Introduction L’innovation organisationnelle





télécharger 81.31 Kb.
titreIntroduction L’innovation organisationnelle
page1/5
date de publication13.05.2017
taille81.31 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > économie > Documentos
  1   2   3   4   5

c:\users\cristold\desktop\cours video sur innover en formation\introduction\innover en formation.jpgInnover en formation




Chapitre 1 : Pourquoi Innover?

Séquence 4 : L’innovation organisationnelle

26/10/2013

Denis Cristol – Directeur de l’ingénierie et des dispositifs de formation du CNFPT

Introduction L’innovation organisationnelle 3

Que signifie innovation organisationnelle ? 3

La transformation des organisations 4

Le passage du management vers l’apprenance 5

Article 1 Organiser le dialogue pour mieux innover 6

La bataille de l'innovation se gagne en cultivant la curiosité et la coopération dans l'entreprise. 6

Définir une stratégie claire 7

Adapter l'organisation 7

Article 2 La collaboration des hommes, source de richesse et d’innovation 8

Article 3 L’innovation frugale 11

Article 4 "Dessine-moi une entreprise innovante en Île-de-France" : synthèse de l’étude 17


Introduction L’innovation organisationnelle


Denis Cristol – Directeur de l’ingénierie et des dispositifs de formation du CNFPT

  • Que signifie le terme innovation organisationnelle

  • Comment la transformation des organisations actuelle offre des perspectives d’innovation

  • Le passage du management vers l’apprennace

Que signifie innovation organisationnelle ?


Il convient de lire « L’innovation ordinaire » de Norbert Alter pour comprendre que l’innovation impacte profondément les organisations de travail.

L’innovation représente une création elle ouvre et enrichit les modes de sociabilité, elle défait les positions acquises pour laisser place à de nouveaux acteurs elle donne un autre sens au monde

Innover suppose toujours de prendre le risque de transgresser les règles sociales que celles-ci participent du registre de la gestion ou des coutumes professionnelles

L’innovation est la trajectoire d’une technique, d’un produit, ou de rapports sociaux. C’est un processus, ce n’est pas mécanique. L’innovation consiste à élaborer de nouvelles combinaisons entre les différentes ressources de l’entreprise et le rapport au marché ou à l’usage social.

Les six dimensions qui participent à la trajectoire de l’innovation :

  1. Une invention ne se traduit pas toujours en innovation : certaines fois le processus est très lent, parfois il n’aboutit pas

  2. Un processus d’innovation obéit à des séquences qui représentent dans le temps les formes d’appropriation d’une invention par le corps social

  3. L’innovation butte toujours sur l’ordre établi, elle suppose donc une rupture, et celle-ci s’appuie sur la déviance

  4. L’activité d’innovation n’est ni prévisible ni prescriptible ; cette activité n’est par ailleurs pas le fait des seuls innovateurs définis par l’institution

  5. La rationalité économique n’explique pas l’action innovatrice ; celle-ci correspond plus à un besoin de reconnaissance sociale

  6. L’action innovatrice s’appuie sur des croyances qui représentent un code commun permettant aux individus et aux groupes de s’engager dans des processus de diffusion de l’innovation, bien plus que ne le font les analyses rationnelles

La transformation des organisations


Il n’y a pas de changement mais continuum de changement informatique. L’état stabilisé de l’organisation n’existe pas. Ce qui prime c’est le chemin de A vers B qui est incertain. IL n’y a jamais appropriation complète du matériel. Personne ne connait tout le potentiel de ce matériel.

Le rythme de transformation des matériels, logiciels et la mise en réseau des différents postes de travail est plus rapide que les apprentissages

Des règles totalitaires des années 60 on passe à l’ambivalence à la juxtaposition contradictoire. L’ensemble produit un manque de repère.

Nous passons d’une société gestionnaire ou gérer c’est prévoir et mesurer à une culture de l’apprenance ou comme il est impossible de s’appuyer sur des règles inamovibles et univoques. Il s’agit alors d’apprendre en continu.

Ce qui était quantifiable l’est de moins en moins. Il est moins possible de mesurer. Il s’agit de s’adapter.

Prenons une image

La rationalisation ex ante c’est le taylorisme. On prend la mesure d’un œuf on en déduit le procédé et le temps de cuisson. C’est la rationalisation.

L’innovation se produit ex post. On casse des œufs. On se dit qu’est qu’on va faire de ça. On invente une omelette.

Un pilotage par l’aval (demande changeante du client à laquelle à laquelle il faut apprendre à répondre) vient concurrencer un pilotage par l’amont ou il s’agirait de planifier dans le moindre détail.

La marge d’incertitude a bougé dans la chaine de décision et d’organisation des structures. Elle a glissé vers les agents en contact avec les clients les savoir-faire informels d’ajustement de coordination avec les collègues croissent.

Le travail prescrit rend moins compte du réel. Les critères d’évaluation qui s’appliquent aux agents sont déconnectés de leurs activités réelles qui sont méconnue. La méconnaissance et le manque de reconnaissance corolaire peut produire de la démotivation.

De même le degré de rationalisation du travail est fonction du degré d’incertitude du service et non pas de la politique globale de l’entreprise. Toujours selon Norbert Alter Il existe deux forces qui agencent l’organisation autour de la maîtrise des incertitudes

  • L’intégration qui est une activité de management qui tend à donner une forme

  • La différenciation qui est le résultat des actions menées par les opérateurs

J’en déduis que A « the right man in the right place “succéde “the right know how in the right team”
  1   2   3   4   5

similaire:

Introduction L’innovation organisationnelle iconTd : management de l’innovation etude de cas business model et innovation chez Apple
«l’expérience numérique». L’écosystème regroupe un ensemble d’appareil compatibles entre eux, un système d’exploitation robuste,...

Introduction L’innovation organisationnelle iconRésumé de l’ouvrage 5 Introduction 5 «Les prix du pétrole tuent notre...
«incarne un patronat moderne, offensif, séducteur» pour un hypothétique «Ministère de l'Innovation [qui] paraîtrait tout indiqué...

Introduction L’innovation organisationnelle iconArchitecture logicielle [texte imprimé] : pour une approche organisationnelle,...

Introduction L’innovation organisationnelle iconIntroduction (ou insérer dans les chapitres géogr et rédiger une introduction commune)

Introduction L’innovation organisationnelle iconAtelier d’Innovation en urbanisme

Introduction L’innovation organisationnelle iconLe ministère de l’education, de la recherche et de l'innovation

Introduction L’innovation organisationnelle iconInnovation et propriété intellectuelle, moteurs de l’économie durable

Introduction L’innovation organisationnelle iconBibliographie p Introduction Indications pour la rédaction de l’introduction...

Introduction L’innovation organisationnelle iconQuand le collectif du faire et le collectif du dire se conjuguent
«son ampleur, dans sa dynamique organisationnelle, d’une part, dans sa dynamique subjective, d’autre part.» (Detchessahar, 2013)

Introduction L’innovation organisationnelle iconLa stratégie de R&D d’Arkema et le rôle de la politique de recherche et d’innovation européenne
«consommatrice» de programmes internationaux (européens mais aussi américains)






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com