’une prise de conscience mondiale sur la nécessité de réduire les émissions de gaz à effets de serre, Kyoto accorde à l’adaptation des politiques urbaines du protocole qui porte son nom une attention prioritaire. Souscrivant à l’objectif de devenir en 2050 la première métropole sans CO², la municipalité a investi de multiples champs de l’action locale pour les réinterpréter au bénéfice d’une « ville propre », tels que le développement des transports doux et non-polluants, le développement des standards HQE dans la construction et la promotion du bois, la conduite de campagnes de sensibilisation ou encore la création d’un fonds dédié à la mise en œuvre des mesures environnementales.

  • CHARLEVILLE-MEZIERES

La gestion des éco-quartiers et les politiques de transport en commun

La Ville de Charleville-Mézières décline, de manière très opérationnelle, les principes du développement durable dans ses l’élaboration et la réalisation de ses projets urbains. C’est notamment le cas à travers la gestion des éco-quartiers et la conduite de sa politique de transports en commun. Par ailleurs son Projet Local d’Urbanisme a été élaboré, en étroite concertation avec la population, afin de prendre compte les évolutions démographiques et les aspirations des citoyens.

  • KOBE

Mise en place d’installations utilisant le gaz bio

Inspirée de « l’esprit de Kyoto », Kobe sa voisine a développé, pour alimenter des véhicules propres, un procédé de recyclage des gaz extrait du traitement de la boue des eaux usées. Originellement recyclé pour le chauffage urbain et la climatisation, le méthane, représentant environ 60% des émanations des boues traitées, sert désormais de carburant pour les voitures roulant au gaz naturel.

A terme, Kobe vise la production de 2000 m3 de biogaz par jour, diminuant ainsi la production annuelle de CO² de 1200 tonnes environ.

  • MISASA

Le tourisme thermal, « tourisme vert » pour une société de recyclage

Accueillant un nombre important, compte tenu de sa taille, de touristes attirés par ses sources thermales à forte concentration de radium, Misasa a entrepris de promouvoir les bénéfices du tourisme vert, orienté vers la promotion des produits biologique, l’efficacité énergétique et la valorisation des déchets par le développement du compost ou encore le recyclage en carburant diesel des huiles usagées collectées dans les hôtels.

  • LAMALOU–LES–BAINS

Le tourisme thermal et le vieillissement de la population

Le thermalisme que l’on croyait désuet est à même de faire face à bon nombre de défis en matière de pathologies modernes de santé, d’accompagnement du vieillissement, d’économie et d’écologie. Il correspond totalement aux évolutions souhaitées.
19h00 Spectacle de Nô
20h30 Dîner de gala
Mardi 28 octobre

10h30 Accueil
11h00 Séance plénière

Synthèse des ateliers – vers un partenariat renforcé et renouvelé
12h30 Clôture
13h15 Déjeuner
  1   2   3   4   5   6   7   8

similaire:

Synthèse les 26, 27 et 28 octobre 2008 à Nancy iconOrientation bibliographique et documentation
«Les Lumières», n° 307, mars 2006 [entretien avec Daniel Roche repris dans «Les Européens d’Hérodote à Erasmus», Les collections...

Synthèse les 26, 27 et 28 octobre 2008 à Nancy iconLdel / justicia histoire catalogue Nouveautés Septembre/Octobre 2008

Synthèse les 26, 27 et 28 octobre 2008 à Nancy iconCentre de Recherche Administrative
«La santé au travail à l’épreuve des nouveaux risques», Université de Bretagne-Sud, 9-10 octobre 2008

Synthèse les 26, 27 et 28 octobre 2008 à Nancy iconConférence chantée (Archives Départementales de Marseille, 27 octobre 2008)
«avec de savants hommes» alors qu’elle était (et n’était que) fille et femme d’artisans cordiers

Synthèse les 26, 27 et 28 octobre 2008 à Nancy iconBlois 14-17 Octobre 2004
«plaisir», les rendez-vous «aide au travail» puis l’aventure a débuté dès ce jeudi 14 Octobre

Synthèse les 26, 27 et 28 octobre 2008 à Nancy iconN°521 – Lundi 3 octobre 2011
«L’équitation en péril» invite les journalistes le mercredi 5 octobre au siège de la fnsea à une conférence de presse portant sur...

Synthèse les 26, 27 et 28 octobre 2008 à Nancy iconProgrammeur), Andrew McCollum (graphiste) et
«The Facebook» à Harvard, est sorti le 1er octobre 2010 dans les salles nord-américaines17 et le 13 octobre 2010 en France18

Synthèse les 26, 27 et 28 octobre 2008 à Nancy iconColloque des 30 et 31 octobre 2009 aux Bernardins : La relation franco-allemande...
«Achever Clausewitz» et l’interview de B. Chantre dans Allemagne d’aujourd’hui -n°184-avril-juin 2008

Synthèse les 26, 27 et 28 octobre 2008 à Nancy icon28 rue Saint Guillaume 15 impasse Picou
«Langues générales d’Amérique du Sud (Quechua, Aymara, Guarani, Tupi) xvii-xix», Octobre 2011-Octobre 2015

Synthèse les 26, 27 et 28 octobre 2008 à Nancy iconRapport sur le stage effectué du 01/02/2008 au 01/03/2008






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com