Une armée de champions célèbre l’amitié par le sport en Haute-Savoie





télécharger 54.15 Kb.
titreUne armée de champions célèbre l’amitié par le sport en Haute-Savoie
date de publication04.11.2017
taille54.15 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > finances > Documentos
Une armée de champions célèbre l’amitié par le sport en Haute-Savoie

Bernard Véré (3214)

Crédit photos : cellule audio-visuelle du CNSD de Fontainebleau et madame de Bernis
c:\sauvegarde disque données\eis\logos\cism 1.jpg1 http://www.annecy2013.com/squelettes/images/logofr.jpg
Les signes avant-coureurs de la création du Conseil International du Sport Militaire2 (CISM) sont issus de deux grands évènements : les Jeux interalliés de 1919 au stade Pershing près de l’Ecole de Joinville et ceux de 1946 à Berlin.

Organisés aux lendemains des deux conflits mondiaux, ces deux rassemblements illustrent bien la volonté du monde militaire de se retrouver sur les terrains de sport plutôt que sur les champs de bataille. Forgé en deux temps, le sport militaire international est né sous le signe de l’espoir et de l’amitié entre les peuples.

Aujourd’hui les Jeux mondiaux militaires d’été3 et d’hiver (JMM et JMMH) sont les principaux rendez-vous des compétitions du CISM, véritables revues de détail un an avant les Jeux Olympiques.



Les chasseurs alpins vont hisser les couleurs de la France et la bannière du CISM.

Lors de l’AG du CISM à Séoul le 12 mai 2011 la ville d’Annecy, en compétition notamment avec Sotchi (Russie), s’est vu confier l’organisation des 2èmes JMMH4. C’est donc au cœur des Alpes, entre le lac d’Annecy et le Mont-Blanc qu’une armée de champions, composée des meilleurs athlètes du monde en ski alpin, ski nordique, ski alpinisme, escalade, orientation à ski, patrouille et short track s’est donné rendez-vous du 25 au 29 mars 2013 pour s’affronter sans concession mais dans l’amitié.

Après s’être rendu au poste de commandement du comité d’organisation des Jeux le matin de ce lundi 25 mars 2013, le président Jacques Fanchini a conduit une délégation de Joinvillais pour assister le soir à la cérémonie d’ouverture des 2èmes JMMH sur l'Esplanade du Pâquier au bord du lac d’Annecy.

La délégation joinvillaise5

c:\documents and settings\moi\bureau\la délégationjoinvillaie.jpg

Avec le lieutenant-colonel Hubert Tissier, chef de corps de l’Ecole Interarmées des Sports


Jacques Fanchini, président6 FNJ ; Rudolphe Roger, président honoraire7 FNJ et Claudine son épouse accompagnés de madame Françoise Fatien ; Jean-Paul de Bernis, vice-président FNJ et Marie-Odile son épouse ; Jean-Marc Leiendeckers, vice-président du comité Languedoc-Roussillon des Joinvillais ; le lieutenant de Vaisseau Denis Dujardin et Bernard Véré, vice-président FNJ.



Le spectacle scénique et pyrotechnique de la soirée a évoqué l’histoire des sports d’hiver et le rôle majeur que les militaires ont joué à leur tout-début. L’Ecole de Joinville aurait-elle donné des idées au capitaine Bernard et son «Ecole Normale de Ski » de Briançon en 1903 ? Ecole qui deviendra en 1932 l’Ecole de Haute Montagne, partie intégrante de la 27ème Division alpine (à cette époque l’EHM est rattachée administrativement au 27ème Bataillon de Chasseurs Alpins d’Annecy) puis l’Ecole Militaire de Haute Montagne de Chamonix ; l’EMHM : vivier des équipes de France militaires de ski où s’entraîne aujourd’hui la plus grande partie de notre élite présente parmi nous ce soir du 25 mars 2013 ; mais aussi l’EMHM où plane encore l’esprit de Monsieur Bonnet.



Jean-Baptiste Grange et Sandrine Bailly portent la flamme.

Le mot d’accueil du général d’armée Bachelet8, la présence des ministres chargés des Sports et de la Défense, madame Fourneyron et monsieur Le Drian, les tableaux artistiques, les moments musicaux, avec notamment le fameux Bagad de Lann-Bihoué, l’arrivée de la flamme, le défilé des athlètes des 40 nations en tenue de soldat de leurs pays, le serment des athlètes prononcé par le sergent féminin Tessa Worley, championne du monde de slalom géant en 20139 et le feu d’artifice où le bleu, le blanc et le rouge se sont mêlés aux couleurs des drapeaux des autres nations invitées, ont plongé les spectateurs dans une ambiance olympique à connotation militaire rarement vécue par la majorité d’entre nous. Un regret seulement : le plafond, trop bas, nous a privés des exploits de la Patrouille de France.



Il y a eu le feu au-dessus du lac.

Cette tribune est aussi le lieu pour remercier le colonel Vincent Lapouge, directeur général du comité d’organisation des 2èmes JMMH d’Annecy 2013, adjoint au général de brigade Louis Boyer, Commissaire aux Sports militaires et Commandant le CNSD de Fontainebleau, pour avoir eu la délicatesse d’offrir dix places à la Fédération nationale des Joinvillais pour assister à la cérémonie d’ouverture de ces Jeux d’hiver. Ces remerciements s’étendent naturellement à celles et ceux, Joinvillais et leur famille, qui ont accepté d’accompagner les militaires français pour accueillir leurs homologues étrangers de la plus belle manière qui soit, quand bien-même les conditions météorologiques favorables à la fête n’étaient pas avec nous ce soir-là.



A droite, le soldat Maxime Chataignier (CNSD) est revenu après sa chute.



« La patinoire était totalement remplie, avec une très bonne ambiance, peu de choses à dire. Le public a manifestement apprécié ces courses spectaculaires où les patineurs sont à la "limite de l'adhérence" dans les virages. En finale, le Français Chataignier, face aux deux Chinois, dut prendre tous les risques. Une chute s'ensuivit, mais il put néanmoins prendre une valeureuse 3ème place (médaille de bronze). La matinée se termina par une très spectaculaire démonstration de course de relais. L'impression générale est que ce fut une très belle promotion, voire découverte du short-track, grâce à l'armée au travers de ces JMMH. »
Rudolphe Roger

Président honoraire FNJ



Au moment où nous écrivons ces lignes, tous les résultats des Jeux sont connus. Ils font honneur à notre pays. Soyons fiers d’être à la première place des nations à un an des Jeux Olympiques d’hiver de Sotchi10. Merci à nos athlètes pour le travail accomplis, à leurs chefs d’unité d’appartenance et à leur encadrement pour leur soutien précieux, au comité d’organisation pour son souci du détail, ainsi qu’aux élus locaux, aux fonctionnaires des collectivités territoriales et des services déconcentrés de l’Etat, aux officiers, sous-officiers, militaires du rang, d’active et de réserve, civils de la réserve citoyenne, aux bénévoles du mouvement sportif local, aux enseignants, aux éducateurs sportifs et aux entreprises supporters, qui ont su montrer aux ambassadeurs du sport militaire des nations hôtes un beau visage de la France au travers d’un lien Armées-Nation très fort.

Et en cette année du 150ème anniversaire de la naissance de Pierre de Coubertin, puissions-nous nous souvenir que le sport va chercher la peur pour vaincre, la fatigue pour en triompher, la difficulté pour la vaincre.11 C’est aussi la situation dans laquelle se trouve un soldat au combat.
12

Amitié par le sport,

Bernard Véré (3214)

Le 30 mars 2013.
Résultats des 2èmes JMMH Annecy 2013

france


12

médailles

d’or


7

médailles d’argent


11

médailles

de bronze


Total

30

italie


11

médailles

d’or


10

médailles d’argent


3

médailles

de bronze


Total

24

suisse


5

médailles

d’or


3

médailles d’argent


3

médailles

de bronze


Total

11


40 nations


France, Italie, Suisse, Russie, Autriche, Chine, Slovénie, Allemagne, Bulgarie, Norvège, Kazakhstan, Finlande, République Tchèque, Suède, Afghanistan, Albanie, Belgique, Bosnie-Herzégovine, Brésil, Chili , Chypre, Corée du Sud, Equateur, Espagne, Estonie, Etats-Unis, Ex-République Yougoslave de Macédoine, Géorgie, Iran, Lettonie, Liban, Lituanie, Maroc, Pakistan, Pays-Bas, Pologne, Roumanie, Serbie, Slovaquie, Ukraine.



Cinq remarques s’imposent d’emblée :

  1. Au classement des nations il faut noter la 4ème place de la Russie dont la ville Caucasienne de Sotchi prépare les Jeux Olympiques d’hiver en 2014.

  2. Les pays nordiques ne sont pas au tableau d’honneur.

  3. Le taux de participation féminin français par rapport à l’ensemble des délégations est 2 fois supérieur à celui des hommes (13% contre 6%). Ce rapport a un effet direct mais non linéaire sur l’attribution des médailles. Les athlètes féminines françaises ont rapporté 33,3% des médailles attribuées aux 7 disciplines des Jeux, les hommes 22,2%.

  4. En ski de fond la France rapporte 50% des médailles. 5 médailles d’or sur les 6 attribuées à la discipline.

  5. L’escalade n’a pas donné les résultats escomptés pour l’équipe de France.


C’était en mars 2010 à Aoste en Italie aux 1ers JMMH

italie


L’Italie termine à la première place des nations

france


6

médailles d’or


2

médailles d’argent


4

médailles de bronze


Total

12


D’Aoste à Annecy





Nombre de nations


Nombre d’athlètes


Nbre d’athlètes français


Ratio médailles françaises

Aoste 2010

38

400

32

15%

Annecy 2013

40

678

47

Femmes : 33,3%

Hommes : 22,2%



Le colonel Yvan Gouriou, chef de corps du 27ème BCA (Cran Gevrier-Annecy), a remis la médaille d’argent au sergent Tessa Worley au pied de la piste du slalom géant à la Clusaz.

Bilan des EFMS dans les 7 disciplines


Ski alpin


Slalom géant femmes

Argent

Sergent Tessa Worley, EMHM

Bronze

Caporal Anémone Marmottan, EMHM


Slalom géant femmes par équipe


Or

Sergent Tessa Worley, caporal Anémone Marmottan et caporal-chef Marion Bertrand, EMHM

Slalom femmes

Argent

Caporal Anémone Marmottan, EMHM


Slalom femmes par équipe


Argent

Sergent Tessa Worley, caporal Anémone Marmottan et caporal-chef Marion Bertrand, EMHM

Slalom hommes

Argent

Caporal Maxime Tissot, EMHM


Slalom géant hommes par équipe


Bronze

Caporal-chef Steeve Missillier, caporal Maxime Tissot et caporal-chef Adrien Théaux, EMHM


Slalom hommes par équipe


Bronze

Caporal-chef Steeve Missillier, caporal Maxime Tissot et caporal-chef Adrien Théaux, EMHM





Ski alpinisme



Relais femmes



Or

Médecin-principal Valentine Malavoy Fabre, SSA, et brigadier Laetitia Roux, PGHM


Individuel femmes

Or

Brigadier Laetitia Roux, PGHM

Bronze

Médecin-principal Valentine Malavoy Fabre, SSA


Individuel hommes


Or

Gendarme auxiliaire volontaire Alexis Sévennec, ESMHN-GBGM


Relais hommes


Bronze

Gendarme volontaire Alexis Sévennec, ESMHN et adjudant-chef Tony Sbalbi, 13ème RDP




Short track

500m hommes

Bronze

Soldat Maxime Chataignier, CNSD




Escalade







Pas de médaille





Ski nordique

Ski de fond

Sprint par équipe femmes


Or

Caporal-chef Anouk Faivre Picon et chasseur Célia Aymonier, EMHM



Ski de fond

10 km femmes

Or

Caporal-chef Caroline Hugue, EMHM

Argent

Caporal-chef Anaïs Bescond, EMHM

Bronze

Caporal-chef Anouk Faivre Picon, EMHM


Ski de fond 10km femmes par équipe


Or

Caporal-chef Caroline Hugue, caporal-chef Anaïs Bescond et caporal-chef Anouk Faivre Picon, EMHM



Ski de fond

15 km hommes

Or

Caporal-chef Robin Duvillard, EMHM

Argent

Chasseur Ivan Perrillat Boiteux, EMHM


Bronze

Gendarme auxiliaire volontaire Mathias Wibault, CNISAG



Ski de fond 15km hommes par équipe



Or

Caporal-chef Robin Duvillard, EMHM, chasseur Ivan Perrillat Boiteux, EMHM et gendarme auxiliaire volontaire Mathias Wibault, CNISAG

Biathlon

Sprint hommes

Bronze

Caporal-chef Simon Fourcade, EMHM

Biathlon

Sprint femmes

Or

Chasseur Marine Bolliet, EMHM





Orientation à ski



Moyenne distance femmes


Bronze

Caporal-chef Elodie Bourgeois Pin, 13ème BCA



Relais femmes




Or

Caporal-chef Elodie Bourgeois Pin, 13ème BCA

Soldat Charlotte Bouchet, CNSD

Soldat Fanny Roche, CNSD




Patrouille


Epreuve femmes


Or

Caporal-chef Anaïs Bescond, EMHM

Chasseur Marine Bolliet, EMHM

Caporal-chef Caroline Hugue, EMHM

Caporal Sophie Boilley, EMHM

Finex BV

1 Logo du Conseil International du Sport Militaire.

2 5 pays fondateurs le 18 février 1948 à Nice (France, Luxembourg, Belgique, Pays-Bas, Danemark), 133 pays-membres au 1er janvier 2013.

3 En 1995 à Rome (Italie) pour fêter à la fois le 50ème anniversaire de la fin de la Deuxième Guerre mondiale et celui de l’ONU, en 1999 à Zagreb (Croatie), en 2003 à Catane (Italie), en 2007 à Hyderabad (Inde), en 2011 à Rio de Janeiro (Brésil), en 2015 à Séoul en Corée du Sud.

4 Les 1er Jeux mondiaux militaires d’hiver ont eu lieu dans la Vallée d’Aoste (Italie) en mars 2010.

Créées en 1888 les Troupes alpines françaises font immédiatement face aux Troupes alpines italiennes menaçantes de la nouvelle Italie. 125 ans plus tard, dans le cadre de l’Amitié par le sport, la jeunesse militaire Italienne transmet à Annecy la flamme des Jeux d’hiver à la jeunesse militaire française. Beau message de paix.

5 A cette délégation se sont joints à la cérémonie d’ouverture le président du CDOS de l’Isère Jean-Luc Blanchon et le trésorier général Pierre Garcia.

6 Président FNJ de 2010 à 2013.

7 Président FNJ de 1995 à 2005. Créateur d’un lien indissoluble avec l’institution militaire et un des premiers défenseurs du maintien de l’EIS sur le camp Guynemer à Fontainebleau au tout-début des années 2000.

8 Officier des Troupes alpines. Président du GIP ANNECY 2013, ancien inspecteur général des armées. Ardent défenseur du maintien de l’EIS sur le camp Guynemer de Fontainebleau devant le ministre de la Défense. Les convictions du général Bachelet s’affirment par une reconnaissance des champions qui sont les fédérateurs du sport de masse.

9 Schladming en Autriche. La France se classe à la 3ème place (72 nations) au tableau des médailles.

10 Ville balnéaire du Caucase en Russie au bord de la Mer Noire.

11 Paroles de Pierre de Coubertin.

12 Logo des équipes de France militaires.

similaire:

Une armée de champions célèbre l’amitié par le sport en Haute-Savoie iconOnglet : haute savoie

Une armée de champions célèbre l’amitié par le sport en Haute-Savoie iconLes anciens grecs faisaient de l’amitié le lien affectif par excellence;...
«Il arrive ( ) qu'une vraie amitié existe entre frères et soeurs, mais IL ne nous semble pas exagéré de dire qu'elle est née non...

Une armée de champions célèbre l’amitié par le sport en Haute-Savoie iconRésumé : Bardamu s’engage dans l’armée par hasard et découvre l’horreur...
«Voilà ! Qu’ils m’ont dit. Vous pouvez pas vous tromper, c’est juste en face de vous»

Une armée de champions célèbre l’amitié par le sport en Haute-Savoie iconAimer à l'extrême, engouement, passion, attachement et amitié excessive
«amour», on insiste sur l'existence d'une amitié entre deux personnes dans des contextes spécifiques

Une armée de champions célèbre l’amitié par le sport en Haute-Savoie iconSport et Education physique : une seule histoire ?
«l’ep dès lors qu’elle devient Sportive, est-elle une éducation sportive, une éducation physique par le sport, ou une éducation physique...

Une armée de champions célèbre l’amitié par le sport en Haute-Savoie iconRendez-vous de l’histoire 2015
«Champions de France !» présentée par Rachid Bouchareb, réalisateur de la série suivie d’une table ronde animée par Farid Abdelouahab,...

Une armée de champions célèbre l’amitié par le sport en Haute-Savoie iconQuelle expérience Charles de Gaulle a-t-il de l’armée et de la guerre ? doc. 1, 2 p. 44
«débâcle» de l’armée française → La France est envahie par l’Allemagne. De Gaulle doit se réfugier en Angleterre

Une armée de champions célèbre l’amitié par le sport en Haute-Savoie iconNous pouvons déjà dire que les bières Drappès s’apparentent plutôt à des Ales!
«haute» et «basse». Haute réfère aux bières de fermentation à haute température tandis que basse désigne celles qui sont fermentées...

Une armée de champions célèbre l’amitié par le sport en Haute-Savoie iconEn 1980, René fouquet et Georges gouffé créent au mans
«6 Heures du Mans» qui, très vite, se transforment en une épreuve renommée et attendue par les champions, le «Marathon International...

Une armée de champions célèbre l’amitié par le sport en Haute-Savoie iconMonsieur le Premier ministre
«un pacte multiséculaire» elle le doit d'abord à son armée. L'armée française n'est pas séparée du reste de la Nation française car...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com