Programme d’Économie classe préparatoire à l’ens cachan, D1





télécharger 1.03 Mb.
titreProgramme d’Économie classe préparatoire à l’ens cachan, D1
page19/24
date de publication02.11.2017
taille1.03 Mb.
typeProgramme
h.20-bal.com > économie > Programme
1   ...   16   17   18   19   20   21   22   23   24

Conclusion

L'altruisme en économie n'est pas "bon" en soi. Il est neutre du point de vue de la morale. Un agent économique égoïste intègre l’« autre » dans un calcul économique à rationalité étendue. Par rapport à la philosophie économique, cette disposition ne fait référence qu'à la possibilité de se mettre à la place de n'importe quel autre. En sociologie économique, l'altruisme est une complication du calcul égoïste sans qu'il soit possible pour l'individu concerné d'en préciser a priori l'externalité et les modalités (bienveillance/ malveillance, discrimination positive ou négative , tolérance/ intolérance etc..). La valeur morale (bien ou mal) et la valeur économique (production d'utilités) dépendent de la configuration de l'interaction sociale (taille, nombre de normes, moyens, finalités). On comprend mieux pourquoi Becker (1981) affirme que l'altruisme est efficace dans la famille mais non dans des relations marchandes.

Le traitement de l'autre est un enjeu important du calcul économique: n'est -il qu’un argument supplémentaire de la fonction d'utilité, un objet sans plus ? Ou s'il s'impose (Cf. Lévinas), comment traiter d'une telle contrainte, avec quelle priorité lexicographique ?

Il existe donc de multiples modalités de l'"altruisme", la plupart implicites évitant la référence au " bien" d'autrui. Les utilisations les plus fréquentes ont trait à l'universalisme kantien (se mettre à la place de l’Autre) et à la reconnaissance de la socialité (intégrer l'Autre) ne serait- ce que pour un jeu coopératif. Les quelques formes explicites ont trait essentiellement à la sociobiologie et à l'évolutionisme social. C'est peu dans le contexte actuel de "recréation" ethnique et de priorité à l’éthique.

Bibliographie

Arrow,K.J. (1963) , Social Choice and Individual Values, 2nd edition, Cowles Foundation for Research in Economics ,Yale University Press, première édition en 1951.

Arrow, K,J. (1977), " Extended sympathy and the possibility of the social choice", American Economic Review, vol. 67,N° 1, pp. 219- 225.

Axelrod R. (1984), The evolution of cooperation, New York Academic Press.

Barro, R (1974), " Are goverment bonds net wealth ?", Journal of Political Economy, vol.82, n° 6, pp. 1095- 1117.

Baudrillart, H, Introduction à la Théorie des Sentiments Moraux (A. Smith, 1759) traduction française, Paris, Guillaumin, 1820.

Becker, G. (1957), The economics of discrimination, Chicago U. Press.

Becker, G. (1974), A theory of social interactions, Journal of Political Economy, Vol.82, N° 6.

Becker, G. (1976), Altruism, Egoism and genetic fitness: economics and sociobiology, Journal of Economic Literature, pp. 817- 826.

Becker, G (1981), " Altruism in family and selfishness in the market place ", Economica, Février, Vol. 48,pp. 1- 15.

Bergstrom, T.C. et Stark,O. (1993, How altruism can prevail in an evolutionary environment, American Economic Review, papers and proceeding, vol. 83, 2,pp. 149- 155.

Bettati,M. (1996) Le droit d'ingérence; mutation de l'ordre international, Paris, Odile Jacob.

Cazenave et Morrisson (1977), Analyse économique de la justice, Paris, Economica

Cicéron, L’Amitié, Laelus, De Amicitia, Trad. Christiane Touya, Paris, Arlea (1990).

Coase,R.H. (1976), " Adam Smith's view of man, Journal of Law and Economics, 19, Oct. 76, pp. 529- 546).

Collard, D. (1975), Edgeworth's propositions on altruism, Economic Journal, Vol. 85,pp. 335- 360.

Collard, D. (1978),Altruism and economy , Oxford,Martin Robertson.

Comte , A. (1830), Cours de philosophie positive, Physique sociale, Cours de droit naturel, réedit. Nathan, 1989.

Comte, A. (1852), Catéchisme positiviste ou sommaire exposition de la religion universelle en treize entretiens systématiques entre une femme et un prêtre de l'humanité, Paris: Leroux.

Derrida, J.(1967), L'écriture et la différence, Le Seuil, Paris 1967. Dupuy, J.P. (1992), Le sacrifice et l'envie, le libéralisme aux prises avec la justice sociale, Paris, Calman Lévy.

Durkheim,E. (1897), Le suicide, PUF, 1960.

Durkheim,E.(1925), L'éducation morale, PUF, 1963.

Dworkin, R. (1981), " What is inequality ? Part . II : Equality of resources, Philosophy and public affairs, 10, 283 - 345.

Edgeworth,F.Y. (1881), Mathematical psychics, London: C.Kegan and Paul.

Elster, J. (1982), "Sour grapes, utilitarianism and the genesis of wants", in "Utilitarianism and beyond", Cambridge U.P..

Etzioni, A. (1994), The spirit of the community, New York, Crown.

Foley, D.(1967), Resource allocation and the public sector, Yale Economic Essays, 7, 45- 98.

Gale, W.G. et Scholz, J.K. (1994), Intergenerational transfers and the accumulation of wealth, Journal of Economic Perspectives, Vol.8,4. Fall 1994, pp. 145- 160

Gibbard,A. (1993), "Moralité et évolution humaine", in Fondements naturels de l'éthique Changeux,J.P. (dir.), Paris, Odile Jacob.

Goudineau, Y. (1991), "L'altruisme et la science; de la bonté des sciences coloniales à l'excellence des sciences du développement". Miméo, ORSTOM. 1991.

Hamlin, A. (1986), Ethics, economics, and the state, Brighton: Edward Elgar.

Harsanyi, J.C. (1955), " Cardinal welfare, individual ethics and intercomparison of utility", Journal of Political Economy, Août 1955.

Harsanyi, J.C. (1977), Rational Behavior and bargaining equilibrium, Cambridge University Press, Cambridge England.

Kant, E. (1785), Fondements de la métaphysique des moeurs, Paris: Delagrave (1989). Kant, E.(1788),Critique de la raison pratique, Paris: Gallimard (1985). Kant, E. (1798), Anthropologie du point de vue pragmatique, plusieurs traductions françaises : M. Foucaut (Vrin:Paris, 1964) et plus récemment, Alain Renaut, Flammarion:Paris, 1993).

Kimball, Miles, S. (1987), "Making sense of two sided altruism", Journal of Monetary economics, 20, 2 (Sept.)p. 301- 326.

Kolm,S.C. (1972), Justice et équité, Ed. du CNRS.

Kolm,S.C. (1984), La bonne économie; la réciprocité générale, Paris, PUF.

Kotklikoff,L et Summers L. (1981), "The role of intergenerationnal tranfers in agregate capital accumulation", Journal of Political Economy, August 1981,89,pp.706-32

Kotlikoff,L. (1988), "Intergenerational transfers and savings",Journal of Political Economy, Spring 1988, 2, 41- 58.

Kurz Mordecaï (1977), "Altruistic equilibrium", in Bela Balassa and Richard Nelson, Economic Progress, Private Values and Public Policy, pp. 177- 200, Amsterdam.

Laffont, J.J. (1976), " Macroeconomic constraints, economic efficiency and ethics: an introduction to kantian economics", Economica, Vol. 42, pp. 430-437.

Landes, W.M. & Posner, R.A. (1978), "Altruism in Law and Economics", American Economic Review, N° 68,pp. 417- 421.

Levinas, E (1972), Humanisme de l'autre homme, Fata Morgana, réédit. Paris, Livre de Poche, Essais.

Levinas,E. (1983) , Le temps et l'autre, Paris: PUF.

Levinas,E. (1991), Entre nous; essais sur le penser à l'autre, Paris: Grasset.

Mc Intyre (1993), Quelle justice, quelle rationalité ?, Paris:PUF.

Mahieu,F.R (1990), Fondements de la crise économique en Afrique, Paris, L'Harmattan.

Mahieu,F.R. (1991), " Dictature et expression des normes dans la théorie économique des choix collectifs", Revue économique, 42, 3 ,pp.459- 468..

Margolis, H. (1982), Selfishness, Altruism and Rationality, Cambridge,U.P.

Marshall, A.(1890),Principles of Economics, London: McMillan Mauss, M.(1923, 1924), "Essai sur le don, forme et raison de l'échange dans les sociétés archaïques", Année sociologique, Nouvelle série 1, réédit.Paris in Sociologie et anthropologie ,PUF (1993).

Mauss,M.(1904, 1905), "Essai sur les variations saisonnières des sociétés Eskimos", in réédit.Paris in Sociologie et anthropologie ,PUF (1993).

Mounier, E. (1936), Manifeste au service du personnalisme, Paris, éditions Montaigne/Esprit

Nozick, R. (1974), Anarchy, State and Utopia, Oxford, Blackwell.

Nagel, T. (1970), The probability of altruism, Oxford,U.P.

Phelps ,E. (Edit.)(1975), Altruism, morality and economic theory, Russel Sage Foudation.

Quine, W.W.O. (1972), Méthodes de logique, Paris, Armand Colin.

Rand Ayn (1993), La vertu d'égoïsme, Les Belles Lettres, Paris.

Rapoport,H. (1997), "Don, contre-don, altruisme et sous- développement", dans cet ouvrage.

Rawls, J. (1971), A theory of justice ,Oxford University Press.

Rawls, J. (1982), Justice et démocratie, Paris, Seuil.

Ricoeur, P. (1990), Soi même comme un autre, Paris, Seuil.

Ricoeur, P. (1995),Le Juste, Esprit, Paris, 1995.

Roemer,J. (1986),"Equality of opportunity", Boston Review, Vol. XX, N° 2.

Roheim, G (1978), Psychanalyse et anthropologie:culture et personnalité, inconscient, Paris, Gallimard.

Routley, R.(1979), "Repairing proofs of Arrow's general theorem and enlarging the scope of the theorem". Notre Dame Journal of Formal Logic, Vol.XX,N°4,pp.879-890.

Ruse,M. (1993), "Une défense de l'éthique évolutionniste" in Fondements naturels de l'éthique Changeux, J.P. (dir.)Paris, Odile Jacob.

Samuelson, P. (1993), "Altruism as a problem involving group versus individual selection in economics and biology", The American Economic Review,A.E.A papers and proceedings, vol. 83, 2,pp. 149- 155.

Schoeck, H. (1995), L'envie, une histoire du mal, Paris, Les Belles Lettres.

Schopenhauer, A. (1841), Le fondement de la morale, Paris, Classiques de la philosophie, Livre de Poche, 1991/

Sen,K.(1970), Collective choice and social welfare,Advanced text books in economics. North Holland,reedit.1979.

Sen,K. (1974), "Choice, orderings, and morality", in S. Körner (édit.), Practical Reason, Oxford, Basil Blackwell.

Sen, K. (1993), Ethique et économie, Paris,PUF.

Sidgwick,H.(1907), The method of ethics, réédition Hackett Publishing Co (1981),Rawls edit. Indianapolis/Cambridge.

Simon,H.(1993), " Altruism and Economics", The American Economic Review,A.E.A papers and proceedings, vol. 83, 2, pp. 149- 155.

Smith, A. (1759), Théorie des sentiments moraux ou essai analytique sur les principes des jugements que portent naturellement les hommes d'abord sur les actions des autres, et ensuite sur leurs propres actions, traduction française, Paris, Guillaumin, 1860.

Spencer, H. (1855), The principles of psychology, édit. française (1875), Paris, Germer Baillière/

Spencer, H. (1879), The Data of Ethics, London. éditi. française (1880); les bases de la morale évolutionniste, Paris, Guillaumin.

Spencer, H (1891), The Principles of Ethics, réedit. Liberty Classics, Indianapolis.trad. française, " le rôle moral de la bienfaisance", Paris, Guillaumin.

Stuart- Mill (1861), De la liberté, traduction française, Paris, Agora, 1977.

Sugden, R. (1982), "On the economics of philanthropy", Economic Journal,Vol. 92;pp. 341- 350.

Taylor, Ch. (1994), Multiculturalisme, différence et démocratie, Paris, Aubier.

Tinbergen, J. (1946), Redelijke inkomensverdeling, Haarlem, Ge Gulden, Pers.

Varian,H. (1974), "Equity, envy and efficiency", Journal of Economic Theory, 9, 63-91.

Westermarck,W. (1935), Origin and development of moral ideas, I, ch. XXIII., London, Mc Millan , reddit. New York, Johnson Reprint Corp.

Wilson, E.O. (1976), Sociobiology, Belknap Press, Harvard U. Press. trad. fse.Ed. Le Rocher, Monaco, 1987.

Wintrobe,R. (1981), " It pays to do good, but no do more good than it pays: a note on the survival fo Altruism", Journal of Economic Behaviour and Organization, N° 2, pp. 201- 213.

Von Wright, G.H. (1995), "Y a- t-il une logique des normes ?", Cahiers de Philosophie politique et juridique, N° 27, pp.31- 53

République : Égalité contre Équité

Un colloque du Comité Laïcité-République

Les stratégies de l’équité

Équité, état des lieux

L’égalité, une idée neuve

Ethnicité et violence

L'égalité, pilier de la République

Une cohérence républicaine pour la protection sociale

La politique de la ville ou l'aggravation des clivages
Marc RIGLET – directeur de la rédaction de France Culture

C'est une grande question qui va retenir notre attention aujourd'hui mais dont l'importance est loin d'être perçue spontanément. Pourquoi faudrait-il, en effet opposer un principe, l'égalité, à une bonne intention, l'équité ? Nos orateurs auront donc tout le loisir d'exposer la grandeur du principe, et les noirs desseins qui souvent se dissimulent derrière la bonne intention. Je voudrais pour ma part très brièvement relever, dans une actualité qui a été bienveillante, deux mouvements, deux symptômes, qui interviennent et intéressent notre sujet. Le premier nous vient des États-Unis et il relève, une fois n'est pas coutume, de la bonne nouvelle. En Californie, comme vous le savez berceau et laboratoire du multiculturalisme, 61 % des électeurs ont, par la voie du référendum, décidé d'abandonner l'enseignement bilingue pour les enfants d'immigrés au profit de la langue anglaise. C'est un succès des populations immigrées elles-mêmes, qui se sont donc avisées que l'immense respect que l'on pouvait avoir pour leur langue et leur culture d'origine pouvait être le plus sûr moyen de leur interdire les voies de l'intégration, et les chemins de la promotion sociale.

Il n'y a que le journal "Le Monde" pour pouvoir juger cette situation paradoxale en s'étonnant que des dispositions faites pour les populations immigrées puissent être rejetées par ces populations mêmes, comme s'il était paradoxal qu'une idée fausse, "l'équité", puisse apparaître comme telle à ceux qui en sont les victimes. Voilà donc une bonne nouvelle : en Californie, l'égalité fait son chemin et l'équité s'épuise dans ses effets pervers.

Et maintenant une moins bonne nouvelle. Vous avez sans doute remarqué qu'une des raisons de la faveur qu'ont obtenue en France les partisans de l'équité tient à une question qui pourrait paraître subalterne, et qui est celle du vocabulaire.

Curieusement en effet la formule américaine de "affirmative action" a été traduite en Français par "discrimination positive". Je pense que l'on pourrait voir dans le provocant contraste entre ces deux mots, discrimination et positive, une des raisons de la suspicion que leur association même provoque. Dans notre tradition républicaine et égalitaire, comment diable pourrait-on imaginer qu'une discrimination soit positive ?

Il faut donc rendre grâce au traducteur français de John Rawls d'avoir si excellemment traduit le concept "d'affirmative action", car d'une certaine manière, inconsciemment, il a révélé la vérité, la discrimination est positive dans l'intention et elle est discriminatoire dans la réalité.

Alors, pour les tenants de l'égalité, les pourfendeurs de l'équité, cette formule "discrimination positive" est donc, d'une certaine manière, une véritable aubaine. Et, personnellement, je tenais à cette expression comme à la prunelle de mes yeux.

C'est donc avec une relative inquiétude que j'ai noté, ces derniers jours, une subtile évolution sémantique dont on ne sera pas surpris qu'il faille l'attribuer au non moins subtil Lionel Jospin, comprenant sans doute les connotations dévastatrices du mot "discrimination", qui a employé une nouvelle formule : il parle de "différenciation positive". Le mot, vous l'avez noté, est moins fort, le paradoxe, en un sens, s'atténue, l'intention apparaît plus acceptable, et outre dans le cadre particulier des ZEP, à tout le moins, la procédure d'équité se discute. Mais, dans le même temps, la formule est plus doucereuse, elle rend plus difficile à discuter le principe qui l'anime.
Philippe FOUSSIER - Journaliste

"Les hommes naissent et demeurent fibres et égaux en droit", c'est bien ce qui nous motive pour débattre aujourd'hui sur les questions d'égalité et d'équité, car nous voyons que le principe d'équité, qui est opposé à celui d'égalité, consiste à réserver un traitement particulier à des populations, ou à l'égard de territoires, pour précisément déroger au principe d'égalité. On trouve une illustration de ce principe équité dans de nombreux domaines de la vie politique et sociale depuis quelques années, mais je vais vous en citer quelques-uns qui vont sans doute être parlants pour vous.
1   ...   16   17   18   19   20   21   22   23   24

similaire:

Programme d’Économie classe préparatoire à l’ens cachan, D1 iconProgramme de l’ens-lsh session 2013 Guerre, Etat, société en France 1851 – 1945

Programme d’Économie classe préparatoire à l’ens cachan, D1 iconRecherche du laboratoire umr stef de l’ens cachan «Analyse des articles...
«Analyse des articles publiés dans la revue Technique Art Science (T. A. S.) (1946-1977)»

Programme d’Économie classe préparatoire à l’ens cachan, D1 iconCours preparatoire 1 fichier de mathématiques
«Outils pour les maths»CE2 programme 2008 Editions magnard isbn : 978-2-210-55813-7

Programme d’Économie classe préparatoire à l’ens cachan, D1 iconQuatre mesures du téléphone. L’invention d’une gestion téléphonique
«trafic» s’opère à travers quatre «configurations de mesure» : une «économie de la ligne», une «économie de l’opératrice», une «économie...

Programme d’Économie classe préparatoire à l’ens cachan, D1 iconCroissance et transformations sectorielles : d’une économie post-industrielle...
«sociologique», rôle accru de l’Etat, rôle moteur des services collectifs. Ce thème sera repris au tournant du xxème siècle à travers...

Programme d’Économie classe préparatoire à l’ens cachan, D1 iconProgramme de la classe de terminale des séries es et L

Programme d’Économie classe préparatoire à l’ens cachan, D1 iconProgramme Classe première stmg sciences de gestion

Programme d’Économie classe préparatoire à l’ens cachan, D1 iconLes manuels d’économie sont destinés aux étudiants en économie ou...

Programme d’Économie classe préparatoire à l’ens cachan, D1 iconTroisième préparatoire à l’enseignement professionnel

Programme d’Économie classe préparatoire à l’ens cachan, D1 iconCompetences pour le cycle 2 – Cours Préparatoire






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com