7 chapitre 1 : voyager autrement : une nouvelle offre sur le marche du tourisme urbain parisien





télécharger 0.65 Mb.
titre7 chapitre 1 : voyager autrement : une nouvelle offre sur le marche du tourisme urbain parisien
page1/15
date de publication30.10.2017
taille0.65 Mb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > économie > Documentos
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   15
UNIVERSITE DE PARIS 1 - PANTHEON SORBONNE
INSTITUT DE RECHERCHE ET D'ETUDES SUPERIEURES DU TOURISME


"Un nouveau tourisme urbain ou le développement d’un tourisme éco-responsable en ville : le cas de Paris Ile-de-France avec pour cible la clientèle Scandinave"


Mémoire professionnel présenté pour l'obtention du

Diplôme de Paris 1 - Panthéon Sorbonne

MASTER PROFESSIONNEL "TOURISME" (2e année)
Economie du Développement Touristique International


Par Melle Johanna FLORIS

Directeur du mémoire : M. Michel Tiard


JURY
Membres du jury : .....................................

: .....................................

: .....................................

Session de Septembre 2012

Remerciements

Je tiens à remercier tout particulièrement Monsieur M. Tiard pour sa disponibilité, ses précieux conseils et les orientations qu’il m’a apportés tout au long de ces deux années d’élaboration du mémoire.

Je remercie ensuite toutes les personnes qui ont pris de leur temps pour répondre à mes questions et m’apporter de nouvelles orientations, à savoir : Mme Olivia ROBERT de l’Office de tourisme et des congrès de Paris, Mme Caroline DALL’IN d’Atout France Scandinavie, Mme Anne Lisbet TOLLÅNES de Scandinavian Incomings, M. Franck LAVAL du Solar Hôtel, M. Guislain DUBOIS, intervenant à l’IREST et expert dans le développement durable du tourisme, la Maison de Norvège de la Cité Internationale de Paris et enfin l’équipe norvégienne d’Innovation Norway à Paris – l’Office nationale du tourisme et commerce de Norvège où j’ai effectué mon stage de fin d’études.

Enfin, je remercie ma famille qui m’a encore soutenue dans cette étape finale de mon cursus universitaire.


« L’université n’entend donner aucune approbation aux opinions émises dans les mémoires et thèses. Les opinions doivent être considérées comme propres à leurs auteurs »


TABLE DES MATIERES

INTRODUCTION………………………………………………………………………………………………………………..7
CHAPITRE 1 : VOYAGER AUTREMENT : UNE NOUVELLE OFFRE SUR LE MARCHE DU TOURISME URBAIN PARISIEN………………………………………………………………………………12



  1. Le tourisme urbain parisien………………………………………………………………………………….13

    1. Paris, ville attractive…………………………………………………………………………………….13

    2. La demande touristique à Paris…………………………………………………………………16

      1. Le profil des touristes à Paris………………………………………………...16

      2. Les « repeaters » et les « city-breakers »……………………………………..18

    3. L’offre touristique parisienne…………………………………………………………………….19

      1. Les infrastructures de transport…………………………………………………….19

      2. L’hébergement…………………………………………………………………………………..20

      3. La restauration……………………………………………………………………………………21

      4. Les loisirs et activités……………………………………………………………..21




  1. L’impact du tourisme à Paris…………………………………………..……………………………………23

    1. L’impact économique et social…………………………………………………………………..23

    2. L’impact environnemental………………………………………………………………………….24

      1. Les nuisances causées par le tourisme………………………………………….24

  • Les gaz à effet de serre (GES)………………………………………………………..24

  • La qualité de l’air………………………………………………………………..25

  • La gestion de l’eau………………………………………………………………………….25

  • Le bruit……………………………………………………………………………………………26

  • Les déchets……………………………………………………………………………………..26




      1. Les conséquences du changement climatique…………………………….27




  1. L’évolution du tourisme urbain………………………………………………………………………..…29

    1. Une prise de conscience……………………………………………………………………………….29

      1. A l’international………………………………..…………………………………..29

      2. Au niveau national…………………………………………………………………31

      3. Au niveau régional…………………………………………………………………………….31

      4. Au niveau local……………………………………………………………………………………32

      5. Les acteurs publics du tourisme……………………………………………………..33

      6. Les acteurs privés du tourisme……………………………………………………….34




  1. Vers un tourisme éco-responsable à Paris…………………………………………………….36

    1. Qu’est-ce que le tourisme éco-responsable ?...............................................37

4.1.1 La perception du tourisme éco-responsable par les touristes…37

4.1.2 Les définitions officielles………………………………………………………..38

    1. L’offre touristique éco-responsable parisienne actuelle…………………………40

      1. L’hébergement et la restauration éco-responsable……………………40

      2. Le transport doux…………………………………………………………………..43

      3. Les loisirs et activités éco-responsables………………………………….44


CHAPITRE 2 : LA SCANDINAVIE: UN MARCHE EMETTEUR PROMETTEUR SUR LE SEGMENT DU TOURISME ECO-RESPONSABLE A PARIS ILE-DE-FRANCE…………….49



  1. Présentation générale des pays nordiques……………………………………………………..49

    1. La religion………………………….……………………………………………………………49

    2. Les relations Franco-scandinaves……………………………………………………………..49

    3. La Scandinavie dans l’Europe…………………………………………………………………….50

    4. Historique du tourisme scandinave…………………………………………………………..51




  1. Les Scandinaves : une cible à privilégier……………………………………………………………52

    1. Situation économique de la Scandinavie………………………………………………….52

    2. Les raisons d’un marché prometteur pour le tourisme français et plus particulièrement Paris………………………………………………………………………………….54

      1. Les salaires……….……………………………………………………………….54

      2. La démographie…………………………………………………………………54

      3. La situation géographique……………………………..………………….55




  1. Le profil de la demande Scandinave……………………………………………..……………………56

    1. La sensibilité des Scandinaves à l’écologie et au développement durable…………………………………………………………………………………………………………….56

      1. La nature, un art de vivre………………………………………………….56

      2. Les pionniers du développement durable……………………….........58

    2. Les pratiques touristiques des Scandinaves……………………………………………59

      1. Le tourisme domestique……………………………………….……….….59

      2. Le tourisme à l’étranger…………………………………………………….60

    3. Leurs attentes.....................................................................................62

    4. Leurs motivations……………………………………………………………………………63

    5. Leurs freins……………………………………………………………………………………..64


CHAPITRE 3 : LE DEVELOPPEMENT DES FLUX TOURISTIQUES EN PROVENANCE DE LA SCANDINAVIE VERS PARIS PAR LE TOURISME ECO-RESPONSABLE……….66


  1. Une valorisation nécessaire du tourisme urbain éco-responsable par le marketing territorial………………………………………………………………………………………………67

    1. Développer la communication…………………………………………………………………..66




  1. Développer l’offre éco-responsable à Paris…………………………………………………….70

2.1 Les projets en cours……………………………………………………………………………………..71

2.2 Le modèle de Stockholm, capitale « verte » par excellence…………………73

2.3 Le modèle d’une ville française durable fréquentée par les Scandinaves………………………………………………………………………………………………………….76


  1. Les risques…………………………………………………………………………………………………………………77

    1. Le prix……………………………………………………………………………………………..77

    2. Détourner d’autres clientèles………………………………………….……………….78

    3. Le « green washing »…………………………………………….…………………………78




  1. Les limites………………………………………………………………………………………………….81

    1. La difficulté de fédérer une offre de tourisme éco-responsable…………81

    2. La sensibilisation des touristes………………………………………………………..81

    3. Les Scandinaves : de grands consommateurs………………………………………..82

CONCLUSION…………………………………………………………………………………………………………………..85

Bibliographie…………………………………………………………………………………………………………………..88

Table des annexes………………………………………………………………………………………………………….94

Méthodologie……………………………………………………………………………………………………………….111

Table des entretiens……………………………………………………………………………………………………114

Introduction

L’INSEE a recensé en 20101 que près de 80% de la population française, soit 47,9 millions, vivait en milieu urbain. Pendant leurs séjours, les trois quart des citadins français font du tourisme urbain contre 50% des populations vivant en milieu rural.2 En reprenant le questionnement de G. CAZES et F. POTIER3, peut-on alors dire que l’urbain attire l’urbain ? En effet, de plus en plus les touristes quittent un espace urbanisé pour se rendre dans un autre, qu’il soit en montagne, sur le littoral ou encore dans une campagne proche d’une ville. Les touristes reproduisent alors leur mode de vie urbain sur leur lieu de vacances.

Le tourisme urbain a connu un réel essor car les populations sont attirées par le dynamisme du séjour, la concentration d’activités diverses dans un espace restreint, les commodités de transports et les facilités d’accès. Paris est la première destination touristique mondiale en termes d’arrivées et prouve que les milieux urbains sont des destinations privilégiées des touristes français et étrangers.

Dans le sujet de recherche, si cette tendance du tourisme urbain est appliquée aux populations Scandinaves alors que la majorité d’entre eux vit en milieu urbain, la Scandinavie représente alors pour Paris un bassin émetteur de touristes conséquent. Quelle est donc l’offre à proposer pour répondre aux attentes des touristes Scandinaves ?

Dans une ville dense et très fréquentée telle que Paris, on peut s’interroger sur les enjeux environnementaux en milieu urbain. En effet, les principaux problèmes causés par l’activité urbaine sont la pollution de l’air, de l’eau, les nuisances sonores, la gestion des déchets ou encore le manque de végétation. Comment donc atténuer les effets des activités urbaines causées en partie par le tourisme ? Comment permettre au touriste de contribuer à l’amélioration des conditions environnementales par le biais d’activités touristiques ? Un tourisme éco-responsable plus démocratisé répondrait à cette question et se présenterait alors comme une alternative au tourisme de masse, pratiqué sans conscience écologique, économique et sociale. Cette nouvelle forme de tourisme plus doux pourrait être appliquée en milieu urbain afin de développer un tourisme durable. Le tourisme éco-responsable entre dans une démarche de développement durable et est considéré comme un facteur clé de développement pour l’environnement, la société économique et les populations locales. Le tourisme est une activité qui favorise l’apprentissage de nouveaux comportements à adopter dans les pays visités. Elle permet de faire prendre conscience aux touristes des enjeux et des impacts environnementaux, économiques et sociaux qu’ils occasionnent pendant leurs voyages.
En considérant ce nouveau tourisme urbain, il est alors utile de s’interroger sur l’étendue de l’offre éco-responsable dans la ville de Paris. Il convient d’étudier si cette offre est suffisante ou s’il faut la développer davantage. Cette offre de tourisme éco-responsable est-elle visible et compréhensible pour un touriste étranger et notamment Scandinave ? Comment la communication de Paris est-elle menée sur le segment du tourisme durable ?

Par ailleurs, il est intéressant de juger de la pertinence d’une démarche de développement durable du tourisme dans un contexte de crise. La crise économique qui a fortement touché les pays européens a fait changer les mentalités en raison de la baisse de niveau de vie et du pouvoir d’achat. Les ménages ont ralenti leur consommation et sont revenus à des priorités plus authentiques et durables, moins superficielles. Ce changement de comportement se traduit dans leurs achats, plus tournés vers les produits du terroir ou fabriqués sur le territoire national. La crise ne s’est pas uniquement limitée à un aspect monétaire car au même moment, la société a pris conscience qu’elle a exagéré ses comportements. Elle a trop et mal consommé, ce qui sur le long terme, a eu des conséquences dramatiques sur la planète. De ce fait, on assiste alors également à une crise environnementale. L’après-crise peut constituer un nouveau départ à prendre et va montrer une évolution des intérêts des populations. Dans ce contexte, un tourisme éco-responsable prend toute son importance et semble tout à fait pertinent.

Suite à ces questionnements, ma problématique est la suivante :

Le développement d’un tourisme éco-responsable à Paris est-il pertinent pour attirer davantage la clientèle Scandinave ?

Pour conduire le travail de recherche et répondre à cette problématique des hypothèses ont été définies.

Hypothèse  1 : La Scandinavie est un bassin émetteur de touristes à forte valeur ajoutée pour Paris. La Scandinavie est composée de cinq pays (Norvège, Suède, Finlande, Danemark et Islande) et constitue un marché émetteur d’environ 25 millions de touristes potentiels. Aussi, ces populations ont le niveau de vie le plus élevé d’Europe et un des plus élevés du monde. Il conviendra de s’appuyer sur les études d’Atout France sur le marché scandinave.

Hypothèse 2 : Les Scandinaves sont sensibles au tourisme éco-responsable. Le concept de développement durable a été créé par la ministre norvégienne Gro Harlem Brundltand et les gouvernements scandinaves ont été pionniers dans de nombreuses mesures en faveur de l’environnement. Pour vérifier cette hypothèse, il faut s’appuyer sur des études sur la demande Scandinave des différents Comités Départementaux du Tourisme. Il sera nécessaire d’ajouter les entretiens avec les Scandinaves et les professionnels du tourisme de ces pays qui affinent la recherche sur les goûts des Scandinaves en matière de tourisme et sur leur sensibilité au tourisme éco-responsable.

Hypothèse 3 : Le tourisme est une industrie fortement consommatrice en ressources diverses. L’aérien est la première cause d’émissions de CO² dans l’industrie touristique. Les hôtels sont aussi très consommateurs d’énergie et d’eau. Cette hypothèse sera vérifiée par des études mesurant les émissions de gaz à effet de serre, notamment les études de J.P. Céron et G. Dubois sur les déplacements des touristes et le scénario de Développement durable pour le tourisme des Français à 2050 ainsi que par les déclarations de l’OMT sur l’impact du tourisme. Les déclarations faites à la Journée mondiale pour un tourisme responsable sur le changement climatique par les chercheurs et les professionnels des grands secteurs du tourisme seront ajoutées.

Hypothèse 4 : Le tourisme éco-responsable tend à se développer à Paris. Une offre existe mais elle est peu structurée, peu visible et encore trop faible. Dans ce cas, une étude sur la politique touristique menée par les acteurs privés et publics du tourisme ainsi que les collectivités est à prendre en compte. Il s’agit là de savoir comment la région ou la ville intègrent le développement durable et la responsabilité éco-citoyenne dans les politiques touristiques. Aussi, il sera nécessaire de déterminer l’offre touristique parisienne ayant un engagement écologique.

Hypothèse 5: La communication sur l’engagement « vert » de Paris en matière de tourisme n’est pas assez visible, notamment en Scandinavie. Le tourisme durable n’est clairement pas l’axe principal de la communication de Paris en matière de tourisme, on peut toutefois s’attendre à une réelle montée d’intérêt pour cette pratique dans un avenir très proche. Le développement de la communication via internet est indispensable pour satisfaire une demande existante et grandissante. L’entretien avec la directrice des partenariats et du développement durable à l’Office de tourisme et des congrès de Paris sera utile dans le cadre de cette hypothèse, pour connaître les actions de communication.

Ce sujet de recherche à suscité un intérêt car les Scandinaves sont des clientèles touristiques peu présentes en France et notamment à Paris, alors qu’elle est la première destination touristique mondiale et qu’ils sont géographiquement proches. Les études sur ce marché sont rares et les clientèles Scandinaves sont souvent absentes des données chiffrées touristiques. Aussi, face au nouvel objectif de faire devenir Paris une ville durable, il est apparu une relation certaine entre cette thématique et les clientèles scandinaves qui sont les pionniers du développement durable et qui sont des populations très proches de la nature. En cette période de crise mondiale, les pays Scandinaves se sont fait remarqués pour leur force économique. Ils ont été les pays les moins affaiblis par la crise et en sont ressortis bien avant le reste du monde. Ils semblent donc représenter un marché économiquement intéressant pour l’activité touristique de Paris.

Ce sujet comprenant plusieurs thématiques actuelles n’a presque pas été traité et a nécessité une analyse après relation entre études scientifiques et données recueillies sur le terrain auprès des acteurs du tourisme éco-responsable à Paris et auprès des professionnels du tourisme scandinave ainsi que des populations de ces pays. Il ressort de ces enquêtes de terrain que le tourisme éco-responsable représente une nécessité et sera démocratisé dans les années à venir, bien qu’il en soit à ses prémices pour l’instant. Ces enquêtes ont également pu permettre d’identifier les attentes des touristes scandinaves et leur relation à l’environnement et au développement durable. L’analyse globale des entretiens recueillis a contribué à répondre à la problématique posée, en s’appuyant également sur des données scientifiques relevées dans des études fiables.

Ce travail a pour objectif de trouver le moyen d’attirer les touristes scandinaves à Paris et dans ce cas précis, par le tourisme éco-responsable en plein développement actuellement dans la capitale considéré comme le « tourisme de demain » par les pouvoirs publics et les acteurs du secteur. Le sujet sous-entend que les Scandinaves sont sensibles au tourisme éco-responsable Pour répondre à la problématique, l’objectif est aussi de prouver si le développement durable, et notamment du tourisme, fait bien partie de leurs priorités ou si cela constitue une idée reçue par le reste du monde.
Dans le premier chapitre de ce travail de recherche, l’évolution du tourisme urbain parisien vers un tourisme éco-responsable est étudiée. Ce chapitre permet de comprendre les étapes de cette évolution en partant des conséquences du tourisme qui engendrent une prise de conscience et des actions mises en place par les pouvoirs publics et les acteurs du tourisme, jusqu’à cette nouvelle offre éco-responsable qui existe actuellement à Paris.

Le deuxième chapitre est une étude qui identifie les atouts de la clientèle touristique scandinave pour en faire une cible privilégiée pour le tourisme parisien éco-responsable.

Enfin, le troisième chapitre fait la relation entre la clientèle scandinave et le tourisme éco-responsable à Paris afin de déterminer si cette forme de tourisme peut réellement développer les flux touristiques en provenance de Scandinavie.

CHAPITRE 1 : VOYAGER AUTREMENT : UNE NOUVELLE OFFRE SUR LE MARCHE DU TOURISME URBAIN PARISIEN

Ce mémoire développant une vision internationale du tourisme parisien, nous considérerons uniquement les chiffres du tourisme international. Selon la définition de l’OMT, « une arrivée de touriste international correspond à une visite d’un individu non résident passant au moins une nuit en France ». Il convient tout d’abord de dresser une situation globale du tourisme en France pour comprendre l’état du tourisme à Paris.

D’après les rapports de l’OMT4, en termes d’arrivées de touristes internationaux, l’activité touristique française a été en constante augmentation depuis 1997 avec environ 67 millions de touristes, puis 79 millions de touristes en 2006 pour arriver en 2007 avec un record de 82 millions de touristes. C’est en 2008 qu’une baisse des arrivées apparaît avec 79,3 millions de touristes. En 2009, l’activité touristique continue à diminuer et revient aux chiffres de l’année 2000 avec 76,8 millions de touristes.

En 2010, les arrivées stagnent globalement avec 77 millions de touristes. Ce n’est qu’à partir de 2011 qu’une reprise apparaît avec un record de 81,4 millions d’arrivées internationales. Ces chiffres sont toutefois à nuancer car la France ne constitue pour beaucoup de touristes qu’une étape en Europe pour arriver à leur destination finale.

Malgré une baisse significative pendant les années de crise économique, la France a toujours conservé sa place de première destination mondiale en termes d’arrivées de touristes internationaux. En revanche, au niveau des recettes, la France ne se place qu’en troisième position loin derrière les Etats-Unis et l’Espagne avec 46,3 milliards de dollars en 2010 et a subi une variation de -1,3% par rapport à l’année précédente. Il s’agirait alors d’effectuer une sélection plus qualitative de la clientèle et de positionner Paris sur un segment innovant et porteur sur le long terme.

La France, première destination touristique mondiale est très attractive pour ces avantages comparatifs que sont la variété de ses paysages comme la montagne, le littoral et ses grandes villes historiques. En effet, la région Ile-de-France avec Paris, occupe la première place des destinations principales pour les touristes internationaux avec 26%, puis c’est la région Provence-Alpes-Côte-D’azur avec 19%, suivi de la région Rhône-Alpes avec 10% et le Languedoc-Roussillon avec 9%5.

Le tourisme urbain est considérablement important en France. Les villes françaises comptabilisent 40% des dépenses touristiques et 73% des nuitées étrangères se passent en milieu urbain.
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   15

similaire:

7 chapitre 1 : voyager autrement : une nouvelle offre sur le marche du tourisme urbain parisien iconComment se forment les prix sur un marché ? (4/4) – L’équilibre du marché Page

7 chapitre 1 : voyager autrement : une nouvelle offre sur le marche du tourisme urbain parisien iconBerlin est une capitale européenne de premier ordre qui à l’instar...
«bons plans» qu’offre la ville que j’ai pu découvrir au cours de mon échange universitaire (second semestre de l’année 2011-2012)....

7 chapitre 1 : voyager autrement : une nouvelle offre sur le marche du tourisme urbain parisien iconRésumé de l’ouvrage
«biens-services», élaborés par des structures de production partenariales amorçant ainsi une transition vers un équilibre de concurrence...

7 chapitre 1 : voyager autrement : une nouvelle offre sur le marche du tourisme urbain parisien iconIIème partie : «Aménagement et développement du territoire français»
«pôle urbain» (partie centrale de l’«aire urbaine») l’agglomération correspond approximativement au pôle urbain

7 chapitre 1 : voyager autrement : une nouvelle offre sur le marche du tourisme urbain parisien iconDes «toits terrasses» avec une vue époustouflante sur Paris
«paysage en hauteur» qui, en même temps que le paysage au sol de la future promenade-jardin, fera l’une des particularités du projet...

7 chapitre 1 : voyager autrement : une nouvelle offre sur le marche du tourisme urbain parisien iconListe des Publications
«L'exclusion vue d'outre-Manche», dans Margaret Maruani (dir.), Egalité, équité, discrimination : hommes et femmes sur le marché...

7 chapitre 1 : voyager autrement : une nouvelle offre sur le marche du tourisme urbain parisien iconMaria antonia josepha johanna de habsbourg-lorraine
«Marie-Antoinette est blonde, mais d’un blond assez soutenu tirant sur le roux qui, sous le poudre, prend des reflets rosés. Ses...

7 chapitre 1 : voyager autrement : une nouvelle offre sur le marche du tourisme urbain parisien iconRésumé La nouvelle loi de financement de la Sécurité sociale fait...
«vous gagnerez ce que vous produisez et vous dépenserez ce que vous aurez gagné»

7 chapitre 1 : voyager autrement : une nouvelle offre sur le marche du tourisme urbain parisien iconI-le tourisme comme forme de construction et de développement régional
...

7 chapitre 1 : voyager autrement : une nouvelle offre sur le marche du tourisme urbain parisien iconRésumé du chapitre précédent : Bah, y a pas grand chose à dire, simplement,...
«médecin» de passage, qui se faisait appeler le «Bon Docteur Trip2». Un jour de fête banal, somme toute, musique, alcool, bagarres...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com