N°20 Samedi 5 juillet 2014





télécharger 66.85 Kb.
titreN°20 Samedi 5 juillet 2014
date de publication07.03.2017
taille66.85 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > économie > Documentos
PRONOS DU MONDIAL 2014 AU BRESIL

La gazette du Mondial
N°20 - Samedi 5 juillet 2014

Recalée !


Les résultats d’hier


Quarts de finales

 

 

 

 

 Semaine 5







Ven 04/07/2014

18h




France




0

1




Allemagne

 

22h




Brésil




2

1




Colombie

Sam 05/07/2014

18h




Argentine

 

 

 

 

Belgique

 

22h




Costa Rica

 

 

 

 

Pays-Bas







Demi-finales

 

 

 

 










Mar 08/07/2014

22h




Allemagne













Brésil

Mer 09/07/2014

22h







 

 

 

 










Finales

 

 

 

 










Sam 12/07/2014

22h

















































Dim 13/07/2014

21h







 

 

 

 









Meilleurs buteurs encore en lice :


1

James RODRIGUEZ

Colombie

6

2

NEYMAR

Brésil

4




Lionel MESSI

Argentine







Thomas MÜLLER

Allemagne




-

Arjen ROBBEN

Pays-Bas

3




Robin VAN PERSIE

Pays-Bas







Jackson MARTINEZ

Colombie

2




Memphis DEPAY

Pays-Bas







Mats HUMMELS

Allemagne







Bryan RUIZ

Costa Rica




D’autres joueurs suivent derrière à un but…
En résumé

En préambule

Nous y voilà !

La dernière semaine de ce jeu de pronostics, la dernière ligne droite des nations encore en lice.

Quel sera le dernier carré final, celui de votre bonus prédit lors du premier tour, souvenez-vous, et qui peut vous rapporter jusqu’à 12 points en l’obtenant dans l’ordre ?

Quel sera le podium final à Rio, ou au classement général à la fin du jeu ?

Aujourd’hui vous avez bien intégré les trois classes où il fait bon ou pas se positionner. Vous jouez pour les atteindre ou les fuir, selon.

Le premier des Leaders, du rang 1 à 49,

le second des Transparents (50 à 99)

et le dernier des Boulets (100-142)

avec son Quintet de la Loose, la risée des participants, les bonnets d’ânes du fond de la classe.

Mais il est un phénomène qui n’est pas à négliger, mesdames :

Jamais depuis douze ans que ce jeu existe, les femmes n’ont terminé devant les hommes !

Il est de votre responsabilité, à chaque pronostic appliqué, de faire mentir cette statistique.

Depuis le début vous avez mené de mains de maîtresses ce jeu avant de vous faire rejoindre sur le fil, une égalité parfaite, autant surprenante qu’exemplaire pour tous les domaines de notre société.

Ne vous laissez pas faire, ne baissez pas les bras et pronostiquez mieux encore !

Allons mesdames de la patrie, le jour de gloire est arrivé !

Oh ! … je sais ce qui vous préoccupe, dans ce monde individualiste, chacun regarde devant sa porte : à quoi bon, je suis mal placé ?

Vous jouez aussi pour une équipe, ne l’oubliez pas !

Et être devant votre client ou votre fournisseur, devant votre MOA ou votre MOE, ce n’est pas anodin.

Car il s’agira d’être crédible quand vous animerez le prochain comité !

Pour finir, j’aimerais zoomer plus particulièrement sur le TOP 10 qui aujourd’hui contient les prétendants au podium final.

Qui parmi eux se sont démarqué lors de ces quarts de finale du carré majoritairement plébiscité : France, Brésil, Argentine et Pays-Bas ?

Une seule surprise pour ce podium féminin avec Ipanema qui a osé la Colombie quand Speedy et Gassod sont restées basiques.

Derrière, six gars, deux filles avec 5 à 9 points de retard ont tous ou presque tenté un coup pour forcer leurs destins : Jean-Gis-Khan, Walterinho et Carmelita avec l’Allemagne, Carlito et Jonny avec la Belgique, Dany77 avec et la Colombie et le Costa Rica, ce qui pourrait réellement le booster sur le podium dès la fin des quarts. Quant à Vaca Atolada, elle, a préféré assuré sa place chez les Leader avant tout.

Par contre, pour ce qui est du Quintet de la Loose, il concerne bien plus de monde que vous ne pensez, tant il est plus facile de ne pas marquer que l’inverse, surtout à prendre des risques pour sortir de la classe des boulets.

Et pour ma part, je compte bien laisser ma place au premier faux pas de l’un d’entre vous.
Mais c’est ailleurs que ça se passe… Allons-y !

Vendredi 4 juillet 18h France – Allemagne 0 – 1

Recalée !

Comment c’est possible ? … Elle avait tout pour le passer haut la main, cette équipe de France !

Hier, toute la journée, dès 10 heures du matin, les sourires se dessinaient sur des milliers de lèvres, des éclats de joie explosaient en feux d’artifices avec une semaine d’avance, des sms s’échangeaient, Twitter et Facebook s’activaient pour dire la même chose. Ils l’ont !

Comment ce onze tricolore si brillant depuis le début des examens de ce Mondial pouvait ne pas l’avoir à son tour, ce billet pour les demi-finales ?

Il fallait la voir cette équipe de France dès la première épreuve, sortir grandie, plus forte, sûre de sa copie, sa sélection des 23 pour emmener ces Bleus au Brésil qui se posait là comme un bon devoir de philosophie. Trois sujets, trois prises de tête ou d’égo, souvenez-vous en mai.

« Suffit-il d’être champion d’Angleterre pour être sélectionné ? ». Samir Nasri a rendu copie blanche au sélectionneur académique Didier Deschamps.

« Doit-on tout faire pour être champion du monde ? ». Les 23 sélectionnés ont du plancher et réfléchir face à la Jamaïque, développant plus que l’attendu. Ca promettait !

« L’artiste est-il maître de son œuvre ? ». Benzema est resté des années devant cette problématique avant d’en trouver le sens (celui du but) cette saison avec le Real Madrid, champion d’Europe.

Car à y regarder de plus près, c’est vrai que les épreuves se sont plutôt bien passées depuis le début.

Notamment en physique face au Honduras où il s’agissait de vérifier que l’énergie de collision entre deux protagonistes lancés à pleine énergie en sens opposés valait bien un carton rouge pour le hondurien. Le candidat se devait de commenter le résultat obtenu. 3-0, que demander de plus qu’une note excellente.

Après ça a été mathématique, quand on gagne par 5 à 2 face aux Suisses, l’équation face à l’Equateur paraissait facile, perdre de plus de 4 buts et que dans le même temps la Suisse l’emporte avec la même différence. Le théorème du nul ouvrait logiquement les portes des huitièmes.

Si ça c’est pas maîtriser son sujet ! ... Je ne comprends pas messieurs les examinateurs de la Fifa !

Et puis il y a eu le Nigéria en épreuve éducation physique et sportive, sous 30°c, courir après le score en moins de 90 minutes, lancer la perche Pogba puis le poids d’une domination en fin de partie pour dépasser la défense adverse. Et ça fait 2-0. Ca vaut plus que la moyenne !

Alors quoi, oui, on pouvait être confiant quant à aborder ce quart de finale !

Un peu trop sans doute, au point d’oublier de réviser son histoire. Certains ont fait l’impasse, se concentrant plus sur 98 et 2006, épopées de Zizou qu’ils connaissent sur le bout des doigts alors que le sujet portait sur 82 et surtout 86, à se faire taper sur le bout des doigts, en quart de finale, note éliminatoire.

Et oui, l’Allemagne, les anciens vous le diront. 58, dernière victoire en coupe du monde, 6-3. 82, la bande à Hidalgo, Platini, Giresse, Trésor et surtout Battiston face à Schumacher, les prolongations, l’entrée de Rummenigge, les échecs de Six et de Bossis à la séance de tirs au but.

Mais hier, qui avait vu la demi finale de 86 se serait rappelé rapidement au mauvais souvenir, d’un but pris trop tôt et une course poursuite inégale entre les tentatives tricolores vaines et la rigueur, le réalisme allemand, marque de fabrique outre-Rhin, comme une firme automobile qui prend toujours le dessus en France.

Arrêtons d’acheter des berlines allemandes et nous les battrons peut-être en coupe du monde ?

Que dire sur ce match, ce sujet d’histoire, à l’issue éliminatoire. Est-ce au fond le destin des Bleus ou un manque de finition de Benzema devant le but. Comme face au Nigéria, le madrilène n’a pas eu de réussite ou n’a pas fait les bons choix, allons savoir.

Les occasions étaient là, le buteur pas assez sans doute. Et ce n’est pas ce coaching à la sauve qui peut ou tente le tout pour le tout en plaçant tous les attaquants sans cohérence de milieu de terrain, force évidente de notre stratégie offensive, qui allait changer la donne, face à un gardien allemand impérial sur sa ligne mais pas vraiment inquiété, tout juste titillé par des frappes trop timides, trop propres.

Mais ne blâmons pas ces Bleus dont le parcours est allé au delà de nos attentes, surtout pour qui se rappelle le match aller contre l’Ukraine.

Elle m’aura bien fait plaisir cette jeunesse à la Deschamps, la Belle à Deschamps, qui ne m’aura à aucun moment fait regretter les absences de Ribery et Nasri. Bien au contraire !

Bravo et continuez à grandir avec cette mentalité, l’Euro en France ne pourra en être que plus beau.

Et à tous ceux qui l’ont eu, ce fameux sésame du baccalauréat, sans doute dans votre entourage, je leur dis bravo, avec une pensée toute particulière à Sam, Antoine, Emma et Théo. YES !!!

Côté pronostics, sur les 40 antipatriotes ou qui ont tenté un coup pour remonter au classement, aucun n’a le score exact.

La semaine démarre mal pour les autres et il est à noter que cette défaite française fait encore plus mal aux femmes qui pour la première fois cèdent la première place au classement général.

Autre fait notable et prévisible dans ce classement, si vous avez lu le préambule, Gassod s’est faite serrée par Jean-Gis-Khan et Walterinho, se faisant éjecter du podium quand Carmelita s’en approche sérieusement.

Vendredi 4 juillet 22h Brésil – Colombie 2 – 1

Un petit air de Paris…

Hier soir, au stade Castelào de Fortaleza, on ne retiendra que trois choses :

- La victoire du Brésil grâce à deux coups de pieds arrêtés alors que Fred mériterait bien des coups de pied au cul tellement il a été une nouvelle fois grotesque en attaque. Deux décisions par deux défenseurs demain parisiens, la première par Thiago Silva qui a surgi comme un attaquant sur un corner de Neymar, la deuxième sur un coup franc magistral de David Luiz à la Juninho.

- La prestation encore remarquable du colombien James Rodriguez qui laissera plus qu’un souvenir dans cette coupe du monde puisqu’à avec la réduction du score sur penalty il reste toujours le meilleur buteur de la compétition avec six buts quand Messi, Müller et Neymar sont bloqués à quatre.

- Enfin, la fin tragique du Mondial pour Neymar qui est sorti sur blessure, fracture d’une vertèbre diagnostiquée. Autant dire que les deux dernières marches semblent compromises pour la Seleçào, notamment la prochaine face à l’Allemagne !

Côté pronostics, 46 sur 93 ont le score exact. Rien que ça !

Au classement de la semaine, vous êtes 13 à prendre les commandes avec les deux résultats dont un score exact. Et une fois n’est pas coutume et pour cause, les rôles sont inversés pour une fois, Maestro Cap Rio prend la première pace quand ALU les Experts s’assoit sur la dernière !

Au classement général, Speedy avec son score exact dépasse Ipanema qui se fait aussi déposer par Jean-Gis-Khan, à l’image des hommes qui se rebellent pour de bon !

Allons Mesdames, ne courbez pas l’échine !

Au fond du classement les Marcel Samba s’effondrent quand Poulardinho, Buchada de bode et Etienne Marcel se battent pour quitter le Quintet de la Loose !
Les classements et palmarès sont disponibles dans le fichier Excel joint.
A demain !

Vous pouvez aussi retrouver les fichiers à disposition sur le blog des brèves d’Ovalie.

www.lesbrevesdovalie.com, l’hebdo du rugby par Antonio.

Pour tous commentaires, c’est là que ça se passe !

/

similaire:

N°20 Samedi 5 juillet 2014 iconVous dédicacez votre premier livre «Ma liberté de rouler» samedi, à Bretenoux. Pourquoi ?
«Ma liberté de rouler», publié aux éditions Cristel, qu'il dédicacera ce samedi 12 juillet à la Maison de la presse de Bretenoux

N°20 Samedi 5 juillet 2014 iconDu Dimanche 6 Juillet au Samedi 12 Juillet 2008
«Lorraine en voies vertes», … une nouvelle manière de découvrir la Lorraine. Cette randonnée se veut essentiellement une action «militante»,...

N°20 Samedi 5 juillet 2014 iconLa Nuit des églises – samedi 6 juillet 2013

N°20 Samedi 5 juillet 2014 iconSamedi 25 Octobre 2014 16h

N°20 Samedi 5 juillet 2014 iconN°23 Mardi 15 juillet 2014

N°20 Samedi 5 juillet 2014 iconLa deuxieme guerre mondiale et ses consequences 03 juillet 2014

N°20 Samedi 5 juillet 2014 icon1travail sur les continuites – mise à jour juillet 2014

N°20 Samedi 5 juillet 2014 icon1prise en compte des valeurs de la république mise à jour juillet 2014

N°20 Samedi 5 juillet 2014 iconRapports de couple et famille atelier tout public : samedi 28 juin 2014
«Le psychodrame. L’histoire, la méthode, les techniques pour explorer votre processus psychique au moyen des scenarios improvises»...

N°20 Samedi 5 juillet 2014 iconLes conférences plénières Congrès fnaren 2014 echirolles du 02 au 05 juillet
«vérité» est le plus souvent inaccessible, est le préalable indispensable pour que ceux qui désirent s’affranchir de ses effets puissent...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com