Thèse du doctorat (Ph D) année de soutenance 2004 «Cette thèse a été réalisée au cours d’une mission en France en 1999-2001, grâce à l’aide méthodologique, pour l’enquête, du Professeur Dominique Desjeux, anthropologue, professeur à la Sorbonne, Université Paris Descartes.





télécharger 0.91 Mb.
titreThèse du doctorat (Ph D) année de soutenance 2004 «Cette thèse a été réalisée au cours d’une mission en France en 1999-2001, grâce à l’aide méthodologique, pour l’enquête, du Professeur Dominique Desjeux, anthropologue, professeur à la Sorbonne, Université Paris Descartes.
page8/27
date de publication06.10.2017
taille0.91 Mb.
typeThèse
h.20-bal.com > économie > Thèse
1   ...   4   5   6   7   8   9   10   11   ...   27

2-L’histoire du génie génétique :


« La structure en double hélice de l’acide désoxyribonucléique(ADN) est élucidée par le biologiste américain James D. Watson et le biochimiste anglais Francis H.C. Crick en 1953.Cette découverte est le point de départ du développement spectaculaire de la génétique et de la biologie moléculaire.

En 1965, la présence et l’isolement des enzymes de restriction chez les bactéries permettent une avancée importante ; on peut maintenant découper l’ADN au niveau de sites précis et spécifiques à chaque enzyme. C’est ainsi que les chercheurs ont pu établir la cartographie des chromosomes et des gènes qui les composent. Le génome de nombreux végétaux a pu être étudie de façon précise et c’est au début des années 1980que des techniques ont été développées pour isoler un grand nombre de gènes responsable d’évènements majeurs dans l’évolution des plantes.

Ces cartes génétiques des espèces végétales ont permis la naissance du génie génétique. Le génie génétique est donc récent et ces méthodes ont étendu de façon importante les possibilités des biotechnologies, notamment en ce qui concerne l’amélioration des végétaux. » (Karine housset 1999)4

3-L’aliment et la biotechnologie


Karine Housset (1999)5 a résumé l’ancienneté des biotechnologies « L’utilisation par l’homme d’organismes vivants à des fins de production de substances diverses, alimentaires ou non alimentaires »( KAHN A., 1996)6 Cette définition induit le fait que depuis des millénaires l’homme est un ‘‘biotechnologue’’ ( GROS F., 1990 )7, qu’il utilise sans le savoir de nombreux procédés pour améliore ce qu’il trouve dans la nature. Il semble que depuis toujours l’homme et la nature soient indissociables ; en effet avant même de la comprendre, il chercha à la conserver, la modifier. Les premières pratiques humaines agricoles remontent à douze mille ans et l’homme s’efforçait déjà de choisir les meilleures plantes. Des le Néolithique(-5000 ans avant J-C), il développa ses connaissances des plantes nutritives ou médicinales et de l’élevage.

Les techniques à l’œuvre dans la fermentation relevaient déjà des biotechnologies et l’utilisation des microorganismes sont immémoriale. Des exemples comme le fromage, la bière, le vin, le pain (symbole même de l’aliment) montrent l’emploi important des fermentations dans le domaine alimentaire et ceci dès l’Antiquité. Jean-Lois Flandrin, auteur de l’ouvrage ‘’Histoire de l’alimentation’’ ( FLANDRIN J-L, MONTANARI M., 1990 )8 précise : ‘’L’Archéologie prouve qu’il existait déjà de la bière au VIe siècle avant J-C’’ Les techniques, même modestes, peuvent donc être des témoins fidèles de nos civilisations, de la même façon que les vestiges de l’art et les textes littéraires ou philosophiques. Il faudra attendre le milieu du XIXé siècle et les travaux de Pasteur pour identifier le rôle des microorganismes dans la fermentation ; celle-ci sera alors standardisée pour améliorer les procédés industriels : pour la première fois les connaissances biologiques acquises par l’homme servent l’industrie.

L’amélioration des plantes s’est par la suite renforcée avec la maîtrise des premières lois génétiques découvertes par Gregor Mendel en 1865.Dès 1900, les botanistes commencent, grâce à ces découvertes de la transmission des caractères héréditaires, à sélectionner les meilleures graines pour augmenter la productivité et la qualité des cultures.

En 1950, un nouveau pas est franchi avec les premières techniques de culture ‘in vitro’ qui ouvrent la possibilité de multiplier une plante à l’infini à partir de culture de fragments de tissus végétaux. Mais c’est avec la découverte de l’ADN que tout va s’accélérer. »

-La biotechnologie


À première vue, le mot semble faire référence à une technologie faisant appel à la biologie, c’est-à-dire à l’étude des organismes vivants. C’est ce qu’on retrouve dans la première définition de la biotechnologie donnée en 1982 par l’OCDE (Organisation de Coopération et de Développement Economique) dans l’ouvrage Biotechnologie : tendances et perspectives internationales, et qui est encore admise aujourd’hui, à savoir : «  l’application des principes de la science et de l’ingénierie au traitement de matières par des agents biologiques dans la production de biens et de services ». C’est une définition large, elle peut intégrer la culture de plantes et l’élevage d’animaux destinés à l’alimentation. Elle peut également signifier « l’utilisation de micro-organismes dans la production de produits alimentaires comme les yaourts, le fromage ou la bière, ou de produits pharmaceutiques comme les antibiotiques ». La définition est aussi suffisamment large pour inclure le recours à des micro-organismes et à des plantes pour l’amélioration des procédés de production et pour le nettoyage de déchets chimiques.

Aujourd’hui, la biotechnologie est généralement assimilée au génie génétique, bien que certains préfèrent parler de « biotechnologie moderne », considérant qu’il s’agit d’une « sous-discipline ». [source : L’Observateur de l’OCDE, n° 216, mars 1999]9.

Il existe plusieurs définitions de la biotechnologie. Le secteur de la biotechnologie européen, surnommé « le secteur industriel des sciences de la vie » par Ernst & Young comptait 1 036 entreprises en 1997. La définition retenue par Ernst & Young s’applique aux entreprises qui utilisent des techniques modernes pour développer des produits et des services dans les domaines des soins de santé, des soins aux animaux, de l’agriculture, de la transformation des produits alimentaires, des ressources renouvelables et de l’environnement. Les entreprises qui utilisent des procédés biologiques traditionnels, telles que les brasseries ou les instituts à but non lucratif, n’entrent pas dans le champ de cette définition. (Donald J. Johnston 1999)10. Auteur : Donald J . Johnston, secrétaire général de l’OCDE.].

« Les premières tentatives de retranscriptions de nos ingénieurs généticiens consistaient à des opérations de recopiage et de recollage de données. En résumé, avec la biotechnologie moderne, le monde a découvert un nouveau domaine, vaste et prometteur d’activités créatrices et, du moins pour la communauté scientifique, d’innovations brevetables et rentables. »
1   ...   4   5   6   7   8   9   10   11   ...   27

similaire:

Thèse du doctorat (Ph D) année de soutenance 2004 «Cette thèse a été réalisée au cours d’une mission en France en 1999-2001, grâce à l’aide méthodologique, pour l’enquête, du Professeur Dominique Desjeux, anthropologue, professeur à la Sorbonne, Université Paris Descartes. iconThèse soutenue publiquement par Sang-Ha S. le 10 Juillet 2006 Le...
«avec projection», de cette thèse aux membres du Conseil scientifique et à leurs expliquer pourquoi cette thèse ne méritait pas d’être...

Thèse du doctorat (Ph D) année de soutenance 2004 «Cette thèse a été réalisée au cours d’une mission en France en 1999-2001, grâce à l’aide méthodologique, pour l’enquête, du Professeur Dominique Desjeux, anthropologue, professeur à la Sorbonne, Université Paris Descartes. iconThèse de Doctorat en Latin soutenue à l'Université Paris iv-sorbonne...
«Les images de la mort dans la poésie d’Ange Politien : Orphée et le royaume du silence», dans A. Mura-Brunel et K. Cogard éd., Limites...

Thèse du doctorat (Ph D) année de soutenance 2004 «Cette thèse a été réalisée au cours d’une mission en France en 1999-2001, grâce à l’aide méthodologique, pour l’enquête, du Professeur Dominique Desjeux, anthropologue, professeur à la Sorbonne, Université Paris Descartes. iconThèse de Doctorat en Latin soutenue à l'Université Paris iv-sorbonne...
«Les images de la mort dans la poésie d’Ange Politien : Orphée et le royaume du silence», dans A. Mura-Brunel et K. Cogard éd., Limites...

Thèse du doctorat (Ph D) année de soutenance 2004 «Cette thèse a été réalisée au cours d’une mission en France en 1999-2001, grâce à l’aide méthodologique, pour l’enquête, du Professeur Dominique Desjeux, anthropologue, professeur à la Sorbonne, Université Paris Descartes. iconNé le 21 août 1965, à Colmar (France)
«Ingres et Raphaël. Mythes artistiques», sous la direction de Ségolène Le Men, professeur à l’Université de Paris Ouest-La Défense,...

Thèse du doctorat (Ph D) année de soutenance 2004 «Cette thèse a été réalisée au cours d’une mission en France en 1999-2001, grâce à l’aide méthodologique, pour l’enquête, du Professeur Dominique Desjeux, anthropologue, professeur à la Sorbonne, Université Paris Descartes. iconLittératures et mentalités théâtre européen. Thèse de doctorat
«Les Tragédies françaises de George Chapman : de l’absolutisme royal à l’homme absolu», sous la direction du Professeur Gisèle Venet...

Thèse du doctorat (Ph D) année de soutenance 2004 «Cette thèse a été réalisée au cours d’une mission en France en 1999-2001, grâce à l’aide méthodologique, pour l’enquête, du Professeur Dominique Desjeux, anthropologue, professeur à la Sorbonne, Université Paris Descartes. iconRésumé de carrière 2003 : Soutenance d’une thèse de doctorat intitulée...
«Régimes de droit commun et régimes particuliers de responsabilité civile» sous la direction de Madame le professeur Corinne Saint-Alary...

Thèse du doctorat (Ph D) année de soutenance 2004 «Cette thèse a été réalisée au cours d’une mission en France en 1999-2001, grâce à l’aide méthodologique, pour l’enquête, du Professeur Dominique Desjeux, anthropologue, professeur à la Sorbonne, Université Paris Descartes. iconThèse, Université de Paris I, sous la direction du Professeur Michel Lesage, février 1974
«La Délégation générale à l’information et la politique de l’information», rdp, juil août 1975, n°4

Thèse du doctorat (Ph D) année de soutenance 2004 «Cette thèse a été réalisée au cours d’une mission en France en 1999-2001, grâce à l’aide méthodologique, pour l’enquête, du Professeur Dominique Desjeux, anthropologue, professeur à la Sorbonne, Université Paris Descartes. iconProfesseur à l'Université Paris I (Panthéon-Sorbonne)
«Ordre et désordre asiatiques». Matériaux pour l’histoire de notre temps, Nanterre, bdic, octobre-décembre 2007, 88 p

Thèse du doctorat (Ph D) année de soutenance 2004 «Cette thèse a été réalisée au cours d’une mission en France en 1999-2001, grâce à l’aide méthodologique, pour l’enquête, du Professeur Dominique Desjeux, anthropologue, professeur à la Sorbonne, Université Paris Descartes. iconThèse de doctorat d’Etat, Université Toulouse1-sciences sociales,...
«Une enquête sur la langue au xixe siècle en Tarn-et-Garonne. Dis-moi comment tu parles, je te dirai qui tu es.», Avant-propos, pp....

Thèse du doctorat (Ph D) année de soutenance 2004 «Cette thèse a été réalisée au cours d’une mission en France en 1999-2001, grâce à l’aide méthodologique, pour l’enquête, du Professeur Dominique Desjeux, anthropologue, professeur à la Sorbonne, Université Paris Descartes. iconThèse pour obtenir le grade de docteur de l’Université Paris I panthéon-Sorbonne
«L’Université n’entend donner aucune approbation ni improbation aux opinions émises dans ce document. Ces opinions doivent être considérées...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com