Exposé réalisé par Audrey et Alexandra, étudiantes en bts ag 2ème année





télécharger 14.07 Kb.
titreExposé réalisé par Audrey et Alexandra, étudiantes en bts ag 2ème année
date de publication09.10.2017
taille14.07 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > histoire > Documentos
Exposé réalisé par Audrey et Alexandra, étudiantes en BTS AG 2ème année,


Les fêtes historiques sont nombreuses et proviennent d’un événement marquant dans l’histoire de la France. Au fur et à mesure, ces jours de fête sont imposés et deviennent fériés pour les populations.

Le 14 juillet et le 11 novembre sont les deux fêtes que nous allons plus spécifiquement développer. En dégageant le fait historique de ces fêtes, nous pourrons expliquer leur histoire et leur impact sur la population.

I- Histoire de ces fêtes.


  1. Le 14 juillet.


La fête nationale du 14 juillet est à la fois une commémoration de la prise de la Bastille et de la Fête de la Fédération.


    1. La Prise de la Bastille

Au printemps 1789, les états généraux ont refusé de se dissoudre et se sont transformés en Assemblée Nationale constituante. En juillet, le roi Louis XVI renvoie un ministre populaire nommé « NECKER ».

Les parisiens excédés par les restrictions et l’immobilisme du roi Louis XVI, se soulèvent contre le pouvoir. Le matin du 14 juillet, le peuple à la recherche d’armes envahit l’Hôtel des Invalides puis se rue vers la prison de la Bastille. En s’attaquant à celle-ci, le peuple français prend sa revanche sur cette vieille forteresse royale dont la masse lugubre lui rappelle à tout moment l’arbitraire royal.

Après une fusillade sanglante où 80 parisiens sont tués, la prise de la Bastille marque le point de départ du mouvement révolutionnaire français. L’Ancien régime touche à sa fin.


    1. Fête de la Fédération et Fête Nationale

  • La Fête de la Fédération le 14 juillet 1790, célèbre le 1er anniversaire de la Prise de la Bastille. A Paris, au Champ de Mars, les gardes nationaux de Paris et 14 000 délégués de Province vinrent prêter serment, sur l’Autel de la Patrie, à la nouvelle Constitution.


Par la suite, la commémoration du 14 juillet 1789 est abandonnée, jusqu’à ce que la IIIème République cherche à célébrer les fondements du régime, les événements historiques qui ont fait de notre pays ce qu’il est.


  • C’est avec la loi du 6 juillet 1880 que le 14 juillet devint officiellement le jour de la fête Nationale Française, sur proposition du député « Benjamin RASPAIL ».



  1. Le 11 novembre


1- La signature de l’Armistice

A 6h du matin, les généraux Allemands acceptent les conditions d’Armistice du Maréchal FOCH. Le 11 novembre 1918, à 11h, le « Cessez le Feu » sonnait sur tous les fronts mettant un terme à quatre années d’une guerre effroyable.
2- Le bilan de la guerre

La signature de cet Armistice mettait fin à la 1ère Guerre Mondiale préparée par l’Allemagne et dont la France supporta presque entièrement le poids. On put alors établir le bilan de 52 mois de batailles meurtrières, soit, pour notre pays seulement, 1 390 000 morts, 1 200 000 invalides, 800 000 veuves. A ces nombres, il fallait ajouter la dévastation du tiers du territoire français.

II- L’impact aujourd’hui de ces fêtes sur la population française.


  1. Ce que cherche le pouvoir en créant ces fêtes.


Ces deux fêtes ont un but de réunification. Le gouvernement cherche à créer une solidarité entre tout le peuple français.
1- Le 14 juillet

Lors de cette fête, le pouvoir met l’accent sur le caractère patriotique et militaire de la manifestation, afin de témoigner du redressement de la France.
2- Le 11 novembre

Cette fête quand à elle cherche à perpétuer le souvenir et l’hommage des hommes tués pour notre patrie.



  1. Ce qu’elles représentent pour la population française.


Ces fêtes officielles sont solennelles. Elles bannissent le rire, respectent les hiérarchies et donnent une image ordonnée, solide et immuable des autorités. Ce sont toutes ces raisons qui interdisent toute dérive comme tout débordement.


  1. Le 14 juillet

Lors du 14 juillet, deux rituels ont lieu :

  • Le temps de la cérémonie.

Le matin a lieu sur les Champs-Élysées, devant le président de la République et certains membres du gouvernement, le défilé militaire, les parades réglées des soldats. Ordonnés et sérieux, les soldats défilent en rang, protocolairement. Tout est minuté à la seconde près. Rien n’est laissé au hasard.

Le peuple français n’est pas acteur de ce défilé, il est seulement spectateur. Mais cela ne l’empêche pas de se déplacer en masse le long de « la plus belle avenue du monde ».

  • La fête.

Les festivités débutent le soir, après toutes les cérémonies officielles. Les feux d’artifices marquent le début des « bals populaires », le début d’une nuit uniquement vouée aux plaisirs de la fête.
2- Le 11 novembre

La tombe du Soldat Inconnu sous l’Arc de triomphe de l’Etoile à Paris et le monument aux morts de la plupart des communes françaises, témoignent du sacrifice des hommes tués pour notre pays. Lors de la fête du 11 novembre, c’est vers ces symboles que se dirigent les défilés de la population afin de rendre hommage à ces héros.


CONCLUSION.

Un pays sans fête du souvenir perdrait son âme.

Ces fêtes permettent aux jeunes générations de connaître ce qui a été fait pour que la communauté se construise.

Elles sont protocolaires et pas très festives, mais elles sont très importantes pour le peuple français.

Mais, les générations futures pensent plutôt à la fête elle-même qu’à son histoire et ses origines. Elles ne se sentent plus spécialement concernées.

similaire:

Exposé réalisé par Audrey et Alexandra, étudiantes en bts ag 2ème année iconCette synthèse de documents et sa préparation ont été réalisées par...

Exposé réalisé par Audrey et Alexandra, étudiantes en bts ag 2ème année iconTable des matières bts nrc 1ère et 2ème années Relation client

Exposé réalisé par Audrey et Alexandra, étudiantes en bts ag 2ème année icon1er Forté Forum à Paris le 6 octobre 2005
«Network of Women» (now) visant à optimiser l’environnement des nouvelles étudiantes du mba hec (le nombre d’étudiantes a doublé...

Exposé réalisé par Audrey et Alexandra, étudiantes en bts ag 2ème année iconRecherches vers les sites officiels et médias de réference et à utiliser tous types de supports
«Gestion de l’information touristique» dans le cadre du tronc commun en premier année de bts tourisme et de la deuxième année (approfondissement...

Exposé réalisé par Audrey et Alexandra, étudiantes en bts ag 2ème année iconRecherches vers les sites officiels et médias de réference et à utiliser tous types de supports
«Gestion de l’information touristique» dans le cadre du tronc commun en premier année de bts tourisme et de la deuxième année (approfondissement...

Exposé réalisé par Audrey et Alexandra, étudiantes en bts ag 2ème année icon2ème année / Module Transversal Sciences humaines

Exposé réalisé par Audrey et Alexandra, étudiantes en bts ag 2ème année iconCurriculum vitae
«Formation du droit privé de l’Antiquité jusqu’au Code civil», licence 2ème année

Exposé réalisé par Audrey et Alexandra, étudiantes en bts ag 2ème année iconSylvie pomiès-maréchal
«Irlande» dirigée par Catherine Maignant et Alexandra Poulain, Lille, éditions Septentrion, mars 2013, p. 47-59

Exposé réalisé par Audrey et Alexandra, étudiantes en bts ag 2ème année iconRéunion. Introduction
«médiation familiale», valide le travail que Mmes tourte et gondard ont réalisé tout au long de l’année sur ce thème

Exposé réalisé par Audrey et Alexandra, étudiantes en bts ag 2ème année iconRapport réalisé par






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com