Bienvenue à Arles en Provence





télécharger 29.86 Kb.
titreBienvenue à Arles en Provence
date de publication20.10.2016
taille29.86 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > économie > Documentos

Bienvenue à Arles en Provence
Avec ses 77000 hectares, Arles, troisième ville des Bouches du Rhône, est la plus grande commune de France . Elle compte environ 50 000 habitants.

Son territoire englobe une grande partie de la Camargue et s’étend entre les bras du Rhône jusqu’à la plage située à 45 km du centre ville.
Elle fut fondée en 46 avant JC par Jules César (sous le nom d’Arelate) qui choisit d’y installer une colonie romaine en raison de sa situation géographique favorable au commerce maritime, et pour remercier ses habitants de lui avoir apporter leur soutien pour conquérir Marseille, alors favorable à Pompée.

Arles a su conserver de nombreux témoignages de cette époque qui font d’elle la plus romaine des villes françaises (elle est la ville qui compte aujourd’hui le plus de monuments romains après Rome).

Mais Arles est également une des villes les plus hispaniques de France pour les passionnés de tauromachie (aficionados).
Arles : sous le soleil et la lumière de Van Gogh
Avec 2800 heures d’ensoleillement par an, Arles est une ville du sud. Cette lumière singulière qui rime avec qualité de vie a su séduire et inspirer les plus grands artistes, au premier rang desquels Vincent Van-Gogh. Lors de son séjour à Arles en 1889, Van-Gogh a peint pas moins de 250 œuvres majeures comme le café la nuit, les Alyscamps, la nuit étoilée, la Chambre jaune ou le pont Langlois. A ce titre Arles est une des capitales mondiales de la photographie (RIP).

Arles : ville du delta du Rhône
Arles est située à la séparation du Rhône et du petit Rhône. C’est un lieu stratégique, aux portes de la Camargue, propice au développement d’une plate forme de transport fluvial et au commerce.

Depuis 1991 Arles peut accueillir des bateaux fluvio-maritimes de 3000 tonnes. C’est le seul port du Rhône à pouvoir recevoir des bateaux de ce tonnage, à la porte de la Méditerranée. Le port d’Arles est une étape incontournable pour les bateaux de croisière de luxe remontant ou descendant le Rhône (exemple : croisière Rome Avignon via Arles).

Arles a également une position stratégique du fait qu’elle se situe à l’intersection de deux grands axes fondamentaux de l’Europe occidentale (route de la vallée du Rhône et route Italie-Espagne).
Arles : des paysages multiples
La Camargue

Pays du soleil, du vent et des eaux, elle constitue un monde à part, dont l’équilibre reste fragile.

C’est une vaste zone humide, d’environ 100 000 ha, qui se situe dans le delta du Rhône. Cette grande étendue de terres plates et marécageuses, entre la Provence et le Languedoc, constitue un des plus beaux sites naturels d’Europe.

Sa faune et sa flore, protégées par le Parc Naturel Régional de Camargue sont d’une richesse exceptionnelle.

Bien que sauvage, la Camargue tire ses revenus de l’agriculture (culture du riz, du blé et de la vigne, élevage des taureaux et des chevaux), de la récolte du sel, de la pêche, de la chasse et bien sûr du tourisme.

La Camargue est devenu un espace mythique.

Arles, c’est aussi un fleuve, le Rhône et 28 km d’une superbe plage de sable fin : la plus grande plage naturelle de Méditerrannée.
Les Alpilles

Elles sont situées au cœur de la Provence, au nord-est d’Arles et s’étendent sur 25 km. Pays de la vigne et des oliviers, ce massif montagneux est un cadre touristique très apprécié. De l’Abbaye de Montmajour à Fontvieille (moulin de Daudet), en passant par les Baux de Provence, St Rémy de Provence, Maussane les Alpilles ou Tarascon, vous serez séduit par ce paysage enchanteur.

La Crau

Elle couvre 600 km2 entre la Camargue et l’étang de Berre. C’est un plateau caillouteux semi désertique qui possède une réserve ornithologique extraordinaire.

On distingue la Crau verte et fertile du nord, qui produit un foin riche exporté dans toute l’Europe et protégé par un label AOC, et la Crau sèche du sud, qui est le domaine quasi exclusif de l’élevage ovin.
Arles : ville antique
Des fouilles ont permis de révéler l’existence d’une ville celte sur le site d’Arles, qui fut colonisée par les Grecs venus de Massilia. La guerre entre les Massiliotes et l’armée de Jules César mit fin à cette colonisation. C’est à cette époque (à partir de 46 avant JC) que furent construits les plus grands monuments de la ville.

Sous le règne d’Auguste (De 44 av. JC à 16 ap. JC), la ville reçoit le nom de “ Paterna Arelate Sextanorim ” (colonie fondée par mon père).

Avec l’empereur Constantin (313), qui y fit construire son palais, la ville connut un essor économique et culturel important. A l’époque romaine on estime que la ville compte environ 50000 habitants.
Arles : « la petite Rome des Gaules »
En établissant la liberté de culte, Constantin donne un élan au christianisme et Arles devient très vite un grand centre religieux. En 417, l’Eglise d’Arles est nommée Primatiale des Gaules, ce qui lui donne l’image d’une capitale politique et religieuse de ce qui reste de la Gaule romaine.

Mais Arles souffre d’invasions barbares dès la fin du Vème siècle, qui provoqueront le déclin de la ville. A cette période la ville ne compte plus que 5000 âmes qui se regroupaient principalement dans l’enceinte de l’Amphithéâtre et du Théâtre.

Il faudra attendre le XIIème siècle pour assister au renouveau économique de la ville.
Arles : ville de patrimoine
La ville d’Arles possède 64 sites classés au patrimoine national. En 1981, 7 monuments et sites de la ville sont classés au Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’UNESCO. La richesse de son patrimoine est sans commune mesure avec sa taille et ses ressources financières, la quasi-totalité des sites étant à la charge de la ville.

1999 a vu la création d’une association de préfiguration de la Fondation pour la Sauvegarde du Patrimoine d’Arles.
Patrimoine romain
Quelques uns des principaux sites :

  • Les Arènes romaines : construit à la fin du 1er siècle de notre ère, l’amphithéâtre est un immense ovale de 34 rangées de gradins. C’est le vingtième plus grand amphithéâtre du monde. Il peut contenir encore aujourd’hui près de 12 000 spectateurs, notamment à l’occasion des spectacles tauromachiques qui s’y déroulent chaque année.

  • Le Théâtre antique : à l’ouest des Arènes, il fut construit sous l’empereur Auguste, à la fin du 1er siècle avant JC. Il reste durant l’été un lieu scénique exceptionnel.

  • Les Cryptoportiques du Forum : d’impressionnantes galeries souterraines, au cœur de la ville, qui datent de 30 à 20 avant JC.

  • Les Thermes de Constantin : cet édifice du IVème siècle rappelle les thermes constantiniens de Trèves.

  • Les Alyscamps  : l’une des plus belles nécropoles chrétiennes, avec sa fameuse allée de sarcophages immortalisée par Van Gogh.



Patrimoine roman et classique
Le Cloître St Trophime : érigé au XIIème siècle, ce cloître est exemplaire en Provence par la diversité de ses sculptures et de ses chapiteaux.

L’Hôtel de ville : conçu en 1657 par Jacques Peytret, sur les plans de Jules Hardouin Mansard, architecte du château de Versailles, l’Hôtel de ville d’Arles doit sa célébrité à la rareté architecturale que constitue la voûte romane plate qui couvre son remarquable vest
Les hôtels particuliers
Souvent éclipsés par le patrimoine antique, les hôtels particuliers arlésiens se distinguent pourtant par leur splendeur.

  • On en compte une cinquantaine parmi lesquels :

  • L’hôtel de Grille (XVIIème siècle),

  • L’hôtel de Luppé, qui aujourd’hui abrite la Fondation Van Gogh,

  • L’hôtel de Castillon (XVIIème siècle),

L’hôtel Quiqueran de Beaujeu, qui accueille l’Ecole Nationale de la Photographie
Arles : ville de musées
Musée de l’Arles Antique : ce musée exceptionnel abrite plus de 1300 pièces issues des fouilles arlésiennes. Il présente 11 maquettes qui restituent les monuments romains à l’époque de leur construction.

Musée Réattu : il est installé dans le grand Prieuré des Chevaliers de l’Ordre de Malte, bâti du XV au XVIIème siècle. Le musée Réattu doit sa réputation à l’extraordinaire diversité de ses collections permanentes, avec des œuvres de Picasso, Zadkine, Germaine Richier. Ce fut également le premier musée de France à accueillir un fonds photographique (aujourd’hui 3500 œuvres originales).

Museon Arlaten : crée par Frédéric Mistral, ce musée d’ethnographie provençale présente tous les objets qui font la Provence.
Arles : ville de traditions
La langue, les costumes et les fêtes traditionnelles font d’Arles la capitale de la culture provençale. D’illustres voyageurs tels Chateaubriand, Dumas, Flaubert, Mérimée ont fait l’éloge “ des plus belles femmes du monde ”, les Arlésiennes… Codifié au début de siècle le costume d’Arlésienne se compose d’éléments très significatifs, que l’on s’efforce de transmettre et de préserver de générations en générations.

Les principales fêtes traditionnelles
Les principales fêtes traditionnelles :

  • La Féria de Pâques,

  • La fête des gardians (le 1er mai),

L’élection de la reine d’Arles tous les trois ans (Arles a élu en 2005 sa 19ème Reine), qui est l’ambassadrice de sa culture et de ses traditions (le 1er mai).

  • Les fêtes d’Arles (début juillet)

  • La feria du riz , le festival du cheval et "Camargue gourmande" (mi-septembre)

  • Les fêtes des Prémices du Riz


Les marchés : le marché du samedi matin sur le boulevard des Lices est un lieu de rencontres incontournable, celui du mercredi matin au départ de la place Lamartine vaut également le détour
Les manifestations culturelles
Les manifestations culturelles de dimension régionale, nationale et internationale sont

nombreuses :

  • Les Rencontres d'Arles (festival de la Photographie (début juillet),

  • Les Suds à Arles (2ème quinzaine juillet),

  • Festival du Film Peplum (dernière semaine d’août),

  • Journées de la Harpe (dernière semaine octobre),

  • Provence Prestige (fin novembre),)

  • Salon International des Santonniers (mi-décembre à mi-janvier).


Personnages célèbres et personnalités
Certains personnages célèbres ont marqué hier ou marquent encore aujourd’hui l’histoire de la ville d’Arles, qu’ils soient écrivains, peintres, photographes ou éditeurs :

Frédéric MISTRAL (1830-1914), Vincent VAN GOGH (1853-1890), Pablo PICASSO (1881-1973), Jeanne CALMENT (1875-1997), qui fut la doyenne du monde, décédée à l’âge de 122 ans.

Lucien CLERGUE (fondateur des Rencontres Internationales de la Photographie), Hubert NYSSEN (fondateur des éditions ACTES SUD), Bernard COUTAZ (président directeur général d’HARMONIA MUNDI), Yvan AUDOUARD (écrivain), Christian LACROIX (couturier
Arles : ville d’économie
Le territoire communal est consacré à 75% à l’activité agricole (riz, blé, tournesol, vigne, taureaux, chevaux, sel, …)

Les grandes entreprises arlésiennes : Salins du Midi, Solvay, Harmonia Mundi, Actes Sud, Laboratoire de Recherche sur les Matériaux, Station Biologique de la Tour du Valat,…

Au cœur du centre historique, la ville a choisi d’y installer son Médiapôle qui accueillera prochainement des entreprises du multimédia et du film d’animation.

Déjà connue comme ville de l’image fixe, Arles s’ouvre à un nouveau destin, celui de l’image animée et du multimédia .

similaire:

Bienvenue à Arles en Provence iconVichy-en-Provence
«zone libre», à la panoplie autoritaire et répressive. Comment le cas de la Provence interroge-t-il l’oppression d’un régime sur...

Bienvenue à Arles en Provence iconRobert mencherini
«1942, Les Milles et Nice, antichambres de la déportation» / Robert Mencherini, in Michel Egea, Patrice Maggio (dir.), Provence des...

Bienvenue à Arles en Provence iconBienvenue à tous dans cette nouvelle édition du rallye pédestre !

Bienvenue à Arles en Provence iconTchatteur dit : Bienvenue sur le tchat de Free. En quoi puis-je vous aider?

Bienvenue à Arles en Provence iconAllocution de bienvenue de Madame Armelle baron, Présidente de la région Paris/Ile de France

Bienvenue à Arles en Provence iconSuggestions d’activités pour la classe
«Arles» au tableau et annoncer qu’il s’agit d’une ville en France. Donner des indications spatiales et faire repérer la ville sur...

Bienvenue à Arles en Provence iconProduction scientifique de Luc Foisneau
«Bienvenue dans un monde meilleur ! Sur les risques technologiques majeurs», Cités, 4 (2000), p. 9-108

Bienvenue à Arles en Provence iconCommune d’aix en provence

Bienvenue à Arles en Provence iconMarseille provence provinces

Bienvenue à Arles en Provence iconMédiathèque Intercommunale Ouest Provence






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com