Note de presse hebdomadaire master II gri sciencespo toulouse





télécharger 241.69 Kb.
titreNote de presse hebdomadaire master II gri sciencespo toulouse
page1/7
date de publication29.10.2017
taille241.69 Kb.
typeNote
h.20-bal.com > économie > Note
  1   2   3   4   5   6   7


NOTE DE PRESSE HEBDOMADAIRE - MASTER II GRI – SCIENCESPO TOULOUSE
14 au 20 janvier 2013

Extrême Orient
Inde
L’Inde et les mères porteuses rémunérées

A l’heure où la France discute du mariage pour tous, l’Inde vient d’interdite le recours aux mères porteuses pour les couples homosexuels et les célibataires étrangers. Les arguments avancé serait ceux de la lutte contre un le secteur florissant des mères porteuses rémunérées, ainsi que la protection des enfants contre un vide juridique quant à leur nationalité en cas de séparation des demandeurs de service d’une mère porteuse.

Source : Le Monde du 18/01/2013

Chine
Économie : la croissance chinoise au plus bas depuis 13 ans, baisse des IDE en 2012

L'économie chinoise a connu en 2012 son plus faible taux de croissance en 13 ans avec 7,8 % seulement, malgré un rebond au dernier trimestre atteignant 7,9%, en raison d'une relative faiblesse de la demande intérieure et des difficultés des exportateurs, a annoncé le gouvernement le 18 janvier 2013. La hausse du produit intérieur brut (PIB) de la deuxième économie mondiale était encore de 10,4 % en 2010 et de 9,3 % en 2011. De plus, Les investissements directs étrangers (IDE) en Chine ont baissé de 3,7% en 2012 pour un montant de 112 milliards de dollars, tandis que les investissements chinois à l'étranger ont progressé de 28,6%, à 77 milliards de dollars, a rapporté le16 janvier 2013 le ministère chinois du Commerce. D’après les observateurs, il est très probable que la Chine devienne un pays exportateur (net) de capital, ce qui est un moyen relativement rapide pour les sociétés chinoises d'obtenir des transferts technologiques et des parts de marché à l'étranger. L'économie chinoise reste toujours très fortement dépendante des investissements, malgré la volonté de Pékin de la réorienter pour accorder plus d'importance à la consommation des ménages. Selon un analyste économique, la Chine doit maintenant se concentrer sur un changement de modèle de croissance afin d’améliorer la qualité et l'efficacité de sa croissance économique.

Sources : Le Figaro du 16/01/2013, Le Monde du 18/01/2013, Le Point du 18/01/2013

Relations sino-japonaises : les excuses d'un ex-Premier ministre japonais

Dans un contexte de fortes tensions entre Pékin et Tokyo, l'ancien Premier ministre japonais Yukio Hatoyama, troisième ancien Premier ministre japonais à visiter le mémorial du massacre de Nankin (est de la Chine), a présenté des excuses le jeudi 17 janvier 2013 pour les crimes de guerre du Japon, et espéré qu'une telle tragédie ne se reproduirait pas. Ce qui a donc fait la une de la presse chinoise est cependant vivement critiqué au Japon. En ce qui concerne les îles Diaoyu/Senkaku, Yukio Hatoyama a par ailleurs dit qu'il faudrait maintenant que les deux géants asiatiques entament des négociations.

Sources : Xinhua du 18/01/2013, le Point du 18/01/2013

La Chine face au problème de la pollution atmosphérique

Lundi dernier, le Web et les Médias chinois ont fait part de leur ras-le-bol et de leurs inquiétudes au sujet d’une pollution atmosphérique nocive en Chine, et plus particulièrement dans certaines grandes villes comme à Pékin. Au-delà de l’aspect irritant de certains composés chimiques, ce sont les particules fines, en particulier les plus petites - soit celles mesurant moins de 2,5 microns - qui soulèvent un débat, par leur forte concentration à Pékin (45 fois le seuil maximum recommandé par l’OMS). Ces particules passent en effet à travers les barrières du corps, à savoir les muqueuses et les alvéoles pulmonaires, pour passer directement dans le sang, provoquant des leucémies dans le long terme. En 2012, ce sont au moins 8600 personnes qui seraient mortes dans les 4 plus grandes villes chinoises à cause des particules fines. Dans la nuit de dimanche à lundi dernier, l’incendie d’une usine est même passé inaperçu, la fumée ayant été noyée dans le smog. En cause de ces pollutions, un trafic routier important, une industrie parfois très polluante et une production d’énergie largement basée sur le charbon.

Sources : Le Figaro du 14/01/2013, Le Monde, 14/01/2013

Indonésie
Djakarta sous les eaux

Depuis jeudi, Djakarta est paralysée pars des inondations liées à des crues hors normes des 13 rivières qui traversent la mégalopole indonésienne. A l’origine de cet événement, une mousson plus forte que d’ordinaire, et un affaissement progressif de la ville du fait de l’exploitation trop importante des nappes phréatiques et de l’urbanisation démesurée. Près de 20 000 habitants ont du être déplacés, et au moins 11 personnes ont trouvé la mort.

Sources : Ouest France du 17/01/2013, Le Point du 18/01/2013

Birmanie
Vers une paix entre les rebelles Kachins et le gouvernement ?

Vendredi, le régime birman a annoncé la fin de l’offensive contre les rebelles originaires de l’ethnie Kachin, dans le nord du pays. Cette annonce fait suite à la profonde inquiétude de Washington après l’attaque birmane du 14 janvier qui a tué trois civils et en a blessé quatre autres à Laiza, ville de l’extrême nord de la Birmanie, selon l’armée de l’indépendance kachin (KIA). Les combats entre les rebelles Kachins et l'armée, qui ont repris en juin 2011 après dix-sept ans de trêve, ont redoublé de violence depuis fin décembre avec l'utilisation par l'armée d'avions et d'hélicoptères. En 2011, le gouvernement birman avait réussi à négocier avec les groupes ethniques rebelles. Il avait ainsi pu passer des traités de cessez-le-feu avec la majorité d’entre eux. Mais aujourd’hui, ces traités n’ont pas réellement aboutis avec les rebelles Kachins et le conflit s’approche de plus en plus de la frontière chinoise, ce qui ne manque pas d’inquiéter la Chine et les Etats-Unis.

Sources : Le Monde du 17/01/2013, Le Monde du 18/01/2013

Pakistan (Cachemire)
Nouveaux heurts dans le Cachemire entre les armées indienne et pakistanaise

Cette semaine, c’est un soldat pakistanais qui aurait été abattu à la frontière entre l’Inde et le Pakistan, par des tirs indiens, alors même que le soldat tué n’aurait pas franchi la ligne de démarcation entre les deux pays. Des civils auraient également été blessés au courant de la semaine lors de bombardements. Ces événements font suite à la mort de deux soldats indiens la semaine dernière, dont l’un des deux avait été retrouvé décapité. L’Inde avait alors prévenu que ces actes ne resteraient pas sans réponse.

Sources : Le Monde du 15/01/2013
Zone asiatique de l’ancienne URSS et Russie
Kazakhstan : de la régionalisation à la globalisation économique

Ce jeudi, le 17 Janvier 2013, le directeur générale de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), Pascal Lamy, pendant la conférence économique à Moscou, a déclaré que  « dès cette année on peut s'attendre à voir le Kazakhstan entrer dans l'OMC »1. Il faut dire que le Kazakhstan a demandé son adhésion à l’OMC en 1996 et est maintenant à une étape avancée des négociations d’adhésion. En même temps, le Kazakhstan est un membre de l’Union douanière (UD) avec la Russie et la Biélorussie depuis 2009. Ainsi, l’opposition kazakhe organisera un Référendum le 23 Février 2013 où la population kazakhe sera interrogée sur la question de la sortie de l’UD.

Selon la remarque de Pascal Lamy pendant son discours à Moscou, la majorité des normes réglementaires d’UD répondent aux standards de l’OMC et font que le Kazakhstan est presque prêt législativement pour entrer dans le marché global. De plus, le partenaire du Kazakhstan à l’UD, la Russie, est déjà entré à l’OMC en aout 2012. Ainsi, le marché russe a intégré le marché kazakh dans son économie. Ceci peut être montré par la grande part des exportations kazakhes vers la Russie qui approuve la compétitivité du marché kazakh. L’adhésion du Kazakhstan à l’OMC va stimuler le développement économique du Kazakhstan en attirant les investisseurs étrangers et aura comme conséquence l’élargissement d’échelle du commerce kazakh.

Ainsi, il semble que l’appartenance à l’UD devient inutile, car chaque Etat de cette Union mène séparément ses consultations d’adhésion à l’OMC (la Biélorussie a aussi exprimé sa volonté d’entrer à l’OMC). A cet égard, par le référendum sur la sortie de l’UD, l’opposition kazakhe veut connaitre l’opinion publique. De plus, les représentants de l’opposition kazakhe pensent qu’il y a une menace à l’indépendance du Kazakhstan vis-à-vis de la Russie étant donné que celle-ci joue un rôle important dans l’UD. Cependant, il faut noter que c’est grâce à l’Union douanière que le Kazakhstan a une des économies les plus puissantes de l’Asie Centrale. Ceci est dû au développement des échanges économiques bilatéraux avec la Russie dans le cadre du processus d’intégration et de régionalisation.

En sommes, nous pouvons conclure que la politique d’intégration et surtout de régionalisation est très efficace pour les pays en voie de développement si on prend le cas du Kazakhstan. L’UD a formé le marché kazakh pour qu’il soit plus compétitif et pour qu’il réponde aux standards de l’OMC pour pouvoir participer au marché commun avec des géants comme les Etats-Unis, l’UE etc. Mais on se doit de se demander si le Kazakhstan est assez fort économiquement pour abandonner l’UD et résister seul à l’influence des multinationales et des banques sans qu’il n’y soit soumis.

Sources :

http://www.wto.org/english/news_e/sppl_e/sppl263_e.htm

http://www.universalnewswires.com/centralasia/kazakhstan/viewstory.aspx?id=13486

http://www.news-asia.ru/view/kz/politics/4143
Une nouvelle ambition de Turkménistan à adhérer à l'OMC

Le 19 janvier le gouvernement turkmène a exprimé la volonté de rejoindre Organisation mondiale du commerce pour la première fois dans son histoire qui est surprenant pour la communauté internationale car le Turkménistan est connu comme peu libérale sur le plan économique. Plus précisément, le président Gourbangouly Berdymoukhammedov a donné l'ordre au vice-premier ministre Gochiyev Annamukhammet «d'examiner la question d'adhésion du Turkménistan à l'OMC," selon l'agence de média étatique Turkménistan neutre.

Le premier à parler de la possibilité d'adhésion du Turkménistan à l'OMC était le président de la Commission européenne José Manuel Barroso lors de sa rencontre avec le président turkmène, le 15 janvier 2011, deux ans auparavant. Il a souligné que l'appartenance à une telle organisation va accroître le rôle stratégique de l'État turkmène au niveau régional et mondial. Cependant, cette décision d'adhérer à l'OMC semble moins réaliste parce que l'économie turkmène est très centralisé et les grandes industries sont toujours subventionné par l'Etat. Par conséquent, il serait logique de s'interroger quel est le but réel de cette initiative?

Tout d'abord, l'adhésion à l'OMC peut renforcer la capacité du pays à attirer des investissements étrangers et améliorer la situation générale socio-économique. C'est la raison la plus évidente de cette initiative car le Turkménistan a connu de sérieux problèmes avec l'assurance secure et stable pour l'investissement direct étranger en raison de sa politique très restrictive qui impose des investissements à certains risques tels que l'expropriation de la propriété. Néanmoins, la raison la plus importante est la création de l'image d'un partenaire sûr et fiable dans le tandem européenne-turkmène énergique.

En fait, étant donné que le commerce bilatéral Turkmène-européen s'est élevé à 1,5 milliards de dollars en 2010, il existe un potentiel encore plus grand pour la croissance future du commerce et par conséquent, de solidification de base pour la construction du gazoduc entre les deux acteurs. Ainsi, la stratégie turkmène de diversification des partenaires commerciaux, c'est-à-dire développement de partenariat avec l'Europe pour avoir une indépendance de la Russie et de la Chine, et également des voies d'énergie peut être réalisé avec le succès si le Turkménistan serait perçu comme un leader fort et sûr dans la région; et, à sa terme, cette perception peut être construite en gagnant l'adhésion à l'OMC.

En ce qui concerne le contexte régional, il serait difficile de dire que le Turkménistan s'efforce de se présenter comme un vrai leader de l'Asie centrale à l'aide de cette initiative parce que le gouvernement turkmène n'a jamais été aussi actif dans les projets d'intégration régionale. Plus encore, parce que les autorités turkmènes n'ont jamais impressionné une volonté d'adhérer à l'Union douanière qui est considérée comme un déclanchement dans l'intégration économique régionale.

En somme, l'initiative d'adhérer à l'OMC s'explique principalement par la volonté de l'État turkmène à promouvoir un partenariat énergétique avec l'Europe, qui nécessite des investissements directs étrangers. Donc, être un membre de l'OMC garantirait le Turkménistan un flux des investissements et, par conséquent, aiderait à établir un réseau de nouveaux partenaires commerciaux stables. Toutefois, comme le processus d'adhésion est long et lourde, il reste incertain si cette initiative apportera les résultats escomptés dans un avenir prévisible.

Sources:

http://gundogar.org/?022500000000000000011062013010000#13256

http://gulfnews.com/business/economy/secluded-turkmenistan-edges-closer-to-wto-1.1134572

http://centralasiaonline.com/en_GB/articles/caii/newsbriefs/2011/01/17/newsbrief-08

http://www.turkmenistan.ru/en/articles/14502.html

http://turkmenistan.usembassy.gov/ics.html


Proche et moyen Orient

 

AFRIQUE DU NORD
Algérie : terrible prise d'otage par un groupe terroriste extrémiste « les signataires par le sang » groupe se réclamant d'Al Qaida Maghreb, dans un site gazier algérien à Ain Amenas dans le Sud-Est algérien non loin de la frontière avec la Libye. La prise d'otage a duré quatre jours et s'est soldée par la neutralisation de tous les terroristes par les éléments des forces spéciales algériens qui ont donné l'assaut quelque heurs seulement après la prise d'otage.
Retour sur la chronique de cet événement central de l'actualité internationale:


  • Mercredi 16 janvier aux environs de 2h du matin , un groupe d’une trentaine de terroristes, provenant de pays limitrophe (Libye ou Niger), s’attaque à un bus transportant des expatriés de divers nationalités appartenant tant aux entreprises Statoil que BP et JGC. L’attaque fait un mort parmi les forces de sécurité, deux expatriés sont mortellement blessés, mais la riposte énergique des gendarmes de l’escorte, vite rejoints par leurs collègues de la base, fait battre en retraite les terroristes, qui ne céderont pas et se dirigent vers le complexe gazier qui comporte plusieurs bases de vie ainsi que le centre de traitement du Gaz.

  • Vers 6h30 du matin le site est complètement bouclé par les éléments de l'armée nationale populaire algérienne , alors que les preneur d'otage tentent d'établir un contact avec les autorités algérienne qui refusent toute négociation et se contentent recueillir leur revendications sans répondre, les revendications des terroristes étaient multiples : ils demandaient plusieurs dizaines de voitures 4x4 et un passage sécurisé vers la Libye, aussi que la France mette fin à ses opérations au Mali, et la libération de deux terroristes détenus dans les prisons américaines, chose que les autorités algériennes ont refusé catégoriquement.

  • Entre temps les terroristes commencent à trier les otages par nationalité, les nord-américains, les français et les britanniques sont les plus recherchés, les philippins et les thaïlandais, nombreux sur le site sont enfermés dans leurs baraquements, les otages Algériens sont eux aussi enfermés. A Tiguentourine, il y a 650 travailleurs dont 132 étrangers.
  1   2   3   4   5   6   7

similaire:

Note de presse hebdomadaire master II gri sciencespo toulouse iconAdresses électroniques des enseignants p. 7
...

Note de presse hebdomadaire master II gri sciencespo toulouse iconCours de langue : Anglais pour historiens
«Archives et histoire», le master 1 prépare à l’entrée du master 2 en alternance «Métiers des archives» dont l’ouverture est prévue...

Note de presse hebdomadaire master II gri sciencespo toulouse iconRésumé : L’université de Toulouse, reconstituée en 1896, était la...
«Toulouse universitaire» et inclut l’institut catholique dans sa présentation des différents établissements d’enseignement supérieur...

Note de presse hebdomadaire master II gri sciencespo toulouse iconParis Design Week et le Wanderlust invitent le Dirty Art Department...

Note de presse hebdomadaire master II gri sciencespo toulouse iconEn france
«l’âge d’or» de la presse auprès de l’opinion : presse devient un média de masse !

Note de presse hebdomadaire master II gri sciencespo toulouse iconPanorama de presse 24/08/2009 revue de presse ffr sommaire

Note de presse hebdomadaire master II gri sciencespo toulouse iconDossier de Presse contact presse : scouts unitaires de france

Note de presse hebdomadaire master II gri sciencespo toulouse iconPanorama de presse 20/08/2009 revue de presse ffr sommaire

Note de presse hebdomadaire master II gri sciencespo toulouse iconPanorama de presse 16/03/2009 revue de presse ffr sommaire

Note de presse hebdomadaire master II gri sciencespo toulouse iconCensure à l'Agence France-Presse (Carte de presse, 20. 12. 05)






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com