Economie et société en France depuis 1945





télécharger 15.94 Kb.
titreEconomie et société en France depuis 1945
date de publication18.05.2017
taille15.94 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > économie > Documentos
Economie et société en France depuis 1945.


I L'évolution économique de la France.
a) la croissance.
La France connaît d'abord une phase de reconstruction, au cours de laquelle l'État encourage la production, planifie l'économie et nationalise des entreprises dans certains secteurs: La banque (1945-société générale-Crédit Lyonnais); l'énergie (1945-gaz,électricité; 1946-charbonnages).
De 1947 à 1973, la France profite d'une période de croissance exceptionnelle, celle-ci est de 5 % en moyenne par an.
On peut expliquer la croissance par le baby -boom, par le développement des crédits, de la publicité et par la modernisation de l'industrie.
L'état providence se développe : Sécurité Sociale (créée en 1945, généralisée par Giscard D'Estaing), création du SMIG (Salaire Minimum Interprofessionnel Garanti) en 1950, allocations familiales, retraites, congés payés (3 semaines en 1956, 4 en 1969).
Etat providence : Expression qui désigne l'extension de l'intervention de l'État dans le domaine économique et social. Celui-ci est responsable de la croissance économique qu'il doit réguler (politique conjoncturelle) et du bien être social qu'il doit assurer (assurances sociales). Dans un sens plus restreint, cette expression désigne uniquement l'intervention de l'État dans le domaine de la protection sociale (l'État intervient pour protéger les individus contre les risques liés à l'emploi, la vieillesse, la santé et à la famille).
b) La crise.
Mais de 1973 à la fin des années 90, la France fut également touchée par la crise. La croissance fut ralentie et l'inflation progressa. Celle-ci atteignit 15 % en 1974 et 13,6% en 1980. Le chômage aussi augmenta : En 1974, on compte 450 000 chômeurs, en 1975, ils sont déjà 900 000, en 1981, le chiffre atteint les 1 600 000.
Plusieurs politiques économiques furent tentées : Des politiques de relance sous le gouvernement de Jacques Chirac (1974-1976) et sous celui de Pierre Mauroy de 1981 à 1982. Mais ce sont des politiques d'austérité qui s'imposent de 1976 à 1981 et de 1982 à 1997 Les dépenses budgétaires sont alors limitées. L'Etat se désengage, des privatisations sont entreprises durant les différentes cohabitations. Le gouvernement Jospin a tenté un compromis. Il poursuit la réduction du temps de travail. Il soutient la création d'emplois. Mais il cherche à limiter les dépenses de l'Etat et poursuit les privatisations. Aujourd'hui, même s'il s'en défend le gouvernement mène une politique d'austérité.
La situation actuelle est incertaine. Le taux de croissance annuel fut de 0,62 % en 2006. Le taux de chômage est en baisse. Pour mars 200è, il est officiellement de 8,3 %.

Politique de relance : politique de relance de l’économie basée sur le soutien à la consommation.


II L'évolution de la structure de la population française.
a) La population active.
La structure de la population active est modifiée. La proportion d'actifs dans le secteur primaire ne cesse de baisser (2,71 % de la population active-2007). C'est le secteur secondaire qui dans un premier temps a vu ses effectifs gonfler pour atteindre son apogée en 73. Mais la part des ouvriers dans la population active a, par la suite diminué (24,47 % de la population active-2007). Par contre, la part des actifs dans le secteur tertiaire connaît une progression constante(72,82 % de la population active-2007). On assiste donc à une tertiarisation de la société et de l'économie.
On observe aussi une féminisation de la population active : le Taux d'activité des femmes est de 63,4% . Le taux de féminisation est de 45.7% .

Taux de féminisation : part des femmes dans la population active.
Dans ce domaine, on observe également un recul du travail indépendant et une diminution de la durée de travail.
b) La réparation de la population.
Cette évolution s'accompagne d'une urbanisation croissante de la population française à la suite d’un long processus d'exode rural. Le taux d'urbanisation s'élève aujourd'hui à 73%. L'urbanisation est d'abord essentiellement verticale ( multiplication des habitats collectifs en immeubles) avant de s'épandre avec le développement de l'habitat pavillonnaire. ( 230 000 maisons individuelles construites en 77)
c) L'évolution de la structure par âge.
On assiste également à un vieillissement de la population. Ainsi, les moins de 20 ans représentent 25,7 % de la population française, les 20 à 59 ans, 53,9 % et les 60 ans et plus : 20,4 %. L'âge médian s'élève à 38 ans. On assiste cependant actuellement à un redressement de la natalité. L’ISF pour l’année 2006 est de 2 enfants par femme en âge de procréer.

ISF : Indice synthétique de fécondité. Nombre d’enfants par femme en âge de procréer.
d) Les composantes de la population française.
La population étrangère appelée pendant les "trente glorieuses" pour soutenir l'effort économique ( Elle passe de 1.7 d'étrangers en 54 à 3.4 millions en 75) , a complété la composition de la population française. Les étrangers sont au nombre de 3 510 000 ( chiffre 2004). ( Attention ne pas confondre avec le chiffre du nombre d’immigré ( 4,9 millions-2004-dernières données disponibles).
Etranger : définition juridique, personne n’ayant pas la nationalité française.

Immigré : Dans un pays d’accueil, personne ayant quitté son pays afin de s’installer sur le territoire.


III La progression du niveau de vie et l'évolution de la consommation
a) Les progrès du niveau de vie.
Grâce à l'augmentation des revenus (Salaire net moyen par salarié: 130 790 francs par an (19 938 euros)) et à la satisfaction de certains besoins comme ceux de santé, la croissance a permis une augmentation du niveau de vie. Cette élévation du niveau de vie permet une transformation du mode de vie des français.
Cela a des répercutions sur l'espérance de vie des français qui pour la première fois en 2004 dépasse les 80 ans . 80,55 ans en 2007.

b) Le développement de la consommation.
De 1947 à 1973, pendant la période dite des " trente glorieuses ", le baby-boom, la publicité, le développement du crédit permettent le développement de la consommation de masse et d'une société de consommation.
Société de consommation : Société des pays développés où la raison d'être principale est l'acquisition de biens matériels ou de services sans cesse renouvelés.
Crédit à la consommation : financement à court terme ( 2 ans maximum) accordé aux consommateurs, soit par le magasin vendeur, soit par un organisme financier en vue de l'acquisition d'un bien de consommation.
Bien de consommation : produits destinés à la consommation des particuliers par opposition aux biens d'équipement destinés à l'équipement des entreprises.
c) L'augmentation de la consommation de loisirs.
Ne serait ce que sur la période de 1959-1975, le budget des loisirs a augmenté de 50 %. Cela s'explique par la baisse du temps de travail et l'augmentation du pouvoir d'achat. Nombreux sont les Français qui partent en vacances. Les français ont pris en moyenne 39 jours de congés payés en 2006. En 1995, la proportion de français de 15 ans et plus qui ont quitté au moins 4 jours leurs domiciles pour des raisons de vacances est de 68,4 %. D'autres loisirs se développent : La pratique régulière de sports, le bricolage (En 1995, par exemple, les dépenses de bricolage s'élevèrent à 89 milliards de francs )
On assiste aussi au développement de la télévision.
Le niveau d'équipement en télévision a progressé : En 1959, 9 % des foyers disposent d'un poste de télévision, en 1969, ils sont 70 % et en 1995 le taux s'élève à 96 %. On y consacre beaucoup de temps : en 1995 les téléspectateurs de 15 ans et plus, ont passé en moyenne 3h 15 min ( 2006) devant leur petit écran. Progressivement, on a observé une diversification de l'offre télévisuelle. Le nombre de chaînes augmente.
Conclusion : Les loisirs deviennent des produits de consommation de masse.

IV Les transformations culturelles.
a) L'évolution de la place de la religion dans la société française.
Au sortir de la guerre, l'église catholique est très présente dans les années 50 elle baptise 9 enfant sur 10.
On observe cependant un processus de déchristianisation en particulier à partir des années 60. Le rôle moral de l'église est contesté et les mentalités changent. Aujourd'hui une question se pose à l'occasion de la mort du pape Jean Paul II assisterait-on à un regain du sentiment religieux ? cela n'est pas évident. Aujourd'hui 30 % des français se disent non croyants.
Avec l'immigration, l'islam devient deuxième religion de France. Mais comme pour la religion catholique la pratique reste minoritaire. Même si la communauté musulmane, comme la communauté judaïque deviennent plus visibles dans la société.
b) L'accès à l'éducation.
Un développement de l'accès à l'éducation.
Il y a en France 14 millions d'élèves et d'étudiants. L'état s'est fixé pour objectif d'amener 70 % d'une classe d'âge au Baccalauréat.En 1950, seul 30 % d'une classe d'âge accédait au Bac. En 70, seul 20% d'une classe d'âge l'obtient. En 2006, la proportion de jeunes qui ont obtenu le baccalauréat a atteint 63,8 %.On assiste donc à une massification de l'enseignement.
L'ECOLE et l'égalité des chances.
Des progrès ont été effectués. Par Exemple: entre 1960 et 1980, la proportion d'enfants d'ouvriers entrant en seconde est passé de 20 % à 30%.
Cependant, on observe que l'école est un instrument de reproduction des élites. La probabilité pour un enfant d'ouvrier d'avoir le bac général n'a pas bougé depuis le début des années 1980, elle est toujours de 15 %. On constate une sur-représentation des enfants de chefs d'entreprises, des cadres, etc ..dans les classes préparatoires aux grandes écoles qui donnent accès aux fonctions de responsabilité, de décision, d'encadrement.
L'ECOLE et l'intégration.
Grâce à l'obligation de scolarisation de tous les enfants résidents en France, l'école est considérée comme une machine à intégrer.
Ainsi, les enfants d'immigrés constituent 10 % des effectifs des écoles et 7 % des effectifs dans les collèges et lycées.
Cependant, l'école ne parvient pas à effacer toutes les difficultés de ces enfants qui pour certains ne maîtrisent pas totalement la langue. Ainsi l'Académie de Créteil qui compte 20 % des élèves d'origine étrangère en France est aussi la dernière pour l'accès au Bac.
Conclusion : L'accès à l'éducation s'est développé mais le système éducatif ne réduit pas les inégalités sociales.
Conclusion :
Avec la croissance le niveau de vie a augmenté, état providence s'est développé, l'exode rural a entretenu la modification de la structure de la population active. Pour soutenir cette prospérité la France a fait appel à une main d'œuvre venue le plus souvent des anciennes colonies. Si la crise a provoqué une hausse du chômage et une réévaluation du rôle de l'Etat dans la société, elle n'a pas empêché la poursuite de profondes mutations comme le vieillissement de la population, la baisse séculaire du temps de travail.

similaire:

Economie et société en France depuis 1945 iconCours histoire ts 2 Economie, société et culture en France I la France...

Economie et société en France depuis 1945 iconA. L’évolution du monde depuis 1945 : un monde structuré par des logiques de guerre froide
«Société/Ere d(e L)’abondance», société de consommation, société industrielle/postindustrielle

Economie et société en France depuis 1945 iconIi les grandes mutations sociales en France depuis 1945
«silencieuse» de l’agriculture avec mécanisation et remembrement, exode rural : 1 actif nourrit 5 personnes en 1945 et 30 en 1980....

Economie et société en France depuis 1945 iconLa France depuis 1945 : fin de la ivème République, Ve République, politique et société
«régime néfaste des partis». Le scrutin était à la proportionnelle et IL y avait ainsi de nombreux petits partis, occasionnant un...

Economie et société en France depuis 1945 iconDepuis la loi du 7 mars 2009, France Télévisions regroupe au sein...

Economie et société en France depuis 1945 iconII] La France : les transformations de la vie quotidienne depuis 1945

Economie et société en France depuis 1945 iconChapitre 6 : L’évolution politique de la France depuis 1945(4 heures)

Economie et société en France depuis 1945 iconLes mutations de la société française depuis 1945
«spécifique sénior» effraie les services marketing, soucieux de conserver une image jeune à leur entreprise (…)

Economie et société en France depuis 1945 iconHistoire partie 3 – les mutations de la france depuis 1945: vocabulaire et notions (en rouge)

Economie et société en France depuis 1945 iconProgramme de l’ens-lsh session 2013 Guerre, Etat, société en France 1851 – 1945






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com