Note de présentation





télécharger 130.69 Kb.
titreNote de présentation
date de publication06.11.2017
taille130.69 Kb.
typeNote
h.20-bal.com > économie > Note


logo ihee_un programme.jpg
Séminaire 7 - Voyage d’étude en Finlande

Helsinki n du 21 mai au 23 Mai 2014

autres bâtiments - centre-ville d\'helsinkihttps://encrypted-tbn2.gstatic.com/images?q=tbn:and9gct4ddwolhjpbudsja-nkkqf-g2bcqop2swqxlaoyoymavirvzxmcggare d’helsinki en finlandehttps://encrypted-tbn3.gstatic.com/images?q=tbn:and9gcs0ozd71mtbbtmu0jflz2g3uhkrf9lgwb1yy5jcvlkj13l0dau3vw


Sommaire


Informations pratiques

Cartes et plan de métro

A propos d’Helsinki et de la Finlande

Note de présentation

Programme

Présentation des sites visités et biographies des intervenants



Informations pratiques
Quelques infoS sur le déroulé de la semaine 

Vos contacts sur place :

Aude Prunier, Agence Les Rois Mages :

Laure Dumont : 33 6 19 26 75 24

Sylvia Lévy: 33 6 88 09 62 29

Vous disposerez d’un accès wifi gratuit à l’hôtel.

Tenue vestimentaire :

Prévoir une tenue de ville pour toutes les rencontres et visites du séjour.

Pour le jeudi prévoir, dès le matin, une tenue correcte pour le cocktail à la résidence de l’ambassadeur de France.

Ponctualité aux rendez-vous fixés

Merci par avance de bien vouloir respecter les horaires indiqués par respect pour nos intervenants et les personnes qui nous accueillent sur les différents sites.

Décalage horaire 

Heure de Paris = - 1 heure par rapport à l’heure d’Helsinki

Argent

L’euro. Les pièces de 1 centime et de 2 centimes utilisées ailleurs dans la zone euro ne sont pas acceptées en Finlande. Vous trouverez de nombreux distributeurs de billets, appelés OTTO.

Téléphone

De la France vers la Finlande : 00 + 358 + indicatif de la ville régionale à 3 chiffres + numéro du correspondant.
De la Finlande vers la France : 00 + 33 + numéro du correspondant sans le zéro devant, y compris pour les portables.

Pas de téléphone public. Les cartes SIM finlandaises sont bon marché et vendues partout, fonctionnant sur la plupart des téléphones débloqués. Assurez-vous que votre téléphone est bien débloqué en y insérant la carte SIM d’un autre opérateur avant votre départ.

Numéros utiles
Police : 122, N° d’urgence : 112:
Ambassade de Finlande en France
Tél : 01 70 91 72 45 - Web : http://www.inlande.fr

103 rue de Grenelle 75007 Paris
Ambassade de France en Finlande

Itäinen Puistodie 13

618 780 - Web: http://www.ambafrance-fi.org
Carte
http://www.dordogne-perigord-export.com/commun/images/atlas/cartes/carte_finlande_fr.gif
http://www.populationdata.net/images/cartes/europe/union-europeenne/finlande/finlande_helsinki.gif
A propos d’Helsinki

La ville portuaire d’Helsinki, capitale d’un pays où l’eau est très présente, se mêle avec grâce à la mer Baltique. Les sinuosités de son littoral dentelé dissimulent de nombreuses baies, criques et petites îles, au point qu’elle semble se composer à parts égales de terre et d’eau.

Son histoire relativement courte peut à première vue faire considérer Helsinki comme la petite jeunette des capitales scandinaves. Cette « Fille de la Baltique » (son surnom) n’en a pas moins une solide culture artistique, un design innovant et une jeunesse branchée qui porte du noir, arbore ses piercings et trouve la pop ringarde.

Pour autant, le charme profond d’Helsinki réside dans ses beaux édifices Art nouveau, ses élégants cafés centenaires, ses dizaines de musées voués au patrimoine et ses restaurants restés délicieusement dans leur jus depuis les années 1930. Une atmosphère incomparable !
Histoire

Pour rivaliser avec Tallin qui faisait la fortune des marchands de la Ligue hanséatique, le roi de Suède Gustav Vasa décide en 1550 de fonder Helsinki, plus précisément Helsingfors (son nom suédois). Les marchands d’Hekenäs et de quelques autres cités sont dès lors sommés de déplacer leurs activités dans la toute nouvelle ville.

Sur sa péninsule rocheuse ouverte à tous les vents, Helsinki reste une bourgade sans importance pendant deux siècles. Réduite à un tas de cendres au début du XVIIe pour éviter son occupation par les Russes, elle perd la majorité de ses habitants jusqu’à la paix de Nystad en 1721. Pour protéger la partie orientale de leur empire en cas d’invasion russe, les Suédois projettent en 1748 autour d’îles proches d’Helsinki un vaste programme de fortifications afin de contrôler l’accès du port. Ainsi la forteresse de Sveaborg (aujourd’hui Suomenlinna) serait l’équivalent suédois de la puissante Kronstadt russe. Réputée invulnérable, elle est néanmoins prise par les Russes en 1808 ; un an plus tard, la Finlande devient un grand-duché autonome. La présence russe favorise la ville plus proche de Saint Petersburg que ne l’est la capitale finlandaise de l’époque Turku. En raison de sa position centrale, pratique pour surveiller les affaires intérieures finlandaises, et de la protection assurée par la forteresse de Suomenlinna, Helsinki devient la capitale en 1812.

Au cours des XIXe et XXe siècles, Helsinki s’étend rapidement. Appelé à mettre en valeur le centre ville, l’architecte allemand Carl Ludovic Engel (1778-18840) dessine la place néoclassique du Sénat (Senaatinori). Durement meurtrie par les bombardements russes de la Seconde Guerre mondiale, Helsinki se reconstruit rapidement après guerre et accueille en 1952 les Jeux Olympiques d’été. Les années 1970 et 1980 sont celles d’une urbanisation intense de l’agglomération.

Le fameux « esprit d’Helsinki » initié par la Finlande face à son impérieux voisin soviétique, est à l’origine des fameux accords d’Helsinki, signés dans la capitale le 1er août 1975, et qui, en pleine guerre froide, marquèrent une détente dans les relations Est-Ouest.

Devenue le cœur névralgique du pays, Helsinki a fêté en 2012 son bicentenaire.

PAYSAGES URBAINS

Helsinki est une ville de 580000 habitants qui s’efforcent de vivre au chaud. Les rues sont dégelées par des radiateurs souterrains, il n’y a pas une maison sans son feu de cheminée au gaz. C’est une cité art déco.

Les kiosques d’Helsinki

Ces structures permanentes qui ajoutent souvent une note de couleur au coin des rues et dans les parcs, témoignent des différents styles d’architecturaux qui ont marqué la capitale. Ils commencèrent à s’inscrire dans le paysage urbain à la fin du 19ème et on en voit aujourd’hui de toutes les formes : il y a le genre kiosque à musique de style romantique national, la colonne fonctionnaliste ou le modèle en planches des années 50, agrémenté d’un large auvent. Les plus récents ont été dessinés par l’étude d’architectes A.men. De forme cubique avec deux côtés en verre et deux côtés en bois, ils se fondent dans le décor et ne déparent d’aucune façon la ville. Il y a cependant certains kiosques, notamment sur le front de mer, qui furent construits pour attirer l’attention des passants. C’est le cas du Café Compass, dessiné en 1994 par Jyrki Ylä-Outinen. Tout d’abord destiné à servir des rafraîchissements, les kiosques sont peu à peu devenus des points de vente proposant au public, un choix de journaux, de tabac et de cigarettes, de glaces, de boissons, etc.

Le nouveau centre ville

C’est au 20ème siècle que la Finlande acquit son indépendance et que l’importance d’Helsinki grandit en conséquence. On continua à construire jusqu’à la Seconde Guerre mondiale et même pendant celle-ci, car la capitale participa au relogement des 400 000 réfugiés qui avaient fui les territoires de la Carélie cédés aux Russes.

Puis entre 1950 et 1970, la ville dut à nouveau loger un grand nombre de Finlandais quittant les zones rurales (jusqu’à 16000 par an) et sa population fut presque doublée.

Alvar Aalto (1898-1976) conçut, en 1964, le plan d’urbanisme d’un nouveau centre ville situé sur les rives de Tö£olönlahti. Bien qu’une partie seulement de son plan (le palais Finlandia) ait été réalisé de son vivant, son idée de construire plusieurs monuments à vocation culturelle au bord de la baie commence à prendre forme : le nouvel opéra a été inauguré en 1993 et un musée d’art contemporain dessiné par l’architecte américain Steven Holl a été inauguré en 1998.

Une jeune capitale à l’architecture variée

Malgré son passé de capitale, Helsinki est célèbre pour sa richesse architecturale. Les impulsions créatrices qu’elle a connues correspondent surtout à des périodes de changement dans le cadre national, ou même parfois de crise.

Au début du 20ème, les architectes adoptèrent le style Art nouveau, influencé cependant par le romantisme national qui exprimait la vigueur du sentiment national et la lutte pour l’indépendance durant les dernières années de l’oppression russe.

L’architecture connut un renouveau du classicisme au cours des années 20 pour passer ensuite dans les années 30 à l’ère du fonctionnalisme finlandais.

La période d’après-guerre fut marquée par une nouvelle génération d’architectes aux conceptions modernes et par quelques unes des créations les plus remarquables du « père » de l’architecture moderne finlandaise, Alvar Aalto (maison de la culture et palais Finlandia).

La gare ferroviaire est classée au même rang que les œuvres de Berlage aux Pays-Bas, Guimard en France, gaudi en Espagne et Mackintosh en Ecosse.

Données géographiques
La superficie totale est de 338 145 km2, soit 70% de forêt et 10% d’eau (lacs, rapides).

La capitale, Helsinki, compte 590 000 habitants.

Villes principales : Tampere, Turku, Vantaa, Espoo, Lahti, Kuopio
Langue (s) officielle (s) : Finnois et suédois
Monnaie : Euro (introduit le 1er janvier 2002). Membre de l’UE depuis 1995.
Fête nationale : 6 décembre
Données démographiques

La population est de 5,401.267 millions d’habitants dont 67% vivent en zone urbaine.

Densité : 15 hab. / km²
Croissance démographique : 0,065 %
Espérance de vie : 79,4 ans (76,1 pour les hommes et 82,7 pour les femmes)
Taux d’alphabétisation : 100 %
Religions : protestants luthériens (84%), orthodoxes (1,1%), hors confession (13%)
Indice de développement humain : 0,833 / 22ème (2011)

Données économiques

PIB (mds €) : 189,5 (2011) – 194,4 (2012)
PIB par habitant (2012) : 35.900 euros

Taux de croissance : 2,8 % en 2011, - 0,1 % en 2012 et
Taux de chômage : 7,8 % en 2011 et 7,7 % en 2012
Taux d’inflation (2012) : 3,2 %

Solde budgétaire : -0,8 % du PIB en 2011 et -1,9 % en 2012
Dette publique : 49% du PIB en 2011 et 53% en 2012
Balance commerciale (2012) : -2,4 md€ (exportations : 56,8 md€ et importations : 59,2md€)

Principaux clients : Suède (10,3%), Russie (9,7%), Allemagne (8,5%), Pays-Bas (6%), Etats-Unis (5,8%), Royaume-Uni (4,6%),
Principaux fournisseurs : Russie (15,4%), Suède (14,6%), Allemagne (13,5%), Pays-Bas (6,4%), Chine (4,5%), Norvège (3,2%)

Part des principaux secteurs d’activités dans le PIB :

  • agriculture : 2,9 %

  • industrie : 29,2 %

  • services : 68,7 %

Exportations de la France vers la Finlande : 1,601 md € (2012)
Importations françaises depuis la Finlande : 1,892 md € (2012)
Part de marché de la France : 2,8 % (2012)


Le gouvernement finlandais

Le Président de la République – M. Sauli Niinistö (issu du Parti conservateur) - est en fonction depuis le 5 février 2012. Le Président finlandais est élu au suffrage universel direct pour un mandat de six ans, renouvelable une fois.

La Finlande est une démocratie parlementaire monocamérale. Les membres du Parlement sont élus au scrutin proportionnel tous les quatre ans.

Le 17 avril 2011, les conservateurs ont gagné les élections (20,4% des voix soit 44 sièges sur 200) pour la première fois de leur histoire, devant les Sociaux démocrates (19, 1% et 42 sièges) et le parti populiste et eurosceptique des Vrais Finlandais de Timo Soini (19% des voix et 39 sièges).

Face à leur majorité étroite et fragile, les conservateurs ont constitué, après deux mois de négociations difficiles, un gouvernement de coalition nationale composé de six partis (Alliances des gauches, Parti social démocrate (PSD), Chrétiens démocrates, Parti Conservateur, Parti du Peuple suédois et les Verts). Le Premier Ministre – M. Jyrki Katainen, est le chef de file du Parti conservateur.

Le programme gouvernemental s’articule autour de deux axes principaux : la réduction des déficits publics de 2,4 milliards d’Euros (défense : 200 millions, transferts de l’Etat aux communes : 631 millions, aide au développement : 115 millions, subventions aux entreprises : 100 millions et augmentation des assises et de certains impôts) et volonté de maintenir le pouvoir d’achat des plus démunis (hausse générale prévue des minima sociaux de 100 euros par mois).

Les 336 communes que compte le pays constituent le seul échelon intermédiaire entre l’Etat et le citoyen et assurent l’essentiel des services de santé, d’aide sociale et d’éducation. En plus des transferts de l’Etat, les communes disposent de ressources propres constituées de l’impôt communal sur les revenus (de 19% en moyenne), d’un pourcentage (32% actuellement) de l’impôt sur les bénéfices des entreprises et enfin des taxes foncières (relativement faibles). Les communes connaissent depuis quelques années une situation financière difficile liée notamment au vieillissement de la population et à la croissance des dépenses de santé.

Le gouvernement a proposé une réforme ambitieuse limitant le nombre des communes à 70 mais devant la détermination des opposants (parti du Centre notamment), il a ajourné et amendé son projet en laissant une plus grande place dans la décision aux communes elles-mêmes.

(sources : Lonely Planet, Guide vert, Commission européenne, Ministère des affaires étrangères français, Ambassade de France en Finlande)

Ils vous accompagnent

denis rolland
Denis ROLLAND - ancien auditeur de l’IHEE promo 2
A été nommé, le 26 février 2014, recteur de l’académie de Dijon par le Président de la République (par décret pris en conseil des ministres). Il représente le Ministre de l’Education nationale et le Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche dans l’académie de Dijon.

c:\users\marion\desktop\photo rapport d\'activite ihee 2013\photos équipe et partenaires ihee\frederic monlouis felicite_délégué général de l\'institut de l\'entreprise.jpg

Frédéric MONLOUIS-FELICITE - Délégué Général Institut de l'entreprise, ancien auditeur de l’IHEE promo 8

Agé de 42 ans, Frédéric Monlouis-Félicité est diplômé de l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr et est titulaire d’un MBA de l’INSEAD. Il connaît bien le monde des entreprises innovantes, pour avoir travaillé chez General Electric, chez Business Objects et enfin chez SAP. Frédéric Monlouis-Félicité est familier de l’Institut de l’entreprise : il a activement collaboré à l’animation du site debat2007.fr, puis est passé par les rangs de l’Institut des Hautes Etudes de l’Entreprise, pôle de formation de l’Institut de l’entreprise, en 2007-2008.

Note de présentation
Inventer l’après Nokia
Petit pays de 5,4 millions d’habitants, politiquement stable et socialement très homogène, la Finlande a longtemps été considérée comme le « bon élève » de l’Europe. Un taux de croissance élevé, un modèle social progressiste et équitable, un système éducatif performant et une solide culture de l’innovation : ce terreau a priori très favorable a fait éclore un géant technologique, Nokia, qui a dominé l’industrie mondiale de la téléphonie mobile pendant une quinzaine d’années.

Au début des années 1990, cet ancien conglomérat crée en 1895, a progressivement abandonné ses activités industrielles traditionnelles comme le bois et la papeterie, pour s’orienter définitivement vers la téléphonie. Et ce tournant stratégique produit un miracle. En 1998, Nokia devient le premier constructeur mondial de téléphones, la première capitalisation boursière européenne, et se met à peser très lourd dans l’économie finlandaise : 4% du PIB et 40 000 emplois. Autant que la filière bois-papier, l’autre secteur clé du pays.

On connait la suite : le virage raté du Smartphone et la dégringolade, soldée, début 2014, par la cession des activités de terminaux et services de Nokia à Microsoft. Mais est-ce la fin de l’histoire ?

Dans une conjoncture économique de récession, qui oblige le gouvernement de coalition à réduire de manière draconienne les dépenses publiques, la question est aujourd’hui pour la Finlande de s’inventer un nouvel avenir. Beaucoup y croient, à commencer par Standard & Poor’s qui a laissé, malgré la très mauvaise mine de l’économie finlandaise, son triple A à la Finlande.

En misant sur la R&D, l’innovation et une population hautement qualifiée, l’Etat finlandais tente aujourd’hui de transformer ses points faibles en points forts. En plein développement, le secteur très diversifié des cleantech parait particulièrement prometteur et certaines Start up sont déjà parties à l’assaut des marchés mondiaux. Après avoir été leader mondial de la téléphonie et de l’éducation… la Finlande saura-t-elle à nouveau surprendre le monde ?
Laure DUMONT
PROGRAMME

Mercredi 21 mai 2014
18h00 Rendez-vous, salle d’embarquement, check-in fait, à l’aéroport de Paris Charles de Gaulle Terminal 2D
19h00 Vol Air France AY874
23h00  Arrivée à l’aéroport d’Helsinki-Vantaa
Transfert à l’Hotel Sokos Presidenti

Eteläinen Rautatiekatu 4, FIN – Helsinki
24h00 Arrivée à l’hôtel (check in, installation)

.

Jeudi 22 mai 2014
A partir de 6h30 Petit-déjeuner

8h15 Rendez-vous dans le hall de l’hôtel

8h30 Transfert en car vers le Campus de Aalto University
Aalto University – Le système éducatif finlandais
9h Overview of Finnish education system

Jari Jokinen, Director, Policy and Foresight, Aalto University
9h30 Presentation of Aalto University

Pr. Hannu Seristö, Vice President of Knowledge Networks, Aalto University

10h Discussion
10h15 Visit to Design Factory, Betonimiehenkuja 5 C
Pr. Kalevi Ekman, chief and founder of the Aalto Design Factory and Tiina Tuulos, Communications Specialist, Design Factory

Design Factory – introduction and tour

The Design Factory is a new open environment for the research and education on product development. In the Factory, theory meets practice: the shared large prototype workshops, exhibition rooms, library and lounge area form a multifunctional meeting point for its users.’   

11h00 Visit ends
11h00 Départ pour la résidence de l’Ambassadeur

Résidence de l’Ambassadeur de France à Helsinki

11h30-12h30 Cocktail en présence de Monsieur Eric Lebédel, Ambassadeur de France en Finlande.

12h45-14h00        Déjeuner

Technopolis Meeting Center - Helsinki

14h00 – 15h00 Finnish Macroeconomics,

Sixten Korkman, Professeur d’économie à l’Université d’Aalto

15h00-16h15 Découverte de l’écosystème finlandais de l’innovation

La politique d’innovation en Finlande : les clés du succès

Petri Lehto, Head of Division, Ministry of Employment and the Economy

Start-up boom – the new platform for growth

Jukka Häyrynen, Executive Director, Tekes, the Finnish Funding Agency for Innovation

“Boosting funding through government VC and private equity”

Jouni Hakala, Director, Finnish Industry Investment

Nokia Bridge Programme
Pekka Pesonen, Secrétaire Général de Copa-Cogeca
16h15 Pause
16H30-18h00 Etudes de cas / showcases:

ZenRobotics: Revolutionalizing recycling

Juho Malmberg, CEO

Dream Broker: Recipes for fast growth

Mika Ahokas, CEO

Scaling up the game success

18h départ en car et temps libre dans Helsinki
19h15 RDV devant l’hôtel pour le départ de la navette

Diner au restaurant « Savu », Tersavaari Island, en présence d’Ilkka Haavisto, directeur des études, Finnish business and policy Forum Eva

Ilkka Haavisto is Head of Research at Finnish Business and Policy Forum EVA. He has written on a wide range of economic and social issues including public sector reform, taxation, labour market and the EU. He is an expert on Finns’ values and attitudes and before joining EVA he did research on ethics and economics. He is a member of the board in several Finnish voluntary associations and foundations. Ilkka has a degree in economics and philosophy.

22h30 Départ pour l’hôtel en car.

Vendredi 23 Mai
8h00 Petit-déjeuner (en salle privatisée)

Conférence des auditeurs : Eugénie Briot, Karen Le Chenadec, Olivier Delabroy, Louis-Antoine Lauvergne, Arthur Muller
Check-out
Rendez-vous dans le hall de l’hôtel
9h30 Départ de l’hôtel en bus

Kone, Keilasatama 3, Espoo

10h -11h30 Henrik Ehrnoort, CEO Kone Corporation
11h30-12h30 Déjeuner
13h15 Transfert en car vers Arctech Shipyard
Arctech Skipyard, Helsinki
13h30-15h30 Présentation de Arctech Shipyard

Visite du chantier naval de bateaux brise-glace

Risto Aro, financial director

coffee and tea

14h30-15h30 Tour at the shipyard production facilities,

Mr. Kim Salmi, production manager of new building project NB 509

Visitors will receive safety gear before entering production facilities

15h30- 16h15 Débriefing du séminaire
16h45 Transfert en car vers l’aéroport Helsinki-Vantaa

Formalités d’embarquement
19h30 Vol AY 2877 pour Paris Charles de Gaulle
21h35 Arrivée à Paris

Présentation des sites visités et biographies des intervenants

Jeudi 22 Mai 2014

Director Jari Jokinen, Policy and Foresight





jokinen_jari_1.jpg

 M.Sc. (Eng.) Jari Jokinen (b. 1967) has worked for Aalto University as Project Director and Counsellor of Education and in other positions at the Department of Education and Science Policy at the Ministry of Education. He has also served as a Counsellor at Finland’s Permanent Representation to the EU in Brussels and as Chairman of the Education Committee for the Council of the European Union.

Vice President Hannu Seristö

hannu_seristo.jpg

The Vice President of Knowledge Networks, Hannu Seristö (b. 1962), has a doctorate from the Helsinki School of Economics, where he has also worked as Professor of International Business. He has also held positions related to international business in Polar Electro Oy, Suunto Oy and Finnair, and has worked as a consultant at McKinsey.


Professor Kalevi Ekman

http://farm9.staticflickr.com/8441/7802004628_6a60ea1a12_b.jpg
Professor Kalevi Ekman holds the chair of Machine Design at the Department of Engineering Design and Production at Aalto University. He is also recognised as the founder of the Aalto Design Factory, an experimental platform aiming to support interdisciplinary and international co-creation between parties interested in any aspects of design and development. He has received numerous awards and honours for his educational achievements. His educational focus is on integrated product development and collaborative development of consumer and investment goods, including especially engineering and industrial design viewpoints.


Tiina Tuulos


http://www.aaltodesignfactory.fi/wp-content/uploads/2012/09/tiina.jpeg
Tiina Tuulos handles the communications and interaction of the Aalto Design Factory, Newsletters, Website, Visitors and tours, Social media, Space reservations and Global Design Factor Network.
Aalto University

A fresh partner in global research and education

As a spearhead initiative in its Innovation Strategy, the government of Finland established Aalto University in August 2009 through a full merger between three of Finland’s leading universities in their fields; the Helsinki University of Technology, the Helsinki School of Economics and the School of Arts, Design and Architechture, formerly known as University of Art and Design. At the same time, the government of Finland created the University Foundation to fund the university and redefined the university as an independent legal body. The University has been active from the 1st of January 2010.


Aalto University


Aalto University has been described as an “Innovation University” and has as its vision an ambition to be amongst the leading institutions in the world in its chosen research and education fields by 2020. The current status of activities within the existing universities and Finland’s longstanding commitment to research, combined with significant funding for the University Foundation, make this a vision which can be realised.

Whilst proud of its heritage, Aalto University is not willing to rest on existing merits and sees this merger as a brilliant opportunity to redefine the role and functioning of a modern European university. There are considerable opportunities to build links between different disciplines and to breakdown traditional boundaries between education, research and innovation. It will also be possible to reconsider how a modern university is lead and managed. Through its evolution, Aalto aims to make a powerful and exciting contribution to society in Finland and Europe.


Aalto Strategy

Mission


Aalto University strives to change the world through top quality interdisciplinary research, pioneering education, surpassing traditional boundaries, and renewal. Aalto University educates responsible, broadminded experts with a comprehensive understanding of complex subjects to act as society's visionaries.

Vision


The best connect and succeed at Aalto University, an institution internationally recognized for the impact of its science, art, and learning.

Values


  • The courage to influence and excel

  • The freedom to be creative and critical

  • The responsibility to accept, care, and inspire

  • High ethics, openness, and equality

The increasing societal impact of universities creates both challenges and opportunities, which can be summarized as follows:

  • Focusing of operations based on quality

  • Making use of multidisciplinary expertise and partnerships to develop innovation knowhow

  • Internationalization

  • Autonomy

  • Professionalizing university services and exploitation of information technology


Aalto Facts and Figures

  • Students: 19 737

  • Master's Degrees: 1 228

  • Doctoral Degrees: 166

  • Staff: 4 978

  • Professors: 327

Aalto University has six Schools:

  • School of Arts, Design and Architecture

  • School of Business

  • School of Electrical Engineering

  • School of Engineering

  • School of Science 

  • School of Chemical Technology

For further information:




RESIDENCE DE L’AMBASSADEUR DE FRANCE
Eric LEBÉDEL, Ambassadeur de France
jpeg - 16.4 ko

Né le 3 juillet 1957, Eric Lebédel est diplômé de Sciences-Po Paris et ancien élève de l’ENA. Il a débuté sa carrière en 1984 comme premier secrétaire à l’ambassade de France à Moscou avant d’intégrer, en 1986, le cabinet du Ministre des affaires étrangères, Jean-Bernard Raimond. Il a ensuite notamment occupé les fonctions de Conseiller à l’ambassade de France aux Etats-Unis, consul général de France à Istanbul, directeur de la gestion des crises au Secrétariat International de l’OTAN, Ambassadeur Représentant Permanent de la France auprès de l’OSCE. Il représente l’Etat français depuis 2011 comme Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire auprès de la République de Finlande. Spécialiste de la gestion de crises, Monsieur Eric Lebédel est Maître de conférences en relations internationales à Sciences Po Paris depuis 2004.

TECHNOPOLIS MEETING CENTER

Bror Korkman Sixten, Managing Director of ETLA



http://www.helsinki.fi/vuosikatsaus2009/images/sixten_korkman.jpg



Is a member of the Advisory Board of the University of Helsinki’s Alumni Association, is a good example of how as a result of the new Universities Act, people from outside the universities have become more closely involved in their work and even at the senior management level. He monitors the university world not only as the director of an independent research institute but also a member of the Board of Tampere University of Technology. However, Korkman does not consider that external Board members constitute part of the third task.






















Korkmanin vaimo Marit Korkman (k. 2012) oli psykologian professori, koulutukseltaan filosofian tohtori.




Petri Lehto, directeur de l'innovation au Ministère finlandais de l'emploi et l'économie

R&D expenditure has increased each year, with the exception of 2009 when there was a small dip due to the global financial crisis. Lehto says that although the Finnish model for innovation has been very successful, it is entering “a difficult phase with many challenges ahead”.petri-lehto1

“Finland like many European countries, is locating operations in the Far East with outsourcing.” Lehto highlights Nokia as an example of this trend. One trend Lehto has observed is the increase in R&D activity in the services sector.

Petri Lehto is Head of Division at the Enterprise and Innovation Department of Finland's Ministry of Employment and the Economy. Innovation policy is the main focus of his work. This covers having a wide perspective on all policies on innovation, both national as well as international. Petri Lehto has extensive background also on industrial and competition policy. He holds a Ph.D. in economics.

Jukka Hayrymen, Executive Director, Tekes, the Finnish Funding Agency for Innovation


jukka häyrynen
Jukka Häyrynen, M.Sc. (Tech) MBA, served as the chief executive officer of Picodeon ltd oy. Häyrynen was a partner at Eqvitec Partners Oy. He is specialized in industrial technology and is a thoroughbred technologist. His abilities are to analyze applications within physics, materials, optics, instrumentation, and automation. Previously, Häyrynen was employed at Sitra. He also served at Sitra, Investment Arm.

Jouni Hakala, Directeur des nouvelles opportunités d'investissement et des affaires publiques

jouni hakala

Jouni Hakala a travaillé en tant que secrétaire d'État au Ministère de l'Emploi et de l'Economie, et en tant que Directeur des Investissements du Fonds de Finnish Industry Investment. Prior to this, he was employed by the European Investment Fund and European Investment Bank in Luxembourg.Avant cela, il a été employé par le Fonds européen d'investissement et la Banque européenne d'investissement au Luxembourg.


Pekka Pesonen, Global Program Manager of Bridge Program in Nokia

c:\users\sylvia\appdata\local\microsoft\windows\temporary internet files\content.outlook\nrud82pv\pekka pesonen photo.jpg

Bridge is a social responsibility program that was established to support the employees who lost their jobs when Nokia was restructured in 2011-2013. Bridge supported employees to find a new job, start a new business or update their competences in training. Globally 18 000 employees participated in Bridge Program, out of those 5000 in Finland. Globally more than 1000 new businesses were established and in Finland alone more than 400. In April 25, 2014 Microsoft acquired Nokia Devices and Services business. Mr. Pesonen continues with Nokia, which is currently been organized.

Pesonen joined Nokia Mobile Phones in 2000 as Senior Manager, Strategy, responsible for Operations, Logistics and Sourcing strategy. Later he was head of Business Improvement Services, an internal management consulting team. Before joining Nokia he had positions with PwC Management Consulting and IBM Finland. He holds MSc from Lappeenranta University of Technology.


Mika Ahokas, CEO, Dream Broker

Mika Ahokas’ previous responsibilities in the software industry include several top management positions, being founder, investor and entrepreneur behind several growth companies. Prior to his current position, he worked as Business Development Director in software company QuestBack AS. Mika Ahokas is also an influential figure in the software industry and has served in various positions of responsibility, e.g. in the Federation of Finnish Technology Industries, in the Finnish Software Entrepreneurs Association and in universities international research projects.

Vendredi 23 Mai 2014

KONE


Henrik Ehrnrooth, CEO, Kone Corporation

http://cdn.kone.com/www.kone.com/en/images/33547_henrik-ehrnrooth-kone_175x262.png?v=1
President & CEO of KONE Corporation since April 2014. Member of the Executive Board. Previously served as Chief Financial Officer of KONE Corporation 2009–2014. Earlier worked Goldman Sachs from 1998–2009, most recently as a Managing Director in the Investment Banking Division and at UBS in various positions from 1994–1998.


Arctech Shipyard Inc.


Risto Aro, Financial Director, Arctech Helsinki Shipyard Inc.
risto aro

Risto Aro is Financial Director of Arctech Helsinki Shipyard and serves on its Management Team. Prior to joining Arctech Helsinki Shipyard in 2011, Aro was as a Financial Manager for Oy Ebookers Finland Ltd. He has also held Controller positions at Valtra Inc, Valtractores México and Uponor Group. Aro graduated from Helsinki School of Economics and Business Administration with Master of Business Administration in 1994 and from Bentley University with a Bachelor of Science in Business Economics in 1990.

similaire:

Note de présentation iconPrésentation et objectifs
«Musiciens et partenaires» accessible depuis la page d’accueil et sont également joints à cette présentation

Note de présentation iconNote d’intention et biographie Jean Claude Gallotta P. 8 : Le spectacle...

Note de présentation iconPrésentation du projet «graine de multimédia»
«A l’école primaire, les enseignements d’histoire, de géographie, de sciences, voire d’éducation civique, visent surtout à donner...

Note de présentation iconNote téléchargeable sur
«Droits de mutation et montant des transactions immobilières, 1800-2007», qui elle-même actualisait et complétait une note antérieure...

Note de présentation iconNote de réflexion sur l’exclusion Introduction L’objet du travail...
«une mesure de police administrative des familles»1, peut-elle devenir un outil de lutte contre l’exclusion, exprimant à l’égard...

Note de présentation iconNote : le

Note de présentation iconNote : /10

Note de présentation iconNote : 09/10

Note de présentation iconNote de cc (30%) et de ct (70%)

Note de présentation iconPresentation






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com