Chapitre 1 : L’évolution et les théories des échanges internationaux depuis la Révolution industrielle





télécharger 0.49 Mb.
titreChapitre 1 : L’évolution et les théories des échanges internationaux depuis la Révolution industrielle
page1/12
date de publication27.10.2017
taille0.49 Mb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > économie > Documentos
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   12
Chapitre 1 : L’évolution et les théories des échanges internationaux depuis la Révolution industrielle



Introduction :

  1. Internationalisation, mondialisation et globalisation

  2. Le vocabulaire des échanges internationaux


I – L’évolution du commerce mondial depuis 1800

A– Le développement des échanges de 1800 à 1945

1 - la croissance des échanges

2 - la structure du commerce mondial

3 – le rôle du commerce international dans la révolution industrielle
B – L’alternance libre-échange/protectionnisme jusqu’à la Deuxième Guerre mondiale

1 - la domination mercantiliste au début du 19ème siècle

2 - l’abolition des corn laws en 1846

3 - le retour du protectionnisme à partir de 1879

4 - la poussée protectionniste de l’entre-2-guerres
C– Les grandes évolutions du commerce international depuis 1945

1 - la croissance des échanges internationaux

2 – l’évolution de la composition des échanges

3 – l’évolution des hiérarchies
II – Avantage comparatif et spécialisation

A – Le gain à l’échange : l’avantage comparatif

1 – la loi des avantages absolus : SMITH

2 – la loi des avantages comparatifs : RICARDO

3 – la répartition des gains : MILL vs MARX
B – La spécialisation internationale : l’origine de l’avantage comparatif

1 – le rôle de la dotation factorielle : le modèle HOS

2 – le rôle des différences de technologie

3 – le rôle de la demande

4 – les économies d’échelle et la concurrence imparfaite 
C – La dynamique des spécialisations

1 – la spécialisation des grandes zones

2 – la qualité des spécialisations

3 – le renouvellement des avantages comparatifs


III – Les effets du commerce international

A – Commerce international, croissance et crise

1 – le commerce international facteur de croissance

2 – le commerce international, source de récession ?

3 – le rôle de l’échange international dans la diffusion des crises : amplification ou amortissement ?
B – Avantages et coûts de l’échange international pour les vœux pays industrialisés

1 – les craintes suscitées par la mondialisation

2 – les effets du commerce international sur les PDEM

3 – le retour des idées protectionnistes
C – Les spécificités des pays en développement

1 – vrais et faux problèmes des PED

2 – le commerce vecteur de développement

3 – la question de la convergence
Conclusion :

La mondialisation : nouvelles contraintes, nouvelles

opportunités.


Bibliographie :

  1. ADDA Jacques, La mondialisation de l’économie, La Découverte, 1996.

  2. COHEN Daniel, Richesse du monde, pauvreté des Nations, Flammarion, 1997.

  3. GIRAUD Pierre-Noël, L’inégalité du monde, Gallimard, 1996.

  4. GERVAISE Yves, JAMBARD Pierre, Le commerce international, Armand Colin, 1998.

  5. GUILLOCHON Bernard, Economie internationale, Dunod, 1994.

  6. KRUGMAN Paul et OBSTFELD Maurice, Economie internationale, De Boeck, 1995.

  7. LAFAY Gérard, Comprendre la Mondialisation, Economica.

  8. LEON Alain et SAUVIN Thierry, De l’économie internationale à l’économie globale, Ellipses, 2005.

  9. MUCCHIELLI Jean-Louis, Relations économiques internationales, Hachette, 1991.

  10. RAINELLI Michel, Le commerce international, La Découverte, 2003.

  11. RAINELLI Michel, La nouvelle théorie du commerce international, La Découverte, 1997.

  12. SANDRETTO René, Le commerce international, Armand Colin, 1991.




Chronologie :
1703 : traité de Methuen entre l’Angleterre et le Portugal

1776 : théorie des avantages absolus de SMITH

1786 : traité d’Eden entre la France et la Grande Bretagne

1791 : plaidoyer en faveur du protectionnisme de l’américain HAMILTON

1817 : théorie des avantages comparatifs de RICARDO

1834 : création du Zollverein entre les Etats allemands

1841 : publication du « Système national d’économie politique » de Frederich LIST

1846 : abolition des corn laws en Grande Bretagne

1848 : théorie des valeurs internationales de STUART MILL

1860 : traité de libre-échange entre la France et la GB

1862 : traité de libre-échange entre la France et l’Allemagne

1869 : ouverture du canal de Suez

1879 : loi protectionniste en Allemagne

1890 : tarif MAC KINLEY aux USA

1891 : tarif MENDELEV en Russie

1892 : tarif MELINE en France

1897 : tarif DINGLEY aux USA

1913 : tarif UNDERWOOD-SIMMONS aux USA

1922 : tarif FORDNEY-McCUMBER aux USA

1930 : tarif HAWLEY-SMOOT aux USA

1931 : Abnormal Importations Act en GB

1932 : la Conférence d’OTTAWA instaure la préférence impériale

1933 : Buy american Act

1941-1955 : formalisation du modèle HOS (HECKSCHER-OHLIN-SAMUELSON)

1947 : création du GATT

1950 : thèse de la détérioration des termes de l’échange de SINGER et PREBISCH

1953 : mise en évidence du paradoxe de LEONTIEV

1957 : traité de Rome instituant la CEE

1961 : théorie de la demande représentative de LINDER

1966 : théorie du cycle de vie du produit de VERNON

1969 : théorie de l’échange inégal d’EMMANUEL

1984 : le commerce transpacifique dépasse le commerce transatlantique

1995 : entrée en vigueur de l’OMC

2001 : entrée de la Chine dans l’OMC

2005 : démantèlement des accords multifibres
Citations :



Jacques ADDA


Le phénomène de mondialisation fait figure de revanche de l'économique sur le social et le politique.

Maurice ALLAIS Nouveaux combats pour l'Europe, 2002.

Si les taux de change ne correspondent pas à l'équilibre des balances commerciales, le libre-échange ne peut être que nuisible et fondamentalement désavantageux pour tous les pays participants.

Paul BAIROCH

Le système douanier protectionniste a constitué la règle pour tous les pays qui se sont développés au cours des XVIIIe et XIXe siècles.

Benjamin

CONSTANT, 1813

Plus la tendance commerciale domine, plus la tendance guerrière s’affaiblit.

Ulysses GRANT, 1879

Pendant des siècles, l'Angleterre a pu bénéficier d'un régime de protection qu'elle a poussé à l'extrême. (...) Sans nul doute, c'est à ce système qu'elle doit sa puissance actuelle. Au bout de deux siècles, l'Angleterre a trouvé bon d'adopter le libre échange parce qu'elle pense que la protection ne peut plus rien lui apporter. Eh bien, messieurs, ce que je sais de mon pays me porte à croire que d'ici deux siècles, lorsque l'Amérique aura tiré tout ce qu'elle peut d'un système de protection, elle aussi adoptera le libre échange.

Paul KRUGMAN

Pop internationalism, 1996 

La nouvelle théorie du commerce international affirme que les échanges sont dans une large mesure tirés par les économies d’échelle plutôt que par les avantages comparatifs et que les marchés internationaux sont normalement en situation de concurrence imparfaite.

Friedrich LIST, 1841


(1) Le protectionnisme est notre voie, le libre-échange notre but.

(2) C’est une règle de prudence vulgaire, lorsqu’on est parvenu au faîte de la grandeur, de rejeter l’échelle avec laquelle on l’a atteint afin d’enlever aux autres le moyen d’y monter après soi.

Alfred MARSHALL, fin 19ème siècle

Les causes qui commandent le progrès économique des nations appartiennent à l’étude du commerce international. 

K. MARX et F. ENGELS

Le manifeste du parti communiste, 1848

Par son exploitation du marché mondial, la bourgeoisie a rendu cosmopolites la production et la consommation de tous les pays.

Karl MARX

Discours sur le libre échange, 1848

Mais en général de nos jours le système protecteur est conservateur, tandis que le système du libre-échange est destructeur. Il dissout les anciennes nationalités et pousse à l'extrême l'antagonisme entre la bourgeoisie et le prolétariat. En un mot, le système de la liberté commerciale hâte la révolution sociale. C'est seulement dans ce sens révolutionnaire, Messieurs, que je vote en faveur du libre-échange.

Gérard MULLIEZ, fondateur du groupe Auchan, Les Echos, 2006

La mondialisation, qu’est-ce que c’est sinon un échange entre une personne qui a un bien à vendre et une autre qui a les moyens de la payer. Les pays occidentaux sont entrés les premiers dans la société de consommation. Les autres nous suivent dans ce modèle. C’est irréversible et rien ne sert d’en avoir peur. En outre, je ne vois pas pourquoi nous limiterions à la France cette capacité à vivre mieux. Prenez un coupeur de coco en Inde. Il sépare la noix, pour la consommation sur place, des fibres qui l’entourent et vend celles-ci à une usine afin qu’elle les transforme en paillassons destinés aux pays occidentaux. Si nous n’achetons pas ces produits, le type qui coupe les cocos n’en fera plus autant, celui qui nettoie la noix n’aura plus d’emploi, pas plus que les ouvriers de l’usine, ni les distributeurs. 

Michel PEBEREAU, président de BNP Paribas, le Figaro, 2005.

Même si elle implique des adaptations parfois difficiles, la mondialisation est source de formidables progrès pour tous les pays qui y participent. Il faut le répéter : les échanges sont sources d’enrichissement pour tous ceux qui y participent. Si le niveau de vie des Français s’est accru au cours du dernier demi-siècle dans des proportions qui n’ont aucun équivalent historique, c’est parce que notre pays s’est ouvert au commerce international. Les délocalisations posent des problèmes, au niveau des personnes et des régions, que notre collectivité doit traiter. Mais elles contribuent à sortir de la pauvreté d’autres pays dans le monde, et à y créer du pouvoir d’achat, donc une demande qui peut, pour partie, s’adresser aux pays industrialisés, et en particulier à la France. Notre problème collectif est donc d’inventer de nouvelles activités à même de se substituer aux anciennes pour orienter vers notre pays une part aussi grande que possible de la demande créée par la croissance mondiale.

David RICARDO, 1817


Supposons deux ouvriers sachant l'un et l'autre faire des souliers et des chapeaux : l'un d'eux peut exceller dans les deux métiers; soit en faisant des chapeaux, il ne l'emporte sur son rival que d'un cinquième ou de 20 pour cent, tandis qu'en travaillant à des souliers, il a sur lui un avantage d'un tiers, ou de 33 pour cent. Ne serait-il pas de l'intérêt de tous les deux que l'ouvrier le plus habile se livrât exclusivement à l'état de cordonnier, et le moins adroit à celui de chapelier?

Joseph STIGLITZ

Un autre monde, 2006

Les politiques et les économistes qui promettent que la libéralisation du commerce va améliorer le sort de tous sont des imposteurs.



.

INTRODUCTION :


Les échanges internationaux désignent des échanges entre des nations. Leur développement entraine un mouvement d’
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   12

similaire:

Chapitre 1 : L’évolution et les théories des échanges internationaux depuis la Révolution industrielle iconEssor et polarisation des échanges internationaux depuis le XIX

Chapitre 1 : L’évolution et les théories des échanges internationaux depuis la Révolution industrielle iconChapitre 5 : la troisieme revolution industrielle (1890s-1940)
«industrielle», progrès technique mis au service de la guerre. Première à être une guerre mondiale

Chapitre 1 : L’évolution et les théories des échanges internationaux depuis la Révolution industrielle iconProgramme de seconde le programme
«évolution heurtée», par à-coups, en fonction des progrès des systèmes de production (ex révolution néolithique entre 10000 et 5000...

Chapitre 1 : L’évolution et les théories des échanges internationaux depuis la Révolution industrielle iconC’est l’évolution de la société française en premier lieu. Evolution...

Chapitre 1 : L’évolution et les théories des échanges internationaux depuis la Révolution industrielle iconChapitre 6 : L’évolution politique de la France depuis 1945(4 heures)

Chapitre 1 : L’évolution et les théories des échanges internationaux depuis la Révolution industrielle iconEdouard Molinaro, Le Souper, 1992. Eve Suzanne, «Révolution informationnelle...
«Paroles, échanges, conversations, et révolution numérique» : d’une définition à l’autre

Chapitre 1 : L’évolution et les théories des échanges internationaux depuis la Révolution industrielle iconDess «Échanges Internationaux Europe-Amérique latine»

Chapitre 1 : L’évolution et les théories des échanges internationaux depuis la Révolution industrielle iconLes voies de la mondialisation
«dans presque tous les domaines : valeur ajoutée industrielle, palmarès des grands groupes, recherche-développement, investissements...

Chapitre 1 : L’évolution et les théories des échanges internationaux depuis la Révolution industrielle iconA. L’évolution du monde depuis 1945 : un monde structuré par des logiques de guerre froide
«Société/Ere d(e L)’abondance», société de consommation, société industrielle/postindustrielle

Chapitre 1 : L’évolution et les théories des échanges internationaux depuis la Révolution industrielle iconYankel fijalkow adresse professionnelle
«Interrogations locales et échanges internationaux : les facteurs d’émergence de la mesure scientifique de l’encombrement des ménages...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com