La civilisation chinoise et ses apports dans le monde





télécharger 86.31 Kb.
titreLa civilisation chinoise et ses apports dans le monde
page1/4
date de publication11.10.2017
taille86.31 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > économie > Documentos
  1   2   3   4
La civilisation chinoise et ses apports dans le monde

Situation géographique
L'Empire du Milieu
La chine a été longtemps appelée l'empire du Milieu par les géographes et les historiens.

Pourquoi ce terme?

Cette dénomination est née au VIII e siècle av. J.-C. sous l’ère de la dynastie Zhou qui s’étale sur huit siècles, allant de -1045 à -256 av. J.-C.

Les Chinois appelaient alors leurs contrées «Zhongguo», littéralement «le royaume du milieu». A l’époque, les dirigeants utilisaient ce terme car ils se considéraient comme le centre de la civilisation.

Plus tard, toujours sous cette dynastie, c’est après une série de batailles et de luttes intestines que plusieurs royaumes du centre du pays basés sur le fleuve Jaune, Huang He, revendiqueront leur légitimité comme étant les Etats du milieu, le centre du pouvoir.

L'autre nom: Empire Celeste représente tout ce qui est sous le ciel jusqu'à l'horizon. Toujours le centre du monde.

La Route de la Soie

La route de la soie était un réseau ancien de routes commerciales entre l'Asie et l'Europe, reliant la ville actuelle Xi'an à la ville d'Antioche, en Turquie. Elle tire son nom de la plus précieuse marchandise qui y transitait : la SOIE

On en retrouve des traces dès 2000 avant notre ère

Elle se développe surtout sous la dynastie Han (221 av. J.-C. - 220 ap. J.-C.), en particulier Han Wudi. Puis sous la dynastie Tang (618-907). À partir du XVe siècle, la route de la soie est progressivement abandonnée.

Cette route est le lien d'échange entre la Chine et l'Ouest.

Schématiquement, il faudra attendre le XIIIe siècle pour retrouver des Européens en Chine (missions papales, Marco Polo...). Mais c’est au XVIe siècle que l’on peut situer les premiers contacts durables établis entre les Chinois et les Européens.

Dès lors, les deux cultures les plus anciennes dans le monde mais formées sans contact direct aux deux bouts de la planète se laisseront séduire l’une par l’autre.

Ainsi, Ouyan Yuzhi nous raconte:

"Depuis son antiquité jusqu’à nos jours, la culture traditionnelle chinoise a toujours gardé son uniformité, bien que parfois, dans l’histoire de la Chine, la culture chinoise a été menacée par des cultures étrangères. Mais grâce à sa capacité à absorber et à siniser, ceux qui sont venus de l’extérieur étaient toujours à la fin sinisés.

Et François Julien le confirme:

Certes, je ne peux pas dire que la culture traditionnelle chinoise est toujours identique à celle de l’antiquité, puisque la culture est

toujours dans le changement ; néanmoins, les principes essentiels de

la culture chinoise ne changent jamais, au moins jusqu’à l’époque moderne.


Les trois concepts philosophiques principaux

Qui nous ont été apportés: le Confucianisme, le Taoisme, Le Yi king.
Avec ses applications qui en résultent, tant du point de vue médical avec l'acupuncture, la pharmacopée, les massages, la diététique que du point de vue organisationnelle et symbolique.
Si je caricature avant de rentrer dans les détails, la conception chinoise est que l'individu fait partie d'un tout: l'Univers.

Son fonctionnement est similaire à celui de l'univers.

L'étude et l'observation de la nature sont donc fondamentales. Chaque élément est en relation avec l'autre et lu dans un tout. L'énergie qui y circule doit être fluide.
La Chine adopte un mode de pensée « synthétique » de « raisonnement par image » ou encore « intuition interrompue », qui trouve sa parfaite expression dans les trois Mystères de la philosophie chinoise : « Yi King », « Tao Tö King Ce mode de pensée synthétique est une approche d'ensemble qui consiste à lier les différentes parties d'un bloc, tout en mettant en évidence les relations générales des êtres de l'Univers


Le Confucianisme.
Sa pensée et ses principes essentiels:
La pensée de Confucius est une philosophie humaniste dans laquelle la réforme de la collectivité n'est possible que si elle commence par la réforme de chaque individu puis de sa famille.

  • Dans cette optique, chaque homme doit donc s'efforcer d'acquérir la richesse intérieure nécessaire. La vertu est à la portée de tous car l'homme n'est ni bon ni mauvais de nature, c'est à lui qu'appartient le choix de sa vie.

  • Pour atteindre la noblesse spirituelle, Confucius recommande de suivre deux principes essentiels : le li et le ren.

Le Li est l'harmonie entre les hommes et dans le monde. Il détermine les devoirs de chaque homme, envers les autres hommes et envers les êtres spirituels supérieurs.

Le Ren représente la bonté, l'humanité, la charité que l'homme doit avoir vis-à-vis de ses semblables selon une hiérarchie très précise qui va de l'individu à la famille, à l'état, à l'humanité. Très peu de personnes parviennent à atteindre le Ren, vertu suprême qui fait de l'individu un homme supérieur

Le Ren est de nature relationnelle. Il incite à agir tout en restant sensible aux relations entre les personnes.

Par conséquent, le Ren a conduit les Chinois à se positionner toujours dans les relations, dont Confucius a défini les cinq principales : Père/Fils ; Souverain/Ministres ; Epoux/Epouse ; Frère aîné/Frère cadet ; Ami/Ami.

Généralement, les Chinois définissent toujours un individu dans un contexte de relations sociales. Il n’existe donc pas de notion d’individu absolu en Chine.

Le Confucianisme est devenu une religion d'état, sous la dynastie des Hans, 206 av. J.-C.–220 apr. J.-C. Aujourd'hui 6 millions de personnes la pratique en Asie, la plus part en Chine
Sa vie:

Un homme à l'origine d'une religion:

Confucius est né dans la région du Shandong en 551 avant Jésus-Christ. En 498, il devient l'équivalent d'un ministre de la Justice, mais, victime d'intrigues, il doit renoncer à ce poste quatre ans après.

C'est pourquoi il réfléchit à une vision globale de l'individu dans la société. Selon lui, son époque est une période obscure de pouvoir féodal, de déclin du pouvoir politique central et de décadence morale.

Il prend pour modèle l'époque des empereurs de la Chine ancienne et réinterprète et codifie son héritage spirituel et moral pour trouver une norme de comportement humain.

Il constitue alors une religion avec un système rituel et une doctrine morale et sociale.

Si le Confucianisme est une religion applicable à chaque individu, il pose également les bases d'un système politique où l’individualité se soumet toujours à la collectivité.

L'homme ne peut se développer qu'en harmonie avec l'univers.
Confucius et la musique

Aux yeux de Confucius, la musique était très importante parce qu'elle symbolisait l'ordre et l'harmonie et permettait d'exprimer les sentiments les plus nobles. La musique telle qu'elle existait à l'époque de Confucius, appelée « musique classique confucéenne », est encore pratiquée en Asie et plus particulièrement en Corée.
Après la mort de Confucius, ses disciples se chargent de transmettre les idées du philosophe. Assez rapidement, la religion confucéenne est fixée dans ses rites et sa pratique.

la philosophie confucéenne va faire l'objet d'approfondissements, d'abord par l'intermédiaire de Mencius, principal disciple de Confucius.

Alors que Confucius avait surtout insisté sur la justice et les vertus de l'homme, Mencius se concentre sur les systèmes d'économie politique et tente de déterminer ce que serait une économie raisonnable. Les pensées de Mencius auront des répercussions importantes non seulement en Chine, mais aussi en Occident où elles arrivent par l'intermédiaire des Jésuites.

Tout au long de son histoire, le Confucianisme a continué d'inspirer des hommes de pouvoir, des religieux et des philosophes. Encore au XXe siècle, Kang Youwei a interprété le Confucianisme dans une acception purement religieuse, tandis que Liang Qishao s'est attaché à l'aspect politique et social.

Le confucianisme et la nature

La nature n’occupe pas de place dans sa pensée.

C’est au Xe siècle que le Néo-Confucianisme créa sa cosmologie. Elle apparaît comme une ébauche d’une théorie scientifique de l’Univers6 voire une explication rationaliste du monde7. Elle considère que l’interaction des forces de la nature est responsable de tous les phénomènes et mutations8.

Chaque organisme remplit avec précision sa fonction, quelle qu’elle soit, au sein d’un organisme plus vaste dont il n’est qu’une partie9.

Cette philosophie devint un courant politique important et l'idéologie sociale dominante, particulièrement à partir du IXe siècle et devient le noyau du système d'éducation chinois.

Le confucianisme séduit le pouvoir Han et s'enrichit d'autres écoles: Yin/Yang, Qi, la Loi des Cinq éléments.

Il ne se limitait pas aux propositions de perfection morale pour l’amélioration de la société, mais proposait une métaphysique dans laquelle le Ciel, la Terre et la société humaine étaient liés. Le Ciel, auquel un culte impérial était rendu, réagit positivement ou négativement aux actes de l’empereur et émet des signes lisibles par les sages. Confucius était dans ce système quasiment déifié comme le sage absolu qui avait su lire les signes et transmettre ce savoir dans les écrits qu’on lui attribuait,
Le Taoisme
Selon les taoïstes chinois, tout l'Univers est en mouvement continu de flux et de reflux, d'où une vie sans créateur.

Aujourd'hui, cette théorie permet aux Occidentaux de reconsidérer leur thèse chrétienne sur le Big Bang dans le sens de l'idée de « mouvement créatif continu
Le Taoïsme ou l' enseignement de la voie  est à la fois une Philosophie et une Religion chinoise regroupant neuf millions de disciples1 et bien plus de pratiquants.

Il se fonde sur l'existence d'un principe originel à l’origine de toute chose, appelé « Tao».

Plongeant ses racines dans la culture ancienne, ce courant se fonde sur des textes, dont le Tao Tö King de Lao Tseu qui influencèrent tout l’Extrême-Orient, et même l'Occident de façon significative depuis le XXe siècle. Il apporte entre autres :


Généralités

Le taoïsme est une des trois religions de la Chine, pratiquée par 20 millions de fidèles.
Il est fondé sur les enseignements de
Lao Tseu, ou Lao zi, qui a vécu il y a environ 2500 ans.
Le taoïsme est souvent présenté en deux branches parallèles:

  • le taoïsme philosophique (tao-chia), basé sur le principe de la raison suprême, selon les textes de Lao Tseu et Zhuang zi,

  • le taoïsme religieux (tao-chiao), orienté sur le moyen d'obtenir l'immortalité.


http://revue.shakti.pagesperso-orange.fr/laotseu.jpg

Lao Tseu


Origines

Le taoïsme a ses sources dans le Tao-tö-king (Tao = Voie ; Tö = Vertu et king = livre sacré) soit Livre de la Voie et de la Vertu, attribué à Lao Tseu. Il est appelé aussi Daode jing ou Tao-te ching.


http://revue.shakti.pagesperso-orange.fr/tao.jpg

Outre les concepts de Voie et de Vertu, l'absence d'action ou "Wu-wei" et le retour des choses à l'origine ou "Fu" sont les deux principales idées. Après Lao Tseu, quelques sages ont repris et complété ses enseignements.

On se situe du 4eme et 3eme siècle av JC Le philosophe allemand Martin Heidegger a lu le Tao-tö-king et l'influence taoïste apparaît dans sa philosophie.

Les cinq concepts de Lao Tseu:


Le Tao

Le Tao est l'essence de toute chose, l'origine de toute existence mais plus encore il est la source avant même que n'intervienne l'acte créateur. Son mode d'expression est d'être. Le Tao s'exprime dans la nature. Pour s'harmoniser avec le Tao il faut s'harmoniser avec la nature.

  1   2   3   4

similaire:

La civilisation chinoise et ses apports dans le monde iconLa violence dans la classe, les réponses des experts du primaire
...

La civilisation chinoise et ses apports dans le monde iconTravaux-ouvrages-articles-réalisations
«Le dragon et la feuille d’érable : la communauté chinoise au Canada», Monde chinois, Institut Choiseul, Paris, n°3, hiver 2004-2005,...

La civilisation chinoise et ses apports dans le monde iconEspaces, reseaux et territoires de la diaspora chinoise
«Portée et limites de la notion de diaspora», Cahiers d'Etudes sur la Méditerranée Orientale et le monde Turco-Iranien [En ligne],...

La civilisation chinoise et ses apports dans le monde iconLe programme d’éducation civique en terminale professionnelle Un...
«Vivre en citoyen») pour s’élargir ensuite à ses responsabilités et à son engagement dans la République (en première : «Le citoyen...

La civilisation chinoise et ses apports dans le monde iconGagnants
«crowdfunding», trouve l’une de ses origines dans l’évolution du monde artistique

La civilisation chinoise et ses apports dans le monde iconMalaise dans la civilisation

La civilisation chinoise et ses apports dans le monde iconEn B1 on demande de savoir exposer ses idées, de donner son opinion...
««C’est la vie 3» ou les photocopies que tu avais faites de livres de tu peux aussi voir dans le rayon 00 des livres d’examen les...

La civilisation chinoise et ses apports dans le monde iconUtopie dans le monde / hors du monde : «la plus belle nuit du monde»
«la plus belle nuit du monde»3, «une clarté plus vive»4, «tout… si plein»13-14 + forme exclamative

La civilisation chinoise et ses apports dans le monde iconEssai sur L’Esprit de l’Azerbaïdjan
«dépassés» par les océans et ceux-ci par l’espace interplanétaire et bientôt intersidéral a donné lieu à l’émergence d’une civilisation...

La civilisation chinoise et ses apports dans le monde iconRésumé Le cinquième centenaire de la ‘découverte’ de l'Amérique est...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com