Avant de vous plonger dans cette fabuleuse aventure humaine, nous tenons, Bastien et moi, à remercier toutes les personnes qu’il convient de remercier





télécharger 97.75 Kb.
titreAvant de vous plonger dans cette fabuleuse aventure humaine, nous tenons, Bastien et moi, à remercier toutes les personnes qu’il convient de remercier
page8/10
date de publication04.11.2017
taille97.75 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > économie > Documentos
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10

Jeudi 16 août.
Grimpe : « Le pilier des écureuils » dans le secteur des Escales.
Vélo : A/R camping le secteur des Escales - 10km et de la chaleur…


Le réveil est tardif car nous prenons l’option de grimper en fin d’après-midi pour éviter de cuire à même le rocher. Alors c’est écriture de cartes postales et il faut faire vite : le bureau de poste ferme à 11h30 (plus de retrait d’argent à partir de cette même heure ce qui sème une sacré pagaille chez certains touristes…).
Aux alentours de 14-15heures les vélos nous mènent péniblement (un peu cuits sur le vélo en plein cagnard) au secteur des Escales pour y grimper la voie « Pilier des écureuils ». Rappel sensationnel. Réverso BD trouvé, cool ! Puis Bast perd ses lunettes. En bas il les cherchera en vain.
17h30 : départ dans une voie où il faut grimper tout le temps ! Aïe ! Des fissures pas si évidentes pour moi, un dièdre éprouvant. Même le passage en 5, dans le dévers, n’est pas donné. Après la terrasse des écureuils ça grimpe toujours autant et le nombre de longueurs annoncé ne correspond pas du tout à ce que nous voyons; on en rajoutera trois ! L’explosion horaire pointe sa longue trompe ! Je mets du temps et la nuit arrive elle aussi. Ajouter à cela le stress et l’appréhension, je fus dans un état psychophysique déplorable. L’envie de sortir prend heureusement le dessus. Je tire au clou et à la corde. Les pas d’escalade se font rares sur une longueur en particulier… Les frontales sont tirées du sac, allumées et évidemment la mienne éclaire que dalle…sauf qu’ici il n’y en a pas, il n’y a que des fissures. Elle ne sert donc pas à grand-chose…Parfait pour la renfougne et la recherche de spits ,tout ça ! Au moins l’appréhension du vide a disparu ! Moment de solitude quand la loupiotte de Bastien disparaît…Soudain je lève la tête : pilepoil au-dessus de Bastien une étoile filante illumine le ciel et du même coup mon âme. Magique ! Je savais qu’elle valait le coup cette voie. Et pis avec Bastien on est jamais déçu. Et quand avec Llorca ça va moins vite, ce sont les étoiles qui filent : que désirer de plus ?
Sortie de voie à 23h00 environ. Le moment est extraordinaire. La voute est céleste, les petits villages éclairés tentent de lui répondre. Une joie immense et peu commune m’envahit…
Sur le chemin des sacs, ça bouge dans le taillis. SanglierS ? On tape des mains, des pieds, crions pour les faire fuir. J’ose tendre le bras en direction d’une gourde cachée dans les fourrés alors que le bruit s’amplifie en se rapprochant. Les feuilles bougent ! Je tremble comme elles. Mince, ca y est, c’est là ! Surprenant : au-dessus de nos têtes c’est bel et bien un écureuil qui coure ! Tout un signe !
Les vélos sont retrouvés et libérés. Après avoir lutté dans la chaleur, la descente est glaciale : y’a plus de saisons vindiou ! Sont retrouvés également nos sacs que deux jeunes femmes ont eu la gentillesse de garder au camping. Par conséquent, la journée s’achève : dodo.

Vendredi 17 août.
Pas de vélo ni de grimpe : repos !


Journée de repos. On ne se lève pas trop tôt pour faire le sentier Martel, au fond des gorges. Bus ? Non, stop ! Direction point sublime pour le départ. « Vous serez en sens inverse mais mis à part le passage des escaliers ce ne sera pas gênant ! ». La marche fait du bien même si les cuissots souffrent un tantinet. Les tunnels sans lumière et sans frontale stimulent le tout petit bonhomme qui ne sommeil pas si profondément que ça en nous et on s’en donne à cœur joie. Cris, imitations d’animaux, tout est bon pour faire les pitres et si possible apeurer les enfants devant nous. Ce que nous aurions du faire sur toute la longueur car au moment ou nous nous tûmes nous faillîmes percuter un autre touriste sans sa frontale !
S’en suit un détour sur un pierrier sans ombre. Nous suintâmes abondamment. Au fait, un détour ? Pour ? Eh bien pour remonter au pied de la voie chercher les lunettes de Bastien pardi ! On cherche à droite, à gauche, dans l’obscurité des quelques buis qui ont réussi à pousser ici. C’est finalement Bastien qui met la main dessus : son capital santé ne sera donc plus autant attaqué ! Avant de rattraper le sentier principal une cueillette de thym s’impose : il est nécessaire de prendre soin de sa petite santé. Tout cela donnant faim, la pause repas se fait sur une plage conseillée par un marcheur croisé auparavant. Un seul couple s’y baigne, on y sera bien. Nous sortons la nourriture puis nous dirigeons vers l’eau quand le baigneur nous crie « faites gaffe ! Le renard vous prend la bouffe !! ». LE renard ? Quel renard ! Mais pétard c’est vrai ! Muni d’un bâton et de pierres Bastien s’agite et hurle (on voit qu’il a appris à grimper non loin de Tautavel quand même). Miracle ! Le sac est abandonné par ce cher maître goupil et il ne manque rien, pas même le fromage !! Le sac est attaché en hauteur. Ensuite baignade, repas et sieste.
Dur dur de repartir ; les cuisses souffrent et le reste aussi ! Le circuit vaut vraiment le détour et il est suffisamment large pour se croiser sauf, en effet, dans les fameux escaliers où…nous croisons nos autos « stoppés », là où ils nous avaient prévenus que ce serait le seul point délicat en le faisant à l’envers.
Il fait toujours excessivement chaud. La montée au refuge CAF « La Maline » est difficile. Tiens, d’ailleurs, on a gagné un chapeau vu que nous n’avons pas croisé les gens qui l’avaient oubliés à l’arrêt de bus. Le serveur ne les a pas vus passer non plus. « Et c’est quoi ? Oh, si c’est qu’un chapeau hein… ». Mouais… Re-stop. Une famille allemande d’Aix-la-Chapelle nous prend. La grande parle bien français ainsi que la mère. Le van « old timer » a un siège qui bouge :Bast est comme à la fête foraine dans les nombreux virages de la route des cols !
A La Palud nous buvons un litre d’eau chacun, d’une traite ! Sus au camping. Crevés, nous y redormirons in fine. L’occasion pour Bastien de faire quelques étirements avec son petit short. Aurait-il oublié qu’il n’a pas de slip, dune part, et qu’il n’est pas cryptogame d’autre part ? Une chose est sure, l’une des deux filles semble avoir à du mal à s’en remettre ! Forcément, elles nous invitent à prendre l’apéro (je plaisante, aucun lien de cause à effet). On offre les pâtes et le fromage. Délicieux. S’en suit une énième nuit sous une voute céleste hors norme. Magique encore.

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10

similaire:

Avant de vous plonger dans cette fabuleuse aventure humaine, nous tenons, Bastien et moi, à remercier toutes les personnes qu’il convient de remercier iconRédaction effectuée à partir de l’enregistrement de cette conférence
Je tiens tout d’abord à remercier chaleureusement Jean Hugues Vasen, votre Président, de m’avoir invité ici ces deux jours. Je tiens...

Avant de vous plonger dans cette fabuleuse aventure humaine, nous tenons, Bastien et moi, à remercier toutes les personnes qu’il convient de remercier iconJe tiens à remercier toutes les personnes m’ayant aidé à la réalisation de ce projet tutoré

Avant de vous plonger dans cette fabuleuse aventure humaine, nous tenons, Bastien et moi, à remercier toutes les personnes qu’il convient de remercier iconAvant de vous plonger dans la lecture de ce dossier, IL est préférable...
«comtois» indique une origine. C'est en effet en Franche-Comté qu'est née cette horloge. Mais alors, quelles sont les spécificités,...

Avant de vous plonger dans cette fabuleuse aventure humaine, nous tenons, Bastien et moi, à remercier toutes les personnes qu’il convient de remercier iconLire et exploiter ses lectures en ses
Cher monsieur, je me permets de vous écrire pour vous remercier. J’ai terminé votre enquête

Avant de vous plonger dans cette fabuleuse aventure humaine, nous tenons, Bastien et moi, à remercier toutes les personnes qu’il convient de remercier iconLes femmes dans la société française de la Belle Epoque à nos jours
Nous sommes disposés à accorder aux femmes tout ce que leur sexe a le droit de demander, mais en dehors de la politique ( ). Donner...

Avant de vous plonger dans cette fabuleuse aventure humaine, nous tenons, Bastien et moi, à remercier toutes les personnes qu’il convient de remercier iconJe tiens à remercier Anne et Stéphane Couderc qui m’ont donné l’opportunité...
«mode éthique» à travers des définitions théoriques avant de dresser un état des lieux plus pragmatique

Avant de vous plonger dans cette fabuleuse aventure humaine, nous tenons, Bastien et moi, à remercier toutes les personnes qu’il convient de remercier iconMonsieur le Maire, je veux tout d’abord vous remercier très chaleureusement...
«Colonel morlaix-demozay», projecteurs allumés. Le Président d’honneur de cet aéro-club, le Colonel chambon (ER), ancien pilote de...

Avant de vous plonger dans cette fabuleuse aventure humaine, nous tenons, Bastien et moi, à remercier toutes les personnes qu’il convient de remercier iconZoom sur le zoom ou la fabuleuse histoire de l’objectif à focale variable
«fabuleuse histoire», une mise en page austère semée de clichés arides, de courbes et de schémas, tentait de rendre justice à cette...

Avant de vous plonger dans cette fabuleuse aventure humaine, nous tenons, Bastien et moi, à remercier toutes les personnes qu’il convient de remercier iconAdresse du Ministre de la défense à la promotion «Lt-Col P. Flandre»
«cahiers» qui vous parvient est le numéro quatre. Je tiens à remercier l’équipe de conception pour sa qualité et le général cuche,...

Avant de vous plonger dans cette fabuleuse aventure humaine, nous tenons, Bastien et moi, à remercier toutes les personnes qu’il convient de remercier icon«les enseignements et l’évaluation de l’histoire et de la géographie en cap»
«les enseignements et l’évaluation de l’histoire et de la géographie en cap» réalisé par les collègues du groupe de travail coordonné...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com