Ce gymnaste domine les compétitions à Londres en 1948 en compagnie de ses compatriotes Heikki Savolainen, alors âgé de 44 ans et Veikko Huhtanen qui s’impose au





télécharger 1.67 Mb.
titreCe gymnaste domine les compétitions à Londres en 1948 en compagnie de ses compatriotes Heikki Savolainen, alors âgé de 44 ans et Veikko Huhtanen qui s’impose au
page52/58
date de publication20.10.2016
taille1.67 Mb.
typeCompétition
h.20-bal.com > économie > Compétition
1   ...   48   49   50   51   52   53   54   55   ...   58

TENNIS DE TABLE

C'est en Angleterre au milieu du 19ème siècle que ce sport est inventé. C'est encore un anglais qui lui donne le nom populaire de « ping-pong » après avoir entendu le bruit des balles de celluloïd sur les raquettes. Les principales règles sont édictées après la première guerre mondiale et la fédération internationale est fondée en 1926. Le tennis de table entre au programme des Jeux de 1988. Ce sport principalement pratiqué en Europe et en Asie a souvent récompensé des joueurs chinois. Ainsi aux Jeux de Barcelone, si la finale messieurs oppose deux européens, le suédois Waldner au français Gatien, les asiatiques raflent 3/4 des médailles. Gatien et Waldner sont également sur les podiums de Sydney en 2000. Ce sont les seuls européens à se mêler à la lutte des asiatiques et notamment des chinois qui raflent tous les titres.
TER-OVANESSIAN Igor (1938) Russie / Athlétisme

Ancien recordman du monde du saut en longueur, Ter-Ovanessian est surtout reconnu dans les années 60 comme l'inventeur du double ciseau, une technique qui permet d'aller plus vite et plus loin. Ainsi « Prince Igor » est le premier européen à franchir la barre mythique des 8 m. Toutefois ni sa respectabilité, ni sa technique ne lui permettent d'obtenir une médaille d'or aux Jeux. Il est deux fois médaillé de bronze, à Rome en 60 et à Tokyo quatre ans plus tard.
TERGAT Paul (1969) Kenya / Athlétisme

Paul Tergat serait devenu le maître incontesté du 10.000 m si sur sa route ne s'était dressé le grand coureur éthiopien Hailé Gébresselassié. Deuxième derrière son rival à Atlanta en 96, il termine à la même place et toujours derrière le coureur d'Addis-Abeba lors des championnats du monde de 95 et 97. Mais c'est à Sydney que Paul Tergat connaîtra sa plus cruelle désillusion. Ayant réussi à lâcher "Gébre" il fonce vers la victoire. A deux mètres de la ligne il est encore médaille d'or, sur la ligne il est médaille d'argent. Son rival vient de nouveau le coiffer sur le fil. Reste que Paul Tergat, par ailleurs militaire dans l'armée kenyane, est un très grand champion qui laissera une trace indélébile en cross country où il est devenu 5 fois champion du monde individuel et 8 fois champion du monde par équipes.
TEST

Afin de lutter contre le dopage, les juges médicaux chargés des contrôles à Montréal en 76 essaient sur eux mêmes les produits dopants. Ces tests sont alors destinés à mieux comprendre les effets des produits et mieux déceler les traces dans l'organisme. Il semble difficile de faire plus professionnel.
THEAGENE – Grèce / Pancrace – Lutte – Course à pied

Ce champion de la Grèce antique ne remporte pas moins de 1600 couronnes dans des disciplines aussi différentes que le pancrace (la lutte), le pugilat (la boxe) ou la course. C'est un sportif complet et sans doute le plus grand champion olympique depuis toujours. La légende raconte que dans sa ville de Thassos, il a transporté sur ses épaules une statue de bronze de l'agora au domicile familial. L'histoire semble ahurissante, cela d'autant que son père fâché d'une telle liberté l'aurait contraint à la ramener sur sa stèle.
THEATO Michel (1877-1919) France – Luxembourg / Athlétisme

Lorsqu'il remporte le marathon des Jeux de Paris en 1900, Michel Théato a la désagréable surprise de ne jamais recevoir sa récompense. Les juges considèrent que le parcours n'est pas réglementaire. Après expertise, on reconnaît la conformité du circuit parisien et on offre enfin sa médaille d'or à Théato. La cérémonie se déroule lors des Jeux de Stockholm en 1912. La bataille juridique a duré dix ans. Considéré comme français à l'époque, il exerçait le métier d’ébéniste à Saint Mandé, on découvre de longues années plus tard qu'il était luxembourgeois. Théato aurait pu devenir le premier médaillé d'or du Grand Duché, bien avant Josy Barthel en 1952.
THEILE David (1939) Australie / Natation

Cet excellent nageur australien est le spécialiste du dos au début des années 60. Déjà médaillé d'or sur 100 m à Melbourne en 56, il conserve son titre à Rome quatre ans plus tard. Un nouveau titre lui échappe avec le relais 4x100 australien avec lequel il prend la deuxième place.
THEODORESCU Monica (1963) Allemagne / Equitation

Triple championne olympique de dressage par équipes avec l’Allemagne, Theodorescu était dans le team qui s’impose à Séoul en 1988 en compagnie de Uphoff et Linsenhoff. Ses victoires à Barcelone et Atlanta n’auront pas le même goût. Elle est seulement remplaçante.
THEODOSE 1er LE GRAND

Cet empereur byzantin met un terme à onze siècle d'olympisme. C'est en 393 de notre ère qu'il abolit les Jeux qui ont duré pas moins de 286 olympiades. Ce chrétien craint que les Jeux ne deviennent d’authentiques bacchanales païennes.

Pourtant pendant onze siècles, Olympie fut le centre des Jeux antiques. Dès lors, le site est livré aux hordes d'Alaric. Tous les trésors sont pillés et les richesses dispersées. Seuls les édifices subsistent. Théodose II, le petit fils de Théodose 1er et empereur d'Orient ordonne à son tour de les détruire. Ils ne le sont que partiellement. Mais les crues de la rivière et les deux tremblements de terre au 6ème siècle font le reste. Du site d'Olympie, il ne reste aujourd'hui pratiquement qu'un champ de ruines.
THOENI Gustavo (1951) Italie / Ski alpin

Ce skieur italien est le meilleur de sa génération au début des années 70. Il remporte deux médailles d'or en slalom et en combiné aux Jeux de Sapporo en 72. Ces deux titres couronnent sa domination du moment puisqu'il obtient dans la foulée deux titres mondiaux et quatre victoires en coupe du Monde jusqu'en 75. Son adresse à slalomer entre les portes lui vaut le surnom de « chat tigré ». Il obtient également deux médailles d'argent en slalom spécial à Sapporo en 72 et à Innsbruck, quatre ans plus tard.
THOFELT Sven (1904) Suède / Escrime

Avant de devenir escrimeur et remporter deux médailles d'argent et de bronze à l'épée avec l'équipe suédoise en 1936 et 1948, le suédois obtient le titre de champion olympique du pentathlon moderne lors des Jeux d'Amsterdam en 1928. Il obtient ce titre en devançant son compatriote Lindman, champion olympique quatre ans auparavant et deux fois vice champion olympique du pentathlon.
THOMSON Dailey (1958) Grande-Bretagne / Athlétisme

C'est provocateur et moustachu, que l'anglais Thomson remporte son premier titre du décathlon à Moscou en 80 .Provocateur et moustachu, il l'est toujours lors de son deuxième sacre à Los Angeles, quatre ans plus tard. Lors de ces Jeux, entre chacune des dix épreuves, Thomson portait un tee-shirt sur lequel on pouvait lire « I'am not gay » afin de démontrer sa virilité. Seul avant lui l'américain Matthias avait été double champion olympique du décathlon. Fils d'un immigrant africain et d'une mère écossaise, Thomson qui vécu enfant dans un quartier pauvre a réussi à faire des études de biologie. Elles lui ont servi à savoir gérer la fortune remportée sur tous les stades du monde.
THOMSON Earl - Etats-Unis / Equitation

Considéré comme un cavalier très complet, l’américain s’est tout naturellement spécialisé dans le concours complet qui permet de se frotter à toutes les disciplines équestres.

Vice champion olympique à titre individuel en 1932, il remporte le titre par équipes en compagnie de Chamberlain et Argo. Lors des Jeux de Berlin, il sera encore battu à titre individuel lors d’une épreuve qui ressemble à une hécatombe. Trois chevaux doivent être abattus et la moitié seulement finissent l’épreuve.

Il sera de nouveau médaillé d’or par équipes lors des Jeux de Londres en 1948. Il ne monte plus Jenny Champ comme lors des précédentes participations olympiques mais un nouveau cheval baptisé Reno Rhythm.
THOMSON Jenny (1973) Etats-Unis / Natation

L'américaine Jenny Thomson est l'une des plus grandes médaillées de la natation mondiale. Pourtant au seuil de sa carrière, elle échangerait sans doute ses nombreuses médailles d'or gagnées par équipes contre une petite médaille d'or individuelle. C'était d'ailleurs son objectif à Sydney et une fois encore elle a échoué. Médaillée d'or du 4x100 m nage libre, du 4x200 m nage libre et du 4x100 m 4 nages, elle n'obtiendra qu'une médaille de bronze sur 100 m nage libre alors que quelques mois plus tôt elle avait largement dominé les championnats du monde. C'est un parcours étonnant et paradoxal qu'a connu aux Jeux cette jeune femme déjà 5 fois championne olympique avec les relais américains lors des Jeux d'Atlanta et de Barcelone et qui n'avait jusque là obtenu qu'une médaille d'argent individuelle sur 100 m nage libre à Barcelone. Pourtant à l'époque, elle détenait déjà le record du monde.
THORPE Ian (1982) Australie / Natation

Considéré depuis déjà plusieurs années comme le plus important espoir de la natation mondiale, l'australien Ian Thorpe a frappé fort d'entrée dans le bassin olympique de Sydney en 2000. Vainqueur du 400 m nage libre et des relais 4x100 et 4x200 m nage libre avec ses coéquipiers australiens notamment Michael Klim, celui qu'on surnomme "la torpille" semble parti pour une razzia de médailles. Mais dans le 200 m nage libre, il trouve son maître, le hollandais Van den Hoogenband. Ce dernier sera la grande révélation des Jeux. Accusé par certains de prendre des hormones de croissance en raison de la grande taille de ses pieds, puisqu'il chausse du 51, le jeune australien dit vouloir subir tous les tests possibles pour prouver sa bonne foi. On dit même qu'il vit un calvaire et s'impose de prendre tous ses repas chez lui pour ne pas être victime de personnes mal intentionnées. D'autres voient en lui un remarquable technicien capable de battements de jambes tellement rapides qu'ils suffisent à lâcher ses adversaires. Reste que Thorpe est d'ores et déjà un des plus grands nageurs de l'histoire et qu'il pourrait prochainement s'aligner en sprint. Sa performance individuelle dans le 4x100 m des Jeux de Sydney a démontré qu'il n'avait sans doute pas exploré toutes ses limites.
THORPE Jim (1888 - 1953) Etats-Unis / Pentathlon moderne

Il faut attendre l'année 1983, trente ans après sa mort, pour que le champion olympique américain Jim Thorpe soit réhabilité et récupère ses médailles gagnées aux Jeux de Stockholm quelques soixante dix années auparavant. C'est à sa famille que sont remises les médailles. Jim Thorpe fut double champion olympique. Il s'impose au pentathlon et au décathlon. Mais à cette époque, le CIO ne badine pas avec l'amateurisme. Ainsi ce métis indien est dénoncé pour faits de professionnalisme. En effet, avant de se consacrer à l'athlétisme, il est un temps professionnel de base-ball. Le CIO qui traque les professionnels lui demande de restituer ses médailles au lendemain des Jeux. Celui que sa tribu Algonquin surnomme "Sentier Brillant" s'exécute, même si ses adversaires refusent de recevoir les médailles. Il se consacrera par la suite au football professionnel avec l'équipe des Giants de New York. Il meurt au début des années 50, alcoolique et ruiné en demandant que lui soient rendues ses médailles. Quatre ans plus tard, la petite ville de Pennsylvanie qu'il habitait est rebaptisée Jim Thorpe City. C'est le premier pas d'une réhabilitation qui prendra encore 30 ans jusqu'à ce que Juan Antonio Samaranch se montre moins inflexible que ses prédécesseurs notamment Avery Brundage. L'acteur Burt Lancaster incarne sa vie au cinéma dans le film tourné en 1950 et intitulé « The man of bronze ».
THUEMER Petra (1961) Allemagne / Natation

Cette nageuse est-allemande réalise un double exploit lors des Jeux de Montréal en 76. Elle s'impose dans le 400 et le 800 m nage libre et bat par la même occasion les records du monde des deux spécialités. Cette performance est néanmoins éclipsée par les quatre médailles d'or de sa compatriote Kornélia Ender.
THUGWANE Joseph (1971) Afrique du sud / Athlétisme

Ce coureur à pied sud africain remporte le marathon des Jeux d'Atlanta en 96. Il est ainsi le deuxième médaillé d'or de son pays après la nageuse Heyns, quelques jours plus tôt. Thugwane faillit bien ne jamais participer à ces Jeux. Quelques mois avant les épreuves, un commando d'hommes armés décide de le kidnapper pour obtenir une rançon. Lors de l'enlèvement, il parvient à sauter de la voiture en marche et s'échapper. Sa victoire à Atlanta n'en a que plus de relief.
THUNBERG Clas (1893-1973) Finlande / Patinage de vitesse

Avec cinq titres mondiaux et autant de titres olympiques dans les années 20, le finlandais est sans conteste l'un des meilleurs patineurs de vitesse de sa génération. Il est sacré à Chamonix et Saint Moritz en 1924 et 1928. Il aurait pu améliorer encore ce palmarès olympique à Lake Placid en 32, mais il refuse de participer aux épreuves parce qu'il considère que le système de départ mis en place par les américains est prétexte à toutes les combines. De fait, les américains Shea et Jaffee remportent les quatre épreuves.
TIEDEMANN Fritz (1918 - 1999) Allemagne / Equitation

Après avoir débuté par le dressage et remporté une médaille de bronze à Helsinki, ce cavalier allemand se consacre avec bonheur aux sauts d'obstacles. Il est champion olympique à deux reprises avec sa sélection nationale en 56 à Stockholm et en 60 à Rome, toujours sur son cheval Meteor.
TIKHONOV Alexander (1947) Russie / Biathlon

Si la carrière individuelle de Tikhonov fut remarquable lors des championnats du monde et lui permit de remporter quatre titres mondiaux sur 10 et 20 Km, il n’est jamais parvenu aux Jeux à s’imposer en solitaire. Il a toutefois participé avec succès à quatre victoires soviétiques sur le 4 x 7,5 Km lors des Jeux de Grenoble, Sapporo, Innsbruck et Lake Placid entre 1968 et 1980.

Son épouse fut elle aussi une grande championne olympique. Galina Kulakova a remporté quatre médailles d’or, deux médailles d’argent et deux médailles de bronze lors de la même période.
TIMMER Marianne (1972) Pays-Bas / Patinage de vitesse

Considérée comme une outsider, la belle hollandaise surprend le public de Nagano en 98 dans les épreuves de patinage de vitesse où elle s'impose sur 1000 et 1500 m. Lors de ces Jeux, les hollandais sont extraordinaires et remportent cinq des neufs finales. Leur condition physique, leur préparation et leurs innovations techniques permettent cet étonnant résultat d'ensemble.
TIMOSCHENKO Alexandra (1972) Ukraine / Gymnastique rythmique

Elle reste à tout jamais l'une des plus grandes championnes de gymnastique rythmique. Médaille de bronze à Séoul en 1988, elle remporte l'or sans contestation à seulement 20 ans lors des Jeux de Barcelone quatre ans plus tard. Formée à la difficile école ukrainienne des ballets, Timoshenko a de la grâce. Les spectateurs voient en elle une danseuse étoile bien plus qu'une sportive.
TIR

C'est à la fin du 19ème siècle qu'apparaissent les premières sociétés de tir et c'est dès l'origine des Jeux modernes que ce sport devient discipline olympique. Pourtant aux portes du 21ème siècle, le tir est encore confidentiel, car longtemps cette discipline est considérée davantage comme un art militaire qu'une épreuve sportive. D'ailleurs lors des premiers Jeux et jusqu'en 1948, les vainqueurs n'avaient pas droit à des médailles, mais à des diplômes olympiques. On distingue aujourd'hui 13 catégories dans le tir qui se répartissent dans trois grandes familles: le tir à la carabine, le tir aux plateaux d'argile et le tir au pistolet. Lors des Jeux de Paris en 1900, il existe même des disciplines aussi fantaisistes que le tir au canon.
TIR A L'ARC

Le tir à l'arc est sans doute l'un des plus anciens moyens de chasser inventé par l'homme. C'est d'abord une arme efficace, silencieuse et rapide qui connaît son apogée au Moyen-âge. Plusieurs fois admis aux Jeux olympiques, le tir à l'arc ne devient sport olympique à part entière qu'en 1972. Ce sont les américains et les nations asiatiques qui ont jusqu'à présent remporté les principaux titres chez les hommes et les femmes. Ainsi lors des Jeux olympiques de Sydney, la Corée du sud a raflé trois des quatre médailles d'or mises en jeu. Ce sport qui demande des nerfs d'acier vient d'être modifié lors du dernier tournoi afin de rendre la compétition plus attrayante. A partir des quarts de finale, les concurrents sont sortis par élimination directe. Le suspens est ainsi préservé jusqu'au bout.
1   ...   48   49   50   51   52   53   54   55   ...   58

similaire:

Ce gymnaste domine les compétitions à Londres en 1948 en compagnie de ses compatriotes Heikki Savolainen, alors âgé de 44 ans et Veikko Huhtanen qui s’impose au iconDe la «nouvelle histoire» au post-sionisme
«La guerre de 1948 n’a jamais été un sujet de controverses […] Mais la boite de Pandore s’est ouverte, et les historiens israéliens,...

Ce gymnaste domine les compétitions à Londres en 1948 en compagnie de ses compatriotes Heikki Savolainen, alors âgé de 44 ans et Veikko Huhtanen qui s’impose au iconL'histoire de la maison Vuitton commence en 1835. Alors âgé de 14...

Ce gymnaste domine les compétitions à Londres en 1948 en compagnie de ses compatriotes Heikki Savolainen, alors âgé de 44 ans et Veikko Huhtanen qui s’impose au iconRésumé : La vie d'une jeune fille, Marjanne, vivant avec sa famille...

Ce gymnaste domine les compétitions à Londres en 1948 en compagnie de ses compatriotes Heikki Savolainen, alors âgé de 44 ans et Veikko Huhtanen qui s’impose au iconSurtout ses romans et ses œuvres autobiographiques
«I will cut it off ! I will cut it off !». Son influence fut énorme dans la lutte angoissante entre sensualité et spiritualité qui...

Ce gymnaste domine les compétitions à Londres en 1948 en compagnie de ses compatriotes Heikki Savolainen, alors âgé de 44 ans et Veikko Huhtanen qui s’impose au iconVice-président : Albert genestas
«La Paysanne de Saint Jean d'Heurs». La société est affiliée à la Fédération de Chasse du Puy de Dôme. Elle se compose de 31 chasseurs...

Ce gymnaste domine les compétitions à Londres en 1948 en compagnie de ses compatriotes Heikki Savolainen, alors âgé de 44 ans et Veikko Huhtanen qui s’impose au iconLa Compagnie générale transatlantique
«Transat» moins en vue que le grand armement transatlantique qui fit la fierté de la France : la flotte des stationnaires de la compagnie...

Ce gymnaste domine les compétitions à Londres en 1948 en compagnie de ses compatriotes Heikki Savolainen, alors âgé de 44 ans et Veikko Huhtanen qui s’impose au iconPermettre aux élèves de saisir l’importance qu’occupe en France,...
«Alors que disparaît le dernier combattant français de la Première Guerre mondiale, la Nation témoigne sa reconnaissance envers ceux...

Ce gymnaste domine les compétitions à Londres en 1948 en compagnie de ses compatriotes Heikki Savolainen, alors âgé de 44 ans et Veikko Huhtanen qui s’impose au iconChapitre I: La vieillesse ancienne au temps des mythes et des premières sociétés
«Si le corps devient inutile à toutes sortes d'emplois, pourquoi ne pas délivrer l'âme qui souffre en sa compagnie». Cicéron fait...

Ce gymnaste domine les compétitions à Londres en 1948 en compagnie de ses compatriotes Heikki Savolainen, alors âgé de 44 ans et Veikko Huhtanen qui s’impose au iconDevoir n°2 d’histoire
«Berthe au grand pied», Pépin a deux fils : Charles et Carloman. Très vite l'aîné Charles s'impose et annonce son style, IL se fera...

Ce gymnaste domine les compétitions à Londres en 1948 en compagnie de ses compatriotes Heikki Savolainen, alors âgé de 44 ans et Veikko Huhtanen qui s’impose au icon1. Du commerce à la conquête : la compagnie britannique au Bengale
«Compagnies Raj» ou «Bahadur». En 1756, on aboutit à la «Guerre de Sept Ans» qui installera définitivement l’Empire Britannique dans...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com