Ce gymnaste domine les compétitions à Londres en 1948 en compagnie de ses compatriotes Heikki Savolainen, alors âgé de 44 ans et Veikko Huhtanen qui s’impose au





télécharger 1.67 Mb.
titreCe gymnaste domine les compétitions à Londres en 1948 en compagnie de ses compatriotes Heikki Savolainen, alors âgé de 44 ans et Veikko Huhtanen qui s’impose au
page7/58
date de publication20.10.2016
taille1.67 Mb.
typeCompétition
h.20-bal.com > économie > Compétition
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   ...   58

BRUNET Pierre (1902-1991) et JOLY Andrée (1901-1993) – France / Patinage artistique

Brillants patineurs artistiques l'un et l'autre en individuels, Pierre Brunet et Andrée Joly font connaissance en 1924. Leur association en patinage de couple leur donne la médaille de bronze dès cette année là à Chamonix. Quatre ans plus tard à Saint Moritz, personne ne leur résiste. Après s'être mariés et fait un enfant, on les retrouve sur la plus haute marche du podium à Lake Placid en 1932. C'est alors qu'ils s'établissent aux Etats-Unis, deviennent professeurs et se consacrent à la formation des plus grands champions américains.
BRUNER Mike (1956) Etats-Unis / Natation

Ce nageur américain est champion olympique du 200 m papillon aux Jeux de Montréal en 76. Il accompagne ses compatriotes John Naber et Jim Montgomery sur le podium du 4x200 pour une deuxième médaille d'or. A nouveau considéré en 1980 comme le meilleur spécialiste mondial du papillon, Bruner n’a pas pu défendre son titre en raison du boycott de l’équipe américaine aux Jeux de Moscou.
BRYANT Philip (1878-1938) Etats-Unis / Tir à l’arc

Cet archer domine avec son compatriote Lida Scott Howel les quatre épreuves des Jeux de Saint Louis en 1904. Il s'impose deux fois et son compatriote remporte les autres épreuves. Philip Bryant pratiquait le tir à l’arc en dilettante, il exerçait le reste du temps la profession d’avocat à Boston. C’est d’ailleurs avec l’équipe de la ville qu’il a remporté une nouvelle médaille de bronze par équipes lors des Jeux de Saint Louis.
BRZAK Jan (1912 - 1988) Tchécoslovaquie / Canoë-kayak

Ce canoïste exceptionnel va remporter deux médailles d’or dans l’épreuve du C2 sur la distance de 1000 m associé en 1936 à Vladimir Syrovatka et à Bohumil Kudrna aux Jeux de Londres en 1948. Douze ans séparent ces deux exploits. Trois ans plus tard, Brzak n’a toujours pas renoncé à sa passion. Accompagné d’un ami, il traverse la Bohème en canoë en vingt heures seulement.
BUBKA Sergueï (1963) Ukraine / Athlétisme

Sergueï Bubka détient plus de trente records mondiaux à la perche. Il est pendant des années le seul perchiste à pouvoir franchir des barres à plus de 6 mètres de hauteur. Champion olympique à Séoul en 1988, il est quatre ans plus tard l'immense favori des Jeux de Barcelone. Hélas, le vent, le manque d'envie l'empêche de franchir les 5,75 m qu'il s'impose pour débuter son concours. C'est sous les sifflets qu'il quitte le stade de Montjuich. Il sera encore plus malheureux à Atlanta en 96. Victime d'un mal étrange au talon d'Achille, il renonce au pied du sautoir. A Sydney en 2000, il relève de blessure et n'atteint pas la finale. Mais il ne fait pas le voyage pour rien. Les athlètes font de lui leur représentant au sein de la commission des athlètes. Parmi les huit membres élus, il obtient le plus grand nombre de voix. Si son parcours aux Jeux fut largement semé d'embûches, Bubka sera en revanche six fois champion du monde pour six participations aux épreuves. Certains feront remarquer qu'il savait autant gérer ses millions que la hauteur des barres qu'il franchissait. Le plus grand perchiste de tous les temps va désormais pouvoir arrêter la compétition pour se consacrer à sa nouvelle mission.
BUCHARD Georges (1893 - 1987) France / Escrime

Médaillé d’or par équipes à l’épée aux Jeux de Paris en 1924 et à Los Angeles, huit ans plus tard, Georges Buchard sera également médaillé d’argent avec l’équipe de France à Amsterdam en 1928. Il obtiendra le bronze à Berlin en 1936. Pendant toute cette période, ses équipiers changeront, lui sera toujours de la fête. A ces médailles obtenues par équipes, l’épéiste Georges Buchard ajoutera deux médailles d’argent obtenues en individuels en 1928 et 1932.
BUHAN Jehan (né en 1912) France / Escrime

Cet escrimeur français a montré la voie à des générations d’escrimeurs français. Jehan Buhan fait partie des modèles cités dans les salles d'armes françaises. Son nom est associé à un titre olympique au fleuret en 1948 et deux autres médailles d'or par équipes en 48 et 52.
BULGARIE

Considérée comme la meilleure nation mondiale en haltérophilie, la Bulgarie rentre dans le rang ces dernières années après la vigilance des contrôles anti-dopage dont ce sport fait l'objet depuis les Jeux de Séoul en 1988. Cette vigilance s'est relâchée ces dernières années puisqu'aux Jeux de Sydney 2000, deux représentants bulgares parvinrent à monter sur le podium et furent déclassés pour dopage. Toutefois, dans les années 70, les bulgares dominent la discipline au point de devancer les russes qui avait la primauté jusque là. Ils en feront la démonstration lors des Jeux de Moscou en 80 où les bulgares raflent huit médailles d'or. Ajoutons que c'est encore une bulgare qui monte pour la première fois sur le podium de l'haltérophilie féminine. Isabel Dragneva l'emporte à Sydney 2000 dans la catégorie des 48 kg. En plus de l'haltérophilie, la Bulgarie se distingue en gymnastique, au tir et en athlétisme où après le règne de Kostadinova au saut en hauteur, elle remporte une médaille d'or à Sydney grâce à la jeune Tereza Marinova au triple saut.
BULLMANN Maik (1967) Allemagne / Lutte

Champion du monde de lutte gréco-romaine en 1989, cet allemand de Francfort sur Oder est devenu le meilleur mondial au moment de la réunification de son pays. C'est donc sans difficulté que ce musculeux champion s'impose à Barcelone en 1992 dans la catégorie des 90 kg. Notons que son prénom, Maik, sans doute dérivé de Mike, n'existe sur aucun état civil au monde sinon sous la plume d'un fonctionnaire est-allemand qui n'aurait pas accepté le prénom anglo-saxon proposé par ses parents.
BURIC Mirsada - Bosnie Herzégovine

En venant participer aux Jeux olympiques de Barcelone en 1992, la bosniaque savait qu'elle n'avait aucune chance de gagner une médaille. De fait, elle a terminée dernière du 3000 m. Mais son courage est inégalé. Pour participer aux Jeux, Mirsada Buric a du s'évader d'un camp de concentration musulman, éviter les balles des tireurs et rejoindre Sarajevo. Elle, plus que tous, sait ce que signifie l'adage populaire qui veut « qu'aux Jeux, l'important c'est de participer ».
BURKE Thomas (1875 - 1929) Etats-Unis / Athlétisme

L'américain Thomas Burke est le premier champion olympique du 100 m de l'ère moderne. Il s'impose lors des Jeux d'Athènes en 1896 et remporte deux médailles d'or. Lors de son premier succès sur 400 m, il provoque l'hilarité générale dans le stade d'Athènes, lorsque les spectateurs lui voient poser les mains au sol pour se donner de l'élan au départ. Il va prouver quelques jours plus tard sur 100 m que sa technique a du bon et s'impose en 12 secondes, chronométrage manuel.
BURNELL Charles (1876-1969) Richard (1917) Grande-Bretagne / Aviron

Issu d'une famille britannique aisée et après de brillantes études à Oxford, Charles Burnell se consacre aux affaires. Fer de lance pendant ses études du huit britannique qui remporte tous ces duels face à Cambridge, il participe sans succès aux Jeux d'Athènes en 1896 avant de remporter l'or à Londres en 1908 au sein du huit britannique surnommé "Old Men Eight" sans doute en raison de l’âge des participants.

Son fils Richard, journaliste de formation participe aux Jeux de Londres en 1948 et remporte la médaille d'or du double scull. Il écrira plusieurs livres consacrés à cette discipline. Il rappelle dans l'un d'eux que son père l'avait autorisé à la pratique de l'aviron qu'après l'avoir vu traverser la Tamise tout habillé et chaussé.
BURTON Michael (1947) Etats-Unis / Natation

Malgré un état fébrile quelques heures avant la finale du 400 m nage libre, le nageur américain s'impose et bat le record olympique à Mexico en 68. Quelques jours plus tard, il réalise la même performance et s'impose sur 1500 m. Il conserve ce dernier titre aux Jeux de Munich, quatre ans plus tard.
BUSNEL Robert (1914-1991) France / Basket-ball

C'est le grand bonhomme du basket français, celui qui conduit l'équipe de France à la finale du tournoi olympique de Londres en 1948. Invaincus dans ce tournoi, les français sombrent en finale face aux Etats-Unis de 42 points (65 à 23). Ils se contentent de la médaille d'argent. Plus tard, Busnel deviendra un éducateur hors pair avant de prendre les rênes de la FFB de 1965 à 1980. A sa mort, la fédération nationale a créé une compétition à son nom.
BUTTON Dick (1929) - Etats-Unis / Patinage artistique

L'américain est le plus grand patineur des années d'après-guerre. C'est également un prodige qui remporte son premier titre national à seulement 16 ans. Trois ans plus tard, il s'impose aux Jeux de Saint Moritz en 48. Il conserve ce titre quatre ans plus tard à Oslo en ajoutant une nouvelle difficulté à son programme: le triple saut. Docteur en droit, devenu avocat, Button a également remporté cinq championnats du monde.
CACHO RUIZ Firmin (1969) Espagne / Athlétisme

Amateur de football, le catalan attendra la fin de l'adolescence pour se consacrer à l'athlétisme. Mais ce choix est judicieux. Six ans plus tard, lors des Jeux de Barcelone en 1992 devant son public il fait mordre la cendrée à l'algérien Morcelli pourtant favori du 1500 m. Cacho s'impose à la surprise générale. L'algérien retient la leçon et le domine les années suivantes notamment aux Jeux d'Atlanta où Cacho seulement deuxième remporte une nouvelle médaille. Blessé il n'a pas participé aux Jeux de Sydney.
CAFE

Comme il coûtait fort cher de se rendre aux Jeux olympiques avant-guerre, la sélection brésilienne a du vendre du café, un de ses principaux produits d'exportation, afin de financer son voyage jusqu'à Los Angeles en 1932. Malheureusement, les cours du café étant en chute libre, seuls une vingtaine de sportifs brésiliens purent débarquer à Los Angeles.

Aujourd'hui encore, le café reste une boisson très appréciée des sportifs. Ils doivent toutefois ne pas en abuser, car la caféine est considérée comme un stimulant du système nerveux. Pris à forte dose, le sportif serait inévitablement considéré comme positif.
CALGARY - Canada

Déjà candidate à l'organisation des Jeux d'hiver de 68, la ville canadienne et anglophone de Calgary dans l'Alberta obtient l'organisation des Jeux de 1988. Afin d'assurer des conditions idéales, les organisateurs n'hésitent pas à faire disputer les épreuves de patinage sur glace dans une salle entièrement couverte. C'est une première. Il faut préciser que les conditions météo sont très changeantes à Calgary. Ainsi pendant la période des Jeux, les écarts de températures oscilleront entre - 22° et + 28°. C'est un vent que les indiens appellent Chinook qui est en la cause. De nombreuses épreuves seront différées. Sur le plan sportif, ces Jeux couronnent le français Franck Picard, médaille d'or du Super G et 3ème de la descente, ainsi que l'italien Tomba, en slalom. Katerina Witt est toujours la reine du patinage artistique. Quant au Canada, pays organisateur, il ne parvient pas à remporter la moindre médaille.
CALMAT Alain (1940) France / Patinage artistique

Ce français est le patineur le plus populaire de sa génération dans les années 60. Il est médaillé de bronze à Innsbruck en 64 avant de devenir champion du monde l'année suivante. Lors des Jeux de 68 à Grenoble, il allume la vasque olympique. Devenu chirurgien, Alain Calmat s'est engagé en politique. Il fut député et ministre délégué à la jeunesse et aux sports de 1984 à 86.
CALHOUN Lee Quincy (1933) Etats-Unis / Athlétisme

C’est d’une courte tête que l’américain Lee Calhoun remporte à Melbourne en 1956, le 110 m haies au dépend de son compatriote Jack Davis. Le troisième américain engagé dans cette finale termine à la troisième place. Suspendu pendant l’année 1958 pour avoir reçu des cadeaux lors d’une émission de télévision, Calhoun est revenu à son meilleur niveau à Rome en 1960 pour remporter son deuxième titre olympique. Une fois encore, il s’impose d’une courte tête au dépend de son compatriote Willie May.
CAMEROUN

Surnommés comme leurs aînés "les lions indomptables" et plusieurs fois consacrés meilleurs footballeurs d'Afrique, l'équipe de football qui s'impose dans le tournoi olympique de Sydney 2000 prend le nom de "lionceaux indomptables". Ces footballeurs permettent au continent africain de conserver le titre olympique gagné par le Nigeria à Atlanta. La victoire est acquise aux tirs au but face à l'Espagne. Leur héros s'appelle Kameni, il est gardien de but et il a seulement 17 ans.
CANADA

Le Canada est une des meilleures nations olympiques . Toujours présent dans les épreuves hivernales, il se distingue notamment en hockey sur glace et au curling, des sports qui ont été inventés dans ce pays. Le Canada compte également de très nombreux champions aux Jeux d'été, capables de remporter de brillants succès. On ne fera pas cas de celui de Ben Johnson dont la victoire au 100 m des Jeux de Séoul en 1988 doit être oubliée, puisque acquise avec irrégularité, en revanche celle de Donovan Bailey toujours sur 100 m aux Jeux d'Atlanta en 96 et plus largement celle du relais 4x100 m canadien est remarquable. C'est également le Canada qui a inventé le canoë kayak. Ce pays a organisé les Jeux à deux reprises : à Montréal pour les Jeux d'été de 1976 et à Calgary pour ceux d'hiver en 1988.
CANOE - KAYAK

Ce sport découvert au Canada, comporte trois variantes : la course en ligne pratiquée sur un plan d'eau calme et la course en eaux vives qui comprend le slalom et la descente. La course en eaux vives a disparu du programme olympique après avoir été montrée aux Jeux de Munich en 72. Elle a fait son retour dans le giron olympique à Barcelone en 1992. En slalom le canoïste doit franchir un minimum de 25 portes. Il est à noter que l'autre discipline, la descente, n'est pas sport olympique. Dans cette épreuve, c'est la vitesse qui prime.

Dans la course en ligne, les compétiteurs adoptent une position apparemment peu confortable: un genou au sol, l'autre jambe tendue. Les disciplines pratiquées en canoë s'appellent C1, C2, C4 selon le nombre de passagers dans l'embarcation. Il en est de même pour le kayak avec le K1, K2 et K4. Il est facile de distinguer le canoë du kayak. Les canoës sont propulsés par une pagaie simple et les kayaks par une pagaie double.
CANOT A MOTEUR

C'est le seul sport mécanique ayant été un jour au programme des Jeux. Ce fut le cas à Londres en 1908, l'épreuve se déroulait sur la Tamise. Trois épreuves furent disputées dans trois catégories de bateaux différents. Un seul bateau termina les trois épreuves.
CAPILLA PEREZ Joachim (1928) Mexique / Plongeon

Premier mexicain champion olympique au plongeon, Capilla Pérez s’est imposé au haut vol lors des Jeux de Melbourne en 1956 après avoir gagné la médaille de bronze au tremplin. Les américains ont certes protesté du manque d’impartialité des juges, ils n’ont pas obtenu gain de cause. Avant de parvenir à remporter ce titre, Capilla Pérez avait connu une progression régulière au plongeon de haut vol. Il avait été médaille de bronze à Londres en 1948 et médaille d’argent à Helsinki, quatre ans plus tard.
CAPRIATI Jennifer (1976) Etats-Unis / Tennis

La tenniswoman américaine Jennifer Capriati a remporté son premier grand tournoi aux Jeux de Barcelone en 1992. Agée de seulement seize ans, elle prive l'allemande Steffi Graff d'un troisième titre consécutif. Cette volonté pour l'emporter s'émoussera rapidement par la suite. Dépressive, Capriati sera victime d'une terrible descente aux enfers avant de revenir à la compétition en 1995 et d'accéder à une finale d'un grand tournoi en 2000.
CARIOU Jean – France / Equitation

Trois médailles sont venues grossir le palmarès de cet excellent cavalier qui s'impose en saut d'obstacles aux Jeux de Stockholm en 1912. Il remporte ainsi le premier titre individuel de cette discipline. Les jours suivants, il conduit l'équipe de France au titre de vice champion olympique avant de remporter une nouvelle médaille de bronze dans l'épreuve du dressage. Reste que ce militaire très discret en dépit de ces médailles n’a pas laissé de trace dans les états civils. Ces dates de naissance et de mort semblent inconnues.
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   ...   58

similaire:

Ce gymnaste domine les compétitions à Londres en 1948 en compagnie de ses compatriotes Heikki Savolainen, alors âgé de 44 ans et Veikko Huhtanen qui s’impose au iconDe la «nouvelle histoire» au post-sionisme
«La guerre de 1948 n’a jamais été un sujet de controverses […] Mais la boite de Pandore s’est ouverte, et les historiens israéliens,...

Ce gymnaste domine les compétitions à Londres en 1948 en compagnie de ses compatriotes Heikki Savolainen, alors âgé de 44 ans et Veikko Huhtanen qui s’impose au iconL'histoire de la maison Vuitton commence en 1835. Alors âgé de 14...

Ce gymnaste domine les compétitions à Londres en 1948 en compagnie de ses compatriotes Heikki Savolainen, alors âgé de 44 ans et Veikko Huhtanen qui s’impose au iconRésumé : La vie d'une jeune fille, Marjanne, vivant avec sa famille...

Ce gymnaste domine les compétitions à Londres en 1948 en compagnie de ses compatriotes Heikki Savolainen, alors âgé de 44 ans et Veikko Huhtanen qui s’impose au iconSurtout ses romans et ses œuvres autobiographiques
«I will cut it off ! I will cut it off !». Son influence fut énorme dans la lutte angoissante entre sensualité et spiritualité qui...

Ce gymnaste domine les compétitions à Londres en 1948 en compagnie de ses compatriotes Heikki Savolainen, alors âgé de 44 ans et Veikko Huhtanen qui s’impose au iconVice-président : Albert genestas
«La Paysanne de Saint Jean d'Heurs». La société est affiliée à la Fédération de Chasse du Puy de Dôme. Elle se compose de 31 chasseurs...

Ce gymnaste domine les compétitions à Londres en 1948 en compagnie de ses compatriotes Heikki Savolainen, alors âgé de 44 ans et Veikko Huhtanen qui s’impose au iconLa Compagnie générale transatlantique
«Transat» moins en vue que le grand armement transatlantique qui fit la fierté de la France : la flotte des stationnaires de la compagnie...

Ce gymnaste domine les compétitions à Londres en 1948 en compagnie de ses compatriotes Heikki Savolainen, alors âgé de 44 ans et Veikko Huhtanen qui s’impose au iconPermettre aux élèves de saisir l’importance qu’occupe en France,...
«Alors que disparaît le dernier combattant français de la Première Guerre mondiale, la Nation témoigne sa reconnaissance envers ceux...

Ce gymnaste domine les compétitions à Londres en 1948 en compagnie de ses compatriotes Heikki Savolainen, alors âgé de 44 ans et Veikko Huhtanen qui s’impose au iconChapitre I: La vieillesse ancienne au temps des mythes et des premières sociétés
«Si le corps devient inutile à toutes sortes d'emplois, pourquoi ne pas délivrer l'âme qui souffre en sa compagnie». Cicéron fait...

Ce gymnaste domine les compétitions à Londres en 1948 en compagnie de ses compatriotes Heikki Savolainen, alors âgé de 44 ans et Veikko Huhtanen qui s’impose au iconDevoir n°2 d’histoire
«Berthe au grand pied», Pépin a deux fils : Charles et Carloman. Très vite l'aîné Charles s'impose et annonce son style, IL se fera...

Ce gymnaste domine les compétitions à Londres en 1948 en compagnie de ses compatriotes Heikki Savolainen, alors âgé de 44 ans et Veikko Huhtanen qui s’impose au icon1. Du commerce à la conquête : la compagnie britannique au Bengale
«Compagnies Raj» ou «Bahadur». En 1756, on aboutit à la «Guerre de Sept Ans» qui installera définitivement l’Empire Britannique dans...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com