Rechercher des organismes de protection de la vie privée





télécharger 36.54 Kb.
titreRechercher des organismes de protection de la vie privée
date de publication10.10.2017
taille36.54 Kb.
typeRecherche
h.20-bal.com > histoire > Recherche

1 st2s AT 2016

LES DETERMINANTS DE SANTE & LE RESPECT DE LA VIE PRIVEE

Exemple du jeu Pokémon Go

OBJECTIFS
afficher l\'image d\'origine Maitriser des notions de facteurs dans les déterminants de santé

afficher l\'image d\'origine Se questionner sur le respect de la vie privée, y compris dans la notion de loisirs

afficher l\'image d\'origine Rechercher des organismes de protection de la vie privée

SUPPORTS









  • Annexe 4 : Véra Lou Derid, publié sur le site web de l’Express le 26/07/2016 à 17:58 , mis à jour le 29/07/2016 à 16:07, Consulté le 24.11.2016

METHODOLOGIE

Les 3 questions se font dans une réflexion individuelle et le corrigé a lieu de manière collégiale. Mise en forme de la synthèse en fin de séance. Durée : 4 heures (2 h en thématique et 2 h en méthodologique)

TRAVAIL A REALISER

afficher l\'image d\'origine Pôle Thématique : A partir des annexes & de vos connaissances, montrez les facteurs de risque et les facteurs protecteurs de l’addiction à certains jeux tels que Pokémon Go.

Pôle Méthodologique : A partir des annexes & de vos connaissances, identifiez les risques encourus par les utilisateurs de géolocalisation pour le respect de leur vie privée.

afficher l\'image d\'origine Pôle Méthodologique : Rechercher quel(s) organismes est(sont) chargé(s) de veiller au respect de nos données privées.

Annexe 1 : Le célèbre Pokemon Go et ses problèmes de violation de la vie privée
Les jeux de réalité augmentés sont encore relativement nouveaux dans l’industrie de jeu, mais ils sont toujours certains de recevoir un grand intérêt de la part des utilisateurs. Après sa sortie au début du mois de juillet, Pokemon Go par Nintendo et Niantic ont déjà accumulé plus de 7.5 millions de téléchargements seulement aux États-Unis. Entre-temps les fervents fans de Pokemon et d’autres joueurs dans le reste du monde attendent sa sortie avec un grand empressement. Cependant, après cette explosion soudaine, quelques faits s’inquiétants ont commencé à apparaître. La communauté d’experts en sécurité technologique ont commencé à régler des questions relatives à la protection de la vie privée, et des plaintes concernant le fait que cette application exige l’octroi de trop de permissions, ce qui peut lui permettre d’avoir accès aux informations détaillées sur les comptes Google des utilisateurs. Le problème semble être lié aux dispositifs axés sur iOS, seulement puisqu’aucune plainte n’a encore été reçue concernant Androïd camp. Les représentants de Niantic d’autre part, refusent de dramatiser la situation en estimant que cette infraction potentielle à la vie privée n’est qu’une petite erreur qui peut facilement être réparée. En fait, Niantic prétend avoir déjà résolu ce problème et que, maintenant, seules les informations sur un seul compte Google sont requises pour télécharger cette application. Nous ne savons toujours pas, cependant, ce qui va être fait des données qui avaient déjà été recueillies. Le sénateur Al Franken du Minnesota a identifié plusieurs tierces parties qui collaborent avec Niantic et il a lui aussi exprimé des préoccupations par rapport à l’utilisation future de ces données. Si vous étiez parmi les premières personnes à télécharger cette application sur votre iPhone, vous devriez vérifier les paramètres de confidentialité de l’application et ceux de votre compte Google, pour vous assurer que l’accès à votre compte est bloqué.

Pour ne pas gâcher votre plaisir de jeu avec de tels incidents, vous devez toujours vérifier la liste des permissions avant l’installation d’applications sur votre appareil. Il est aussi recommandé de vérifier régulièrement les programmes connectés à vos comptes des réseaux sociaux et gérer les paramètres de confidentialité si vous remarquez quoi que ce soit de suspect. Avec des programmes comme Pokemon Go, de telles violations peuvent être vraiment accidentelles, bien qu’il existe bel et bien des applications spécifiquement conçues pour le dépistage de données ou d’autres buts malveillants. Si vous planifiez d’obtenir Pokemon Go, vous devez être prudents de ne pas télécharger une version corrompue du jeu. Ces applications infectées de logiciel malveillant fournissent un accès déguisé aux pirates informatiques vers les appareils infectés, ce qui leur permettent d’espionner les activités des utilisateurs ou même de contrôler leurs appareils à distance. Ceci constitue quelques raisons pour lesquelles vous devriez commencer à prendre la sécurité très au sérieux en ligne et être prudent quant à ce que vous acceptez d’installer sur votre appareil.

Annexe 2 : securite/POKÉMON GO : LE JEU POSE-T-IL UN RISQUE POUR LA SÉCURITÉ ?

LA FIÈVRE POKÉMON GO ET LES QUESTIONS DE SÉCURITÉ


Pokémon Go est un jeu qui consiste à chercher des créatures fantastiques cachées dans le monde réel à l'aide de son écran de Smartphone. Le joueur, qui endosse le rôle de dresseur, doit se déplacer dans les rues en suivant un plan interactif sur son téléphone jusqu'à trouver une créature qui apparaît sur son écran en surimpression. Plusieurs problèmes de sécurité tant informatique que physique ont été reportés depuis l’avènement de ce jeu.


 

PROBLÈMES DE SÉCURITÉ INFORMATIQUE

Lors de son installation, le jeu sollicite l’accès à certaines applications déjà installées dans votre Smartphone ou à votre appareil photo. De plus, l’inscription au jeu se fait via un e-mail ou compte Google donnant ainsi directement accès à vos comptes Google liés. Ce jeu pourra grâce à ses autorisations regarder vos photos, lire vos e-mails ou vous en envoyer, accéder à vos historiques de recherche sur Google ou Google Maps, ou encore accéder à Google Drive. Ce qui pourrait conduire à une énorme fuite de vos données personnelles sans que vous ne vous en rendiez compte.
 
PROBLÈMES DE SÉCURITÉ PHYSIQUE

Les risques d'attroupements spontanés


En ce qui concerne la sécurité physique des personnes, la France traverse actuellement une période assez sensible de son histoire suite aux nombreuses attaques qu’elle a connue dernièrement. Contrairement aux jeux vidéo classiques, Pokémon Go est un jeu qui incite les utilisateurs à sortir dans les rues à la recherche de ces petits monstres. Et la plupart des PokeStops (lieux où ils sont cachés) sont des lieux publics.


La quête de certains Pokémons rares apparus dans un de ces PokeStops peut provoquer un regroupement spontané de plusieurs joueurs en ce lieu, créant ainsi un attroupement inapproprié. En plus, le jeu comporte une dimension communautaire offrant ainsi la possibilité d’organiser des chasses collectives. Avec l’état d’urgence prorogé, cela compliquerait davantage la tâche des forces de sécurité, déjà débordés.

En effet, un tel attroupement a déjà eu lieu il y a quelques jours à Central Park, à New York où un rassemblement spontané massif s’était constitué au moment où une créature très recherchée avait élu domicile dans ledit parc. Ce que tient donc à éviter les autorités françaises, car cela rendrait les chasseurs de Pokémons assez vulnérables face aux différentes menaces terroristes.

De tels attroupements pourraient également, selon la Gendarmerie Nationale, causer des accidents ou des dégradations. Néanmoins, la police semble préparer à cela, comme l'a déclaré une source policière : "Si un attroupement sauvage naît de l'apparition d'un Pokémon rare, il faudra que les agents de police à proximité évaluent les risques en termes de sécurité, et communiquent les éventuels besoins en renforts. Il faudra de la souplesse". 


Pour des raisons de sécurité, plusieurs chasses Pokémon ont ainsi déjà été annulées dans plusieurs villes de France.

Les risques d'accidents


Que vous soyez piétons ou automobilistes, faites très attention et soyez vigilants lors des parties de chasse. Des accidents ont déjà été répertoriés. Ne jouez donc pas en conduisant ! Et faites attention notamment lorsque vous traversez une route si vous êtes à pieds.

afficher l\'image d\'origine

Source : http://www.monportailfinancier.fr/article/pokemon-go-securite/juillet 2016

Si PoAnnexe 3 : Si Pokemon Go ne vous tue pas, il vous rendra (un peu) plus fort
Une association de Poitou-Charentes a interrogé des joueurs pour savoir si l'application les avait incités à augmenter leur activité physique. La majorité marche davantage, mais dans des proportions limitées.
Ce n'est pas tous les jours qu'un jeu vidéo américain reçoit l'onction d'un ministre de la Santé français... «A tous les dresseurs: sortez, marchez, c'est bon pour la santé!», tweetait Marisol Touraine à la sortie en France de Pokemon Go. Car le jeu sur smartphone au succès planétaire nous invite à parcourir rues et chemins pour chasser Pikachu et ses copains, faire éclore des œufs, et profiter ainsi sans en avoir l'air des multiples bienfaits de l'exercice physique. Pokemon Go réussit-il là où les messages de santé publique continuent à échouer (nous faire sortir de nos canapés et cesser de nous confire dans la sédentarité) ? L'Instance Régionale d'Éducation et de Promotion pour la Santé (IREPS) de Poitou-Charentes et l'Atelier Santé Ville (ASV) de Niort ont voulu creuser la question. Le jeu lancé incite-t-il réellement ses adeptes à marcher davantage ?
2,3 kilomètres par jour
Du 18 au 23 août, un questionnaire a été rempli par 242 internautes niortais. « Les résultats de cette enquête montrent que depuis la sortie officielle du jeu en France, 80,6% des joueurs interrogés estiment marcher davantage », se félicitent les promoteurs de l'étude. Profil type des répondants : un homme (63%), âgé de 19 à 35 ans (67%, et 22% de 15-18 ans), et vivant hors de la ville (52%) ou dans une moindre mesure dans le centre (21%). Le jeu modifierait les comportements : 63% des joueurs déclarent avoir allongé leurs trajets quotidiens pour jouer, 79% déclarent marcher parfois uniquement pour jouer, et ils sont 80% trouvent la marche plus agréable depuis qu'ils jouent à Pokémon Go. Les personnes interrogées auraient accompli en moyenne 70 km en un mois de jeu; c'est mieux que rien, mais cela ne fait guère plus de 2,3 kilomètres quotidiens en moyenne, soit une demi-heure de marche. Petite cerise sur le gâteau : pour une fois, un jeu vidéo n'est pas accusé d'isoler ses adeptes, puisque 42% des répondants auraient grâce à lui rencontré de nouvelles personnes.

Les réseaux sociaux regorgent ainsi de jolies histoires de personnes se prétendant dépressives, agoraphobes ou autistes et ayant pu sortir de chez elles grâce à l'application à succès. On peut en revanche s'interroger sur les dégâts entraînés par la posture adoptée par certains joueurs : tête penchée, coup arqué, pas sûr que la colonne vertébrale apprécie. Quant aux joueurs fascinés par leur jeu ils en oublient parfois la plus élémentaire prudence. Internet nous offre quotidiennement quelques chutes cocasses; mais aussi des mouvements de foule inquiétants ou des accidents graves. La gendarmerie nationale s'est même fendue de tweets dès avant la sortie du jeu: «Conducteurs, ne jouez pas. Piétons, redoublez d’attention» …

Le Figaro santé – le 25 aout 2016

Annexe 4 : Le jeu Pokémon Go pourrait être bénéfique aux enfants autistes
Parce qu'il favorise le fait de jouer dehors et les rencontres dans un contexte encadré, Pokémon Go permettrait aux enfants autistes de se sociabiliser plus facilement. C'est en tout cas le constat de certains parents. Pour le moment, les scientifiques restent eux sur la réserve quant à l'impact positif ou non du jeu.

Le jeu de réalité virtuelle Pokémon Go, disponible officiellement depuis le 24 juillet en France, n'en finit pas de diviser les parents. Selon certains, il favoriserait le repli sur soi. Complètement accros et rivés sur les écrans de leurs smartphones, les fans, eux, les portent aux nues.  

Dernièrement, plusieurs mamans d'enfants autistes et des associations se sont montrées enthousiastes en parlant de l'application de réalité virtuelle comme en témoigne ce tweet de l'assocation Vaincre l'Autisme. 

L'histoire la plus significative de cette découverte est celle de Ralphie Koppelman, racontée en détail par Le Huffington Post. Ce petit garçon de 6 ans est atteint d'autisme et souffre de troubles obsessionnels compulsifs. Il ne regarde pas son interlocuteur dans les yeux et a du mal à communiquer.  

Sa maman raconte dans un post Facebook émouvant comment elle a vu ces troubles diminuer quand son fils s'est mis à jouer à Pokémon Go. 

Sociabiliser par le jeu

D'habitude, quand un autre enfant propose à Ralphie de jouer avec lui, le petit garçon a du mal à canaliser ses émotions. Il peut se mettre à "courir autour de lui en tapant des mains", sans vraiment pouvoir créer une interaction.  

Au contraire, avec Pokémon Go, sa maman le voit réellement échanger avec un camarade de jeu, allant jusqu'à lui taper dans la main. Il est aussi beaucoup moins angoissé à l'idée de casser "sa routine", pour aller jouer avec d'autres enfants au parc par exemple. Le jeu semble lui donner un moyen de communication sécurisant.  

"Ça peut tout à fait s'expliquer, déclare à L'Express Lise Malézé, psychologue spécialisée dans la prise en charge des enfants autistes. On a déjà observé que les jeux vidéo pouvaient réussir aux enfants autistes, car ils leur donnent un cadre prévisible, qui limite les imprévus."  

Un article de Science of us va également dans ce sens, détaillant que les enfants autistes peuvent parfois "être un peu rigides dans leurs comportements et opposés à de nouvelles expériences", notamment parce qu'ils sont "plus sensibles à la surcharge sensorielle".  

"Au risque d'être un peu stéréotypé, un jeu comme Pokémon Go, où l'accent est mis sur la tâche répétitive d'attraper les Pokémons, en examinant leurs statistiques [...] est probablement encore plus susceptible que d'autres jeux vidéo d'attirer des enfants autistes" écrit le journaliste américain Jesse Singal.  

Faire sortir les autistes de chez eux

Autre aspect très positif de Pokémon Go, le jeu se pratique plutôt en extérieur. Une chaîne américaine rapporte le témoignage plein d'espoir de Stephanie Barnhill, maman d'un jeune Ian, 12 ans et atteint du syndrome d'Asperger.  

"Le jeu est très addictif, alors on y joue en ville. [Depuis que Ian y joue], on marche plus, on sort, on va dans des parcs. On est allé au parc 'Kigs Together' à Cary, c'était la première fois depuis trois ou quatre ans." 

Une thèse qui ne fait pas l'unanimité

Cet argument ne fait néanmoins pas l'unanimité chez les spécialistes. "Nous sommes très partagés, confie Lise Malézé. Évidemment Pokémon Go a le mérite de permettre aux enfants autistes de s'ouvrir davantage, mais ça peut aussi être pour mieux rester seul sur son smartphone une fois dehors", conclut-elle. 

Source : http://www.lexpress.fr/styles/enfant/le-jeu-pokemon-go-pourrait-etre-benefique-aux-enfants-autistes_1815976.html

Véra Lou Derid, publié le 26/07/2016 à 17:58 , mis à jour le 29/07/2016 à 16:07, Consulté le 24.11.2016





VLS 2016/2017 Lycée Jean Rostand


similaire:

Rechercher des organismes de protection de la vie privée iconL’économie de la vie privée : les données personnelles au cœur des...
«[l]a théorie économique considère les données personnelles (DP) comme des biens particuliers, des ressources immatérielles dont...

Rechercher des organismes de protection de la vie privée icon«Un papa, une maman. On ne ment pas aux enfants»
«L’aide aux personnes confrontées aux épreuves de la vie» et «La sensibilisation du public et des décideurs à la protection de la...

Rechercher des organismes de protection de la vie privée iconLiberté d’opinion et censure
«Je fais de mon argent ce que je veux» et c’est donc la naissance de la vie privée

Rechercher des organismes de protection de la vie privée iconLégalement imposées par respect des
«La vie privée est tout bonnement abolie lorsque les gouvernements surveillent ceux à qui vous parlez, où vous allez et ce que vous...

Rechercher des organismes de protection de la vie privée iconL’annee balzacienne en ligne
«Scénographie de la mort dans les ‘Scènes de la vie privée’», L’Année Balzacienne, Presses Universitaires de France, 2001, nr 2,...

Rechercher des organismes de protection de la vie privée iconEvolution des organismes vivants et histoire de la Terre

Rechercher des organismes de protection de la vie privée iconPartie II : Evolution des organismes vivants et histoire de la Terre

Rechercher des organismes de protection de la vie privée iconLes femmes dans la société française de la Belle époque à nos jours. S. Vigreux
«prédispositions» féminines). Les recherches vont se tourner vers le subjectif et l’intimité et les travaux se centrer sur la sphère...

Rechercher des organismes de protection de la vie privée iconRechercher, extraire, organiser des informations utiles de documents

Rechercher des organismes de protection de la vie privée iconRechercher des lieux spécifiques sur une carte et mettre en relation...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com