J’ai 10 sous dans ma poche et aucun d’argent





télécharger 181.38 Kb.
titreJ’ai 10 sous dans ma poche et aucun d’argent
page4/5
date de publication05.11.2017
taille181.38 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > économie > Documentos
1   2   3   4   5

La jument de Michao, elle s'en repentira{2x}
C'est dans deux ans je m'en irai

J'entends le loup et le renard chanter{2x}

J'entends le loup, le renard et la belette

J'entends le loup et le renard chanter{2x}
C'est dans un an je m'en irai

La jument de Michao a passé dans le pré

La jument de Michao et son petit poulain

A passé dans le pré et mangé tout le foin{2x}

L'hiver viendra les gars, l'hiver viendra

La jument de Michao, elle s'en repentira

JOHN KALAK
Sur un baleinier John s'est réveillé John kalakalaka tou la hé

Quelqu'un criait paré à virer John Kalakalaka tou la hé
(Refrain :)

Tou la hé oh tou la hé, John kalakalaka tou la hé (x2)
Dans une taverne il s'est enrolé John Kalakalaka tou la hé

Par un bosco qui l'avait soulé John Kalakalaka tou la hé
(au Refrain)
A bord son temps il l'passe à étarquer John Kalakalaka tou la hé

C'est pas l'capt'ain qui monte dans les huniers John Kalakalaka tou la hé
(au Refrain)
Par le Cap Horn trois fois il est passé John Kalakalaka tou la hé

Et rien qu'une fois son sac il a posé John Kalakalaka tou la hé
(au Refrain)
Mais des baleines y z'ont en pas trouvé John Kalakalaka tou la hé

Y'a que l'sale temps qui z'ont harponné John Kalakalaka tou la hé
(au Refrain)
Mais aux Marquises l'enfer s'est terminé John Kalakalaka tou la hé

Dans les bras d'la goélette la mieux gréée John Kalakalaka tou la hé
(au Refrain)
John est heureux avec sa vahiné John Kalakalaka tou la hé

C'est pas demain qu'y va réembarquer John Kalakalaka tou la hé
(au Refrain)
LE CAP’TAIN’ REVIENT

(Le matou revient)
Angus, ce vieux guerrier, a beaucoup d'ennuis.

Il n'arrive pas à se débarrasser du Cap’tain’ d'la Compagnie.

Pour mettre à la porte le gars, il a tenté n'importe quoi.

Il l'a même posté au  Walhalla et lui a dit "Tu resteras là!"
Refrain

Mais le Cap’tain’ revient le jour suivant,

Le Cap’tain’ revient, il est toujours vivant (bis).
Angus paie un spadassin pour s'débarrasser du gars.

Le Cap’tain’ est mis aux fers, en fond d'cale d'une galère.

Au milieu de la rivière, le bateau a coulé.

Angus apprend que son homme de main s'est noyé.
Le voisin d'Angus commence à s'énerver,

Il prend son arquebuse et la bourre de T.N.T.

Le fusil éclate, la ville est affolée,

Une pluie de petits morceaux d'homme vient de tomber.
Angus découragé envoie l’ Cap’tain’ chez le boucher

Pour qu'il en fasse du hachis Parmentier.

Le Cap’tain’ hurle et disparaît dans la machine.

"De la viande froufrou" est affichée sur la vitrine.
Un pirate s'engage à partir en ballon

Pour aller dans la lune déposer le Cap’tain’.

A cours du voyage, le ballon a crevé.

A l'autre bout du monde, un cadavre est retrouvé.
Cette fois-ci, on envoie le Cap’tain’ en Bretonnie.

C'est au travers d’un rituel magique qu'il est parti.

Angus saute de joie, il n’a plus de soucis !

Le lendemain matin, le sortilège est détruit...
ARTILLEUR MON PAUVRE AMI
(Refrain) :

Artilleur mon pauvre ami Qu’est-ce que t’as bu, qu’est-ce que t’as pris

Artilleur mon pauvre ami Si t’avais vu comme tu t’es mis
Tout’ la journée à picoler A engraisser les taverniers

Si tu comptais tout le pognon Sur qu’ça vaudrait un beau canon ! (au Refrain)

Vin rouge, vin blanc t’es pas r’gardant T’es favorable au changement

Tu sais que pour prendre une bonne cuite Il faut goûter tout à la suite (au Refrain)
Et demain tu vas regretter D’avoir mis autant dans ton nez

Mais mon pauv’gars je te connais Tu remettras dans ton cornet (au Refrain)

T’as pas de boulot, c’est pas marrant Ca c’est de la faute au sergent

Heureusement qu’tes mauvaises actions Peuvent te payer tes collations (au Refrain)

Boire, s'enrichir, il faut choisir Chacun de nous en a l’loisir

Mais avec que douze cuivre en main Tu pouvais pas aller bien loin ! (au Refrain)
Alors t’as vendu ton arquebuse Tu t’es payé une bonne biture

Maintn’ant t’as un peu plus d’argent Tu peux acheter ton vin puant ! (au Refrain)
Et pour les femmes mon mignon Faut tenir la conversation

Mais comme tu mets dans ton museau Tu peux plus dire le moindre mot (au Refrain)
Et pour taquiner la nénette Faudrait qu’tu sois un peu plus net

Si tu veux lever ton drapeau Va falloir que tu t’mettes à l’eau (au Refrain)

Des fois tu sors de l’inconscience Tu veux t’donner une seconde chance

Pour pas finir comme un soulot Pour pas finir dans un cachot (au Refrain)
Mon artilleur suis mon conseil Pour pas monter trop vite au ciel

Arrête d’entrer dans les tripots Sinon tu f’ras pas de vieux os (au Refrain)

LE GRAND COUREUR
Le corsaire le Grand Coureur Est un navire de malheur

Quand il s'en va croisière Pour aller chasser l'Anglais

Le vent, la mer et la guerre Tournent contre le Français.
Refrain : Allons les gars gai, gai , Allons les gars gaiement! (bis)
Il est parti de Lorient Avec mer belle et bon vent

Il cinglait babord amure Naviguant comme un poisson

Un grain tombe sur sa mature V'la le corsaire en ponton.

Il nous fallut remater Et bougrement relinguer

Tandis que l'ouvrage avance On signale par tribord

Un navire d'apparence A mantelets de sabords.

C'était un Anglais vraiment A double rangée de dents

Un marchand de mort subite Mais le Français n'a pas peur

Au lieu de brasser en fuite Nous le rangeons à l'honneur.

Les boulets pleuvent sur nous Nous lui rendons coups pour coups

Pendant que la barbe en fume A nos braves matelots

Dans un gros bouchon de brume Il nous échappe aussitôt.

Nos prises au bout de six mois Ont pu se monter à trois

Un navir' plein de patates Plus qu'à moitié chaviré

Un deuxième de savates Et le dernier de fumier.

Pour nous refaire des combats Nous avions à nos repas

Des gourganes, du lard rance Du vinaigre au lieu du vin

Du biscuit pourri d'avance Et du camphre le matin.

Pour finir ce triste sort Nous venons périr au port

Dans cette affreuse misère Quand chacun c'est vu perdu

Chacun selon sa manière S'est sauvé comme il a pu.

Le cap'taine et son second S'ont sauvé sur un canon

Le maître sur la grande ancre Le commis dans son bidon

Ah le sacré vilain cancre Le voleur de rations.

Il eut fallut voir le coq Et sa cuisine et son croc

Il s'est mis dans la chaudière Comme un vilain pot au feu

Il est parti vent arrière attérit au feu de Dieu.

De notre horrible malheur Seul le calfat est l'auteur

En tombant de la grand'hune Dessus le gaillard d'avant

A r'bondi dans la cambuse A crevé le bâtiment.

Si l'histoire du Grand Coureur A su vous toucher le coeur

Ayez donc belles manières Et payez-nous largement

Du vin, du rack, de la bière Et nous serons tous contents.

LE ROI A FAIT BATTRE TAMBOUR
Le roi a fait battre tambour (bis)

Pour voir toutes ces dames

Et la première qu'il a vue Lui a ravi son âme

Marquis dis-moi la connais-tu ? (bis)

Qui est cette jolie dame ?

Et le marquis a répondu Sire roi c'est ma femme

Marquis tu es plus heureux que moi (bis)

D'avoir femme si belle

Si tu voulais me l'accorder Je me chargerai d'elle

Sir si vous n'étiez pas le roi (bis)

J'en tirerai vengeance

Mais puisque vous êtes le roi A votre obéissance

Marquis ne te fâche donc pas (bis)

Tu auras ta récompense

Je te ferai dans mes armées Beau maréchal de France

Adieu ma mie, adieu mon coeur (bis)

Adieu mon espérance

Puisqu'il te faut servir le roi Séparons d'ensemble

Le roi l'a prise par la main (bis)

L'a menée dans sa chambre

La belle en montant les degrés A voulu se défendre

Marquise ne pleurez pas tant (bis)

Je vous ferai princesse

Prenez tout mon or et mon argent Vous serez la maîtresse

Gardez votre or et votre argent (bis)

N'appartiennent qu'à la reine

J'aimerai mieux mon doux marquis Que toutes vos richesses

La reine a fait faire un bouquet (bis)

De belles fleurs de lys

Mais la senteur de ce bouquet A fait mourir marquise

Le roi a fait battre tambour (bis)

Pour voir toutes ces dames

Et la première qu'il a vue

Lui a ravi son âme

DIRTY OLD TOWN
I met my love by the gas works wall

Dreamed the dream by the old canal

I kissed my girl by the factory wall

Dirty old town Dirty old town
Clouds are drifting across the moon

Cats are prowling on their beat

Spring's a girl round the street at night

Dirty old town Dirty old town
I Heard a siren from the docks

Saw a train set the night on fire

I smelled the spring on the smoky wind

Dirty old town Dirty old town
I'm gonna make me a big sharp axe

Shining steel tempered in the fire

I'll chop you down like an old dead tree

Dirty old town Dirty old town
I met my love by the gas works wall

Dreamed the dream by the old canal

I kissed my girl by the factory wall

Dirty old town Dirty old town

Dirty old town Dirty old town

THE WILD ROVER
I've been a wild rover for many's a year,

And I've spent all my money on whiskey and beer

And now I'm returning with gold in great store,

And I never will play the wild rover no more
And it's no, nay, never!

No nay never no more

And I'll play the wild rover,

No never no more
I went to an alehouse I used to frequent,

And I told the landlady my money was spent

I asked her for credit, she answered me, "Nay",

Saying, "Custom like yours I can have any day"
And it's no, nay, never!

No nay never no more

And I'll play the wild rover,

No never no more
I took from my pocket ten sovereigns bright,

And the landlady's eyes opened wide with delight

She said, "I have whiskeys and wines of the best,

And the words that I told you were only in jest"
And it's no, nay, never!

No nay never no more

And I'll play the wild rover,

No never no more
I'll go home to my parents, confess what I've done,

And I'll ask them to pardon their prodigal son

And when they have kissed me as oft-times before,

I never will play the wild rover no more
And it's no, nay, never!

No nay never no more

And I'll play the wild rover,

No never no more

LE MATIN AU POINT DU JOUR
C’est le matin au point du jour,

J'entends battre ce maudit tambour (bis)

Qui nous appelle à faire l’exercice

Et toi, pauvre soldat, c'est ton plus grand supplice.
Ce sont messieurs nos officiers,

Qui s’en vont boire le vin clairet (bis)

Le vin clairet, le brandevin, la bière

Et toi, pauvre soldat, va boire à la rivière.
Nos caporaux et nos sergents

Ils nous ont fait nous mettre en rang (bis)

L'un dit: "recule !" et l'autre dit: "avance ! "

Et toi pauvre soldat, faut prendre patience.
La patience que nous prendrons

Si jamais la guerre nous avons ! (bis)

C’est le fusil, qui veng’ra les coups de canne

Tout cela se payera à la première campagne.
La campagne, elle est arrivée

Mon capitaine j'ai tué (bis)

Mon capitaine et mon sergent, sans doute,

Courage les amis, l'armée est en déroute.
Ceux là qui z’ont fait la chanson

C'est trois tambours du regiment (bis)

Par un beau soir, en battant la retraite,

Toujours en regrettant leurs tant jolies maîtresses .
SUR LE BOUT DU BANC
Derrière chez nous y a un étang

Sur le bout du banc ma mie m´attend (bis)

Trois beaux canards s´y vont baignant

Su´l´bout su´l´bout su´l´bout su´l´bout
{Refrain :}

Sur le bout du banc ma mie m´appelle

Sur le bout du banc ma mie m´attend (bis)
Trois beaux canards s´y vont baignant

Sur le bout du banc ma mie m´attend (bis)

Y´en a un noir y´en a un blanc

Su´l´bout su´l´bout su´l´bout su´l´bout
Y´en a un noir y´en a un blanc

Sur le bout du banc ma mie m´attend (bis)

Le fils du roi s´en va chassant

Su´l´bout su´l´bout su´l´bout su´l´bout
Le fils du roi s´en va chassant

Sur le bout du banc ma mie m´attend (bis)

Avec son beau fusil d´argent

Su´l´bout su´l´bout su´l´bout su´l´bout
Avec son beau fusil d´argent

Sur le bout du banc ma mie m´attend (bis)

Visa le noir tua le blanc

Su´l´bout su´l´bout su´l´bout su´l´bout
Visa le noir tua le blanc

Sur le bout du banc ma mie m´attend (bis)

Oh fils du roi tu es méchant

Su´l´bout su´l´bout su´l´bout su´l´bout
Oh fils du roi tu es méchant

Sur le bout du banc ma mie m´attend (bis)

Tu as tué mon canard blanc

Su´l´bout su´l´bout su´l´bout su´l´bout
LES FILLLES DE TALABHEIM

(Les filles de Lorient)
Ce sont les filles de Talabheim, jolies

Ce sont les filles de Talabheim

Mon dieu, qu'elles sont jolies, lon là

Mon dieu qu'elles sont jolies.
S'en vont le soir se promener

Le long des quais d’la ville.
En regardant de vers la mer

Elles ont vu trois navires.
Arrive, arrive, bel artilleur

J'te souhaite une bonne arrive.
Et si mon mari est dedans

Encore meilleure arrive.
Mais si mon mari n'y est pas

Au diable vos navires.
Ce sont les filles de Talabheim

Mon dieu, qu'elles sont jolies.
LES VIEUX DE LA VIEILLE
Refrain :

La vieille a l'avait vu que l'vieux y voyait pu

Mais l'vieux y voyait ben qu'la vieille a voyait rien (bis)
Mon père n'avait fille que moué

Le vieux y voyait bin qu'la vieille a voyait rien (bis)

Encore sur la mer il m'envoué
Encore sur la mer il m'envoué

Le vieux y voyait bin qu'la vieille a voyait rien (bis)

Le marinier qui m'y menait
Le marinier qui m'y menait

Le vieux y voyait bin qu'la vieille a voyait rien (bis)

Il devint amoureux de moué
Il devint amoureux de moué

Le vieux y voyait bin qu'la vieille a voyait rien (bis)

A chaque fois qu'il me disait
A chaque fois qu'il me disait

Le vieux y voyait bin qu'la vieille a voyait rien (bis)

Ma mignonette embrassez-moué
Ma mignonette embrassez-moué

Le vieux y voyait bin qu'la vieille a voyait rien (bis)

Oh non monsieur je n'oserai
Oh non monsieur je n'oserai

Le vieux y voyait bin qu'la vieille a voyait rien (bis)

Car si mon papa le savait
Car si mon papa le savait

Le vieux y voyait bin qu'la vieille a voyait rien (bis)

Fille battue ce serait moué

LE PRINCE D’ORANGE

C'est le Prince d'Orange

Tôt matin s'est levé
1   2   3   4   5

similaire:

J’ai 10 sous dans ma poche et aucun d’argent iconProgramme Matinée
«La vie au quotidien», 2008. [Réédité en poche chez Texto en 2014 sous le titre 14-18. Vivre et mourir dans les tranchées]

J’ai 10 sous dans ma poche et aucun d’argent iconProgramme Matinée
«La vie au quotidien», 2008. [Réédité en poche chez Texto en 2014 sous le titre 14-18. Vivre et mourir dans les tranchées]

J’ai 10 sous dans ma poche et aucun d’argent iconEst Doctorant et Allocataire Moniteur Normalien (ancien élève de...
«Interférences» (2008). IL a édité au Livre de poche «Classiques de poche» Les Orientales et Les Feuilles d’automne (1998), une anthologie...

J’ai 10 sous dans ma poche et aucun d’argent iconMa mère m'épuise/ Hubert Ben Kemoun. Hachette, 2002. 121 p. (Le Livre de Poche Jeunesse)
«bénéfique». Arriver pendant les vacances de la Toussaint dans un petit village normand, ce n'est pas facile, surtout pour Marie,...

J’ai 10 sous dans ma poche et aucun d’argent iconVingt mille lieues sous les mers’’
«Vous ne regretterez pas le temps passé à mon bord […] À partir de ce jour, vous entrez dans un nouvel élément, vous verrez ce que...

J’ai 10 sous dans ma poche et aucun d’argent iconCampagne révélations-actions sur l’argent
«argent», nous nous sommes donné l’objectif de faire des révélations sur l’argent (ce fric qui dégouline de tous les pores de notre...

J’ai 10 sous dans ma poche et aucun d’argent iconJournal d'informations municipales
«Le Blason de bugeat» : Gironné d’or et d’azur de huit pièces à la croix de Malte d’argent brochant sur la partition, au chef de...

J’ai 10 sous dans ma poche et aucun d’argent icon«le conseil municipal vous souhaite une bonne et heureuse annéE 2006»
«Le Blason de bugeat» : Gironné d’or et d’azur de huit pièces à la croix de Malte d’argent brochant sur la partition, au chef de...

J’ai 10 sous dans ma poche et aucun d’argent iconCarte d’identité Argentine
«argent», plata en espagnol. À l’époque de la conquête, l’usage de ce nom s’est étendu pour désigner un territoire à l’embouchure...

J’ai 10 sous dans ma poche et aucun d’argent iconChapitre Quels acteurs interviennent dans l’activité économique ?
«Les trois âges de la rse», in Alternatives Economiques Poche n° 041 novembre 2009






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com