Ce gymnaste domine les compétitions à Londres en 1948 en compagnie de ses compatriotes Heikki Savolainen, alors âgé de 44 ans et Veikko Huhtanen qui s’impose au





télécharger 1.67 Mb.
titreCe gymnaste domine les compétitions à Londres en 1948 en compagnie de ses compatriotes Heikki Savolainen, alors âgé de 44 ans et Veikko Huhtanen qui s’impose au
page56/58
date de publication20.10.2016
taille1.67 Mb.
typeCompétition
h.20-bal.com > économie > Compétition
1   ...   50   51   52   53   54   55   56   57   58

VON SALTZA Chris (1944) Etats-Unis / Natation

Trois médailles d'or couronnent la prestation de la nageuse américaine lors des Jeux de Rome en 1960. Après s'être imposée dans le 400 m nage libre, elle conduit ses camarades du relais américain à deux nouvelles médailles d'or sur 4x100 nage libre et 4x100 m 4 nages. Elle conclut son formidable parcours par une nouvelle médaille d'argent dans le 100 m nage libre.
VOROBIEV Arcady (1924) Russie / Haltérophilie

Cet ancien plongeur devenu champion d'haltérophilie a remporté deux médailles d'or olympiques dans la catégorie des 91 kg à Melbourne en 56 et Rome en 60. Il tient là sa revanche après son échec dans la catégorie inférieure à Helsinki en 52, lorsqu'il croit avoir remporté le concours en soulevant une barre supérieure à ses adversaires. Hélas pour lui, les juges refusent alors de la comptabiliser. Il est seulement classé troisième. Devenu médecin au terme de sa carrière sportive, Vorobiev a écrit sur l'haltérophilie et entraîné l'équipe soviétique.
VORONIN Michael (1945) Russie / Gymnastique

Le russe est l'un des gymnastes les plus titrés des Jeux de Mexico en 68 d'où il ramène sept médailles dont une en or. Après avoir remporté le titre de vice champion olympique au concours général derrière l'intouchable Kato, il s'impose au saut de cheval.
VTT

Le VTT est une discipline écologique qui a gagné un très large public ces dernières années puisqu'elle offre la possibilité de faire du vélo sur tous les terrains. Le VTT est d'ailleurs à l'origine de la relance des ventes de cycles dans le monde. Cette discipline comprend trois épreuves : la descente pratiquée sur un dénivelé de 400 à 800 m pour une distance de 4 à 8 Km, le trial, un parcours technique dans les bois et le cross country qui est un parcours en sous-bois. C'est cette discipline qu'on pratique aux Jeux. Elle a fait son apparition à Atlanta en 1996 pour rapidement devenir une épreuve populaire.
VUARNET Jean (1933) France / Ski alpin

Deuxième médaillé d'or français en ski alpin après Henri Oreiller en 48, Vuarnet s'impose dans la descente des Jeux de Squaw Valley en 60. Il se distingue d'ailleurs de ses concurrents en optant pour des skis en métal qui glissent mieux sur la neige que les skis en bois. Il est par ailleurs le premier à adopter la position révolutionnaire de « l'œuf » considérée comme plus aérodynamique. Ce champion sera plus tard exclu de l'équipe de France pour rébellion à l'égard des cadres fédéraux.

Devenu chef d’entreprise, il lance une ligne d'accessoires et de vêtements de ski, puis il crée la station d’Avoriaz, avant d’occuper un temps le poste de vice-président de la fédération française de ski. En 1995, le nom de Vuarnet revient à la Une de la presse après la découverte des corps carbonisés de seize membres de la secte de l'Ordre du Temple Solaire. Parmi les victimes de ce suicide collectif figuraient sa femme et un de ses fils.

WALASIEWIECZOWNA Stanislawa (1911 - 1980) Pologne/Etats-Unis / Athlétisme

Deux fois recordwoman du monde du 100 m au début des années 30, la sprinteuse polonaise dont l'école du sprint est alors fortement reconnue dans le monde s'impose aux Jeux de 1932 à Los Angeles sur 100 m. De nouveau présente à Berlin, quatre ans plus tard, elle doit se contenter de la médaille d'argent. C'est alors qu'elle se fait naturaliser américaine et prend le nom de Stella Walsh. Notons qu'à sa mort, une autopsie a révélé que l'ancienne championne était androgyne et présentait les caractéristiques internes aux deux sexes.
WALDNER Jan Ove (1965) Suède / Tennis de table

Champion olympique de tennis de table à Barcelone en 1992, le suédois est longtemps resté n°1 mondial de la discipline. Il bat en finale le français Jean Philippe Gatien qui vient de lui contester sa couronne mondiale quelque semaine plus tôt. Réputé génial et imprévisible, Waldner collectionne les titres et les médailles tant à titre individuel qu'en équipes. Il dit d'ailleurs que la victoire de la Suède lui importe plus que ses propres succès. De nouveau finaliste olympique à Sydney en 2000, il échoue sur la deuxième marche du podium après sa défaite contre le chinois Kong Linghui.
WALDO Carolyn (1964) Canada / Natation synchronisée

Cette nageuse canadienne est la reine des Jeux de Séoul en 1988 dans les épreuves de natation synchronisée. Elle s'impose en individuelle et remporte le titre en duo associée à sa compatriote Michelle Cameron. Ce titre vient après une médaille d'argent quatre ans plus tôt à Los Angeles. Pourtant Caroline Waldo, enfant, avait peur de l’eau. C’est pour mettre fin aux railleries de ses camarades qu’elle se jette à l’eau, qu’un entraîneur remarque sa mobilité dans un bassin et fait d’elle une championne.
WALKER Reginald (1889 - 1952) Afrique du sud / Athlétisme

Le sud-africain remporte le 100 m des Jeux de Londres en 1908 et surprend tous les coureurs américains, largement favoris. Il devance James Rector et le canadien Robert Kerr qui remportera deux jours plus tard, le 200 m. Ce succès restera toutefois sans lendemain. Walker reste toutefois à ce jour le seul africain à s’être imposé sur l’épreuve reine de l’athlétisme.
WANG Junxia (1973) Chine / Athlétisme

Meilleure marathonienne de l'année 93 où elle remporte la coupe du monde de la spécialité et le championnat du monde du 10.000 m, elle est aussi le recordwoman mondial sur cette distance lorsqu'elle se présente aux Jeux d'Atlanta en 96. Elle remporte la finale du 5000 m juste après s'être qualifiée pour celle du 10.000 m. Une performance qui en dit long sur sa faculté de récupération. Hélas pour elle, elle est devancée dans la finale du 10.000 m par la portugaise Ribeiro, championne du monde en titre.
WANG Yifu (1960) Chine / Tir

Le tireur chinois est l’un des plus habiles de sa génération. Sélectionné pour la première fois lors des Jeux de Los Angeles en 1984, il remporte une médaille de bronze au pistolet libre. Le meilleur reste à venir. Ainsi lors des Jeux de Barcelone en 1992, il est médaillé d’or au pistolet à air comprimé et médaille d’argent au pistolet libre. Persévérant, il cumule ensuite trois médailles d’argent remportées à Atlanta et Sydney dans ses deux disciplines de prédilection.
WASMEIER Markus (1963) Allemagne / Ski alpin

En 1991, les responsables du ski allemand demande à Wasmeier de prendre sa retraite sportive. Le « vieux » ne l'entend pas ainsi. Il veut réaliser un coup d'éclat avant de laisser la place aux jeunes. Il réussit ainsi à conserver son rang jusqu'au Jeux de Lillehammer en 94 où il remporte le super G à la surprise générale. Dans la foulée, il s'impose en slalom géant. Ces deux médailles d'or sonnent le glas d'une carrière commencée en 85 avec un titre mondial.
WASSBERG Thomas (1956) Suède / Ski de fond

C'est le premier skieur de fond à dépasser les 1000 points dans les épreuves de Coupe du monde. Cela démontre sa régularité et sa classe. Wassberg est également quadruple champion olympique dans trois Jeux différents. Il remporte le 15 Km des Jeux de Lake Placid en 80, avant de s'imposer sur 50 Km à Sarajevo et de glaner deux médailles d'or avec le relais suédois en Bosnie et à Calgary en 1988.
WATANABE Osama (1940) Japon / Lutte

Le lutteur japonais n'a remporté qu'un seul titre olympique. C'est en 1964, chez lui dans la catégorie poids plume lorsqu’il s’impose au bulgare Ivanov. Pourtant ce champion d'exception est resté invaincu pendant de longues années et 187 combats consécutifs.
WATER POLO

C'est au milieu du 19ème siècle que le water-polo est inventé pour semble t-il distraire les nageurs à l'entraînement. Au départ, les participants sont juchés sur des tonneaux et poussent le ballon avec des pagaies. Cela ressemble au polo, mais sans le cheval, d'où sans doute le nom de water-polo. Avec le temps les règles évoluent vers un base-ball d'eau, puis un football d'eau et enfin vers un hand-ball d'eau, qui semble être la formule retenue définitivement. C'est au début du siècle que ce sport est codifié. Deux équipes de 7 joueurs s'affrontent en 4 périodes de 7 minutes. L'objectif est de marquer plus de buts que l'adversaire. En cas d'égalité à la fin du temps réglementaire, des prolongations départagent les équipes. Ainsi à Barcelone en 1992, il faut six prolongations pour désigner le vainqueur du match. C'est la Hongrie, avec 6 titres remportés et 12 finales jouées qui est la meilleure nation olympique. Sa plus mémorable victoire l'oppose en 1956 à l'Urss. Le match se termine par une bagarre générale dans le bassin, tandis qu'à Budapest, les chars soviétiques tentent de mater la rébellion du peuple hongrois. Notons qu'au Jeux de Saint Louis en 1904, faute d'équipes suffisantes, les Etats-Unis engagent trois équipes et raflent toutes les médailles. Mais la piscine qui est utilisée sert également d'abreuvoir pour les bovins. Quelques mois après les Jeux, trois des finalistes meurt de fièvre typhoïde.
WEBSTER Robert (1938) Etats-Unis / Plongeon

Deux fois champion olympique de plongeon au tremplin lors des Jeux de Rome en 1960 et à Tokyo en 64, Webster imite la performance qu'avait réalisé avant lui son entraîneur Samuel Lee. Lee avait obtenu deux médailles d'or en 52 et 56.
WEDER Gustav (1961) - ACKLIN Donat (1960) Suisse / Bobsleigh

Weder est le meilleur bobeur de sa génération. Déjà 7 fois champion du monde, il ne lui manque qu'un titre olympique qu'il obtient aux Jeux d'Albertville en 92 associé à son compatriote Acklin. Considérant que les suisses ont trouvé là leur équipage type, ils reconduisent cette association à Lillehammer deux ans plus tard pour un nouveau sacre sur le bob à deux.
WEHLING Ulrich (1952) Allemagne / Combiné nordique

C'est le meilleur spécialiste mondial du combiné nordique, la combinaison du saut à ski et du ski de fond dans les années 70. Il est triple champion olympique de la discipline en s'imposant trois fois consécutivement à Sapporo en 72, puis à Innsbruck, quatre ans plus tard et à Lake Placid en 1980. Depuis, le finlandais Lajunen va faire beaucoup mieux en remportant trois titres olympiques, deux individuels et un par équipes lors des seuls Jeux de Salt Lake City en 2002.
WEINGARTNER Hermann (1864-19) Allemagne / Gymnastique

Ce gymnaste allemand est le roi de la barre horizontale aux Jeux d'Athènes en 1896.Champion olympique en individuel, il remporte un nouveau titre par équipes avant de s'imposer avec ses compatriotes aux barres parallèles pour une troisième médaille d'or.
WEISSFLOG Jens (1961) Allemagne / Saut à ski

Ce sauteur à skis était dit-on un bourreau de travail et de discipline. Champion olympique pour la première fois au petit tremplin en 84 à Sarajevo, avant de devenir champion du monde l'année suivante, il est de nouveau champion olympique dix ans plus tard à Lillehammer, mais cette fois au grand tremplin. Ce jour là il s'envole pour atterrir 271 m plus loin. C'est 30 m plus loin que le précèdent saut olympique réalisé deux ans plus tôt par le finlandais Nieminen.
WEISSMULLER Johnny (1904-1984) Etats-Unis / Natation – Water-polo

Considéré au milieu des années 50 comme le plus grand nageur du siècle, Johnny Weissmuller est sans doute reconnu à l'époque, bien plus, pour ses remarquables prestations à Hollywood dans le rôle de Tarzan que pour son passé olympique. Pourtant Johnny Weissmuller est bel et bien un nageur d'exception qui a remporté 6 titres olympiques sur 100, 200 m nage libre et avec le relais américain aux Jeux de Paris en 24 et ceux d'Amsterdam en 28. Il est également le premier à descendre sous la minute au 100 m nage libre et le premier à battre l’autre grand nageur américain Duke Kahanamoku. C'est un exploit quand on sait qu'enfant, il était chétif. On pensait qu'il souffrait d'insuffisance cardiaque et qu’il lui fallait nager pour développer sa cage thoracique. C’est un drôle de personnage, son entraîneur Bill Bachrasch qui fera de lui un authentique champion en lui imposant un travail harassant dans les bassins ce que Weissmuller accepta sans rechigner pour le palmarès qu’on connaît. On notera également qu'aux Jeux de Paris en 1924, il fut également médaillé de bronze du tournoi de water-polo.

Quant à la carrière d'acteur qu'il a mené par la suite et qui fait de lui le plus grand Tarzan de l'histoire du cinéma, on regrette qu'elle se soit limitée à l'interprétation du héros de Rice Burroughs. Un temps interné en hôpital psychiatrique, on dit qu'il faisait peur aux autres patients lorsqu'il poussait son fameux cri. Johnny Weissmuller est alors un homme brisé, ruiné et alcoolique. Sa vie s'achève en 1984 à la veille des Jeux de Sarajevo sur la côte Est du Mexique.
WENDEN Mike (1949) Australie / Natation

Ce nageur australien n'a pas marqué l'histoire de la natation mondiale et pourtant c'est lui qui bat Mark Spitz dans le 100 m nage libre des Jeux de Mexico en 68. C'est également lui qui fait chuter Don Schollander sur 200 m nage libre lors de ces même Jeux de 1968. Ces deux médailles d'or olympiques ne lui ont pas permis de passer à la postérité et pourtant, il venait de révéler le premier avant son parcours exceptionnel à Munich en 1972 et décidé le second à mettre un terme à sa carrière olympique après avoir été le héros des Jeux de 1964. Connu pour son style tout en puissance et peu orthodoxe, il avait hérité du surnom de "machine à nager". Ceux qui l’ont vu s’entraîner prétendent qu’il parcourait 12 Km à chaque entraînement. Sa débauche d'énergie est telle qu'après sa victoire dans le 200 m de Mexico, il s'évanouit.
WENZEL Hanni (1956) Liechtenstein / Ski alpin

Cette skieuse permet à son petit pays d'Europe centrale de voir son drapeau hissé à deux reprises et pour la première fois au firmament des Jeux de Lake Placid en 80. Elle s'impose dans les deux slaloms (géant et spécial) et termine deuxième de la descente. Elle aurait sans doute été aussi brillante en 84, si elle n'avait choisi de passer professionnelle. Toujours en 80, son frère Andréas se classe deuxième du slalom derrière l'intouchable Steinmark. Les deux Wenzel ont alors fait beaucoup plus pour le Liechtenstein que d'onéreuses campagnes publicitaires.
WERTH Isabelle (1969) Allemagne / Equitation

Déjà championne du monde de dressage, vice championne olympique en individuel et championne olympique par équipes à Barcelone en 1992, la cavalière allemande démontre la régularité de sa progression à Atlanta en 96, où elle s'impose dans l'épreuve individuelle et par équipes. Lors des Jeux de Sydney, la cavalière allemande qui a terminé ses études de droit est toujours dans le coup sportivement. Elle y réalise la même performance qu'à Barcelone. Elle est deuxième du concours individuel cette fois derrière la hollandaise Van Grunsven et remporte avec l'équipe allemande, la médaille d'or par équipes. Le plus exceptionnel dans ce parcours olympique c’est que le cheval avec lequel Isabelle Werth a obtenu ces nombreux sacres olympiques l’ont été avec la même monture, un cheval nommé Gigolo.
WESSIG Gerd (1959) Allemagne / Athlétisme

L’année qui précédait les Jeux de Moscou en 1980, le jeune cuisinier allemand ne sautait guère plus de 2,21 m en hauteur. A l’issue de séances d’entraînement acharnées comme on les pratiquait alors dans l’ancienne Allemagne de l’Est, Wessig atteint 2,30 m avant les Jeux de Moscou. Une hauteur qu’il atteint aisément lors du concours olympique pour faire la différence avec ses adversaires. Mais lorsqu’il s’agit d’aller chercher la médaille d’or, l’allemand étire une dernière fois son corps au dessus de la barre et améliore son record personnel de six centimètres. C’était devenu le nouveau record du monde !
WESTERGREN Carl (1895-1958) Suède / Lutte

C'est l'un des plus grands lutteurs du siècle, même si l'histoire olympique n'a pas conservé de trace significative de son parcours. Westergren est de nombreuses fois champion du monde et remporte trois titres olympiques de lutte gréco-romaine dans les années 20-30 dans trois catégories de poids différentes. Il est médaillé d'or des 75 kg à Anvers, des 83 kg à Paris et des 130 kg à Los Angeles.
1   ...   50   51   52   53   54   55   56   57   58

similaire:

Ce gymnaste domine les compétitions à Londres en 1948 en compagnie de ses compatriotes Heikki Savolainen, alors âgé de 44 ans et Veikko Huhtanen qui s’impose au iconDe la «nouvelle histoire» au post-sionisme
«La guerre de 1948 n’a jamais été un sujet de controverses […] Mais la boite de Pandore s’est ouverte, et les historiens israéliens,...

Ce gymnaste domine les compétitions à Londres en 1948 en compagnie de ses compatriotes Heikki Savolainen, alors âgé de 44 ans et Veikko Huhtanen qui s’impose au iconL'histoire de la maison Vuitton commence en 1835. Alors âgé de 14...

Ce gymnaste domine les compétitions à Londres en 1948 en compagnie de ses compatriotes Heikki Savolainen, alors âgé de 44 ans et Veikko Huhtanen qui s’impose au iconRésumé : La vie d'une jeune fille, Marjanne, vivant avec sa famille...

Ce gymnaste domine les compétitions à Londres en 1948 en compagnie de ses compatriotes Heikki Savolainen, alors âgé de 44 ans et Veikko Huhtanen qui s’impose au iconSurtout ses romans et ses œuvres autobiographiques
«I will cut it off ! I will cut it off !». Son influence fut énorme dans la lutte angoissante entre sensualité et spiritualité qui...

Ce gymnaste domine les compétitions à Londres en 1948 en compagnie de ses compatriotes Heikki Savolainen, alors âgé de 44 ans et Veikko Huhtanen qui s’impose au iconVice-président : Albert genestas
«La Paysanne de Saint Jean d'Heurs». La société est affiliée à la Fédération de Chasse du Puy de Dôme. Elle se compose de 31 chasseurs...

Ce gymnaste domine les compétitions à Londres en 1948 en compagnie de ses compatriotes Heikki Savolainen, alors âgé de 44 ans et Veikko Huhtanen qui s’impose au iconLa Compagnie générale transatlantique
«Transat» moins en vue que le grand armement transatlantique qui fit la fierté de la France : la flotte des stationnaires de la compagnie...

Ce gymnaste domine les compétitions à Londres en 1948 en compagnie de ses compatriotes Heikki Savolainen, alors âgé de 44 ans et Veikko Huhtanen qui s’impose au iconPermettre aux élèves de saisir l’importance qu’occupe en France,...
«Alors que disparaît le dernier combattant français de la Première Guerre mondiale, la Nation témoigne sa reconnaissance envers ceux...

Ce gymnaste domine les compétitions à Londres en 1948 en compagnie de ses compatriotes Heikki Savolainen, alors âgé de 44 ans et Veikko Huhtanen qui s’impose au iconChapitre I: La vieillesse ancienne au temps des mythes et des premières sociétés
«Si le corps devient inutile à toutes sortes d'emplois, pourquoi ne pas délivrer l'âme qui souffre en sa compagnie». Cicéron fait...

Ce gymnaste domine les compétitions à Londres en 1948 en compagnie de ses compatriotes Heikki Savolainen, alors âgé de 44 ans et Veikko Huhtanen qui s’impose au iconDevoir n°2 d’histoire
«Berthe au grand pied», Pépin a deux fils : Charles et Carloman. Très vite l'aîné Charles s'impose et annonce son style, IL se fera...

Ce gymnaste domine les compétitions à Londres en 1948 en compagnie de ses compatriotes Heikki Savolainen, alors âgé de 44 ans et Veikko Huhtanen qui s’impose au icon1. Du commerce à la conquête : la compagnie britannique au Bengale
«Compagnies Raj» ou «Bahadur». En 1756, on aboutit à la «Guerre de Sept Ans» qui installera définitivement l’Empire Britannique dans...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com