Journées inter académiques





télécharger 20.86 Kb.
titreJournées inter académiques
date de publication10.10.2017
taille20.86 Kb.
typeRésumé
h.20-bal.com > histoire > Résumé

Journées inter académiques

Grande mobilisation de l’école pour les valeurs de la République

Propositions de ressources de l’académie de la Martinique



1. Ressources pour débattre en classe


Livre

ZOBEL, Joseph,Diab’la, Nouvelles éditions latines, 1947, 174 p.

Résumé : fuyant les champs de canne, un homme s’installe dans la commune du Diamant où il prend femme et se fait connaître de la population par sa participation de plus en plus importante à la vie communautaire. Progressivement, il tourne les habitants, essentiellement pêcheurs, vers le travail de la terre. Cet ouvrage, interdit sous le régime de Vichy, s’analyse comme le récit des rapports sociaux, des mythes et des croyances de la société martiniquaise.

Livre

ZOBEL, Joseph, La rue Case-Nègres, Présence africaine, 1950, 311 p.

Résumé : José vit à Rivière-Salée, à la rue Case-Nègres, avec sa grand-mère M’man Thine. Cette dernière refuse le destin qui attend son petit-fils, le travail dans les champs de canne, et l’envoie à l’école où il réussit bien, ce qui l’amène à quitter son univers rural pour connaître le milieu de la ville. Ce film peut s’étudier à deux niveaux : un niveau historique pour percevoir la situation de la société martiniquaise avant la seconde guerre mondiale, un niveau socio-économique pour apprécier les permanences et différences de la société martiniquaise des années 1930 et de nos jours.

Livre

CHAMOISEAU, Patrick, Une enfance créole tome 1, Antan d’enfance, collection Haute Enfance, Hatier, 1990, 311 p.

Résumé : L’auteur raconte son enfance à Fort-de-France, sous la houlette de sa mère, Man Ninotte, femme de caractère qui organise la vie familiale de manière cocasse. A travers ses yeux d’enfant, c’est la société créole qui est présentée dans toute sa complexité et son côté chatoyant. Les espaces constitutifs de la ville sont présentés - la rue, le marché, le cinéma - mais aussi ses difficultés – la négritude, l’injustice sociale, le racisme.

CHAMOISEAU, Patrick, Une enfance créole tome 2, Chemin-d’école, collection Haute Enfance, Gallimard, 1994, 200 p.

Résumé : Par rapport à l’ouvrage précédent, la réflexion de l’auteur se porte sur ses rapports à l’école. Il y dénonce subtilement et avec humour un système éducatif inadapté et créateur d’inégalités, d’exclusions et vecteur d’acculturation. Il montre de même comment ce système ne parvient pourtant pas à faire disparaître la culture populaire.

CONFIANT, Raphaël, Ravine du devant-jour, collection Haute Enfance, Hatier, 1993, 224 p.

Résumé : Né chabin à la campagne, le jeune Rapahël aborde les relations de l’enfant antillais au monde. Nettement pétri de la culture créole, l’ouvrage est bâti sous la forme du conte, chaque chapitre étant autonome. Sont évoqués de manière constante les questions de préjugés de race et de classe, de diglossie. Le parcours du personnage peut s’analyser comme une quête identitaire d’un individu victime d’une forme de racisme interne. C’est aussi l’histoire d’un jeune campagnard qui découvre une société urbaine sur laquelle il porte un regard distancié. C’est enfin un ouvrage faisant la part belle à la poétique et l’imaginaire de la culture antillaise.

Livre

OZIER-LAFONTAINE, Louis-Félix, Dans la fourche des deux rivières, Ibis Rouge, 2006, 256 p.

Résumé : Ce récit traite de la vie quotidienne d’un bourg de la Martinique représentatif de la société martiniquaise avec ses mythes, ses croyances, ses rites, ses irrationalités hérités d’une société de plantation qui habite toujours les pensées et les pratiques des acteurs du présent.

2. Ressources pour alimenter la réflexion sur la laïcité et les valeurs de la République dans l’académie.


Livre

ABENON, René-Lucien (dir.), La caraïbe et son histoire, ses contacts avec le monde extérieur, Ibis Rouge, 2001, 200 p.

Résumé : Les contacts sont à l’origine du monde culturel antillais. Il en résulte un ensemble composite qui explique la richesse du regard que les Antillais portent sur eux-mêmes, mais aussi la diversité des regards des autres sur le monde caribéen. Ce volume veut approfondir une approche de l’identité de cette région.

CRDP de la Martinique, Enseigner l’histoire dans la Caraïbe des années 1880 au débutdu XXIème siècle, 2010, 200 p.

Résumé : L’évolution de l’enseignement de l’histoire est caractéristique de l’évolution des mentalités en France.Elle est tributaire de la vision républicaine du citoyen. De l’histoire monolithique à l’histoire plurielle, l’enseignement de cette discipline s’est fait non sans difficultés et est au cœur des enjeux qui secouent la Caraïbe. Ce sont ces éléments que rappelle l’ouvrage.

BERNABE, Jean (dir.), Au visiteur lumineux, Des îles créoles aux sociétés plurielles, mélanges offerts à Jean BENOIST, Ibis Rouge, 2007, 335 p.

Résumé : Les mélanges contenus dans cet ouvrage permettent par plusieurs approches d’éclairer la vision des sociétés antillaises marquées par la complexité des relations internes et externes. Cette diversité de situations est réaffirmée même si ces situations partent toutes d’une matrice commune. Il en ressort la nécessité d’approches différenciées face aux situations vécues et l’acceptation d’une vision de l’espace caribéen comme un laboratoire du monde.

L’ETANG, Thierry, LUCRECE André, OZIER-LAFONTAINE, Louis-Félix, Les Antilles en colère : analyse d’un mouvement social révélateur, 2010, 194 p.

Résumé : Le mouvement social qui a affecté les Antilles françaises en 2009 a montré qu’il se distingue des archétypes contestataires par sa force, la nature de ses revendications et ses ambitions. Il s’inscrit dans un contexte sociétal, dans des expériences historiques anciennes et récentes analysées par cet ouvrage.

LUCRECE André, civilisés et énergumènes : de l’enseignement aux Antilles, Editions Caribéennes et L’Harmattan, 1981,194 p.

Résumé : Cet ouvrage montre comment, après avoir volontairement éloignédu savoir une partie de la population par méfiance et par souci de maintenir l’ordre établi, un enseignement soucieux de construire des hommes se fondant dans le moule d’une République une et indivisible a conduit à des situations d’aliénation culturelle préjudiciables au bon développement des hommes. L’auteur propose de partir de la culture des individus pour bâtir un système pédagogique adapté.

FANON Frantz, Peau noire et masques blancs, Le Seuil, 1952,239 p.

Résumé : L’auteur analyse d’un point de vue psychologique les rapports entre Noirs et Blancs à travers le prisme du colonialisme. Il cherche à prouver que ce système a fait du Noir un névrosé qui, pour prendre en main son destin, doit chercher à s’en débarrasser. Cela passe d’abord par la prise de conscience de sa condition d’aliéné. A travers la vision de l’auteur, ce sont les caractéristiques de la société martiniquaise qui sont passées sans concessions en revue. Cet ouvrage reste encore d’actualité aujourd’hui pour bon nombre de ses analyses.

GLISSANT Edouard, Tout-monde, collection NRF, Gallimard, 1993,239 p.

Résumé : L’auteur exprime à travers cette œuvre sa vision d’un monde en voie de créolisation accélérée. Il constate que le monde est voué à une dynamique d’accélération des relations où le concept de mondialisation paraît délétère et doit laisser la place à celui de mondialité. A la vision radioconcentrique du monde de l’occident fondée sur ses racines, il propose la théorie du rhizome, réseau sans limite ni centre, qui constitue le fondement de la créolisation.

BERNABE Jean, CHAMOISEAU Patrick, CONFIANT Raphaël, Eloge de la Créolité, collection Blanche, Gallimard, 1989,239 p.

Résumé : Cette réflexion collective propose de s’appuyer surla langue et l’histoire des hommes pour s’échapper du dogmatisme et construire une enveloppe mentale destinée à être plus vrai. Ce processus est fondateur de l’identité créole. Cette vision n’est pas simplement centrée sur un espace caribéen. Elle a volonté de s’ouvrir au monde et de proposer à tous de devenir créole. La créolité n’est pas un dogme mais est issue de l’expérience des hommes.

3. Ressources audiovisuelles pour aborder la laïcité et l’enseignement du fait religieux


DVD-ROM

BOLZINGER, Romain, Les derniers maîtres de la Martinique, Spécial investigations Canal+, 2009, TAC Productions, 52 mn

Résumé : Ce reportage présente une photographie de la société martiniquaise aujourd’hui avec ses hiérarchies, ses blessures toujours ouvertes, ses rapports de force et sa recherche d’un consensus social. Il peut servir de base à la réflexion sur les valeurs de justice, d’égalité et de fraternité.

DVD-ROM

PALCY, Euzhan, Rue Case-Nègres, 1983, UGC, 1 h 43 mn

Résumé : José vit à Rivière-Salée, à la rue Case-Nègres, avec sa grand-mère M’man Thine. Cette dernière refuse le destin qui attend son petit-fils, le travail dans les champs de canne, et l’envoie à l’école où il réussit bien, ce qui l’amène à quitter son univers rural pour connaître le milieu de la ville. Ce film peut s’étudier à deux niveaux : un niveau historique pour percevoir la situation de la société martiniquaise avant la seconde guerre mondiale, un niveau socio-économique pour apprécier les permanences et différences de la société martiniquaise des années 1930 et de nos jours.

DVD-ROM

PALCY, Euzhan, Siméon, 1992, UGC, durée non connue

Résumé : Siméon est mort. Pendant la veillée de son corps, quelqu’un lui subtilise ses chaussures. Son esprit est condamné à l’errance tant qu’elles ne lui auront pas été restituées. Le film raconte la quête d’une petite fille et de son père dans un univers mi-réelmi-fantasmé pour permettre le repos de l’âme de Siméon. Sur un ton humoristique, le film se veut la promesse d’une société apaisée de ses tensions.

DVD-ROM

MAUDUECH, Camille, Chalvet, la conquête de la dignité, 2013, Les films du Marigot, durée non connue

Résumé : Ce film-documentaire présente les événements de Chalvet qui, en février 1974, opposèrent les ouvriers de la banane de la commune de Basse-Pointe aux forces de l’ordre. Ce film permet de mieux saisir les tensions et contradictions qui parcourent la société martiniquaise.

CD-ROM

CRDP des académies de la Guadeloupe, la Martinique et la Guyane, Guadeloupe, Martinique, Guyane, collection images de France 1977

Résumé : Les images présentées dans ce CD sont un instantané de la situation géographique et humaine des académies d’Amérique. Elles explicitent les enjeux que rencontrent les hommes dans l’appropriation d’un espace caractérisé par son étroitesse et par la difficulté des relations avec les autres. Derrière ces éléments, c’est la vision du monde qu’ont les Antillo-Guyanais que permet de définir de CD-ROM.

similaire:

Journées inter académiques iconCours Académiques 6

Journées inter académiques iconL'atelier philo inter-générations : un exemple sur le bonheur

Journées inter académiques iconLettre pour faire partie du jury du Prix du Livre Inter

Journées inter académiques icon33ème Journées de la restauration hospitalière

Journées inter académiques iconLes journées de février 1848

Journées inter académiques icon3èmes Journées scientifiques Franco-Maghrébines

Journées inter académiques iconIntervention à la journée de formation à destination du réseau de...
«mythes et héros», «espaces et échanges», «lieux et formes de pouvoir», «l’idée de progrès»

Journées inter académiques iconUniversité Inter-âge
«Bachelard, Canguilhem, Foucault : le style français en histoire des sciences», dans Les philosophes et la science, Paris, Gallimard,...

Journées inter académiques iconJournées d’étude
«Amériques : genèse des constitutions. Historiographie et concepts politiques»

Journées inter académiques iconLe festival devient une saison itinérante inter-régionale
...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com