Ce gymnaste domine les compétitions à Londres en 1948 en compagnie de ses compatriotes Heikki Savolainen, alors âgé de 44 ans et Veikko Huhtanen qui s’impose au





télécharger 1.67 Mb.
titreCe gymnaste domine les compétitions à Londres en 1948 en compagnie de ses compatriotes Heikki Savolainen, alors âgé de 44 ans et Veikko Huhtanen qui s’impose au
page55/58
date de publication20.10.2016
taille1.67 Mb.
typeCompétition
h.20-bal.com > économie > Compétition
1   ...   50   51   52   53   54   55   56   57   58

VAN DEN HOOGENBAND Peter (1978) Pays-Bas / Natation

Lors des Jeux de Sydney 2000 les spécialistes avaient prévenus, il n'y en aurait que pour le nageur australien Ian Thorpe. Thorpe a brillé en remportant 3 médailles d'or et une d'argent. Mais personne n'accordait suffisamment d'importance au hollandais Peter Van Den Hoogenband et c'était un tort. Déjà vainqueur d'Alexandre Popov, le meilleur nageur de sa génération, lors des derniers championnats d'Europe, le hollandais s'est fait un devoir de rééditer cet exploit dans le bassin olympique de Sydney sur 100 m nage libre. Pourtant VDH comme on le surnomme n'était pas un inconnu. Il avait remporté 6 titres européens dans le bassin d'Istanbul en 99. Mais c'est sur 200 m nage libre, que Van den Hoogenband parvient à faire la Une de tous les journaux. Il bat le nouveau roi des bassins, Ian Thorpe, et démontre qu'il est de ceux qui font tomber les légendes. Le néerlandais complète son palmarès avec deux médailles de bronze sur 50 m nage libre et en relais. Celui que les australiens surnomment "Hoogie" voulait enfant pratiquer le football, le hockey sur gazon, le judo mais surtout pas la natation. C'est sa mère une ancienne nageuse qui l'a poussé de force dans un bassin. Cet étudiant en médecine est désormais le nageur plus rapide de la planète.
VAN DYKEN Amy (1976) Etats-Unis / Natation

L'exploit qu'accomplit la nageuse américaine aux Jeux d'Atlanta en 96 n'est pas mince. Amy Van Dyken remporte quatre médailles d'or en quatre courses. Après s'être imposée avec les relais américains du 4x100 m nage libre et du 4x100 m 4 nages, elle remporte le 100 m papillon et surtout le 50 m nage libre qui la consacre meilleure sprinteuse du moment. Ce palmarès exceptionnel sera complété par une cinquième médaille d'or remportée aux Jeux de Sydney en 2000. Bien que supplantée par ses compatriotes Torres et Thomson dans les épreuves de sprint individuel, elle participe au relais du 4x100 m nage libre et peut de nouveau rayonner avec l'or olympique autour du cou.
VAN GENNIP Yvonne (1964) Pays-Bas / Patinage de vitesse

Dans un pays, la Hollande, où l'on passe l'hiver à patiner sur les canaux gelés, il est une école naturelle qui fait naître d'authentiques champions. Yvonne Van Gennip a été formée à cette école là. Elle est la première à faire chuter la grande championne Karin Enke lors des Jeux de 1988 à Calgary. Elle s'impose sur 1500, 3000 et 5000 m pour trois médailles d'or fort retentissantes au «plat pays».
VAN GRUNSVEN Anky (1968) Pays Bas / Equitation

La hollandaise va devoir attendre les Jeux de Sydney en 2000 pour obtenir enfin la médaille d’or après laquelle elle courait depuis 1988, date à laquelle elle participe à ses premiers Jeux olympiques dans l’épreuve de dressage. Auparavant, elle avait obtenu quatre médailles d’argent. Une à titre individuel à Atlanta en 1996 et trois par équipes à Barcelone, Atlanta et Sydney.
VAN INNIS Hubert (1866-1961) Belgique / Tir à l’arc

C'est le meilleur tireur à l'arc des années qui précédent la première guerre mondiale. Il collectionne les médailles d'or. Il s'impose six fois aux Jeux entre 1900 à Paris et 1920 à Anvers. De plus, il remporte trois médailles d'argent. Lors des Jeux organisé dans son pays à Anvers, il revient à la compétition et réalise un exploit sans précédent à 54 ans passé. Il remporte 4 médailles d'or et deux d'argent. Doté d'une solide constitution, Van Innis s'est éteint à 95 ans.
VAN MOORSEL - ZILJAARD Leontien (1972) Pays-Bas / Cyclisme

Déjà sacrée médaille d'or sur la piste de Sydney en 2000 en poursuite individuelle et médaillée d'argent de la course aux points, la Néerlandaise Leontien Van Moorsel, devenue madame Ziljaard a fait encore plus fort dans les rues de Sydney avec un saisissant doublé en course en ligne et contre-la-montre. Ziljaard, qui avait vu son ascension météorique stoppée net par des problèmes d'anorexie puis de boulimie, repart de Sydney avec l'un des plus beaux palmarès du cyclisme mondial. Cela lui permettra d'être désormais respectée pour ses résultats. Auparavant, elle avait servi d'alibi à la féminisation du cyclisme et faisait la Une des journaux pour son joli visage et ses troublants décolletés.
VANDENHENDE Séverine (1974) France / Judo

Longtemps considérée comme l'une des meilleures judokates de sa génération, la française a mis du temps à s'imposer au plus haut niveau. Il faut dire qu'elle n'a pas été épargnée par les blessures et les coups du sort. Championne du monde en 97, blessée en 99, elle revient à son meilleur niveau pour les Jeux de Sydney 2000 où elle s'impose dans la catégorie des 63 kg.
VARDANIAN Youri (1956) Arménie / Haltérophilie

Meilleur haltérophile mondial dans la catégorie des 83 kg pendant près de 10 ans, Vardanian a collectionné les titres mondiaux et les records du monde. Il a établit ce record à 405 kg, ce qui est exceptionnel dans cette catégorie où l'on atteint jamais ou très rarement les 400 kg. Pourtant l'arménien n'a remporté qu'un seul titre olympique à Moscou en 1980. L'absence des sportifs de l'est à Los Angeles, lui a été préjudiciable. Le vainqueur du concours en Californie ne soulève que 355 kg.
VELDKAMP Bart (1967) Pays-Bas – Belgique / Patinage de vitesse

Membre de la grande équipe néerlandaise de patinage de vitesse, Veldkamp va connaître un début de carrière époustouflant. Champion olympique du 10.000 m, l’épreuve reine à Albertville en 1992, il termine troisième du 5000 m. Moins inspiré à Lillehammer sur 10.000 m, il sera devancé et prendra la médaille de bronze.

C’est alors qu’il prend la nationalité belge afin de s’assurer une participation aux Jeux de Nagano de 98. Sans succès cette fois, il sera quatrième de la finale du 10.000 m.
VEZZALI Valentina (1974) Italie / Escrime

La petite italienne est un feu follet sur les pistes d'escrime. Déjà vice championne olympique à Atlanta en 96 à titre individuel et médaille d'or par équipes, elle rêvait d'un titre olympique à Sydney dans sa discipline du fleuret. Elle fera beaucoup mieux. Sa capacité à livrer des assauts fulgurants lui permet de remporter les médailles du concours individuel et de l'épreuve par équipes associée à notamment à Giovana Trillini, troisième en individuel. Voilà qui confirme la domination mondiale de Valentina Vezzali après sa victoire aux championnats du monde l'année précédente.
VIDAL Jean Pierre (1977) France / Ski alpin

Avant les Jeux de Salt Lake en 2002, le ski français pleurait la mort de sa plus grande championne, Régine Cavagnoud. Au terme, des Jeux il avait retrouvé le sourire.

Après la victoire en descente de Carole Montillet, Jean Pierre Vidal faisait exploser sa classe dans le slalom. Il s’imposait avec plus d’une seconde sur son compatriote Sébastien Amiez.

Signe du destin, ce jour là, Jean-Pierre Vidal portait les gants de Carole Montillet qui s’était imposé en descente quelques jours plus tôt. Il ne s’agissait pas d’une superstition, mais les gants que lui avait donné son sponsor portaient une marque trop visible, en contradiction avec les standards olympiques. A la veille de son anniversaire, Vidal venait de vivre un moment inoubliable.
VIKELAS Demetrius - Grèce

On pense souvent à tord que Pierre de Coubertin qui a réhabilité les Jeux olympiques modernes étaient le premier président du CIO. C'est faux. Le premier président du CIO était grec et portait le nom de Vikelas. Désigné par le refondateur, Vikelas, un commerçant, proche de la famille royale de Grèce, polyglotte et cultivé défend vaillamment l'idée de faire disputer les Jeux à Athènes en 1896. Il y parvient. Il ne conserve ainsi la présidence que deux ans, le temps de passer le flambeau à son ami Coubertin qui va devoir organiser ceux de Paris en 1900.Son rôle éphémère à la tête du mouvement olympique explique sa faible notoriété. Pourtant sans lui, les Jeux n'auraient sans doute jamais existé. Passionné par la Grèce, cet érudit a écrit de nombreux ouvrages dont deux consacrés à l'histoire de son pays. Demetrius Vikelas s'est éteint en 1908.
VILLAGE OLYMPIQUE

Le village olympique a pour mission première d'abriter les sportifs qui participent aux Jeux. Toutefois depuis plusieurs années, les plus fortunés d'entre eux préfèrent réserver des suites dans les meilleurs hôtels de la ville organisatrice. Le premier village olympique est échafaudé pour les Jeux de Paris en 1924, mais le premier village olympique digne de ce nom voit le jour à Los Angeles en 32. Parfois, il s'agit d'un bâtiment recyclé, comme à Londres en 1948. C'est une ancienne caserne de la Royal Air Force qui sert de village. Ces bâtiments sont construits dans un style fonctionnel. Ils doivent par la suite servir à d'autres usages. Ainsi le village de Lake Placid en 80 est devenu une prison pour jeunes délinquants, celui de Berlin en 36 deviendra une caserne, celui de Moscou en 80 sera transformé en appartements. C'est sans doute pour cela que les installations du village olympique ne correspondent pas toujours aux normes de confort qu'ont connaît aujourd'hui. Ainsi à Séoul, les chambres ne sont pas à la morphologie des sportifs occidentaux ; les portes, les baignoires sont trop petites. A Barcelone, les pièces ne sont pas insonorisées, ni climatisées. Autre détail pittoresque, à Helsinki en 1952, les athlètes soviétiques ne sont pas autorisés à dormir au village olympique. Leurs dirigeants craignent la promiscuité avec les sportifs occidentaux.
VILLE ORGANISATRICE

Ce n'est jamais à un pays, mais à une ville qu'est confié l'organisation des Jeux olympiques. Cette tradition remonte tout naturellement à la désignation jadis d'Olympie pour organiser les Jeux des régions grecs. La procédure pour obtenir les Jeux est toujours la même. Le conseil municipal doit le premier faire acte de candidature. Il doit répondre à un questionnaire de motivation et s'assurer du soutien financier de son gouvernement. Sept ans avant la date des Jeux, le CIO fait le tri des villes candidates et désigne l'une d'elle par un vote à bulletin secret. Ces dernières années les désignations ont souvent été entachées d'irrégularités. Il est reproché aux organisateurs d'offrir des offrandes de nature influencer les votes des membres des commissions olympiques. Une fois désignée, la ville retenue doit constituer un comité d'organisation. Il a pour mission d'assurer l'aménagement des sites sportifs et d'hébergements, répondre aux besoins des médias, organiser les épreuves, une manifestation culturelle et rédiger un rapport sur la célébration des Jeux. En échange, cette ville bénéficie d'une publicité planétaire compte tenu de la médiatisation des Jeux.
VINCI Charles (1933) Etats-Unis / Haltérophilie

Atteint de poliomyélite dans son jeune âge, cet américain s'est mis à soulever les fontes une fois son handicap amoindri afin de retrouver un physique à peu près normal, même s’il en conserve quelques stigmates. C'est tout naturellement qu'il vient à l'haltérophilie et à force de volonté finit par s'imposer aux Jeux dans la catégorie des 56 kg. Il est double champion olympique à Melbourne et à Rome en 1956 et 1960.
VINENT CHARON Hector (1972) Cuba / Boxe

Le premier titre de Vinent est obtenu lors des Jeux de Barcelone dans la catégorie des 63,5 kg. En finale, il s’impose au canadien Mark Leduc à l’image controversée et qui vient de purger une peine de 18 mois de prison.

Lors des Jeux d’Atlanta en 1996, comme trois de ses compatriotes cubains, il se fait un devoir de remporter sa finale face à l’allemand Urkall et remporter son deuxième titre consécutif.
VIREN Lasse (1949) Finlande / Athlétisme

Cet athlète finlandais est sans conteste, dans les années 70, le plus remarqué de sa génération. Il remporte 4 titres olympiques de 72 à 76, sur 5000 et 10.000 m. Lors de son titre sur 10.000 m, à Munich, il chute, se relève et l'emporte. Ayant pris son illustre compatriote Paavo Nurmi pour modèle, Lasse Viren obtient ses résultats au terme d'une préparation considérée comme scientifique et qu'il a détaillé dans un livre intitulé "les secondes en or". Toutefois, ses méthodes de préparation considérées à l'époque comme révolutionnaires, posent problème aujourd'hui. En effet, Lasse Viren se faisait prélever son propre sang quelques semaines avant les Jeux et se le faisait réinjecter quelques jours avant les épreuves. Des études menées aux Etats-Unis démontrent que ce type de dopage permet un apport considérable de globules rouges qui développe chez l'athlète ses capacités d'aérobie et le rend moins perméable à la fatigue. Des transfusions que Viren rejetait au moment des Jeux de Montréal lorsqu’il était interrogé sur la question. Il affirmait à qui voulait l’entendre que le secret de sa forme éblouissante tenait à la consommation du lait de rennes de Laponie. Depuis Lasse Viren est devenu propriétaire d'une entreprise de transport en Finlande.
VLASSOV Youri (1935) Russie / Haltérophilie

C'est le premier haltérophile à soulever une barre de 200 kg dans un seul mouvement. Il réalise cet exploit à Rome en 60 lors de son premier titre olympique. Mais derrière le colosse se cache un ingénieur au cœur tendre qui rêve de devenir poète. Hélas pour lui, ses succès olympiques ne suffisent pas à lui permettre de se faire un nom en littérature. Aussi Vlassov continue t-il de soulever les fontes. Il obtient cinq titres mondiaux et bat 31 records du monde. C'était sans doute là sa vraie nature !
VOILE

La voile est devenue ces dernières décennies un des sports les plus en vue aux Jeux d'été. Le programme comprend désormais 9 disciplines avec la planche à voile chez les hommes et 2 chez les femmes, le 470 et la planche à voile. Trois épreuves se disputent en double: le 470, le 49er et le star qui sont des bateaux plus ou moins grands et qui sont des monocoques. Le Tornado qui se pratique également à deux est un catamaran, un bateau à deux coques. Le soling est un monocoque de type quillard qui a trois équipiers à son bord. Enfin le finn, le laser et l'Europe sont trois épreuves qui se disputent en solitaire sur une embarcation monocoque légère. Evénement exceptionnel lors de ces Jeux de Sydney et pour la première fois, les spectateurs ont pu assister gratuitement aux épreuves olympiques. Elles avaient lieu sur le magnifique plan d'eau au pied du célèbre Opéra. Habituellement, ce sport se déroule à plusieurs dizaines de kilomètres de la ville hôte et parfois même à plusieurs centaines de kilomètres comme ce fut le cas à Munich en 72. Les épreuves furent décentralisées à Kiel dans le nord de l'Allemagne.
VOLKERT Stephan (1971) Allemagne / Aviron

Avec deux de ses quatre partenaires du quatre de couple, Andreas Hajek et André Willms, le rameur Stephan Volkert participe aux Jeux d’Atlanta en 1996 et obtient une deuxième médaille d’or consécutive après celle gagnée à Barcelone quatre ans auparavant. Moins en verve à Sydney, Volkert et ses équipiers se contenteront d’une médaille de bronze.
VOLLEY-BALL

A l'origine, le volley-ball s'appelait « mintonette ». Un vocable qui aujourd'hui, ne serait guère incitatif à la pratique des jeunes générations. C'est l'américain William G. Morgan qui l'invente. Il imagine une discipline plus collective que le tennis et moins violente que le basket. De plus, il ne souhaite pas de contacts directs entre les adversaires. Dans chaque équipe évolue six joueurs. C'est à la faveur des Jeux de Tokyo en 64 que le volley-ball fait son apparition aux Jeux d'été. Depuis, les soviétiques ont pratiquement trusté tous les titres, mais ces dernières décennies on note l'avènement de pays comme la Pologne, les Pays-Bas ou le Brésil. C'est d'ailleurs au Brésil et aux Etats-Unis qu'est né le beach-volley ou volley de plage, un sport dérivé du volley-ball. Cette discipline est en démonstration lors des Jeux de Barcelone en 1992. Elle entre au programme olympique lors des Jeux d' Atlanta, quatre ans plus tard.
VON HALMAY Zoltan (1881 - 1956) Hongrie / Natation

Le hongrois est une des figures de la natation au début du siècle. Il détient pendant près de 20 ans le record du monde du 100 m établi sur un lac non loin de Saint Louis dans le Missouri à l'occasion des Jeux de 1904. Cette année là, le nageur remporte également le seul 50 yards de l'histoire des Jeux. Déjà médaillé d'argent à Paris en 1900, il sera encore médaillé d'argent à Londres en 1908, quatre ans après son sacre dans le Missouri.
1   ...   50   51   52   53   54   55   56   57   58

similaire:

Ce gymnaste domine les compétitions à Londres en 1948 en compagnie de ses compatriotes Heikki Savolainen, alors âgé de 44 ans et Veikko Huhtanen qui s’impose au iconDe la «nouvelle histoire» au post-sionisme
«La guerre de 1948 n’a jamais été un sujet de controverses […] Mais la boite de Pandore s’est ouverte, et les historiens israéliens,...

Ce gymnaste domine les compétitions à Londres en 1948 en compagnie de ses compatriotes Heikki Savolainen, alors âgé de 44 ans et Veikko Huhtanen qui s’impose au iconL'histoire de la maison Vuitton commence en 1835. Alors âgé de 14...

Ce gymnaste domine les compétitions à Londres en 1948 en compagnie de ses compatriotes Heikki Savolainen, alors âgé de 44 ans et Veikko Huhtanen qui s’impose au iconRésumé : La vie d'une jeune fille, Marjanne, vivant avec sa famille...

Ce gymnaste domine les compétitions à Londres en 1948 en compagnie de ses compatriotes Heikki Savolainen, alors âgé de 44 ans et Veikko Huhtanen qui s’impose au iconSurtout ses romans et ses œuvres autobiographiques
«I will cut it off ! I will cut it off !». Son influence fut énorme dans la lutte angoissante entre sensualité et spiritualité qui...

Ce gymnaste domine les compétitions à Londres en 1948 en compagnie de ses compatriotes Heikki Savolainen, alors âgé de 44 ans et Veikko Huhtanen qui s’impose au iconVice-président : Albert genestas
«La Paysanne de Saint Jean d'Heurs». La société est affiliée à la Fédération de Chasse du Puy de Dôme. Elle se compose de 31 chasseurs...

Ce gymnaste domine les compétitions à Londres en 1948 en compagnie de ses compatriotes Heikki Savolainen, alors âgé de 44 ans et Veikko Huhtanen qui s’impose au iconLa Compagnie générale transatlantique
«Transat» moins en vue que le grand armement transatlantique qui fit la fierté de la France : la flotte des stationnaires de la compagnie...

Ce gymnaste domine les compétitions à Londres en 1948 en compagnie de ses compatriotes Heikki Savolainen, alors âgé de 44 ans et Veikko Huhtanen qui s’impose au iconPermettre aux élèves de saisir l’importance qu’occupe en France,...
«Alors que disparaît le dernier combattant français de la Première Guerre mondiale, la Nation témoigne sa reconnaissance envers ceux...

Ce gymnaste domine les compétitions à Londres en 1948 en compagnie de ses compatriotes Heikki Savolainen, alors âgé de 44 ans et Veikko Huhtanen qui s’impose au iconChapitre I: La vieillesse ancienne au temps des mythes et des premières sociétés
«Si le corps devient inutile à toutes sortes d'emplois, pourquoi ne pas délivrer l'âme qui souffre en sa compagnie». Cicéron fait...

Ce gymnaste domine les compétitions à Londres en 1948 en compagnie de ses compatriotes Heikki Savolainen, alors âgé de 44 ans et Veikko Huhtanen qui s’impose au iconDevoir n°2 d’histoire
«Berthe au grand pied», Pépin a deux fils : Charles et Carloman. Très vite l'aîné Charles s'impose et annonce son style, IL se fera...

Ce gymnaste domine les compétitions à Londres en 1948 en compagnie de ses compatriotes Heikki Savolainen, alors âgé de 44 ans et Veikko Huhtanen qui s’impose au icon1. Du commerce à la conquête : la compagnie britannique au Bengale
«Compagnies Raj» ou «Bahadur». En 1756, on aboutit à la «Guerre de Sept Ans» qui installera définitivement l’Empire Britannique dans...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com