En collaboration avec le Centre Franco-Argentin des Hautes Etudes (Buenos Aires)





télécharger 74.92 Kb.
titreEn collaboration avec le Centre Franco-Argentin des Hautes Etudes (Buenos Aires)
date de publication23.10.2016
taille74.92 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > économie > Documentos
Projet de visio-conférence France/Argentine

animée par l’association Pasarelas

en collaboration avec le Centre Franco-Argentin des Hautes Etudes (Buenos Aires).



  • Pasarelas, qui sommes-nous ?


Créée en 2006, l’Association Pasarelas regroupe des étudiants-chercheurs en sciences humaines et sociales -pour la plupart doctorants-, spécialisés sur l’Amérique latine, et issus de diverses universités parisiennes. Fondée sur le principe de l’interdisciplinarité et de l’interculturalité, l’association entend développer des initiatives communes en vue de promouvoir et d’animer des débats liés aux problématiques latino-americaines.
En ce sens, l’association a pour objectif principal de favoriser le partage et la communication d’expériences, afin de rompre l’isolement auquel se confrontent quotidiennement les étudiants dans le cadre de leurs activités de recherche.
Pasarelas cherche également à promouvoir la réflexion collective sur les grandes questions ouvertes par la recherche latino-américaniste. Nos réunions bimensuelles sont ainsi l’occasion d’échanger sur nos travaux de recherche, mais aussi d’inviter des intervenants susceptibles d’alimenter nos questionnements. L’avancée de nos discussions a d’ailleurs donné lieu à l’organisation de deux journées d’études.
Enfin, nous souhaitons susciter et participer aux débats inscrits dans la sphère publique. En ce sens, l’animation d’une émission de radio diffusée sur Internet a mobilisé les membres de l’association sur des thématiques plus spécifiquement liées aux questions d’actualité latino-américaines. Par ailleurs, grâce à un partenariat avec l’association Pico y Pala, nous organisons depuis peu des projections-débats de documentaires latino-américains.
Compte tenu du nombre important de membres de l’association désormais installés à Buenos Aires, nous souhaitons consolider les liens et les échanges entre les milieux universitaires français et argentins (et à moyen terme ceux du Cône Sud). Dans cette perspective, nous ambitionnons de mettre en place un cycle de visioconférences visant à établir des « dialogues » entre doctorants et chercheurs des deux rives de l’Atlantique.

Activités 2006-2008
4 novembre 2008 – Conférence – « L'histoire des favelas de Rio de Janeiro, de la fin

du 19e siècle à nos jours » par Rafael Soares Gonçalves (post-doctorant IIAC/EHESS),

à l’Université de Paris-1
15 avril 2008 – Visioconférence - « L’état de la recherche latino-americaniste.

Un débat franco-argentin », à l’Université de Paris-8 et au Centre Franco-Argentin de

Hautes Etudes (Buenos Aires)
13 juin 2007 – Table ronde – « Histoire(s) politique(s) en Amérique latine (XIX-XXe) »

à l’Universités Paris-1
23 mai 2006 – Journée d’études – « Expériences politiques en Amérique latine », à l’EHESS
2006-2007 – Emission de radio « Le cadavre de Colomb »,

créée et animée par l’association pour la radio Internet ALTERMUSICA.
Professeurs invités dans le cadre des réunions bi-mensuelles :
Samuel Amaral, Historien, Université National de Tres de Febrero.

Noëmi Goldman, Historienne, Université de Buenos Aires.

Claudio Barrientos, Historien et anthropologue, Universidad Diego Portales, Chili.

  • Le projet de « Dialogues franco-argentins » en visioconférence



Chaque trimestre, nous souhaitons organiser un dialogue en visioconférence entre la France et l’Argentine sur un thème spécifique lié aux travaux de recherche ou aux intérêts des doctorants membres de l’association. Ce dialogue sera l’occasion de mettre en relation des doctorants et des chercheurs confirmés, spécialiste du thème choisi, mais issus de champs académiques différents.
Une première visioconférence a déjà eu lieu, le 15 avril 2008, sur le thème  de « l’état de la recherche latino-américaniste en France et en Argentine » (Voir programme ci-joint en annexe).

Objectifs:
- Mettre en place un cycle d’activités d’échange académique entre le Cône Sud (depuis l’Argentine) et la France, animé par l’association Pasarelas.
- Consolider Pasarelas en tant qu’association d’universitaires liés à la fois à la France et à l’Amérique latine.
- Promouvoir le dialogue entre doctorants et professeurs, chercheurs français et latino-américains sur des thématiques spécifiques.
- Valoriser les travaux de recherche des doctorants latino-américanistes français et latino-américains.

Lieu de la rencontre :
En Argentine: le Centre Franco Argentin de Buenos Aires (EHESS / UBA) nous a donné son accord formel pour s’associer à notre projet et mettre à notre disposition son matériel de visioconférence. Les « dialogues franco-argentins » de Pasarelas sont déjà inscrits dans le programme annuel des activités du centre.
En France : nous cherchons actuellement une institution universitaire susceptible de mettre à notre disposition son matériel de visioconférence. L’IHEAL représente pour nous l’espace le plus pertinent pour mener à bien notre projet, car il nous permettrait d’effectuer nos activités au cœur du milieu latino-américaniste français.

Organisation:
1- Le thème de chaque visioconférence devra être approuvé par l’ensemble des adhérents de l’association et son organisation sera prise en charge par un ou plusieurs personnes désignées. Les propositions de « dialogues » sont ouvertes à toute personne extérieure à l’association.

2- L’organisateur aura en charge la définition des axes thématiques qu’il souhaitera développer, ainsi que le choix des intervenants à inviter. Il devra s’assurer qu’un tiers des participants à la visioconférence soit composé de doctorants ou de jeunes chercheurs.
3- Les dialogues se dérouleront sur une ou deux demi-journées qui prendront en compte le décalage horaire entre Buenos Aires et Paris. Compte-tenu des décalages de calendriers académiques et de l’ampleur de l’organisation, une moyenne de 4 dialogues par an semble raisonnable (mars, mai, octobre, décembre).
4- Les dialogues seront organisés en français et en espagnol.
5- Une recherche de financement sera mise en place pour couvrir le coût d’éventuels billets d’avions et l’hébergement (une nuit) pour les intervenants sud-américains invités (Chili, Brésil, Bolivie, Perou, Colombie, Uruguay, Paraguay, Venezuela, Equateur) à participer à un dialogue au CFA.
6- Un enregistrement audio sera effectué pour mettre en place une publication des actes des conférences effectuées.
7- Les principaux éléments de l’organisation du dialogue (réception des communications, définition du programme, mise à disposition des salles) devront être résolus un mois avant la réalisation de l’événement.


  • Programme d’activités pour 2009



Dialogue n°1 “Le passé, présences et usages.

Rencontre-débat entre Hugo Vezzetti et Enzo Traverso”
Date : 2e quinzaine de mars 2009

Organisation: Jérémy Rubenstein
Résumé :
Créée en 2006, l’association Pasarelas a vu se développer ses activités en Argentine, du fait de ses nombreux membres y effectuant leurs recherches de doctorat. L’axe Paris – Buenos Aires est ainsi devenu sa colonne vertébrale et l’organisation de visio-conférences, un outil de prédilection pour entretenir le dialogue et le débat.
L’association a jusqu’à présent favorisé les rencontres entre jeunes chercheurs, afin de fournir un espace d’exposition et de discussions à leurs recherches. Le débat entre des chercheurs confirmés Enzo Traverso et Hugo Vezzetti, que Pasarelas se propose de promouvoir par visio-conférence en avril 2009, est donc inédit pour l’association. Il vise à porter un nouvel éclairage sur un thème abordé jusqu’à saturation ces dernières années dans les mondes académique et médiatique : les liens entre histoire et mémoire.
Dans ce contexte où la profusion de travaux contribue parfois à la confusion des enjeux, il nous est en effet apparu que ces deux chercheurs étaient à même d’offrir des points de vue synthétiques et enrichissants ; et que la confrontation de leurs perspectives, elle aussi inédite, pouvait ouvrir de nouvelles pistes de réflexion sur le sujet.
Enzo Traverso, historien de formation, exerce comme Maître de Conférences en Sciences Politiques à l’Université de Picardie. Ses travaux s’articulent autour de trois thèmes principaux : l'histoire des intellectuels juifs au XXème siècle, le totalitarisme et les usages du passé. Il a publié sur ce dernier sujet l’ouvrage Le passé, modes d'emploi. Histoire, mémoire, politique (Paris, La Fabrique, 2005).
Hugo Vezzetti n’est, pour sa part, pas historien : psychologue praticien, il exerce à la Faculté de Psychologie de l’Université de Buenos Aires ; une originalité qui a contribué à faire de livre Pasado y presente, Guerra, dictadura y sociedad en la Argentina (Buenos Aires, Siglo XXI / Editores Argentinas, 2003) un ouvrage de référence sur la mémoire de la dictature argentine.
Les deux auteurs ont comme point commun le fait de bannir de leur vocabulaire la formule « passé traumatique ». L'expression, qui a fait florès dans les médias et sous la plume de certains universitaires, est soigneusement évitée par l'historien Traverso qui préfère placer une ligne de tension entre « mémoires fortes » et « mémoires faibles ». Plus explicite, le psychologue Hugo Vezzetti s'insurge contre l'utilisation en Histoire de ce terme emprunté à sa discipline. À partir de son expérience de praticien, il explique la faiblesse de ce « transfert » de vocabulaire pour expliquer un phénomène historique qui englobe des expériences multiples, des vécus qui peuvent être ou ne pas être « traumatiques », indépendamment de leur caractère extrême. En l'occurrence, il montre comment la dictature argentine, ou plus précisément l'expérience extrême de la disparition temporaire (l'enfermement dans des camps de concentration clandestins) a été vécue de manière très différente selon les sujets. Il remarque que les militants munis d'une solide formation politique offrant une clé de compréhension à l'enfermement étaient généralement moins traumatisés que les personnes incapables de déchiffrer l'expérience subie. Autrement dit, dans ce cas, le terme clinique de « traumatisme » s'applique uniquement aux secondes. Par ailleurs, l'expression qui implique une victime est, en réalité, très ambiguë. Car elle présuppose que le traumatisme est l'apanage du sujet qui a subi les sévices, or le bourreau peut fort bien être la victime d'un traumatisme, il n'est que rappeler le « syndrome du Viet-nam » chez les soldats nord-américains.
Pour autant, ne peut-on pas considérer les résurgences et les occultations du passé, généralement liés à une histoire extrêmement conflictuelle, comme autant de symptômes d'une société traumatisée par un passé inacceptable au présent ? C'est la question que nous voudrions poser à nos deux intervenants.
La séance sera animée par Jérémy Rubenstein, membre de Pasarelas et doctorant en histoire contemporaine (Université de Paris 1 / Université de Buenos Aires), auteur d’un mémoire de Master intitulé Représentations et héritages du « Processus de Réorganisation Nationale ». Depuis la "théorie des deux démons" à la politique mémorielle (1983-2006) (Paris, Université de Paris 1, 2006).
***
Dialogue n°2 : “Révolutions et indépendances hispaniques :

justice, guerre et république (1780-1830)”
Date : début juin 2009:

Organisation: Gabriel Entin
Résumé : L’objectif de cette visioconférence est d’analyser les révolutions d´indépendance à la lumière des nouvelles perspectives historiographiques. Le débat sera organisé autour de trois axes thématiques: 1-la dimension atlantique des révolutions. 2- la place su XVIIIe siècle dans l´analyse des révolutions (notamment dans ses rapports avec la circulation des Lumières espagnoles et des auteurs italiens de l’économie politique). 3- la religion, la république et la guerre comme outils discursifs pour la création des nouveaux langages politiques révolutionnaires. La visioconférence donnera lieu à deux demi-journées de débat.


Professeurs en France envisagés :
Federica Morelli

Geneviève Verdo

Annick Lemperière

Pilar González Bernardo

Clément Thibaud
Professeurs en Argentine envisagés :
Hilda Sábato (UBA)

Jorge Myers (UNQ)

Elías Palti (UNQ-UBA)

Gabriel Di Meglio (UBA)

Marcela Ternavasio (UNR)
Doctorants en France :
Alejandro Rabinovich (EHESS)

Daniel Gutierrez (Paris I)

Frida (doctorante Sciences Po)
Doctorants en Argentine :
Magdalena Candiotti (Universidad de Rosario)

Natalie Goldwasern (Universidad de Buenos Aires)


***
Dialogue n°3 : « Revolução, Pronunciamento, Proceso :

projets et imaginaires militaires derrière les coups d’Etat »
Date : octobre 2009 

Organisation : Maud Chirio et Carolina Torrejon.
Résumé : Notre projet de « dialogue » concerne les acteurs militaires des dictatures au Brésil, en Argentine et au Chili ; plus précisément, leurs ambitions politiques lorsqu’ils s’emparèrent du pouvoir, ainsi que leur évolution par la suite, au-delà de l’éradication de la « subversion » et du « péril communiste » par la violence d’Etat.

Vaste projet, qui pourra être abordé à travers les renouvellements historiographiques les plus récents dans ces trois pays, lesquels remettent en cause l’idée d’une « idéologie » unique et immuable, la Doctrine de la Sécurité Nationale ; questionnent les factions militaires telles qu’elles étaient pensées auparavant ; discutent les rapports entre conceptions de l’économie et la société et répression politique.
Invités envisagés :
- Veronica Valdivia (Chili) ;

- Renato Lemos ou João Roberto Martins Filho (chercheurs confirmés, Brésil)

- Claudio Beserra de Vasconcellos ou Angela Moreira (doctorants, Brésil)

- à déterminer pour l’Argentine.
***

Dialogue n°4 : « Les usages politiques de la rue en France et en Argentine.

Perspectives historiques »

Date : début décembre 2009

Organisation: Marianne González Alemán
Résumé : En France comme en Argentine, la manifestation constitue aujourd’hui une forme d’action collective reconnue, et particulièrement significative de la culture politique de ces deux pays. Si l’étude de la manifestation, de son émergence, de son affirmation et de son autonomisation en France s’est largement développée ces vingt dernières années, tant par les historiens que par les politistes et les sociologues, elle reste encore peu abordée par les sciences sociales argentines. Cependant, les récents travaux historiques portés sur le sujet, permettent de réfléchir à ce mode de régulation du jeu politique sous un angle nouveau.

Notre projet propose ainsi d’établir un dialogue entre d’une part, un thème de la recherche française, affirmé, mais parfois peut-être trop autocentré, et, de l’autre, les récentes avancées des historiens argentins dans ce domaine.

Nous ne partirons pas d’une définition préconçue des « répertoires d’action » utilisés par les acteurs. Nous chercherons plutôt à suivre les multiples usages politiques de la rue développés par les acteurs de ces deux pays. Il s’agira ainsi de réfléchir à la façon dont les pratiques et les représentations des acteurs peuvent conférer un sens politique et une légitimité souvent bien différents à une même forme d’action.
Invités envisagés en Argentine:


- Inés Rojkind (Doctorante, Colegio de Mexico)

- Maria José Valdez (Masterante, Universidad de San Martin)

- Luciano De Privitellio (Professeur, Universidad de Buenos Aires - Conicet)

- Mariano Plotkin (IDES - Conicet)


Invités envisagés en France:


- Danielle Tartakovsky (professeure d'histoire contemporaine à l'Université de Paris VIII)

- Paula Cossart (jeune docteure en science politique de l'Université de Paris 1 - Panthéon Sorbonne)
- Daniela Cuandros-Garland (doctorante en Science politique à l'Université de Paris 1)
- Silvia Sigal (Chargée de recherche au CNRS)

contacts

En France :
Maud Chirio, Présidente de l’association Pasarelas.

chirio@free.fr
En Argentine :
Marianne González Alemán, Secrétaire Générale de l’association Pasarelas.

marianne.gonzalez@netcourrier.com
Au Centre Franco Argentin des Hautes Etudes :
Bérénice Velez, stagiaire au CFAHE.

velez.berenice@gmail.com



  • Les membres de Pasarelas:


Maud CHIRIO : doctorante (Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne).

Thème de recherche : « La politique des militaires. Mobilisations et révoltes d'officiers sous la dictature brésilienne (1964-1979) ».

Directrice : Annick Lempérière.
Juliette DUMONT : doctorante (IHEAL)

Thème de recherche : « L’Amérique latine et l’Institut International de Coopération Intellectuelle (1924-1946) : le pari de la diplomatie culturelle. Une étude comparée Argentine/Brésil”.

Directeur : Laurent Vidal
Gabriel Entin : doctorant (EHESS-UBA).

Thème de recherche : « La construction de la république durant la révolution du Río de la Plata (1806-1816) ».

Directeur: Pierre Rosanvallon.
Charles Fonlupt : doctorant (Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne)

Thème de recherche : « Anarchisme et espace publique en Argentine (1880-1922) ».

Directeur : Annick Lempérière
Marianne GONZALEZ ALEMAN : doctorante (Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne). Thème de recherche : « Les usages politiques de la rue à Buenos Aires, 1928-1946 ».

Cotutelle de thèse avec l’Universidad de Buenos Aires

Directeurs : Annick Lempérière y Alejandro Cattaruzza
Daniel IGLESIAS : doctorant (Université de Paris VII)

Thème de recherche : « Nationalisme et réseaux politiques en Amérique Latine : programmes, mythes et pratiques de l’aprisme continental (1924-1968) »

Directeur : Zacarias Moutoukias
Eugénia Palieraki: doctorante (Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne).

Thème de recherche : « Le Mouvement de la Gauche Révolutionnaire (MIR), 1965-1973: entre utopies continentales et culture politique nationale ».

Cotutelle de thèse avec la Pontificia Universidad Católica de Chile.

Directeurs : Annick Lempérière / Alfredo Riquelme.
Ana POLACK : doctorante (EHESS-UBA)

Thème de recherche : « Fédéralisme et démocratie en Argentine. Usages, sens et invocations du recours à l’intervention nationale dans les provinces »

Cotutelle de thèse entre l’EHESS et l’Universidad de Buenos Aires

Directeur : Juan Carlos Garavaglia
Rosario RIOS : doctorante (Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne)

Thème de recherche : « Projection internationale et construction identitaire: le Chili sous le regard de l'autre (1910-1939) »

Directrice : Annick Lempérière
Jérémy RUBENSTEIN : doctorante (Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne)

Thème de recherche : « La mémoire de la dictature militaire et la gestion du passé en Argentine sous la présidence d'Alfonsin: droit et politique »

Directeur : Annick Lempérière
Carolina Torrejón (Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne)

Thème de recherche : « 1973-1983. Dix ans de clandestinité de la gauche chilienne »

Directeur : Annick Lempérière
Bérénice VElez Chargée de projets de l’association Indosana-Cultures
Ignacio Zubizarreta (Université de Paris VII)

Thème de recherche : « Les unitaires en exil, la dissolution du parti dans la formation du bloc rosiste (1835-1852) »

Directeur : Zacarias Moutoukias

ANNEXE
- Videoconferencia -

« El estado de la investigación latino-americanista en Francia y en Argentina »
Mesa redonda en visio-conferencia Paris/Buenos Aires, organizada por la asociación Pasarelas, con el apoyo del Centro Franco Argentino de Altos Estudios de la Universidad de Buenos Aires y la Universidad Paris VIII

Martes 15 de abril 2008

10h – 13h (Buenos Aires)

15h – 18h (Paris)


  • Programa




    • « Apuntes sobre las últimas tesis doctorales sobre América Latina redactadas en Francia »

Carolina Torrejon, Rosario Rios, Eugenia Palieraki, Universidad Paris I



    • « Los estudios latinoamericanistas en ciencias sociales e historia en Buenos Aires: el rol de los jovenes investigadores y los intercambios con Francia »

Ana Polack (UBA/EHESS), Ignacio Zubizarreta (Universidad Paris 7/UNTREF)



    • « La 'doble extranjería' del doctorando latinoamericanista francés : algunas reflexiones sobre su condición en dos campos académicos »

Marianne Gonzalez (Universidad Paris I/UBA), Jeremy Rubenstein (Universidad Paris I)



    • « Lo transnacional latinoamericano en la investigación francesa »

Daniel Iglesias (Universidad Paris 7)



    • « Latinoamérica como objeto de la historia: entre las demandas institucionales y las razones historiográficas »

Pr. Alejandro Cattaruza, Universidad de Buenos Aires



    • « La Cooperación Universitaria Francia/Argentina : evolución, retos, perspectivas »

Jean-Marie Lemogodeuc – Agregado de Cooperación universitaria de la Embajada de Francia en Argentina



    • « Alentar la movilidad de los estudiantes e investigadores por medio de becas y otros programas».

Grenadine Révérand, Assistente del Agregado de Cooperación universitaria de la Embajada de Francia en Argentina
Dirección .


Centro Franco-Argentino

de Altos Estudios/UBA

Ayacucho, 1245, 3° P ;

Buenos Aires

Universidad Paris VIII

 Bât. A, 2e étage

salle A2278

M° St Denis Université




similaire:

En collaboration avec le Centre Franco-Argentin des Hautes Etudes (Buenos Aires) iconGabriel, ou le meilleur d’après Candide ou l’optimisme
«Buenos Aires Buenos Tangos» créé à Léognan et joué à Bordeaux, La Rochelle, Eysines… De «Coplas» adapté librement de Couplets à...

En collaboration avec le Centre Franco-Argentin des Hautes Etudes (Buenos Aires) icon2008 Exposition plan b, Musée Carré Bonnat, Bayonne. Commissaire...
«2 golfers» pour«Des choses apparemment impossible…» de Tere Recarens, Société anonyme au Plateau, frac île de France, Paris

En collaboration avec le Centre Franco-Argentin des Hautes Etudes (Buenos Aires) iconAtelier de formation doctorale p. 66 Emplois du temps 2015-2016 p....
«Centre d’études féminines» a été fondé à Paris 8 (Vincennes) en 1974 par Hélène Cixous. La filière Études féminines proposait alors...

En collaboration avec le Centre Franco-Argentin des Hautes Etudes (Buenos Aires) iconAtelier de formation doctorale Emplois du temps 2016-2017 Le département...
«Centre d’études féminines» a été fondé à Paris 8 (Vincennes) en 1974 par Hélène Cixous. La filière Études féminines proposait alors...

En collaboration avec le Centre Franco-Argentin des Hautes Etudes (Buenos Aires) iconCalendrier universitaire 2016-2017 65 Emploi du temps 2016-2017 66...
«Centre d’études féminines et d’études de genre», a fêté ses quarante années de vie. Le «Centre d’études féminines» a été fondé à...

En collaboration avec le Centre Franco-Argentin des Hautes Etudes (Buenos Aires) iconLa colombophilie en Argentine, a connu son apparition à caractère...

En collaboration avec le Centre Franco-Argentin des Hautes Etudes (Buenos Aires) iconMaee, Michel Boiron, cavilam
«Génération française 07» a été réalisé par le cavilam (Centre d’Approches Vivantes des Langues et des Médias) en collaboration avec...

En collaboration avec le Centre Franco-Argentin des Hautes Etudes (Buenos Aires) icon2008 Exhibition plan b (artist and curator). Carré Bonnat, Bayonne,...
«moon movies» for la Cabane during the exibithion «Notre histoire» at Palais de Tokyo, Paris

En collaboration avec le Centre Franco-Argentin des Hautes Etudes (Buenos Aires) iconDirecteur de recherches au cnrs (Université Paris 7) Directeur d'études...
«Recherches sur les théories linguistiques du Bas Moyen Age»; Membres du Jury: S. Auroux, J. Cl. Chevalier, A. Culioli, L. Holtz,...

En collaboration avec le Centre Franco-Argentin des Hautes Etudes (Buenos Aires) iconAdresse professionnelle
«Anthropologie de la vie et des représentations du vivant», École des hautes études en sciences sociales






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com