Fiche Histoire Des Arts Session 2015





télécharger 16.7 Kb.
titreFiche Histoire Des Arts Session 2015
date de publication08.11.2017
taille16.7 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > économie > Documentos

Les arts du

Son :

Education Musicale
Fiche Histoire Des Arts Session 2015 

Domaine de compétence : ARTS RUPTURES CONTINUITE

Thématique : Le jazz des Années Folles. Un exemple : le charleston

Titre de l’œuvre: “Yes sir that’s my baby” Sydney BECHET

L’œuvre

Informations et contexte


http://songbook1.files.wordpress.com/2009/10/1925-yessir-donaldson-guskahn.jpg


Les années folles marquent en France la période qui s’étend environ de 1920 (après la 1ere guerre mondiale) à 1929 (crise économique américaine). Le jazz y apparaît par le biais des soldats Américains qui s’engagent dans la première guerre (1917) amenant dans leurs « bagages » des disques mais aussi des musiciens dont certains resteront après la guerre. Ce style va s’imposer peu à peu notamment illustré par le charleston mais aussi par des adaptations de comédies musicales Américaines de Broadway qui envahissent les cabarets et les dancings Parisiens. C’est une époque d’insouciance et de liberté qui connaîtra de nombreux changements dans les arts et la mode.

« Yes sir that’s my baby» est un Charleston composé en 1925 par Walter Donaldson

(1893-1947).

Ce morceau comportait à sa création des paroles écrites par Gus Kahn.

Il a été ensuite repris, avec ou sans son texte, par de nombreux artistes dont Sydney Bechet.
Analyse de l'œuvre

Le charleston est une danse et un style musical d’origine américaine qui tient son nom de la ville de Charleston en Caroline du Sud (USA) Elle se caractérise par un rythme syncopé. Crée à New-York autour des années 1920, elle connaît très vite une grande vogue en Europe comme danse de société et comme spectacle de music-hall. Elle se danse en solo, en couple ou en groupe.

Formation: Instrumentale. Importante virtuosité (rapidité et technicité des instrumentistes) dans les chorus (improvisation sur la grille harmonique d’un morceau).

Orchestre de jazz: Section rythmique : piano, batterie, banjo, petites percussions (bois), contrebasse en pizzicato (On pince les cordes avec les doigts au lieu d’utiliser l’archet). C’est une technique très souvent utilisé dans le jazz.

Section mélodique : vents : saxophone (bois), trombone à coulisse et trompette (cuivres). Les cuivres utilisent des effets qui accentuent le caractère léger et amusant de la danse: trompette bouchée (on glisse une sourdine dans le pavillon de l’instrument) et glissandi du trombone (grâce à sa coulisse). Caractère: Amusant (effets des cuivres) dynamique, dansant, joyeux illustrant l’envie de s’amuser des français qui sortent de la 1ére guerre et désirent oublier ces longues et pénibles années.

Tempo: Rapide (Allegro). Style: Jazz New-Orleans, Charleston. En France cette musique sera essentiellement jouée dans les cabarets de la rive gauche de Paris où se retrouvent alors de nombreux artistes et intellectuels. Structure du morceau : simple (Couplets/refrain) Cela vient souligner le caractère populaire de cette danse.

Chorus dans les couplets et tout l’orchestre dans les refrains.


Compositeur/ interprète

http://musicrising.tulane.edu/uploads/original/sidney+bechet+sb+009-1372113363.jpg

Sydney Bechet (1897/1959) est un musicien créole d’origine Française né à la Nouvelle Orléans (usa).

Après avoir joué de la clarinette dans l’orchestre de son frère il sera soliste et se rendra célèbre grâce

à la pratique du saxophone soprano à qui il donnera ses lettres de noblesse et qui fera de lui un des

premiers grands solistes. En 1919 il embarque pour l’Europe, il y revient en 1925 pour jouer dans le

Jazz band accompagnant La revue Nègre (Joséphine Baker) qui triomphe au Théâtre des

« Champs- Elysées » de Paris. Il regagne les USA et reviendra à Paris en 1949 où il se fixera définitivement et d’où il rayonnera dans

toute l’Europe jusqu’à sa mort en 1959.
Prolongements

Arts décoratifs

Les peintres inspirent la mode :
- Paul Poiret, inspiration cubiste : formes géométriques et épurées. (Ref : Picasso « Demoiselles d’Avignon »).

- Jeanne Lanvin, inspiration liée au fauvisme : les couleurs vives l’emportent sur la forme.

Matisse (« Leçon de musique »)

- Elsa Schiaparelli (robe homard), influence surréaliste : trompes l’œil, détails provocateurs et fantaisistes.

(Dali : Lion, cheval, dormeuses invisibles).

similaire:

Fiche Histoire Des Arts Session 2015 iconHistoire des arts Sonia Duval Fiche de synthèse musique en histoire des arts (session 2015)
«Motivés, le chant des partisans», est une chanson en style reggae de zebda, 1er extrait de l’album «Motivés ! Chants de lutte» en...

Fiche Histoire Des Arts Session 2015 iconHistoire des arts- français session 2015
«[ ] Tant qu'il y aura sur la terre ignorance et misère, des livres de la nature de celui-ci pourront ne pas être inutiles», écrit...

Fiche Histoire Des Arts Session 2015 iconFiche Histoire des Arts : Arts engagés
«dégénérées» (exemple: tableaux d'Otto Dix)en opposition à l'art officiel nazi, à l'initiative du ministre de la propagande nazie,...

Fiche Histoire Des Arts Session 2015 iconEléments de biographie et activités d’enseignement et de recherche
«Histoire et mémoire des guerres mondiales et des conflits contemporains», de l’enseignement de la défense et de la sécurité nationale...

Fiche Histoire Des Arts Session 2015 iconAecad / Histoire des arts 2015/2016

Fiche Histoire Des Arts Session 2015 iconBibliographie pour l'histoire des Arts 2015-2016

Fiche Histoire Des Arts Session 2015 iconFiche Histoire des Arts : Arts Engagés
«Les gens allaient sans yeux pour vous le jour durant» mais «à l’heure du couvre-feu, des doigts errants avaient écrit morts pour...

Fiche Histoire Des Arts Session 2015 iconFiche d'histoire des arts
«Merle». Passionné de cinéma, IL publie des chroniques cinématographiques dans divers journaux

Fiche Histoire Des Arts Session 2015 iconRéunions sur l’histoire des arts
«Arts, Culture, Territoire» dans le cadre de la semaine des Curie d’Arts» au lycée Pierre et Marie Curie de Menton, qui regroupait...

Fiche Histoire Des Arts Session 2015 iconDiscours d’ouverture de Session ordinaire- 30 Novembre 2015
«effet ciseau» estimé à 20 Millions d’euros en 2016 pour notre Département nécessite des réformes courageuses, aussi bien du point...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com