Histoire économique de la France du xviiième siècle à nos jours (tome 1)





télécharger 30.42 Kb.
titreHistoire économique de la France du xviiième siècle à nos jours (tome 1)
date de publication05.11.2017
taille30.42 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > économie > Documentos

Histoire économique de la France du XVIIIème siècle à nos jours (tome 1)


Asselain

X=exportations

M=Importations

Chapitre 5 : Forces et faiblesses de l’économie française à la veille de la guerre de 1914


  1. Retard ou spécificité du développement français

En 1914, la France est un « pays semi-industrialisé, une nation semi-développée » (p190)

>poids relatif élevé de l’agriculture(40% de la PA)

>faible taux d’urbanisation(56% de la pop est rurale contre 38% en Allemagne en 1910)

>faible taux de salariat(46% en 1911 contre presque 90% en GB)

La France doit par ailleurs faire face aux difficultés que rencontrent les pays de la « 1ère génération industrielle » :

>prépondérance des industries anciennes en perte de vitesse (textile)

>retard de la concentration industrielle

>X de capitaux(manque investissements rentables en Fce ? ou même « insuffisance chronique de l’esprit d’entreprise » ?)

Paradoxe caractérisant la France du début du XXème siècle : semble avoir des structures vieillies avant même d’avoir atteint un stade de « maturité industrielle »


    1. Vieillissement précoce et dominante rurale(p191)

>On observe au début du XXème siècle un fléchissement démographique en France. La particularité majeure réside ds le fait qu’il y eut une baisse précoce de la natalité s’accélérant en 1905. Phénomène de dénatalité généralisé( dans le milieu rural/urbain, quartiers pauvres/quartiers riches)

-natalité à la veille de la guerre : en dessous de 19%

-poids très faible des moins de 20 ans ds la pop totale et ce malgré la baisse de la

mortalité infantile

-l’augmentation de la pop est due à son vieillissement=>pose la ? du renouvellement

des générations 

-progression de l’espérance de vie stagne (tuberculose..)

=>phénomène précoce par rapport aux autres pays et à la structure même de la pop fçaise

persistance des modes de vie traditionnel

prédominance de la pop agricole ds la pop active (env.40% en 1913 - 30% pr le secteur tertiaire marqué par une certaine hétérogénéité –30% pr l’industrie )

(rappel : point des trois tiers atteint en 1935 en France contre 1810 pr la GB)

=>simple retard ? ou plutôt modèle de développement différent ?? « témoignant d’une très forte résistance au changement que l’on peut qualifier de stabilité sciale ou rigidité » (p193)

Cpdt contre cette idée de rigidité :augmenta° du taux d’act (39%en 1861-53% en 1911)+emploi féminin+immigration)

=>L’Exode rural creuse le fossé entre Fce stagnante et Fce dynamique



    1. Déséquilibres régionaux et pôles de croissance(p194)

>On observe à l’échelle de la Fce un « dualisme régional » : séparation de la Fce en 2 par une ligne Cherbourg- Marseille

-Au nord :grandes régions céréalières à hauts rendements, ressources en énergie et matière 1ère

-Au sud :sous-industrialisa° voire en voie de désindustrialisa°

>significatif si l’on considère les réseaux de chemin de fer (seuls ceux du Nord, de l’Est et PLM-Paris, Lyon, Marseille-ont su se maintenir ac un bon équilibre financier )

>Supériorité absolue du pôle parisien (politique, administrative, éco, culturelle) : la bourse de Paris représente90% de l’act boursière, le département de la Seine représente 1/6 de l’emploi industriel fçais.

>3 autres pôles de croissance :Nord( textile et métallurgie), Lorraine(pduct° de fonte et acier), région lyonnaise(industries récentes)
3.Concentration et productivité(p197)

>Forte concentration géographique et régionale de l’industrie fçaise =favorable à la création d’ententes, de cartels ou « comptoirs »(Chambre des houillères par exemple :producteurs du Nord et du pas- de –Calais)

>si domination du Marché par des grandes entreprises : élimination de la concurrence par les prix (St Gobain :acide sulfurique, Solvay :soude)

>La concentration au sens technique(concentration des établissements)est celle qui a une influence dur la productivité

>Les statistiques donnent l’illusion d’un éparpillement indus (600 000 établissements pour 3,7 millions de salariés indus en 1906)mais en réalité la situation diffère selon les branches concernées. Ainsi l’aluminium est un exemple d’industrie très concentrée

II) L’économie française dans le monde

1.France/GB/Allemagne : niveaux de développement comparés(p201)

Le classement de ces 3 pays, dont la proximité des structures économiques en justifie la comparaison, en termes de Produit National par habitant est incertain :la GB semble toutefois devancer l’All et la Fce

>Infériorité agricole fçaise :rendement de blé en 1913 est inférieur à 14 quintaux à l’ha contre20 en All et 23 en GB=>paradoxe à souligner :le classement selon la productivité agricole est l’inverse du classement par le poids que conserve le secteur primaire ds ces pays .

>Infériorité fçaise à tous les égards (industries anciennes :coton, récentes :acier, formes d’énergies nvelles : pduct° d’électricité par exple ) mais à nuancer cpdt :PNB/H comparable à celui des 2 autres pays (points forts ds les industries de transformation et des pduits hautement élaborés)+le retard français n’empire pas au début du XXème et a même tendance à se réduire
2.Les structures du commerce extérieurs(P204)

Similitudes du commerce ext de ces 3 pays :

>taux ouverture sensiblement proches ainsi que leurs valeurs du commerce ext

>Déficit cial

>les matières 1eres représentent le principal poste de M et les produits industriels dominent aux X .=>indicateur significatif du niveau d’industrialisa°











France

GB

Allemagne

Produits agricoles et alimentaires

16

7

11

Matières premières

21

14

17

Produits industriels

63

79

72


Part ds le total des X en 1913(en% du total)
>Fce faiblement exportatrice et largement dépendante des M pr de nombreux types de machines et biens d’équipement

>Points forts des exportations fçaises= exportation d’automobiles+ surtout pduits de luxe et de demi-luxe(« articles de Paris »)=>contribution essentielle à la balance ciale.

>commerce franco-all : déficitaire pour la Fce, X de produits bruts vers Allemagne (minerais de fer, bauxite)

« l’avantage d’une dotation favorable en ressources naturelles est donc incomplètement valorisé »(p206)

>commerce franco-britannique : -excédent d’exportation vis-à-vis de la GB

-importance des X agricoles fçaises et des M de matières 1eres anglaises(charbon notamment)

-augmentation de la proportion des produits indus finis ds les 2 sens de l’échange au début du XXème : représentation pour Asselain d’une « interpénétration croissante des 2 économies malgré le protectionnisme »(p207)

>France se spécialise ds des articles de qualité pour lesquels l’élasticité-revenu de la D est élevée . Cette spécialisation dirigée vers l’avantage comparatif de l’économie fçaise permet de compenser son retard (jusqu’à un certain point cpdt) .


    1. Les exportations de capitaux et l’équilibre extérieur de l’économie française(p207)

Trois catégories de « rentées invisibles »compensant le déficit de la balance ciale

>un excédent pour les frets et les assurances

>tourisme

>revenus de capitaux placés à l’étranger

Europe créancier du monde entier à la veille de la WWI . La France ac 23% des capitaux investis à l’étranger (le double de l’Allemagne)est la 2ème puissance financière

-les Investissements ext fçais principalement des investissements de portefeuille (#investissements directs) =>cap fçais =cap rentier

-investissements fçais axés sur l’Europe (52% des capitaux ext fçais dont la moitié en direction de la Russie

-phases d’accélération de sortie de capitaux(1840-1860 PUIS 1900-1913)phases de forte expansion de l’act éco
Vers la fin du XVIIIème Fce était en têtes des + grandes puissances mais ne l’est apparemment + en 1913, dépassée par GB , les EU, l’All et même concurrencée par la Russie ou le Japon dans des domaines divers

F.Caron : « La France est devenue insensiblement une petite nation »(p210)
1950 : conférence de Princeton sur la France moderne en cherche les causes

les coal men(insistant sur le handicap charbonnier et le manque global de matières 1ères) s’opposèrent aux culture men (accordant + d’importance aux événements socio et culturels :conservatisme de la petite entse familiale cf Landes par exemple)

>opposition des thèses populationnistes et anti-populationnistes(malthusiennes)

croissance démographique-revenus par habitant=>Bairoch analyse la relation entre les 2

ccl :absence de corrélation significative

  • ? portent aussi sur la format° du capital. Selon Cameron les insuffisances du développement bancaire « handicapèrent la croissance de l’économie française pdt tt le siècle »(p213)

autre pb : celui des structures bancaires =peu évoluées

similaire:

Histoire économique de la France du xviiième siècle à nos jours (tome 1) iconNina Brunard ece1 Jean Charles Asselain Histoire économique de la...
«la rupture des années 30 est nette en ce qui concerne la croissance de la pduct°»(p76)

Histoire économique de la France du xviiième siècle à nos jours (tome 1) iconHistoire économique et sociale de la France et de l’Europe occidentale de 1870 à nos jours…
«marché fermé» à l’économie de marchéle «laisser-faire, instauration du «laisser-passer» : le libre échange, essor du commerce

Histoire économique de la France du xviiième siècle à nos jours (tome 1) iconEtranger – fremder en france et en allemagne du xixe siecle a nos jours

Histoire économique de la France du xviiième siècle à nos jours (tome 1) iconLe texte officiel (bo n 2009) : Les mutations de l’Europe au xixe...

Histoire économique de la France du xviiième siècle à nos jours (tome 1) iconHistoire économique et sociale de la France et de l’Europe occidentale de 1945 à nos jours…
«guerre froide». Les évolutions sociétales seront abordées, avec la préoccupation majeure de l’environnement. L’impérialisme et l’hégémonisme...

Histoire économique de la France du xviiième siècle à nos jours (tome 1) iconHistoire économique et sociale de la France et de l’Europe occidentale de 1945 à nos jours…
«guerre froide». Les évolutions sociétales seront abordées, avec la préoccupation majeure de l’environnement. L’impérialisme et l’hégémonisme...

Histoire économique de la France du xviiième siècle à nos jours (tome 1) iconL’Histoire de France de 1900 à nos jours

Histoire économique de la France du xviiième siècle à nos jours (tome 1) iconEtranger – fremder en france et en allemagne du 19e siecle a nos jours
«nous», «das Eigene» en France et en Allemagne : Îlot «Nation»; Îlot «Chez-soi – Heimat»

Histoire économique de la France du xviiième siècle à nos jours (tome 1) iconProgramme : histoire : État et société en France de 1830 à nos jours

Histoire économique de la France du xviiième siècle à nos jours (tome 1) iconI- l'histoire de la corse a de l'antiquité grecque au xviii° siècle...
«toujours conquise jamais soumise» et à son insularité développant l'idée d'une identité corse. Identité corse construite par l'histoire...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com