Chapitre 6 : L’évolution politique de la France depuis 1945(4 heures)





télécharger 25.54 Kb.
titreChapitre 6 : L’évolution politique de la France depuis 1945(4 heures)
date de publication12.05.2017
taille25.54 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > économie > Documentos

Chapitre 6 : L’évolution politique de la France depuis 1945(4 heures)


Introduction:


. La vie politique française depuis 1945 jusqu’à nos jours se caractérise par la succession de deux régimes politiques :

  • la IVème République (1946-1958) s’occupe de la reconstruction économique (début des Trente Glorieuses) mais elle est affaiblie par l’instabilité ministérielle (22 gouvernements en 12 ans) et la décolonisation.

  • La Vème République (1958 à nos jours) a donné plus de pouvoir à l’exécutif et s’est adaptée à plusieurs évolutions (cohabitation, alternance) en s’installant dans la durée.

  • Quelles sont les grandes phases de la vie politique française depuis 1945 ?

I. La IVème République (1946-1958) : (2 heures)

A. La reconstruction : du GPRF à la constitution de 1946 :


. Au sortir de la Seconde Guerre Mondiale, le GPRF dirigé par le général De Gaulle est au pouvoir. Les Français élisent une assemblée Constituante en octobre 1945. Les trois grands partis vainqueurs sont la SFIO, le Parti Communiste et le MRP : on parle de tripartisme.

. La Constitution de la IVème République est adoptée par référendum en octobre 1946. Le nouveau régime est parlementaire.

. De Gaulle souhaitait un pouvoir exécutif fort, il démissionne le 20 janvier 1946.

B. L’œuvre de la IVème République :


. À partir de 1947, les Etats-Unis avec leur Plan Marshall apportent à la France les capitaux dont elle a besoin pour se reconstruire (plus de 2600 millions de dollars).

. Toutes ces mesures ont permis à la France de se reconstruire en un temps record : en 1950, la France a dépassé le niveau de 1938. On parle de « miracle économique ».

. La France cherche de nouveaux partenariats économiques. Elle adhère donc en 1951 à la CECA puis en 1957, elle signe le traité de Rome instituant ainsi la CEE.

C. Une République instable qui s’enfonce dans la guerre coloniale :


. La IVème République est très instable. En 12 ans, 22 gouvernements se succèdent.

. La situation extérieure de la France est difficile. La France subit une lourde défaite à Diên Bien Phu le 7 mai 1954 et des troubles secouent la Tunisie et l’Algérie.

. En novembre 1954, en Algérie, le Front de Libération Nationale (FLN) commence la lutte armée pour l’indépendance. La nomination de Pierre Pflimlin, favorable à l’indépendance algérienne, au poste de président du Conseil provoque le 13 mai 1958 une insurrection des Français d’Algérie.

. Pour résoudre la crise, le Général de Gaulle est rappelé au pouvoir. Il est nommé Président du Conseil. Investit par l’Assemblée, il obtient les pleins pouvoirs et le droit de réviser la Constitution : C’est la fin programmée de la IVème République.

II. De Gaulle et la Vème République (1958-1969) : (2 heures)

A. La mise en place du régime (1958-1962) :


• Appelé au pouvoir pour résoudre la crise algérienne, de Gaulle propose une nouvelle constitution, approuvée par 79 % des Français (référendum du 28 septembre 1958) : la Vème République est née, caractérisée par le rôle important du pouvoir exécutif.

• Soutenu par une majorité forte à l'assemblée, de Gaulle s'attache à résoudre la crise coloniale algérienne. Malgré une tentative de putsch militaire en avril 1961 et les nombreux attentats de l'OAS, les accords d'Évian sont signés (1962), l'Algérie devient indépendante.

• Le 28 octobre 1962, de Gaulle institue, par référendum, l'élection du président de la République au suffrage universel direct.

B. Une France forte (1962-1967) :


• En 1966, la France quitte l'OTAN tout en restant membre de l'Alliance. Elle renforce son équipement militaire et se lance dans la création d'une force nucléaire de dissuasion (première bombe atomique en 1960). Elle affirme ainsi son indépendance militaire.

• De Gaulle garde également l’indépendance diplomatique de la France. En pleine guerre froide, il refuse le bipolarisme et s’oppose à l’hégémonie américaine.

• De Gaulle favorise le rapprochement franco-allemand (1963) mais s'oppose à l'intégration du Royaume-Uni à la CEE. Enfin, de Gaulle crée le nouveau franc en 1959.

C. Le divorce entre de Gaulle et les Français :


• Les partis pris par de Gaulle, notamment en matière de politique étrangère, ne sont pas toujours compris des Français. Lors de la présidentielle de 1965, le président sortant est mis en ballottage par François Mitterrand.

• La crise de mai 1968 secoue le pays. D'abord universitaire, la crise devient sociale ; une grève générale paralyse bientôt l'économie. Le 27 mai sont signés les accords de Grenelle, aussitôt rejetés par la base ouvrière. Le 30 mai, de Gaulle dissout l'Assemblée.

• De Gaulle tente de répondre à la crise par un projet de participation. Il propose un référendum sur la régionalisation et la réforme du Sénat (en avril 1969). 52 % des Français votent contre. Estimant qu’il s’agit là d’un désaveu personnel, de Gaulle démissionne le lendemain (le 28 avril 1969). Il meurt le 9 novembre 1970.

III. La Vème République à l’épreuve du temps (1969 à nos jours) : (2 heures)

A. Une France « sociale-démocrate » (1969-1981) :


La période du président Georges Pompidou (1969 à 1974) : élu à 57 % le 15 juin 1969, il propose de construire une « nouvelle société ». Ses principales réalisations sont : la création du SMIC (salaire minimum interprofessionnel de croissance), passage au salaire mensuel, acceptation de l’entrée du Royaume-Uni dans la CEE (1973)… Mais Pompidou meurt le 2 avril 1974.

La période de Valéry Giscard d’Estaing (1974 à 1981) : élu à 50,8 % en 1974, il multiplie les réformes : majorité à 18 ans en 1974, loi Veil sur l’interruption volontaire de grossesse (IVG) en 1975… Mais les chocs pétroliers de 1973 et de 1979 augmentent une crise économique marquée par l’inflation et l’apparition d’un chômage de plus en plus important.

B. La gauche au pouvoir (1981-1988) :


• Le 10 mai 1981, le socialiste François Mitterrand est élu avec 51,8 % des voix : c’est la première alternance1. Son premier gouvernement (Pierre Mauroy) lance de grandes réformes : l’abolition de la peine de mort (1981), semaine de 39 heures, cinquième semaine de congés payés, retraite à 60 ans, décentralisation, augmentation du SMIC, nationalisations…

• Si le retour à la rigueur permet de réduire le déficit commercial et l'inflation, le chômage continue d'augmenter. La droite gagne les élections législatives de 1986. Jacques Chirac devient Premier ministre. La France connaît alors sa première cohabitation2, entre 1986 et 1988.

C. Alternances et cohabitations (1988 à nos jours) :


La période qui va de 1988 à nos jours est dominée par l'alternance de la droite et de la gauche au gouvernement.

De 1988 à 1993, le gouvernement de gauche tente de contrer la crise sociale en instaurant le revenu minimum d'insertion (RMI) et la contribution sociale généralisée (CSG). Ces réformes n'empêchent pas l'électorat de redonner la victoire à la droite en 1993.

• Lors d'une deuxième cohabitation (Mitterrand-Balladur) sont mises en œuvre de nouvelles privatisations.

• Élu président en 1995, Jacques Chirac s'engage à réduire la « fracture sociale », cependant la politique sociale menée par Alain Juppé mécontente l'opinion. Soucieux de renforcer sa légitimité, le président dissout l'Assemblée nationale mais la gauche l'emporte (juin 1997).

• La France connaît alors une troisième cohabitation (Chirac-Jospin). Dans un contexte de reprise internationale qui favorise la baisse du chômage, la gauche, revenue au gouvernement, multiplie les réformes de société : pacte civil de solidarité (PACS), couverture maladie universelle (CMU), ... Il instaure les 35 heures de travail hebdomadaire. Pour éviter toute nouvelle cohabitation, le mandat présidentiel est également réduit à 5 ans.

• Chirac est réélu en 2002. Il lance de grandes réformes (décentralisation, retraites), renforce la lutte contre l'insécurité et réaffirme la laïcité dans le cadre de l'école.

 En 2007 le dirigeant de l’UMP Nicolas Sarkozy est élu avec 53% des voix face à la socialiste Ségolène Royal. Il tente une politique de « rupture » et désire renforcer le pouvoir du président par une forte médiatisation qualifiée d’ « hyper présidence ». Cependant, son image se dégrade à cause de nombreuses réformes3 • François Hollande (PS) l'a emporté sur Nicolas Sarkozy par 51,6 % en mai 2012.

Conclusion : Qu'ils optent pour une relance par la consommation ou pour l'austérité, pour une politique de renforcement de l'intervention de l'État ou pour le désengagement de celui-ci, les différents gouvernements qui se succèdent depuis 1988 ont du mal à stopper la crise. Les succès électoraux du Front national et le développement de l'abstention révèlent le malaise croissant des électeurs.



1 Alternance : en matière politique, le terme désigne la succession au pouvoir de courants politiques différents.

2 Cohabitation : Situation (et par extension période) dans laquelle, sous la Cinquième République, un président de la République doit partager le pouvoir avec un gouvernement issu d’une autre sensibilité politique que la sienne.

3 Les principales réformes de Nicolas Sarkozy : Grenelle de l’environnement sur l’écologie, réformes sur les retraites…

Cours d'Histoire Géographie de monsieur Moussa Djama Ali moussadjamaali.wordpress.com Lycée de Dikhil (2013/2014) Page


similaire:

Chapitre 6 : L’évolution politique de la France depuis 1945(4 heures) iconT° S2 contrôle H1 bis, 2 heures, Étude de Documents Historiques
«les relations internationales depuis 1945», plus précisément dans le premier thème «la guerre froide (1947-1991)»

Chapitre 6 : L’évolution politique de la France depuis 1945(4 heures) iconChapitre 1 : L’évolution et les théories des échanges internationaux...

Chapitre 6 : L’évolution politique de la France depuis 1945(4 heures) iconIi les grandes mutations sociales en France depuis 1945
«silencieuse» de l’agriculture avec mécanisation et remembrement, exode rural : 1 actif nourrit 5 personnes en 1945 et 30 en 1980....

Chapitre 6 : L’évolution politique de la France depuis 1945(4 heures) iconLa France depuis 1945 : fin de la ivème République, Ve République, politique et société
«régime néfaste des partis». Le scrutin était à la proportionnelle et IL y avait ainsi de nombreux petits partis, occasionnant un...

Chapitre 6 : L’évolution politique de la France depuis 1945(4 heures) iconL’evolution de la population active depuis deux siecles en france
...

Chapitre 6 : L’évolution politique de la France depuis 1945(4 heures) iconEconomie et société en France depuis 1945

Chapitre 6 : L’évolution politique de la France depuis 1945(4 heures) iconLa vie politique en france de 1945 a nos jours

Chapitre 6 : L’évolution politique de la France depuis 1945(4 heures) iconChapitre 2 : L’évolution de la composition et du niveau des hauts...
«moyen», évolutions qui nous sont décrites par les sources macroéconomiques et dont nous avons rappelées les grandes lignes dans...

Chapitre 6 : L’évolution politique de la France depuis 1945(4 heures) iconII] La France : les transformations de la vie quotidienne depuis 1945

Chapitre 6 : L’évolution politique de la France depuis 1945(4 heures) iconA. L’évolution du monde depuis 1945 : un monde structuré par des logiques de guerre froide
«Société/Ere d(e L)’abondance», société de consommation, société industrielle/postindustrielle






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com