Publications, travaux de recherche et communications





télécharger 142.85 Kb.
titrePublications, travaux de recherche et communications
page1/5
date de publication06.10.2017
taille142.85 Kb.
typeRecherche
h.20-bal.com > économie > Recherche
  1   2   3   4   5


PRIGENT Lionel


Maître de Conférences

Institut de Géoarchitecture,

Université de Bretagne occidentale

6 avenue Le Gorgeu CS 93837

28238 Brest Cedex 3

Mobile : + 33 6 10 13 07 21

Tél. Bureau : + 33 2 98 01 65 81

Fax Bureau : +33 2 98 01 67 21

e-mail : lionel.prigent@univ-brest.fr


État civil

46 ans,
Équipe

24e section (Aménagement et urbanisme)

EA 2219 (Géoarchi : conception, aménagement et gestion du cadre bâti et de l’environnement : doctrines et pratiques)




Table des matières
Publications, travaux de recherche et communications

Autres activités de recherche

Enseignement

Gestion administrative

Études et recherche

Formation
Urbaniste, économiste.
Les thèmes de recherche portent sur les questions relatives aux stratégies de développement des territoires qui reposent sur leurs caractéristiques et actifs propres, généralement non marchands, comme le patrimoine, le paysage ou les espaces naturels, traduits en pratiques marchandes (commerce, tourisme). Comment les acteurs des territoires sont-ils conduits à exploiter les ressources propres de leurs territoires ? Comment utilisent-ils ces aménités dans leurs stratégies d’aménagement ? Quelles démarches innovantes participent-elles à une meilleure cohésion locale (économie sociale et solidaire, etc.) ?

L’analyse conduit à rechercher, en présentant des situations nombreuses et singulières, la cohérence et l’uniformité des pratiques dans un environnement de plus en plus concurrentiel et de plus en plus balisé par des normes de consommation et de production. Mais cette forme locale de globalisation trouve également ses limites et conduit à réviser les stratégies de développement. Il s’agit, en définitive, de trouver, dans l’aménagement du territoire, une dynamique schumpétérienne d’innovations et d’imitations et d’éclairer les décideurs publics sur les risques et les atouts des modèles qu’ils entendent mettre en œuvre.

Les travaux actuels portent sur les politiques de valorisation et de requalification des actifs patrimoniaux. De nouvelles réflexions s’attachent aux pratiques commerciales ou aux systèmes de transport public.

Publications, travaux de recherche et communicationS
Publications à comité de lecture

  1. « Les caractères affichés et subliminaux du paysage breton. Ou comment l’espace breton qui se donne à voir aujourd’hui est plus ancien qu’on ne pense et moins « authentique » que l’on croit. Article pour l’ouvrage collectif « Produire la Bretagne », Belin, à paraître 2016. Co-auteur : Daniel Le Couédic




  1. « L’urbanisation profuse saisie par la longue durée. Le cas de la Bretagne ». Article pour les Cahiers de Géographie du Québec. Numéro de printemps 2014, n° 165, p. 491-508. Co-auteur : Daniel Le Couédic

Résumé : L’acculturation en France du concept américain d’urban sprawl advint tardivement, au terme d’un cheminement cahoteux qui a fait de l’expression - comme de sa cadette, la périurbanisation -, un épouvantail visant à bannir toute pratique considérée comme indûment centrifuge eu égard à la conception dominante de la ville durable. Cette culpabilisation fait généralement litière de la longue durée de l’occupation et du façonnage des territoires, qui leur confère pourtant de fortes particularités imposant la nuance. Le trajet et les raisons de cette dérive sont exposés, en préalable à une démonstration, appuyée sur le cas singulier de la Bretagne, prouvant que l’usage inapproprié de l’expression comme du concept fait porter un opprobre largement injustifié sur « les villes invisibles » qui caractérisent désormais cette région.


  1. « La mise en tourisme de l’imaginaire cinématographique : une promesse audacieuse ». Colloque interdisciplinaire « Les territoires du cinéma », Angers, 21-24 janvier 2014. Publication à venir. Co-auteur : Georges-Henry Laffont

Résumé : L’impact du cinéma sur la fréquentation touristique est-elle une nouveauté ? Sans doute pas si l’on remonte un peu dans le passé. Mais le phénomène semble avoir pris de l’ampleur ces dernières années. Les catalogues des voyagistes s’enrichissent de ce nouveau thème. Des articles de presse paraissent régulièrement pour relever un engouement. Enfin, les collectivités locales et même les pays s’organisent pour attirer les tournages. Le cinéma est-il bien cette vitrine qui peut magnifier l’image d’un territoire et séduire des milliers de touristes ? Les pratiques de visite qu’il peut favoriser sont-elles signifiantes et relèvent-elles d’un processus si mécanique qu’il en est avidement espéré ? Les territoires trouvent-t-ils ici un moyen de résister à une concurrence croissante entre les destinations 


  1. « La mise en marché du patrimoine mondial : démarche économique ou discours de justification ? ». Colloque interdisciplinaire « Discours économique, discours du travail, discours du management : représentation / fiction », Strasbourg, 5-7 mai 2013. In Corinne Grenouillet et Catherine Vuillermot-Febvet (dir.), La Langue du management et de l’économie à l’ère néo-libérale : formes sociales et littéraires, Presses Universitaires de Strasbourg, coll. « Formes et savoirs », 2015, p. 129-140.

Résumé : La question générale posée est celle de la force attribuée au discours économique. À partir de ce thème général du colloque, la communication a tenté de revenir sur les liens complexes entre économie et patrimoine… En particulier, est interrogée l’idée régulièrement affirmée aujourd’hui d’une exigence plus forte de mise en valeur, en particulier touristique, des biens patrimoniaux.


  1. « Les enjeux touristiques (et économiques) de la reconnaissance au Patrimoine mondial de l’Unesco », Revue internationale et stratégique, n° 90, été 2013, p. 127-135.

Résumé : Forte de 962 biens répartis dans 157 États, la liste du patrimoine mondial, portée par l’Unesco, apparaît comme un incontestable succès pour la promotion et la conservation du patrimoine culturel et naturel. Malgré des critiques, l’Unesco semble être parvenue à institutionnaliser son rôle et la notion de patrimoine mondial. Dans une perspective de mondialisation, l’enjeu est devenu essentiel pour nombre de territoires. L’inscription d’un site sur la liste du patrimoine mondial est accueillie avec fierté au sein des États. Les lauréats, tant à l’échelle nationale que locale, se félicitent de l’annonce qui impliquerait: une augmentation de la fréquentation touristique et une source de développement économique. Mais alors que l’on reconnaît l’impact positif sur la protection et la signalisation des sites, on méconnaît l’impact réel sur le développement économique et social. Il convient donc de revenir sur les caractéristiques de ces biens patrimoniaux, avant d’apprécier les effets favorables qui sont largement mis en avant par les porteurs des projets d’inscription, puis d’en discuter la mesure.


  1. « Rétablir le caractère maritime du Mont-Saint-Michel : ambitions et limites d’un projet d’aménagement ». 2e Conférence internationale « Patrimonium », Clermont-Ferrand, 26-28 septembre 2012. Texte publié en Actes.

Résumé : À travers une approche économique, qui s’appuie sur l’analyse institutionnaliste, cette communication se propose d’interroger le processus qui a conduit à dégager au Mont-Saint-Michel un consensus pour l’action, puis d’évoquer les questions, voire les conflits qui ont été retardés dans le processus. Enfin, il s’agit d’envisager les hypothèses de résolution des problèmes posés et leurs conséquences pour une gestion et un développement durable du site.


  1. « Le Mont-Saint-Michel au péril de la terre ». Notice pour l’Encyclopédie de Bretagne. À paraître.

Résumé : L’opération de « rétablissement du caractère maritime du Mont-Saint-Michel » en cours de réalisation est le fruit d’une gestion plus que millénaire du site et des discussions plus récentes qui ont accompagné l’objectif d’un désensablement. Les conséquences sur les activités humaines et les milieux naturels traduisent la complexité des écosystèmes de la baie.


  1. « À qui appartient le Mont-Saint-Michel ? Analyse des controverses autour d’un patrimoine mondial de l’humanité ». 3e Journées scientifiques du Tourisme Durable, Tours, 21-22 juin 2012. Texte publié en Actes.

Résumé : Depuis quelques mois, le Mont-Saint-Michel fait l’objet d’articles de presse nombreux à propos de deux sujets : le lieu de départ des navettes entre le stationnement des touristes et l’îlot, la construction d’éoliennes au large de la baie. Chaque fois, les oppositions se cristallisent sur les effets des décisions pour la fréquentation touristique. Mais c’est aussi la qualité du site et son image en tant que patrimoine mondial qui sont invoquées. Ces deux récentes controverses illustrent les problèmes de gestion posés par les sites patrimoniaux majeurs. Une multitude d’acteurs est impliquée ; chacun détient une forme de légitimité et exprime des intérêts parfois contradictoires : les opérateurs de l’industrie touristique, les touristes, les habitants, les élus locaux, les associations militantes, etc. Entre ces partis, les débats sont nombreux pour concilier aspirations et pratiques, mais le registre mobilisé revendique le plus souvent une défense de l’intérêt général. De ce point de vue, le cas du Mont-Saint-Michel se révèle particulièrement édifiant. Le « rétablissement du caractère maritime » est un projet ambitieux qui est le résultat de plus de trente ans d’enquêtes, d’études, d’engagements et de polémiques. Aujourd’hui, les principes de sa mise en œuvre éclairent sur les objectifs partagés et les attentes particulières sur un site prestigieux qui accueille chaque année près de trois millions de visiteurs. À travers une approche économique qui s’appuie sur l’analyse institutionnaliste, cette communication se propose d’examiner le processus par lequel les motivations particulières conduisent simultanément à dégager un projet commun, à entretenir des sources potentielles de conflit, à rendre inopérantes les évaluations classiques pour éclairer les prises de décision.


  1. « Le projet urbain du plateau des Capucins à Brest : une aventure patrimoniale pour une ambition métropolitaine ». In Lucie K. Morisset (dir.), S’approprier la ville. Le devenir-ensemble, du patrimoine urbain aux paysages culturels, Montréal, 2015, 215-235.

Résumé : Le projet brestois du plateau des Capucins fait surgir de nombreuses interrogations que la communication se propose d’aborder : sur la démarche de patrimonialisation en cours qui conduit à la préservation et à la requalification des ateliers des Capucins, mais aussi à y édifier un centre d’interprétation des savoir-faire techniques brestois liés à la marine ; sur le travail d’appropriation/réappropriation du territoire par les habitants qui passe par la dimension patrimoniale ; sur la capacité à atteindre les objectifs de réalisations programmatiques ; enfin, sur la production d’une nouvelle image qui accorde plus d’espace à la culture et à la création. L’enjeu est clairement ici celui de l’identité de la ville, et de sa capacité à assumer le statut désormais revendiqué de pôle métropolitain.


  1. « L'analyse pluridisciplinaire du paysage : un atout pour l'élaboration des politiques paysagères », Poster. Colloque Territoires et environnement, Tours, 8-9 décembre 2011. Co-auteurs : Sébastien Gallet, Frédérique Chlous, Patrick Dieudonné, Lionel Prigent, Claire Jusseau.




  1. « Les villes dans le patrimoine mondial : ambiguïté économique d’une démarche de mercatique urbaine ». Colloque international & interdisciplinaire « Labellisation et mise en marque des territoires », Clermont-Ferrand, 8, 9 et 10 novembre 2011. Actes publiés en 2014. Ouvrage collectif, sous la direction de Mauricete Fournier, CERAMAC, décembre 2014, 636 p., p. 169-183.

Résumé : La ferveur patrimoniale a-t-elle favorisé un regain d’intérêt pour les centres historiques qui se traduit par des évolutions sociales et économiques. Si les villes inscrites au patrimoine mondial ne sont pas les seules à connaître de telles évolutions, la labellisation, et les processus préparatoires qui l’ont accompagnée, semblent avoir renforcé le phénomène. Mais les transformations se sont aussi accompagnées de pratiques foncières et commerciales qui ont conduit au paradoxe d’une homogénéisation de l’offre dans des cadres pourtant singuliers.

C’est pourquoi, revenir sur les multiples dimensions économiques du patrimoine, mais aussi sur les dispositifs spécifiques du signal que constitue une labellisation, permet, dans cette communication, d’interroger les effets induits, non plus seulement sur le tourisme ou l’image de la ville, mais sur les dimensions commerciales et immobilières. Les cas de Lyon et de Bordeaux pourront être particulièrement observés, en comparaison de Rennes, qui a réhabilité son centre historique sans démarche de labellisation.


  1. «Des « Vieilles Charrues » à la démarche technopolitaine. Comment le Centre Ouest Bretagne échappe-t-il à un développement conventionnel ? », Conférence devant les élus du pays du Centre Ouest Bretagne, à l’occasion de la journée annuelle de formation, Rostrenen, 19 octobre 2011.

Résumé : Le centre Ouest Bretagne a une longue tradition de résistance au déclin annoncé. La conférence, prononcée devant les élus du territoire comprend trois parties : un résumé des statistiques et des images habituelles du territoires, confortant l’idée d’un déclin ; le relevé de tendances plus positives, traduisant un possible retournement en cours ; enfin, la dernière partie tente d’expliquer les raisons possibles de ces retournements et de donner sens, dans une lecture économique et historique, aux démarches nombreuses qui ont animé le territoire depuis près de 50 ans.


  1. « Le Patrimoine mondial est-il un mirage économique ? Les enjeux contrastés du développement touristique », Revue Téoros (2011, vol. 30, n° 2, p. 6-16), Université du Québec à Montréal.

Résumé : La liste du patrimoine mondial de l’UNESCO est réputé reposer sur des principes d’universalité. Mais ses contempteurs observent que la multiplication des sites inscrits par l’organisation internationale, puis l’élargissement des critères d’inscription, s’accompagnent d’une spécialisation de plus en plus forte vers le tourisme. Bien que le phénomène touristique semble prendre une place croissante dans les préoccupations patrimoniales, il reste insuffisant pour expliquer l’inflation patrimoniale dans laquelle l’UNESCO a pris sa part. La complexité de la dimension patrimoniale ne saurait se réduire à une préoccupation économique, même si les questions de mise en valeur et d’utilisation du patrimoine restent plus que jamais posées.

  1   2   3   4   5

similaire:

Publications, travaux de recherche et communications iconF. collard liste exhaustive des travaux et publications

Publications, travaux de recherche et communications iconPublications et travaux (octobre 2015)
...

Publications, travaux de recherche et communications iconJacques krynen liste des travaux et publications ouvrages
«Regiment de princeps e de comunitats», dans Annales de l’Université des sciences sociales de Toulouse, XXVII, 1979, p. 339-366

Publications, travaux de recherche et communications iconTravaux Liste des publications
«L’église au Moyen Âge» (textes choisis, présentés et annotés), dans Histoire de l’Eglise par elle-même, sous la direction de J....

Publications, travaux de recherche et communications icon«L’année du Mexique en France» : travaux de recherche, intervention...
«Voyages» regroupant les travaux «Rêveries espagnoles» (poésies illustrées en cours d’arts plastiques) et «Mondes hispanophones»,...

Publications, travaux de recherche et communications iconListe des travaux et des publications
«Gouverner les urbanisations informelles ou la “gouvernance” en question. Cas des villes maghrébines», in benafla (Karine), michel...

Publications, travaux de recherche et communications iconRecherche de nouveaux établissements partenaires. Présentation
«exemplaires» sur le carnet hypothèse de Rue des facs se fait au rythme de 2 à 4 articles par semaine. Ces publications sont relayées...

Publications, travaux de recherche et communications iconListe des Publications
«L'exclusion vue d'outre-Manche», dans Margaret Maruani (dir.), Egalité, équité, discrimination : hommes et femmes sur le marché...

Publications, travaux de recherche et communications iconProgramme et résumés des communications

Publications, travaux de recherche et communications iconIntérêts et enjeux des communications numériques






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com