Lire pages 4 à 7 Dans les coulisses du Centre Culturel





télécharger 187.69 Kb.
titreLire pages 4 à 7 Dans les coulisses du Centre Culturel
page1/6
date de publication05.10.2017
taille187.69 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > économie > Documentos
  1   2   3   4   5   6
VAR à Ramonville

Octobre 2010

lire pages 4 à 7 Dans les coulisses du Centre Culturel
p. 8 MALADIE D’ALZHEIMER : accompagner un proche

p. 9 SOLIDARITÉ : reconduction de l’Allocation de fin d’année

p. 10 ÉDUCATION JEUNESSE : vacances de La Toussaint

Au sommaire : P. 3 zeste d’infos réunion publique Axe Bus av. Tolosane p. 11 actualités centre social d’animation : un dimanche ludique p. 13 tous citoyens conseils de quartier p. 20 sortir-bouger fête de la science
Éric Thoumelou
Conseiller délégué à l’Économie, l’Emploi et la Lutte contre les exclusions à Ramonville depuis mars 2008, Éric Thoumelou est décédé le 17 septembre 2010. Il avait 63 ans.
Technicien, puis cadre chez Citroën au début de sa carrière Éric Thoumelou a pris la décision tardive de faire une école d’architecture. Il a consacré une grande partie de sa vie professionnelle et toutes ses forces politiques à développer et soutenir une autre façon d’entreprendre, remettant l’homme au centre de l’économie et de la production. Après avoir créé sa propre entreprise d’insertion dans le bâtiment à Montpellier, il s’est attaché à faire vivre et développer l’Union régionale des entreprises d’insertion en Languedoc Roussillon puis en Midi-Pyrénées. Il s’est installé dans notre commune en 2002.
La force et la constance de son engagement politique et professionnel n’ont jamais empêché sa profonde indépendance d’esprit. Pour ceux et celles qui l’ont connu, il était avant tout un homme libre dont les engagements étaient nourris de rencontres et de projets collectifs. Une liberté totale qui s’est traduite dans sa découverte et sa passion pour la moto et le milieu « motard ».
Libre et sensible au monde qui l’entourait, il n’a cessé de s’indigner face à l’injustice. C’est certainement l’ardeur de son désir d’un monde économique et social différent qui est à l’origine de son intransigeance vis-à-vis de ceux qui défendent les valeurs du profit et de l’individualisme.
Comme un Marseillais qu’il était de cœur, il était aussi un homme passionné pour les gens qui osent, qui s’engagent, passionné par l’expérimentation en général. Celle des individus : le plaisir et le bonheur de rencontrer les gens sur leur vie, leur projet, autour d’un bon repas, d’un week-end moto avec des amis, d’une soirée à refaire le monde.

Celle pour l’invention technique, la découverte, la recherche. Curieux de tout, il aimait à se qualifier d’autodidacte : Citroën et les systèmes hydrauliques, le fer et la soudure, et tous les matériaux bâtiments innovants qu’il utilisait dans une recherche toujours expérimentale. Jardinier obstiné, cuisinier appliqué et œnologue débutant, il respirait la vie à pleins poumons, savait profiter de chaque instant et de celles et ceux, nombreux, qui l’entouraient.
D’une grande culture politique et artistique, on pourrait presque dire qu’il menait une « vie expérimentale », en dehors des chemins tracés, dont il tirait les repères, les analyses, les critiques, essayant toujours de démontrer quelque chose de nouveau, au risque parfois d’être incompris.
De par sa grande sensibilité affective, il était parfois blessé par l’incompréhension de son système de valeurs, quand cela venait de ceux et celles qui l’entouraient, et se réfugiait alors dans une solitude qui ne pouvait être, heureusement, que de courte durée.
Ces dernières années, Éric a affirmé sa vie en Midi-Pyrénées. En s’engageant dans l’équipe municipale, il signifiait son souhait de s’investir aussi au niveau local. Son implication politique sur Ramonville était à l’image des relations amicales et des échanges qu’il entretenait avec ses voisins, et ses collègues, c’est-à-dire entiers et interactifs.

Zeste d’infos
Concertation Axe Bus

Études préliminaires du projet

Les Ramonvilloises et Ramonvillois sont invité(e)s à participer à la réunion publique sur le projet Axe bus avenue Tolosane qui se tiendra : jeudi 4 novembre à 20 h 30 au cinéma l’Autan.

L’équipe de maîtrise d’œuvre retenue par Tisséo présentera les résultats des études préliminaires du projet.

Rens. : Secteur Urbanisme, Environnement, Études (UEE), rue des Frères Lumière

Tél. : 05 61 75 21 25

+ d’infos : VAR n° 348 - Juin 2010, p. 10
Présentez-vous au Conseil des Jeunes

Vous avez entre 13 et 15 ans et vous souhaitez faire bouger Ramonville avec vos idées ? Le CoJ renouvelle la moitié de ses candidats, alors présentez-vous ! Il vous suffit de constituer une liste de 3 jeunes avant le 13 octobre.

Pour préparer votre candidature, le secteur Éducation Jeunesse vous propose de participer à la rencontre avec les jeunes élus le mercredi 6 octobre de 14 h à 16 h à l’Aquoiboniste (place J.-Jaurès).

Plus d’infos : www.mairie-ramonville.fr, rubrique Enfance Jeunesse

Contact : secteur Éducation Jeunesse tél. : 05 61 00 32 16.
En direct dans votre boîte mail

Pour recevoir automatiquement dans votre boîte mail l’actualité municipale et/ou les événements organisés sur Ramonville, abonnez-vous aux lettres d’information électroniques de la mairie de Ramonville :

- l’une, mensuelle, synthétise l’actualité du site Internet ;

- l’autre, hebdomadaire, reprend les événements et rendez-vous à ne pas manquer.

Rendez-vous sur /www.mairie-ramonville.fr, page d’accueil > pavé « Les essentiels »>Lettres d’information.
Collecte de sang

15 octobre de 10 h à 12 h 30 et de 14 h 30 à 19 h

À l’intérieur du véhicule du Centre de transfusion sanguine, place Jean-Jaurès.
Hommage

à Éric Thoumelou
M. le Maire et l’ensemble du Conseil municipal ont la douleur de vous faire part du décès d’Éric Thoumelou, conseiller municipal délégué à l’Économie, l’Emploi et la Lutte contre les exclusions.
C’est avec une profonde tristesse et beaucoup d’émotion que nous saluons la mémoire, la conviction, l’engagement politique d’Éric et ses qualités humaines.

Au-delà du collègue que nous avons pu apprécier dans le cadre de ses fonctions de conseiller municipal, nous avons la peine de perdre un ami, un élu qui s’est investi dans son mandat et qui n’a eu de cesse de faire de la politique constructive pour le bien commun.
Nous avons eu beaucoup de plaisir à travailler avec cet homme intègre, loyal, courageux dans ses prises de positions politiques, qui était en recherche de consensus pour solutionner au mieux les dossiers qu’il a portés.
Éric était un élu issu de la société civile qui nous a transmis par son expérience professionnelle, son regard d’urbaniste, une approche de l’économie sociale et solidaire qu’il a su décliner au travers de projets locaux en nous donnant son éclairage particulier empreint d’un raisonnement pragmatique et novateur.
Il a mené à bien l’implantation de sociétés sur la commune, dont Scopelec, la Maison de l’Initiative, etc. Il a su faire avancer le développement économique et renforcer les embauches ramonvilloises. Très fidèle à ses engagements d’insertion, il a favorisé la mise en place de sociétés coopératives.
Nous saluons la richesse de cet homme qui était un des piliers du conseil municipal. Par son ouverture d’esprit, sa haute conception de la chose publique, son investissement et le respect de l’autre, Éric a su créer autour de lui un réel élan de sympathie et d’amitié.
Sa disparition est pour notre conseil municipal, une grande perte. Nous adressons nos plus sincères condoléances à sa famille, ses proches, ses amis.
Le conseil municipal


Les obsèques civiles ont eu lieu le samedi 25 septembre à la ferme de Cinquante avant l’inhumation au cimetière du Pigeonnier à Ramonville et un recueillement à la Maison de l’Économie Solidaire.

Pour ceux et celles qui le souhaitent, un cahier de condoléances est à votre disposition à l’accueil de la mairie durant le mois d’octobre.
Journal d’information municipale n°350 Directeur de la publication : Christophe Lubac Édité par le service communication de la mairie de Ramonville Création : ogham Impression : Imprimerie Ménard Tirage : 8 100 exemplaires sur papier 100 % recyclé cyclus print Mairie de Ramonville Place Charles-de-Gaulle BP 31520 Ramonville Saint-Agne cedex, tél. : 05 61 75 21 21 Dépôt légal : à parution

Dossier
LE CENTRE CULTUREL DE RAMONVILLE

DANS LES COULISSES

Ramonville dispose d’une salle de spectacles particulièrement bien équipée pour accueillir des formes de création, à la croisée de toutes les disciplines : danse contemporaine, théâtre, musique, vidéo, arts de la rue et du cirque. Le centre culturel réaffirme sa spécificité Enfance et Jeunesse sur l’agglomération toulousaine avec la mise en place d’une nouvelle manifestation baptisée « Les Extras en Mars ».
62%

c’est le pourcentage pris en charge par la mairie pour chaque place de spectacle ; 38 % seulement restent à la charge du spectateur.
LA SAISON 2010-2011
Pour cette saison 2010, le centre culturel vous propose une trentaine de spectacles bâtis autour d’auteurs contemporains tels que Nathalie Papin, Jean-Claude Grumberg, Marguerite Yourcenar, Fabrice Melquiot, Max Ducos, Hamid Skif, Catherine Zambon…

Les enfants de 1 à 10 ans se régaleront avec 15 nouveaux spectacles dont une partie dans le cadre d’une nouvelle manifestation appelée « Les Extras en Mars » prévue le week-end des 26 et 27 mars et le 30 mars (avec des expositions, des ateliers, des rencontres…).

Ramonville confirme son engagement dans le soutien à la jeune création - avec l’accueil en résidence de 4 compagnies (lire p. 7) – ainsi qu’aux compagnies régionales : Pupella Noguès, Rouges les Anges, le Clan des Songes, le Boustrophédon, Sophie Carlin…
Comme chaque année, le centre accueillera une douzaine de spectacles dans le cadre scolaire ainsi que des manifestations organisées sur la commune par des associations et des écoles (projets accompagnés par le centre culturel).

La programmation comprendra plusieurs temps forts :

• Cirque : Etienne Saglio avec Le Soir des montres (22 octobre) après son succès à « Caravane de Cirque » en juin 2010.

• Danse-théâtre : Hamid Ben Mahi, danseur hip hop dans La géographie du danger (21 avril). Il met en scène l’enfer d’une personne sans papier qui vit terrée depuis 4 ans. Un spectacle bouleversant d’après le texte d’Hamid Skif, écrivain algérien.

• Musique : Récréations Nougaro avec Hervé Suhubiette et le groupe de jazz Pulcinella (8 avril).

• Jeune public : 5 créations et « Les Extras en Mars » autour du week-end des 26 et 27 mars
COMMENT S’ÉLABORE UNE PROGRAMMATION ?
La programmation est une des premières missions de la directrice du centre culturel. Celle-ci doit prendre en compte la qualité, la diversité et la créativité des spectacles tout en limitant les coûts pour la commune et les spectateurs (lire ci-contre la Culture pour toutes et tous). Dans cette optique, elle va faire un gros travail de terrain en parcourant la France des festivals et des salles de spectacle pour évaluer par elle-même la qualité des spectacles, la réaction du public, son âge, etc. : le festival Théâtre à Tout Âge de Quimper, Momix, le festival international jeune public de Kingersheim (Alsace), les grandes salles à Paris et dans les régions, etc.

Mais faire venir des compagnies a un coût et le budget de la ville a des limites. C’est la raison pour laquelle, le centre culturel de Ramonville travaille dans le cadre de réseaux - Rencontres inter-régionales de Diffusion artistique (RIDA), Rencontres inter-régionales Jeune Public, rencontres professionnelles, nationales et internationales, voyages de repérages à l’étranger - afin de mutualiser les compétences et les moyens. Cette mutualisation permet de construire des tournées en augmentant la qualité et la quantité des spectacles : baisse des coûts en termes de transport, meilleure diffusion pour les compagnies, etc.
UN SOUTIEN À LA CRÉATION
Ramonville a par ailleurs fait le choix de soutenir des artistes et des compagnies pour accompagner et valoriser leurs créations, à travers le système des résidences d’artistes ou des coproductions.

• La coproduction est la part prise dans une création artistique par une structure culturelle : à Ramonville, il s’agit essentiellement du pré-achat d’une ou de plusieurs représentations de cette création (6 ou 7 sur 25 chaque année, souvent en partenariat avec d’autres villes). Elle peut également prendre la forme d’une participation financière à l’élaboration du nouveau spectacle : le centre culturel a ainsi aidé la compagnie Vandaval pour La mer dans un verre, présenté cette année au festival de Rue.

• Une résidence d’artistes consiste à offrir à un artiste ou une compagnie un temps de travail de plusieurs jours, qui doit lui permettre d’approfondir un aspect d’une création en cours (le travail scénique, chorégraphique ou technique). La résidence - associée ou non à une aide financière et au préachat – se traduit par un prêt de salle allant de 2 à 45 jours suivant les compagnies : salle d’atelier pendant les vacances, salle de spectacle avec le technicien lumière et son (lire l’interview de Laurence Belet - Compagnie Rouges les Anges, p. 7).
UNE petite ÉQUIPE PLURIDISCIPLINAIRE
Faire fonctionner un centre culturel nécessite de multiples compétences et fait appel à des métiers très différents.

La directrice, chargée du projet artistique et de l’action culturelle de l’établissement, est épaulée par :

• l’assistante de direction également régisseur (encaissements, billetterie, suivi des contrats artistiques et du budget) ;

• la chargée de communication et des relations publiques également responsable du suivi de l’administration festival de Rue ;

• la secrétaire du Centre Culturel et de l’école de Musique ;

• l’agent d’accueil et d’information du Centre Culturel ;

• le directeur technique des spectacles et des évènements (étude préalable, planification des installations nécessaires à réalisation ) ;

• le régisseur plateau et logistique (installation technique des spectacles) ;

• le régisseur lumière (mise en place et élaboration des plans d’éclairages des spectacles) ;

• les 2 agents d’entretien des bâtiments.

Encadré 1

LA CULTURE POUR TOUS EN QUELQUES CHIFFRES

La commune de Ramonville s’est positionnée clairement en faveur de l’accès à la culture pour toutes et tous. Dans cette optique, elle a mis en place une politique tarifaire permettant notamment aux scolaires et aux Ramonvillois disposant de faibles revenus de profiter d’une culture de qualité.

Le coût d’une place de spectacle est ainsi pris en charge à 62 % par la mairie, 38 % seulement restant à la charge du spectateur.
Tarifs spectacles < 10 €

Enfants – 18 ans : 5,50 €

Scolaires : 2,50 €

Gratuité (16 % des spectateurs) pour :

• les crèches ;

• centre de loisirs ;

• adhérents des ateliers (2 spectacles dans le cadre du parcours pédagogique).

Tarifs préférentiels dans le cadre de partenariat (centre social, étudiants...)

Tarification des ateliers artistiques en fonction des revenus pour les Ramonvillois
Encadré 2

LES ATELIERS DE PRATIQUE ARTISTIQUE

Les ateliers de pratiques artistiques sont ouverts à tous (environ 350 adhérents). Ils sont encadrés par 13 professionnels (comédiens, danseurs, musiciens…) et leur travail est présenté en fin de saison au centre culturel. Certains ateliers se produisent pendant le festival de Rue et dans d’autres villes de la région.

Disciplines

• danse contemporaine à partir de 4 ans (8 ateliers)

• théâtre à partir de 7 ans (4 ateliers)

• atelier création théâtre/danse ados adultes

• cirque de 5 à 10 ans (3 ateliers)

• musique amplifiée (batterie, claviers, guitare et basse)

• chant (1 atelier)

• terre/céramique ados adultes (2 ateliers)
  1   2   3   4   5   6

similaire:

Lire pages 4 à 7 Dans les coulisses du Centre Culturel iconProgramme culturel lié mercredi 6 mai 2009 18h30 : concert au Centre...
«Centre Jeanne-d’Arc» (Orléans), du «Centre Charles-Péguy» (Orléans), de l’association «Amitié Charles Péguy» (Paris), du centre...

Lire pages 4 à 7 Dans les coulisses du Centre Culturel iconLes rencontres d’Eymet Voix du Dropt
«le Bretou» d’Eymet et nous avait permis de travailler dans le Centre culturel. A la fin de ce moment nous avons présenté le travail...

Lire pages 4 à 7 Dans les coulisses du Centre Culturel iconLire et faire lire 78- journée à Moulins sur Allier le 16 mai 2014
«Lire et faire lire» à la gare de Bercy, pour 2h20 de train jusqu’à la petite ville de Moulins

Lire pages 4 à 7 Dans les coulisses du Centre Culturel iconAtelier jobs d’été pour les jeunes [Point information jeunesse] Place J. Jaurès (lire p. 11)
«La recette plus que parfaite» Service jeunesse et centre social Aquoiboniste (voir p. 10)

Lire pages 4 à 7 Dans les coulisses du Centre Culturel iconEt le programme de géographie
«La Grève des Bàttu», édition Le Serpent à Plumes, collection Motifs, 2001 (168 pages, très facile à lire). L’auteur a été nominé...

Lire pages 4 à 7 Dans les coulisses du Centre Culturel iconA propos de Charles Lutwidge dogson, Alias Lewis carroll…
«Alice et le Maître d’échecs» 176 pages Collection hurdle aux éditions urdla, centre international estampe et livre

Lire pages 4 à 7 Dans les coulisses du Centre Culturel iconPremière édition du Festival littéraire amoureux "Ces pages d'amour"
«Ces pages d’amour» organisée par l’Association Book1 dans le cadre du programme «Strasbourg mon Amour», en partenariat avec l’Amicale...

Lire pages 4 à 7 Dans les coulisses du Centre Culturel iconProfesseur de Géographie à l’Université de Californie à Los Angeles
«Folio», série «Folio Essais», n°513, traduit de l’Anglais (États-Unis d’Amérique) et édité avec le concours du Centre National du...

Lire pages 4 à 7 Dans les coulisses du Centre Culturel iconBulletin de veille réalisé par le centre de documentation du clemi...
«nuit blanche comprise» au centre sportif Louis-Lumière, dans le 20ème arrondissement de Paris

Lire pages 4 à 7 Dans les coulisses du Centre Culturel iconProgramme du colloque
«Centre Jeanne-d’Arc» (Orléans), du «Centre Charles-Péguy» (Orléans), du centre «Europe de l’Espérance» de Varsovie (Pologne) et...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com